AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2215138017
Éditeur : Editions Fleurus (14/09/2018)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Louise est malentendante depuis sa naissance. Âgée de quinze ans, elle est tourmentée par ses angoisses liées à la surdité et manque de confiance en elle. Sa vie va basculer lorsqu'elle fait la connaissance de Jérôme, un jeune homme de son âge qui aide son père au refuge pour gorilles en voie d’extinction. Très vite, elle va nouer une amitié forte avec Kiko, une femelle gorille qui a des difficultés à s'intégrer à son clan. Louise s'identifie à l'animal et va même a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  10 décembre 2018
Des thèmes forts mais un roman décevant …
L'idée de départ est intéressante : une jeune malentendante tente d'entrer en communication par la langue des signes avec un gorille isolé.
Sauf que l'intention d'écriture ne suffit pas à réussir un roman s'il manque les autres ingrédients. L'ensemble est bien trop invraisemblable (par exemple la jeune fille se prend d'amitié pour le gorille alors qu'elle l'a à peine vu, puis décide de lui apprendre la langue des signes sans l'avoir revue, vit d'autres choses entre temps, puis après la moitié du livre va enfin au contact de l'animal…). Chaque situation est très « téléphonée », le manque de profondeur est flagrant dès le départ, et le ton bien trop édifiant à mon goût ! Il manque de la poésie et de la passion en évoquant la nature et les gorilles ! Quelques adjectifs ne suffisent pas, il faut une implication émotionnelle pour toucher le lecteur, et là ce n'est clairement pas le cas. Quant aux dialogues ils sont parfois peu crédibles (Les propos rapportés ne peuvent pas être prononcés par des jeunes, on sent l'adulte derrière qui fait sa page d'écriture, ça sonne faux) et parfois indigents !
Le thème est explicitement donné : l'auteur souhaite mettre en avant la langue des signes et les problèmes des malentendants. Or pourquoi ne pas illustrer davantage ce moyen de communication justement ? Rien n'est vraiment expliqué si ce n'est quand Louise entre en contact avec le gorille, mais c'est tellement rapide et ça parait tellement facile que cela perd toute crédibilité. La partie « communication avec le gorille » est cependant la plus intéressante mais frustrante au possible car pas assez exploitée. C'était là, selon moi, l'enjeu du roman.
Bref je suis déçue par ce livre car je pense que les jeunes méritent des textes de qualité, avec de véritables intrigues, des idées qui développent leur réflexion tout en les laissant libres de penser par eux-mêmes.
Je remercie néanmoins les éditions Fleurus pour cet envoi ainsi que Babelio pour la Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
kadeline
  16 décembre 2018
Louise et sa famille arrivent dans leur maison de famille pour les vacances. Louise est sourde et bien que tout se passe bien avec sa famille sa différence au quotidien est compliquée à gérer et fait qu'elle manque énormément de confiance en elle. Elle rencontre Jérome dont le père gère un refuge pour gorilles. En découvrant le refuge et le rejet d'une des pensionnaires, Louise s'identifie à elle et décide d'apprendre le langage des signes à Kiko.
J'ai adoré ce roman qui m'a particulièrement touchée. Alors oui il y a quelques évidences/facilités au niveau de l'intrigue et certains aspects qui auraient mérité de plus longs développement mais pour un public jeune ça ne me choque absolument pas. On a une écriture soignée et poétique qui prend aux tripes. Je suis passée par tout une gamme d'émotions au fil des pages. Louise évolue et prend confiance en elle mais elle n'est pas la seule qui voit le monde différemment. Jérome passe outre son rejet du handicap, les scientifiques du refuge élargissent leur conviction, Kiko s'exprime… Ça fait plaisir d'avoir une histoire où « l'handicapé » n'est pas traité comme un poids ni à l'opposé comme une leçon de vie. Ce n'est pas la surdité qui bouleverse la vie des personnages mais Louise en tant que telle qui permet l'ouverture d'esprit de son entourage. On a un équilibre entre les soucis au quotidien et le fait qu'il n'est qu'une particularité parmi d'autres. La surdité et le langage des signes sont bien mis en avant mais j'ai beaucoup aimé que tout ne tourne pas autour car la vie ne se limite pas au handicap. La partie sur l'apprentissage de la langue des signes et la relation qui se noue avec le gorille est forte et j'aurai aimé qu'il soit plus développé. Malgré tout, il était important que tout ne soit pas tourné autour de cet aspect. Louise est une ado, pas juste une sourde. du coup, laisser de la place pour la relation avec son frère et la naissance des sentiments entre Jérome et elle ancre l'histoire dans la « vraie » vie.
C'est un très beau roman qui a réussi à trouver un équilibre entre aventure et vie quotidienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Colibrille
  26 avril 2019
Extrêmement sensible à la cause animale mais aussi très intéressée par la langue des signes, je me suis empressée de lire ce roman associant ces deux thèmes. Il raconte en effet l'histoire d'une jeune fille sourde qui va utiliser la langue des signes pour communiquer avec une femelle gorille.
Alors que je m'attendais à lire un roman ado (le duo principal étant composé de deux adolescents), j'ai eu le sentiment de lire un roman jeunesse. le style d'écriture est très enfantin et donne le sentiment que l'histoire n'est pas aboutie, manque de profondeur. Cette impression est renforcée par les personnages de Louise et Jérôme. Ces derniers ont 15 ans mais se comportent souvent comme s'ils en avaient 8 ou 9 !
De manière générale, j'ai trouvé que l'intrigue manquait de subtilité et de crédibilité. En effet, difficile de croire qu'en l'espace de quelques jours, une jeune fille qui ne connaît rien aux singes parvient à communiquer avec une femme gorille et devenir extrêmement proche d'elle. Afin d'être plus crédible, l'auteur aurait du étaler son histoire sur plusieurs mois voire années, ou bien choisir une héroïne plus âgée qui aurait étudié les primates.
Mais finalement, ce qui m'a le plus déplu, c'est la fin de l'histoire. En guide de dénouement, ... Cela m'a profondément bouleversée et déçue. Cette fin est pourtant bien plus près de la réalité que n'importe quel happy end. Mais au fond de moi, j'espérais que l'auteur terminerait son roman par une note d'espoir. Personnellement, c'est ce que je recherchais aussi dans cette histoire. De l'espoir pour la cause animale. Et je n'en ai pas trouvé, alors c'est douloureux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
violaine124
  06 mars 2019
J'aime les romans pour la jeunesse.
Ils ont souvent une fraicheur, une originalité pour laquelle je rêverai de retourner quelques instants à l'adolescence quand parcourir les allées de la librairie me faisait tourner la tête tellement le choix était important et où ma seule question était : que vais-je choisir ?
Cette passion est toujours intacte voire même de plus en plus présente et aujourd'hui comparé à 20 ans en arrière j'ose aller vers les auteurs, j'ose mettre en avant ce que j'aime.
Il est donc certain que Benoit Grelaud aurait fait partie de mon choix littéraire quand j'étais plus jeune. Les histoires qu'il propose sont toutes porteuses d'engagements, de messages et de leçons pour les jeunes lecteurs mais aussi pour les adultes.
Dans le roman "La jeune fille qui parlait aux singes" nous découvrons Louise. C'est une jeune fille qui n'entend pas ou très très peu. Elle a donc déjà eu un parcours particulier et courageux puisqu'elle a du apprendre la langue des signes mais aussi la différence et toutes ses conséquences.
Elle va rencontrer un jeune homme qui l'emmènera à la découverte d'un univers bien spécial : celui des grands singes. Et ce sera la révélation pour Louise. A partir de ce moment l'histoire racontée prend un autre tournant et nous suivons avec émotion le parcours de Louise, de Jérôme et de Kiko la femme gorille.
Ce roman m'a beaucoup touchée.
Je tire des leçons chaque fois que je lis Benoit Grelaud.
Louise m'a émue par son incroyable maturité. Evidemment il s'agit d'un roman et d'une histoire fictive mais qui ne se poserait pas la question d'une réalité sous-jacente ?
Nous savons que notre monde évolue et que l'élément "nature" est à l'oeuvre. La nature subit notre humanité mais nous savons aussi qu'elle a la capacité de nous faire comprendre sa colère, son agacement ou son amour aussi.
Alors Louise nous entraîne vers tout ce que parfois adultes nous n'arrivons plus à voir. Pendant longtemps, l'Homme a pensé faire ce qu'il voulait comme il voulait mais nos jeunes générations comprennent qu'il leur faudra modifier leur vision du monde.
Benoit Grelaud aussi l'a bien compris et nous le transmet dans ses ouvrages entre autres. J'aime son écriture car tout en mettant des nuances dans son propos il garde sa pertinence à chaque instant. Il sait aussi utiliser les codes de son lectorat et la singularité de ses thèmes donne une dimension profonde à son oeuvre.
Je me suis sentie en totale adéquation avec Louise et je me suis installée dans sa vie avec une telle facilité que la fin du livre est arrivée sans que je m'en aperçoive.
Un roman jeunesse qui une fois de plus me laisse admirative de cet auteur et il me tarde de mettre ses livres dans les mains de ma jeune lectrice.
Lien : https://leslecturesdelailai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SuzyBess
  30 décembre 2018
Benoit Grelaud signe un roman aux messages importants; malheureusement, le récit n'est pas aussi fort que je l'espérais.
Lors de vacances en famille dans un village de France, Louise fait la rencontre de Jérôme. du haut de leur quinze ans, ils tombent rapidement sous le charme l'un de l'autre. La jeune fille est d'abord étonnée: en effet, malentendante depuis sa naissance, elle avait jusqu'alors reçu plus de moqueries que de regards enamourés... Quand Jérôme lui présente le refuge pour gorilles que son père a fondé, Louise, auparavant si réservée, se sent enfin vraiment vivante. S'intéressant particulièrement au cas de Kiko, une femelle gorille ne parvenant pas à s'intégrer aux autres animaux de son espèce qui la rejette, Louise va se sentir utile et tout faire pour que son handicap devienne une force en essayant de communiquer avec la primate esseulée en langue des signes.
Particulièrement intéressée par la cause animale, et ce depuis toujours, tout autant que par l'égalité entre personnes, j'avais de grandes attentes avec ce roman... L'adulte que je suis n'a cependant pas su apprécier ce récit autant que je l'aurais souhaité; ceci dit, je pense que les enfants, premier public visé par cet ouvrage, se satisferont sans doute de l'histoire.
Ce roman a des défauts, et je n'ai pu le lire sans les remarquer: longueurs, incohérences et idées trop rapidement bâclées sont les éléments majeurs qui m'ont empêchée de savourer pleinement un récit qui avait pourtant du potentiel; il m'a été difficile de croire en ce que voulait transmettre l'auteur. le dépaysement que je recherchais n'était pas au rendez-vous - le fait que l'histoire se déroule en France y est certainement pour beaucoup - et l'intrigue est bien trop tardive: il nous faut attendre de nombreuses pages avant la rencontre entre une Louise capricieuse et Kiko, quant à la famille de chasseurs mentionnée dans la quatrième de couverture, n'en parlons pas trop: ils ne servent qu'à finaliser le roman dans un retournement de situation totalement inattendu - un final vraiment déroutant, d'ailleurs, vu le ton enfantin englobant le récit; j'ai autant aimé que son contraire: si j'ai trouvé que ce n'était absolument pas adapté au reste de l'histoire, je n'ai pu qu'admirer l'authenticité revendiquée par Benoit Grelaud.
Mais les messages transmis sont trop importants pour que je m'appesantisse plus longtemps sur ce qui n'a pas été, alors parlons donc de ce qui est agréable dans ce roman:
- le chapitrage: ici, pas de numéros mais l'alphabet complet avec son illustration en langue des signes.
- la notion de respect inculquée par l'auteur.
- l'ode à la différence et à l'acceptation de soi, des autres et de ces différences, justement.
- la sensibilisation à la cause animale (sensible à ce déclin orchestré depuis bien trop longtemps, le sujet ne pouvait que me toucher) - c'est triste, mais on ne le dira jamais assez: il faut préserver la nature, la faune et la flore qui nous entourent. On ne court pas à la catastrophe: on est en plein dedans. Réagissons !
Ce roman fut une petite déception, mais il a du potentiel et transmet des choses intéressantes. Voilà donc pour cet avis qu'il m'a été difficile d'écrire tellement je suis partagée sur cette lecture.
Lien : https://letoucherdespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SuzyBessSuzyBess   30 décembre 2018
- De quel droit les hommes se considèrent-ils supérieurs ? De quel droit estiment-ils qu'ils sont meilleurs parce que les animaux ne parlent pas leur langage ? De quel droit certains hommes s'estiment-ils meilleurs que moi juste parce qu'ils sont incapables de communiquer avec moi ? Suis-je moins intelligente ? Suis-je dépourvue de sensibilité ? Je suis moi aussi un être humain à part entière, non ? Pourtant, certains hommes me voient comme inintéressante, voire inférieure ! Mais qui est inférieur ? Moi aussi, je pourrais les voir comme inférieurs car ils sont incapables de me comprendre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Benoit Grelaud (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoit Grelaud
Luçon: Benoit Grelaud, le maître des clés L'auteur luçonnais, Benoit Grelaud, était en dédicace ce week-end à la librairie Arcadie. Il présentait le 2ème tome de sa trilogie "Le maître des clés", un ouvrage qui connait un joli succès en librairie. Il travaille déjà sur ses prochains livres.
autres livres classés : surditéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre