AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2895021775
Éditeur : L'Instant même (26/01/2008)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Comment expliquer la fascination qu’exerçait autrefois le castrat, le musico des Italiens ? Nostalgie de l’androgynie mythique, de cette condition initiale où l’humain est un être avant que d’être homme ou femme ? Ivresse des hauteurs où la voix atteint la plénitude ? Virtuosité des partitions ? Voilà que, formé par la Signora, vieille musicienne excentrique, surgit un jeune homme capable de concilier les exigences techniques et la musicalité en vertu de laquelle la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LiliGalipette
  03 juillet 2009
Roman de Hans-Jurgen Greif.
Weber est un ancien élève de la Signora, professeure de paino et d'art lyrique. Peu avant sa mort, elle lui confie son dernier élève, un jeune chanteur à la voix unique, venue de l'Italie baroque. Weber rencontre Orfeo. Ce dernier, après un terrible accident de jeunesse, a perdu tout ce qui faisait de lui un homme. La Signora a découvert son amour et son don pour le chant, et l'a formé comme on formait les primo uomo en Italie, ces hommes aux voix d'anges. Mais Orfeo est un être inadapté. Il n'a connu que la Signora, ne sait rien de la vie et des relations humaines. Alors que tous s'émeuvent à l'entendre chanter, il reste froid.
C'est un livre excellent, qui pêche néanmoins par sa longueur. Et pourtant, il n'est pas épais, mais il me semble que certains passages auraient pu être évités. le texte est mélodieux, très musical. Mais pour les néophytes, comme moi, en musique et chant lyrique, il y a bien des subtilités qui se perdent.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
"Weber adorait cet oiseau, un vieux mâle qui, au fil des ans, avait perfectionné ses roulades. [...] Une voix prodigieuse, unique peut-être. Au chalet, en plein mois de juillet, tous les soirs deux ou trois merles se donnaient la réplique. Mais celui-ci dans la cour avait quelque chose en plus, l'écouter demeurait un plaisir physique. Les arias de son répertoire ne se ressemblaient que superficiellement."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliGalipetteLiliGalipette   16 mai 2012
"Le legato était parfait, la mise de voix sur "cor", un inquiétant la bémol3, juste assez longue pour faire comprendre le tourment de Sextus. L'aria enchaîna avec le portamento di voce, où le chanteur lie une note à l'autre, sans reprendre son souffle." (p. 64)
Commenter  J’apprécie          00
ieo9ieo9   28 novembre 2013
C'était bien elle, ce laconisme. Impossible de ne pas lui obéir, de répondre par un billet. Prétendre que son travail, sa femme, un voyage d'affaires imminent...
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : chant lyriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
141 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre