AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782366245028
100 pages
Cambourakis (19/08/2020)
4.3/5   27 notes
Résumé :
Autrefois, le monde des Inuits ne connaissait pas de confins. Danois, Groenlandais et Canadiens étaient liés par leurs dialectes, leurs croyances, leurs coutumes en harmonie avec la nature environnante. Mais lorsque les « hommes blancs » sont arrivés, les intérêts des grandes puissances ont prévalu, de nouvelles frontières ont été dessinées, et les familles ont été séparées. Parmi eux, un enfant grandit en « Occident », loin de ses parents déportés. Lorsque, devenu ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 27 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Bazart
  21 septembre 2020

Le musée des Confluences de Lyon, a lancé depuis quelques années une formidable collection intitulée « Récits d'objets »; collection qu'on avait déjà présenté en tout début d'année .
Elle consiste à solliciter un ou une écrivaine pour lui proposer de choisir un objet de son choix dans les collections du musée pour qu'il s'en inspire et en tire un texte sous la forme de son choix (conte, récit, court roman, etc.).
À partir de mai 2020, les éditions Cambourakis s'associent au musée des Confluences pour coéditer cette collection à raison de deux titres par an c'est la romancière et traductrice italienne Simonetta Greggio (auteure de "Elsa mon amour "en 2018 chez Flamarion) qui inaugure ce partenariat avec "L'Ourse qui danse", un court récit inspiré par une statuette Inuit. FILMS (cinéma, DVD)
Lectures
En scène!!
Concours
ITW/Portaits
Musique(s)
Beaux livres
Baz'art : Des films, des livres...
> Lectures
> Récits d'objets : "L'Ourse qui danse ": un récit inouï sur les Inuits
[Editer le message]
lundi 21 septembre
Récits d'objets : "L'Ourse qui danse ": un récit inouï sur les Inuits
Greggio_Ourse
"J'étais alors dans mon âge guerrier. En revenant au village, je retrouvais mes racines. Les mots d'autrefois. le gout de nos viandes goulûment machées, le désordre fou, le chaos aimables de nos maisons. Nous n'avons jamais appris à tenir un intérieur comme vous dites: nous sommes des errants, jamais nous n'avons imaginé nous sédantariser. Chez nous lorsque quelq'un meurt, on arrache les portes et les fenêtres pur que son esprit puisse s'envoler."
Le musée des Confluences de Lyon, a lancé depuis quelques années une formidable collection intitulée « Récits d'objets »; collection qu'on avait déjà présenté en tout début d'année .
Elle consiste à solliciter un ou une écrivaine pour lui proposer de choisir un objet de son choix dans les collections du musée pour qu'il s'en inspire et en tire un texte sous la forme de son choix (conte, récit, court roman, etc.).
À partir de mai 2020, les éditions Cambourakis s'associent au musée des Confluences pour coéditer cette collection à raison de deux titres par an c'est la romancière et traductrice italienne Simonetta Greggio (auteure de "Elsa mon amour "en 2018 chez Flamarion) qui inaugure ce partenariat avec "L'Ourse qui danse", un court récit inspiré par une statuette Inuit.
Dans ce court roman extrêmement documenté dans lequel elle rend un hommage appuyé à l'illustre Jean Malaurie, ethnographe spécialiste du monde polaire, Simonetta Greggio centre son récit autour la rencontre d'un homme inuit et d'une ourse.

Une confrontation a priori effrayante qui se transforme en fascination et profond respect mutuel puisqu'après s'être affrontés et mutuellement blessés, homme et ourse vont cohabiter et survivre l'un grâce à l'autre avant que l'homme ne rejoigne sa famille.ph17334_01
Un texte imprégné par les coutumes et les croyances de cette population, qui souligne la différence des modes de vie entre Occidentaux et Inuits mais également entre une ancienne génération en quête d'une forme de communion avec la nature et les animaux et la jeune, hélas beaucoup plus méfiante et distante.
Entre conte animalier et chronique documentaire, "L'ourse qui danse" nous montre combien la communauté inuite possède une vision symbolique du monde, englobant tout à la fois vie matérielle, organisation sociale et croyances, dans lequels coahbitent humains, esprits et animaux de l'Arctique.
L'ourse qui danse est ainsi un texte extrêmement vivant et documenté, propice à la découverte de cette culture inuite, notamment son rapport aux animaux, par opposition au mode de vie moderne et occidental qui évoque pas mal des romans de nature writing comme "De pierre et d'os" de Bérangère Cournut ou "Croire aux fauves" de Nastassja Martin.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
sophronie
  26 mars 2021
L'ourse qui danse, c'est un court roman qui a en commun le sujet avec de pierre et d'os de Bérangère Cournut.
Un roman ici qui ancre l'histoire du peuple Inuit dans notre époque tout en laissant la place au romanesque, à l'initiation, au retour aux sources pour le personnage principal. Un destin qui s'accomplit, une révélation à soi-même.
Mythologie, amour, accomplissements sont les ingrédients de ce joli clin d'oeil à l'Arctique. Très belle lecture !
Commenter  J’apprécie          140
Emilie77400
  22 octobre 2020
80 pages seulement et pourtant l'intensité d'un "pavé". Vous l'aurez compris, j'ai adoré. Je me suis complètement laissée immergée dans l'histoire de ce peuple inuit.
Ce récit fait donc partie de la collection "Récits d'objets", il est édité par les éditions Cambourakis pour le musée des Confluences de Lyon. le principe : inviter un écrivain à faire d'un objet du musée le coeur d'une fiction.
Tout part donc de la sculpture "Ours dansant II" de l'artiste inuit Davie Atchealak.
Ce livre est profondément marquant, en peu de pages, vous allez vraiment vivre une aventure extraordinaire. le récit est raconté par un homme inuit qui bien qu'ayant été "intégré" à la société occidentale cherche encore sa place... Professeur en ville ou chasseur parmi les siens ?
Il est dit dans les contes inuit que c'est seulement après la rencontre avec l'ours qu'un petit garçon passe du stade de l'enfant à celui d'homme. C'est donc dans une sorte de quête initiatique dans une nature sauvage que va nous plonger ce récit, au coeur des croyances et des coutumes d'un peuple malmené. Et c'est beau, très beau.
Jamais jusqu'à aujourd'hui je ne m'étais réellement préoccupée du peuple inuit et de leur histoire mais maintenant j'ai envie d'en savoir plus! Ma libraire m'a de ce fait conseillé un autre livre "De pierre et d'os" pour aller un peu plus loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          55
Melieetleslivres
  18 septembre 2020

Le Musée des Confluences de Lyon est riche d'une immense collection d'objets retraçant l'Histoire de l'Humanité, les Histoires de l'Humanité. Ce musée a proposé à des auteurs de choisir un objet et d'en faire un récit, ou un roman. Partant de la statuette d'un ours dansant de l'artiste Inuit Davie Atchealak, dans l'univers de l'histoire des territoires du grand Nord, Simonetta Greggio nous emmène vivre le monde ancien des Inuits.
À travers un récit presque onirique dit par un Homme, un Inuit, qui décide de revenir dans son monde primitif, avant que son peuple soit morcelé par le Danemark, le Groenland, le Canada. Les croyances, traditions, dialectes, costumes, coutumes étaient les mêmes. Mais dès que L'Homme Blanc est arrivé, il a imposé ses propres croyances, interdit les traditions millénaires, le langage commun à tous les inuits, a morcelé les paysages et les territoires, séparé les familles, et introduit cette notion de profit propre aux grandes puissances modernes. Élevé dans un monde "moderne", en Occident, cet homme revient pour s'imprégner de sa propre culture presque détruite, reconnaître son âme et ses traditions, et explique en un monologue envoûtant ce que c'est que d'être Inuit.
Il retourne vers sa tradition de trappeur, de chasseur, et poursuit l'Ourse Blanche, l'esprit de la chasse intemporelle, animal-totem.
Un court roman initiatique, dans la vague du livre de Bérangère Cournut, "De pierre et d'Os" et aussi du livre de Nastassja Martin "Croire aux Fauves" (ed Verticales), pour qu'on connaisse la terrible lutte des derniers Inuits contre les États rivaux qui exploitent les dernières richesses de ce peuple.
Inoubliable.
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lamantin64
  19 mars 2021
C'est un livre très poétique, écrit comme un conte initiatique ou philosophique.
Mais tout est ancré dans une réalité documentée qui nous entraîne très facilement dans la connaissance de la culture inuit du nord du Canada.
Le récit évoque pour commencer la difficulté des personnes d'origine inuit à choisir entre leur culture et la modernité.
Puis l'aventure commence.
La relation à la nature, aux animaux. au froid,à la solitude, à l'isolement, à la vie, à la mort du point de vue de la culture inuit est étonnante et fascinante. La logique de notre monde ne s'applique pas dans celui-là.
Malgré la violence de certains passages, le narrateur nous emmène dans la communion avec son univers.
On en ressort étonnement ému et proche de l'ourse et du narrateur.
Extrêmement bien réussi.
J'ai lu que c'était une commande du musée des confluences de Lyon à l'auteure : bravo Mme Greggio.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte   17 septembre 2020
Un magnifique plaidoyer de respect de notre milieu de vie et de nos cohabitants de ce monde si solide et si fragile.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BazartBazart   21 septembre 2020
J'étais alors dans mon âge guerrier. En revenant au village, je retrouvais mes racines. Les mots d'autrefois. Le gout de nos viandes goulûment machées, le désordre fou, le chaos aimables de nos maisons. Nous n'avons jamais appris à tenir un intérieur comme vous dites: nous sommes des errants, jamais nous n'avons imaginé nous sédantariser. Chez nous lorsque quelq'un meurt, on arrache les portes et les fenêtres pur que son esprit puisse s'envoler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
sophroniesophronie   25 mars 2021
Mais Les tupileks ne sont pas des jouets, des porte-bonheur, des colifichets. Ces statuettes sculptées dans l'ivoire et les ossements recueillent nos voix, et les voix de l'eau et du ciel, du feu, de la brume et des nuages plus grands que l'horizon.
Commenter  J’apprécie          50
Emilie77400Emilie77400   22 octobre 2020
Entre vous et nous, il y a une distinction fondamentale. Mon peuple ne s'est jamais mépris sur la malédiction. Les animaux que nous mangeons et dont nous nous habillons, que nous exploitons, que nous spolions, sont nos semblables. Nous savons que nous tuons nos frères et sœurs; et que nous survivons grâce à leur sacrifice.
Commenter  J’apprécie          30
Emilie77400Emilie77400   22 octobre 2020
Lorsque vous avez échu parmi nous, vous avez été si dérangés par nos mœurs et nos pratiques que vous nous avez traités d'animaux humains. Humanoïdes, hominiens : vous avez décrété que nous n'étions pas vos semblables.
Commenter  J’apprécie          10
Emilie77400Emilie77400   22 octobre 2020
Il est dit dans nos comptes que c'est seulement après la rencontre avec l'ours qu'un petit garçon passe du stade de l'enfant à celui d'homme.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Simonetta Greggio (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simonetta Greggio
A l'occasion du "Livre sur la Place" 2021 à Nancy, Simonetta Greggio vous présente son ouvrage "Bellissima" aux éditions Stock. Rentrée littéraire automne 2021.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2552286/simonetta-greggio-bellissima
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : inuitsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Junk Melvin Burgess

Au début de l'histoire, comment s'appelle l'ami des deux personnages?

Jack
Barry
Fred
Ives

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Junk de Melvin BurgessCréer un quiz sur ce livre

.. ..