AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782381224374
640 pages
Hauteville (01/09/2021)
3.93/5   55 notes
Résumé :
Angleterre, 1648. Une époque périlleuse pour toute femme indépendante…

À la veille du solstice d’été, l’Angleterre est déchirée par une guerre civile entre Charles 1er et le parlement insurgé. Cette lutte fait rage partout dans le royaume, et trouble même l’île de Sealsea, où vit Alinor. Descendant d’une famille de guérisseuses, la jeune femme est tous les jours confrontée à la pauvreté et aux superstitions. Un soir de pleine lune, elle rencontre Jame... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 55 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis

Selias
  29 janvier 2022
En 1648 en Angleterre, Charles 1er est en désaccord avec le parlement et Cromwell , il s'enfuit sur l'ile de Wight. Il cherche une alliance militaire avec l'Ecosse qui va se solder par un échec. Il sera arrêté et emprisonné avant d'être jugé et exécuté.
Alinor est une guérisseuse et sage femme, elle vit très precairement au bord d'un marais sur la petite île de Sealsea, son mari l'a abandonnée après avoir fait courir le bruit qu'elle était une sorcière.
James Sutter est envoyé depuis la France pour faire évader le roi. Il rencontre Alinor qui n'est pas du tout de son milieu, James est là sous un faux nom mais il est issu d'une famille noble et riche. Entre eux, va naître un amour impossible et dangereux, vu l'époque, car Alinor est toujours mariée.
Alinor est un personnage intéressant dans cette histoire, elle se débat dans une époque où tout est contre elle. Elle est sur le fil du rasoir. C'est une belle femme ce qui attise la jalousie de ses voisines. Elle manie les plantes, elle est soupçonnée de sorcellerie. Elle est amoureuse d'un autre homme et les moeurs de l'époque ne lui en donne pas le droit. Son mari est parti, c'est qu'il y a des raisons...
Philippa Gregory dépeint très bien l'atmosphère de l'époque, les croyances, les superstitions, le poids de l'église... On voit qu'il n'en faut pas beaucoup, une étincelle pour que les cerveaux s'enflamment et crient "harro sur la sorcière".
L'auteure mêle habilement la petite et la grande histoire. Ce roman est le premier d'une nouvelle série. Donc j'attends avec impatience la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
ElBaathory
  24 avril 2022
Amateurs de romans historiques, il est impossible que Philippa Gregory vous soit inconnue. J'ai moi-même quelques oeuvres, faisant partie de sa série dans ma PAL et faisant partie de célèbre fresque The Plantagenet and Tudor Novels. Cependant et bien qu'il le tardait d'enfin découvrir sa plume, j'ai préféré le faire avec un roman indépendant mais qui finalement ouvre sur une toute autre série, toujours dédiée aux femmes de pouvoir de l'époque.
Je ne peux qu'approuver ce choix tant ce roman m'a offert un aperçu magistral de l'incroyable talent de l'auteure. J'ai tout simplement dévoré cette oeuvre qui m'a littéralement fait vibrer. En ce sens, il est indéniable que Philippa Gregory sait de quoi elle traite et le fait avec précision et netteté. le contexte historique se dévoile aussi riche que finement construit et le moindre détail est donné au lecteur, lui permettant une méticuleuse et fidèle retranscription historique. Néanmoins et son univers ne se passant pas au sein de la monarchie comme celle-ci nous a habitué, l'univers royal est absent et le conflit géopolitique sert juste de cadre à son intrigue. En effet, l'histoire dévoilée est dédiée au petit peuple et avant tout dédiée au statut et à la place de la femme au sein de cette société patriarcale. Sensible à ce sujet, j'ai été envoûté par le pouvoir conféré à ses héroïnes, faisant de ce récit, une oeuvre féministe au possible et des plus séduisante. J'ai apprécié la forte sensibilité imprégnant en continue l'ambiance envoûtante de la Sorcière de Sealsea. Bien évidemment, il n'est pas question d'une histoire de sorcellerie et de magie à proprement parlé et comme beaucoup pourraient s'y attendre mais bien d'un récit dédié aux guérisseuses et aux accoucheuses d'antan. Appréciant tout ce qui attrait à la l'ésotérisme et j'ai été plus que réceptif aux parties dédiées à l'art de la wicca magnifiquement sublimé et traité dans ce roman. Ainsi, je me suis laissé envoûté par les dons détenues par les personnages ainsi que par leurs connaissances de la nature qui les entoure. Il s'agit là d'ailleurs d'un trait fort important de ce roman et les nombreux détails apportés aux descriptions m'ont permis de m'évader avec efficacité. Avec un style des plus visuel qu'il soit, celui de Philippa Gregory ne peut se dessiner qu'extrêmement fluide et addictif. Les pages défilent inlassablement et il m'a été difficile de refermer ce premier volet tant il traite de sujets divers et variés , tous aussi passionnants les uns que les autres. D'autant plus qu'il serait fort réducteur d'enfermer ce roman dans un seul genre littéraire tant il se dévoile aussi bien une oeuvre historique, qu'un roman d'amour ou bien encore d'initiation. Tant d'attraits ne peuvent que vous persuader de découvrir cette transcendante aventure.
Cependant, mon intérêt et mon entrain n'auraient pu être aussi vifs et intacts sans l'incroyable attachement que j'ai ressenti envers les personnages peuplant ce chapitre et en particulier ses figures féminines. Je suis tombé en admiration face au courage et aux idées de notre héroïne Alinor, cette femme forte et indépendante qui n'hésite devant rien pour survivre et s'élever au sein d'un univers où la femme ne détient aucun droit ni aucune connaissance mais seulement des devoirs. Cette jeune mère célibataire de deux jeunes adultes, Alys et Rob, verra son avenir transformé lorsque celle-ci rencontrera lors d'un rituel païen James, le prête aussi mystérieux que secret. J'ai véritablement eu un coup de coeur pour ce personnage forçant le respect et l'empathie tant malgré la misère qui l'accompagne quotidiennement celle-ci brille par son altruisme et sa détermination. Ainsi, notre héroïne ne cesse de faire le bien autour d'elle. A tel point que cette bonté viendra ternir sa réputation et des accusions de sorcelleries seront lancées contre elle. Bien que révoltant, j'ai adoré ces parties mettant en avant l'incrédulité du peuple face à l'inconnu et face à une femme forte et indépendante, emplie de connaissance et de savoir qui n'est pas sans rappeler notre monde actuel. D'autant plus que Philippa Gregory ne se contente pas de peu et propose une véritable fresque sociale et familiale, aux multiples couleurs et dévoile une palette de personnages variée et des plus colorée. J'ai fortement apprécié découvrir les enfants abandonnés par leur père et dont l'intimité de leur relation avec leur mère se démontre touchante. C'est un véritable clan guidé par l'amour et le partage que se devine être cette charmante famille à laquelle vient se rattacher l'oncle maternel. La dynamique des multiples relations décrites par l'auteure apporte une véritable dimension sentimentale et émouvante à La Sorcière de Sealsea pour laquelle j'ai été plus que sensible et réceptif. Inconsciemment, je ne pensais pas autant m'être attaché à chacun d'eux et j'en ai été le premier surpris lorsque j'ai eu le coeur lourd au moment d'arriver à la dernière page. J'ai dors et déjà hâte de retrouver Alinor et les siens dans la suite de cette incroyable lecture.
Ce premier volet est donc une merveilleuse surprise. J'ai adoré mon incursion au sein de l'univers historique exploré avec force et brio par Philippa Gregory et porté par une délicieuse et alléchante plume. Les personnages féminins de ce roman en sont sa force et je me suis totalement attaché à Alinor, cette jeune femme cultivée dont la sagesse forge l'adoration et le respect, ainsi qu'à tous les autres membres de ce clan.
Lien : https://mavenlitterae.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Laplumedeclementine
  29 mars 2022
J'ai eu un très gros coup de coeur pour ce livre !
1648. En pleine guerre civile entre Charles Ier et le Parlement, le peuple anglais ne sait plus à quel saint se vouer. Dans un contexte politique et religieux tendu, les croyances sont bouleversées, le monde est renversé, les superstitions exacerbées.
Dans le marais du fou, entre terre et mer, les habitants de l'île de Sealsea vivent de la pêche et de leurs récoltes. Alinor, guérisseuse et accoucheuse, abandonnée par son mari, survit difficilement avec sa fille et son fils. Elle rencontre alors James, un prêtre venu clandestinement en Angleterre. La jeune femme et le noble catholique tombent amoureux même si tout les oppose. Mais l'ascension sociale d'Alinor, aidée par James, attise la jalousie de son entourage. Cette femme ni veuve ni mariée, proche des plantes et des animaux, douée d'une grande clairvoyance, attire la méfiance.
L'ambiance, les personnages, les paysages, le récit historique… tout m'a touchée dans ce livre. Les marais changeants et les sables mouvants se font l'écho de l'instabilité politique et de l'intériorité tourmentée des protagonistes. Sur cette île coupée du monde, devenue prison symbolique, les passions font rage.
Philippa Gregory dépeint à merveille la condition féminine de l'époque, la précarité des femmes seules et le danger mortel des rumeurs. Alinor et sa fille sont trop libres : amoureuses, passionnées, intelligentes, revendiquant le droit de disposer de leurs corps. Alinor dérange, et sa douceur et son empathie de soignante n'y changent rien. La figure de la sorcière est associée à celle de la guérisseuse qui soignait et dispensait son savoir au Moyen Âge. Mais le début de l'ère moderne renvoie le savoir féminin à quelque chose de diabolique.
Un sublime portrait de femme et un superbe tableau historique de l'Angleterre du XVIIème siècle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Karima_Instit
  19 novembre 2021
Enfin une histoire de sorcière réaliste, sans tout le blabla pseudo ésotérique et superficiel qu'on nous inflige depuis que c'est revenu à la mode. On se régale avec cette Alinor, personnage de femme forte et intelligente, dont les connaissances botaniques et le charisme suscite l'admiration, le désir, l'envie mais aussi la peur et la jalousie.
La rencontre amoureuse de départ nous emporte et elle non seulement utile au scénario mais en plus réaliste.
En pleine guerre civile, dans un monde brutal pour tous mais davantage encore pour les femmes, Alinor tente de de faire mieux que survivre, elle tente de vivre.
Un roman bien pensé et prenant !
Commenter  J’apprécie          90
Solexann
  21 novembre 2021
Nous suivons Alinor, sage femme et guérisseuse, qui vit dans la petite île de Sealsea, Angleterre, 17ème siècle.
Le pays connait des heures sombres avec une guerre civile.
Alinor, également, vit une période difficile, son mari l'ayant abandonné sans plus donner signe de vie depuis des mois, la laissant seule avec ses 2 enfants. Nous sommes en 1648, et c'est une situation terrible pour une femme à cette époque là.
Une nuit, elle rencontre par hasard James Summer, un papiste en mission secrète pour aider à l'évasion du roi. Entre eux, c'est le coup de foudre immédiat. Et c'est ce coup de foudre qui va causer la perte d'Alinor, car James est un homme d'Eglise, qui fait voeux à son Dieu et à son Roi.
J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous décrit avec justesse la condition des femmes dans l'Angleterre du 17ème.
Une femme n'est rien sans un mari, alors une femme qui a été quittée par son mari, c'est une situation vraiment fébrile pour Alinor. Guérisseuse qui plus est! de guérisseuse à sorcière la limite est ténue, surtout dans cette communauté insulaire en temps de misère.
Toutefois, j'ai attendu tout le roman que se passe LA chose que j'attendais, et que je pensais centrale. J'ai vu des signes, disséminés au fil des pages. Et au final, il faut attendre la toute dernière partie pour que celle-ci se produise.
La fin, en elle-même m'a laissée un peu sonnée. Elle était abrupte, comme une phrase qu'on laisse en suspens.
Une très bonne lecture, mais qui m'a tout de même laissé un sentiment d'inachevé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Sally66Sally66   29 novembre 2021
Je suis prise dans le marais, incapable de m'en défaire, comme un tenancier avec un seigneur négligent. Je ne peux pas partir. Je suis l'épouse d'un homme disparu et je ne peux pas me marier ; je suis la sœur du passeur, et il n'acceptera jamais de me faire traverser vers la terre pour me rendre ma liberté.
Commenter  J’apprécie          10
SolexannSolexann   17 novembre 2021
She changed in a moment, her beauty suddenly pale and contemptuous, her tears frozen. ‘You go,’ she advised him. ‘I don’t care. Go at once. I don’t care for your cause. I cared for you and I was a fool. But I won’t be a fool again.’ Without another word, with the disdain of an offended queen, she turned on her heel and walked away from him, walked to her brother, and left James all on his own, hopelessly exposed to the inquisitive stares of the mill yard, all of them wondering how Alinor Reekie–the poorest woman at the harvest home–dared to snub him: the greatest guest.
(page 119)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SolexannSolexann   16 novembre 2021
Dear God, I pray on my knees for more! Has there been all this fighting and shouting and all the arguing among the men, and the only hope for women is a husband who’s a little bit better than a beast, or a wage of more than sixpence a day? What about Uncle Ned’s new world? What about land for everyone?
( Alys, page 80)
Commenter  J’apprécie          00
SolexannSolexann   16 novembre 2021
 Her kiss was sweet. It was the first time in his life that he had kissed a woman and he felt desire rush through him as if his knees would go weak beneath him. He felt her relax against him as if she too were feeling a wave pass through her, as irresistible as the flow of the tide. 
(page70)
Commenter  J’apprécie          00
a_fox_in_wonderlanda_fox_in_wonderland   16 janvier 2022
Tout était chamboulé au cours de cette veille de solstice sous la pleine lune. Un soleil obstiné, un trône renversé, un monde transformé : un roi en prison, les rebelles au pouvoir, et une lune pâle, aussi blanche qu'un crâne sur les bannières grises des nuages.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Philippa Gregory (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippa Gregory
Bande annonce de la série The Spanish Princess (2019), basée sur les romans The Constant Princess et The King's Curse de Philippa Gregory
autres livres classés : sorcellerieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

La Dernière Reine, de Philippa Gregory

Henri VIII a eu plusieurs épouses, Catherine Parr était la...

La deuxième
La quatrième
La sixième

12 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : La dernière Reine de Philippa GregoryCréer un quiz sur ce livre