AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782221256626
224 pages
Robert Laffont (06/01/2022)
3.46/5   23 notes
Résumé :
19 avril 1945. L'Armée rouge marche sur Berlin. Adolf Hitler et Eva Braun sont réfugiés dans leur bunker. La fin de règne approche.
Hitler a déjà planifié son suicide, mais pourquoi Eva, sa douce ingénue, devrait-elle subir le même sort ? Le Führer orchestre alors la fuite de sa maîtresse. Et rien ne se passera comme prévu...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Zippo
  20 mai 2022
Un récit curieux. Au bon sens du terme.
Eva Braun, jeune femme des années trente, ne rêvant que de carrière artistique, de mode, va vivre une histoire d'amour avec le chef d'Etat le plus détesté de l'Histoire, Hitler...et une drôle d'histoire d'amour.
Le récit s'ouvre sur les derniers jours du nazisme, dans le bunker de la Chancellerie dans un Berlin investi par les troupes soviétiques.
Voilà...et puis, le destin d'Eva Braun prend une autre voie que celle que nous connaissons : elle ne suicide pas.
Respectant au cordeau les faits historiques, donnant une image précise de la personnalité des dirigeants nazis, notamment Goering, Goebbels, Bormann, Gregor Péan a construit un récit tout à fait réussi, plein d'originalité et qui est une intéressante réflexion sur la fascination sur les foules qu'a pu exercer Hitler, incarnation du mal absolu.
L'Histoire est reine dans cette fiction ; mais il y a également de l'humanité, de l'humour et, n'ayons pas peur des mots de la poésie. Et ceci, et c'est le talent de l'auteur, dans une histoire prenant racine dans un moment des plus tragiques de l'Histoire.
Au-delà de la fiction, Gregor Péan dresse les portraits parallèles d'Hitler et de Staline, en mettant avec raison en relief leurs nombreux points communs, notamment leur haine du genre humain et leur paranoïa.
Gregor nous a offert un roman des plus passionnants.
Une réussite absolue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
tristantristan
  17 avril 2022
La seconde guerre mondiale ... en quelques phrases.
Phrases, au demeurant, construites à l'emporte-pièce.
Ce roman n'apporte à mon sens absolument rien sur le sujet et quant à l'aspect purement fictionnel concernant la vie d'Eva Braun après le bunker, il n'apporte rien non plus du fait de la personnalité déjà falote du personnage et du manque d'humour dans la rédaction. (simple opinion de simple lecteur)
Commenter  J’apprécie          120
Biancabiblio
  30 janvier 2022
Avec La seconde vie d'Eva Braun, Grégor Péan nous propose une uchronie basée sur le personnage assez méconnu de celle qui fut la maitresse d'Hitler puis son épouse à la veille de sa mort.
Comme elle appartient au cercle très privé du Führer, on sait assez peu de choses d'elle. Mais ce qui est certain, c'est qu'elle adorait son Führer et n'acceptait pas que l'on ne voue pas un culte à son homme.
Certains historiens pensent que c'était une écervelée qui se contentait de jouer les maîtresses de maison, se gardant bien de politique, d'autres avancent qu'elle prenait fait et cause pour la solution finale.
L'héroïne de Grégor Péan est un peu tout cela à la fois. Lorsque le récit démarre, Eva Braun a encore dix jours à vivre au sein du bunker, en compagnie des proches du Führer dont les époux Goebbel. Mais si la jeune femme échappait au suicide, que lui arriverait-il ? Que serait-elle devenue ?
C'est tout l'enjeu de ce court roman qui va raconter la seconde vie d'Eva Braun qui, après une fuite rocambolesque en voiture, tombe aux mains des soviétiques, et donc de Staline, qui va cacher au monde entier les preuves de la mort d'Hitler et la réapparition de la première dame du troisième Reich.
Je ne vous révèle rien de plus, la vie d'Eva Braun va être semée d'embûches qui lui feront prendre conscience de l'horreur du régime nazi et la mettront sur le chemin de la rédemption.
Même si nous sommes dans la fiction, Grégor Péan nous propose une uchronie plutôt crédible de ce qui aurait pu arriver à la maîtresse du dictateur nazi si elle avait choisi de vivre au lieu de mourir aux côtés de son époux. J'ai beaucoup aimé sa plume et l'humour mordant dont il fait preuve tout au long du récit.
Si j'ai vraiment apprécié la première partie qui se passe dans le bunker, je me suis parfois un peu ennuyée au cours de cette lecture, sûrement parce qu'il m'était impossible d'être en empathie avec l'héroïne même si ce qu'elle traverse est très dur.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ogrimoire
  02 avril 2022
Je sais ce que vous allez me dire, encore un livre sur Adolf Hitler, encore un énième livre qui parle de la chute du IIIe Reich… Je vous répondrai « oui mais non » ! Ce livre, c'est une véritable fiction qui aurait pu être une vérité. Oui, Eva Braun aurait très bien pu quitter le Bunker et revenir à l'anonymat. Une belle uchronie qui ne fait pas de bruit dans nos librairies !
L'idée de ce roman est vraiment très séduisante. Une fois ouvert, plus moyen de le lâcher. L'auteur fait bien souvent preuve d'humour, il parvient même à dédiaboliser certains membres du NSDAP en les rendant ridicules !
Tout est bien pensé, bien ficelé et tout est crédible ! Ici, Eva Braun va vraiment morfler suite à son départ du bunker, elle va être emprisonnée, torturée et surtout cachée… Elle va passer de la gloire à une vie de prolétaire, elle va devoir apprendre à se satisfaire de choses simples et basiques… On adhère très facilement à ce que nous propose Grégor Péan, c'est tout à fait plausible !
Le style de l'auteur, vif, incisif et parfois familier, mais toujours juste, est vraiment très agréable, et fait parfaitement passer tous les messages. Je vous recommande très chaudement de vous procurer ce roman et de le lire sans tarder !
Lien : https://ogrimoire.com/2022/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Djustinee
  07 février 2022

Avril 1945, la fin du règne d'Adolf Hitler est proche. Alors qu'il projette de suicider, il se demande pour sa jeune maîtresse, Eva Braun, devrait subir le même sort... Il va organiser la fuite d'Eva. Mais tout ne se passera pas comme prévu...
Je suis d'emblée séduite par l'idée de ce roman ; imaginer une vie à Eva Braun après le suicide d'Hitler... Pourquoi pas!
Bien entendu, je n'éprouve aucune empathie ni attachement pour Eva Braun malgré tous les "obstacles" qu'elle rencontrera dans ce livre.
C'est un court roman assez fluide qui se lit à toute vitesse. J'aime beaucoup le ton sarcastique que l'auteur peut prendre sans certaines situations. Ça ajoute un petit quelque chose à ce livre.
Je dois malgré tout avouer qu'en tombant sur ce roman, je ne m'attendais pas à ce type d'histoire. Je ne suis pas déçue mais j'avais imaginé quelque chose de plus haut en couleur... Ou peut-être quelque chose de plus fou.
Je vous conseille cette lecture.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
ZippoZippo   20 mai 2022
Il est à noter que dans les années 1960 à 1980, les livres sur Hitler, s'il y en a, ne mentionne pas l'assassinat des Juifs. Le Livre Noir, d'Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossmann, qui fait état du traitement de la population juive par les nazis, a été interdite par Staline, et ne sortira qu'en 2010 en Russie.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2022
Pour Eva, c’est là une de ces petites attentions dont elle a raffolé toute sa vie : quand, peu à peu, les gens ont compris qui elle était, les regards et les comportements ont changé. Elle n’était rien. Et on l’a traitée comme une première dame. Plus que ça encore, vu la terreur que le Führer provoque encore chez ceux qui l’entourent, surtout depuis que, au lieu de s’acharner sur les Juifs, les handicapés, les Russes, il s’en prend à tous ceux de son entourage qui osent lui dire non, ou bof.
Le SS l’accompagne jusqu’au bunker, tremblant de peur qu’il ne lui arrive quelque chose. C’est une des dernières marques de prévenance dont elle bénéficiera, même si elle n’en prend pas conscience, car elle ne réfléchit pas trop en général.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2022
Pendant plus d’un an, Hitler joue au prude chevalier servant. À l’entendre, à le voir, Eva a le sentiment que c’est un vieux garçon que les femmes n’intéressent pas. Parfois, elle marche devant lui avec cette impression étrange que c’est elle qui pourrait l’entraîner sur la pente dangereuse du sexe : c’est que la petite a des envies et des besoins. À force de voir des gens se trémousser au cinéma, certaines idées lui traversent l’esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2022
Il est douché, propre, les dents lavées, et il lui baise la main à la manière de la belle époque. Il la vouvoie, alors que Goering d’emblée tutoie les secrétaires, comme pour les abaisser tout de suite au rang de salopes. Au contraire, Hitler va faire d’Eva Braun une petite cendrillon qui attend son prince charmant, entouré des molosses qui semblent le protéger contre d’éventuelles attaques. Mais quelles attaques ? pense-t-elle. Qui en voudrait à cet homme si courtois, si déférent ? Et, dans un premier temps, ce n’est pas de lui qu’elle sera amoureuse. Car cet homme ne ressemble à rien avec sa moustache de « douanier autrichien » (selon l’expression de Herr Braun). Il est petit, chétif, et ses yeux sont d’une taille disproportionnée par rapport à sa tête. Non, ce sont ses manières qui vont la faire chavirer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 février 2022
Elle n’a pas d’homme dans sa vie. Elle a connu un certain Sergueï, mais ce dernier a voulu la transformer en parfaite femme d’intérieur, et Natacha fait partie de ces gens qui traversent le temps d’un pas plus libre que les autres. Plutôt que de se soumettre à un destin classique, elle a quitté ce Sergueï, qui l’a alors traitée d’intellectuelle avec un profond mépris.
Natacha Petrovna, avec son goût pour l’indépendance, mais aussi pour la littérature, appartient à une classe non vraiment définie, une sorte d’aristocratie invisible. Quand un homme tombe amoureux d’elle, elle le trouve souvent mièvre. La mièvrerie des hommes, leur lourdeur, enfin leur baratin, Natacha Petrovna les évite non pas avec des cris, de la violence ou d’autres formes de rejet, mais avec des pirouettes dont elle a le secret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean Grégor (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Grégor
Lors de la dernière éditions du salon Saint-Maur en Poche en juin 2022, le libraire Gérard Collard recevait sur la grande scène de la Griffe Noire les auteurs Thomas Snegaroff et Grégor Péan pour parler des figures diaboliques... • Putzi : le pianiste d'Hitler de Thomas Snégaroff aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/putzi-le-pianiste-d-hitler-1.html • La Seconde vie d'Eva Braun de Grégor Péan aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/la-seconde-vie-d-eva-braun.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #saintmaurenpoche #smep22
+ Lire la suite
autres livres classés : femme fataleVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2675 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre