AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202096273X
Éditeur : Seuil (30/11/-1)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

En février 2005, j'ai proposé à Christian Boltanski de composer une autobiographie sous forme de " confession " dictée.

Nous nous sommes rencontrés presque chaque semaine durant un an, pour de longues séances enregistrées. Ces entretiens, que Christian Boltanski a rapidement comparés à une psychanalyse, étaient basés sur une règle du jeu précise : raconter sa vie comme son oeuvre, et éviter toute modification ou censure de la parole livré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
RJuillet
  30 juin 2013
Après le livre de photos de ses oeuvres, j'ai poursuivi mon chemin à la rencontre de cet artiste qu'est Christian Bolstanski. Grâce à ce livre, j'en ai appris un peu plus ...
Pourquoi a –t-il pensé à faire cette pièce là à ce moment-là, et de cette façon-là ? On se passionne car on comprend … et là, se trouve tout le pourquoi du comment de l'art. Chaque fois que j'ai la curiosité de me pencher soit sur une oeuvre, soit sur un artiste, je suis, à chaque fois, et pourtant dans des genres totalement différents, je suis à chaque fois étonnée, émerveillée, fascinée par ces gens qui parviennent à faire passer des émotions, une histoire, LEUR histoire à travers un tableau, une oeuvre, une photo.
Et même s'il se dit lui-même « menteur », ne révélant que ce qu'il veut bien révéler, on apprend grâce à ce témoignage et à cette conversation, comment un personnage peut devenir un artiste. On apprend surtout pourquoi un personnage devient un artiste. On referme le livre (les livres, les documents lus, les livres d'"images") et tout s'éclaire. Cette pièce là, on la regarde différemment car on la comprend. On découvre que les apparences sont aussi trompeuses. Que cette photo là, ce tas de vêtements là, ces cadres là ont une signification qui va au delà de ce qu'ils veulent bien montrer.
Que sans m'être intéressée au "bonhomme", comment aurais-je pu l'interpréter ?
Il y a deux façons d'entrer dans un musée, avec la candeur d'un enfant qui va s'émerveiller (ou pas) devant une oeuvre ou bien avec la curiosité pour un auteur, en se figeant devant la même oeuvre et en comprenant ce qu'elle a représenté pour lui au moment où il l'a créée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lireanimeslireanimes   03 juin 2008
J’ai toujours pensé que l’art et la religion étaient proches, que c’est parallèle. Il y a une sorte de recherche similaire chez un mystique et chez un artiste. Le fonctionnement est semblable, on produit des objets magiques. Peut-être que ce qui s’est affirmé, c’est l’idée que l’œuvre doit être une manière d’exprimer les choses auxquelles on croit. Qu’elle n’existe que si elle est le support d’une parole, ou plutôt d’une pensée, qui justement n’est pas une parole mais n’est dite que par l’œuvre. Et que l’art aborde des sujets qui sont proches des questionnements de la religion. J’ai compris qu’aucune œuvre n’existait si elle n’était pas sous-entendue par une question posée. Depuis ce temps-là, quand je vois une œuvre que j’estime, c’est parce qu’elle véhicule une pensée. Mon travail porte un questionnement sur la vie, sur la compréhension de ce que nous sommes, qui est proche des questions que peuvent se poser un philosophe ou un mystique. Mais au lieu d’employer des mots, j’emploie des images. Dans une œuvre, il y a la valeur plastique, ce qu’on pourrait appeler le style, et puis il y a la question posée. Toutes mes œuvres sont liées à des questions posées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lireanimeslireanimes   03 juin 2008
Ça ne se voit pas du tout dans mon travail, mais j’aime beaucoup la tradition artistique zen, le « très peu de choses ». Le japon est extraordinaire parce qu’il est très divers, tu as à la fois la pureté des temples et des gargouilles expressionnistes. Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est leur conception de l’éphémère. Les jardins sont refaits chaque jour, les temples sont reconstruits tous les dix ans… ça correspond à ma grande théorie sur la transmission par l’idée et non par l’objet. Ici, on transmet par l’objet ; au Japon, on transmet par le savoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RJuilletRJuillet   30 juin 2013
J’ai fait ensuite de très grandes installations dans différents lieux avec des vêtements …
Je mélange vêtements d’homme, vêtements de femme et vêtements d’enfant, de qualité moyenne. Quand j’ai voulu installer cette pièce au Japon, on m’a dit qu’il était impossible de trouver des vêtements d’occasion, donc j’ai demandé à ce qu’on mette une petite annonce dans le journal disant qu’un artiste cherchait des vêtements usagés. Et j’ai reçu des tonnes et des tonnes de vêtements, je n’en ai jamais eu autant ! Devant le musée, il y avait des tonnes de vêtements usagés. On m’a dit qu’au Japon, on gardait les vêtements des morts, qu’on ne pouvait ni les jeter ni les vendre. J’étais très touché que les gens m’apportent tous ces vêtements, parfois très beaux, et je me suis dit que je ne pouvais pas les faire marcher dessus, c’était les vêtements de leurs morts. Donc, j’ai eu l’idée de faire un pont. Pour moi, c’était une forme de respect pour ces vêtements, et les Japonais, eux, ont interprété ça comme une référence au « Lac des morts » de la tradition zen, qui, si j’ai bien compris, est le lac que l’âme traverse après la mort, pour se détacher du monde des vivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Catherine Grenier (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Grenier
A l'occasion de la sortie de son livre, Boltanski le 8 juin dernier, Catherine Grenier (http://www.myboox.fr/auteur/catherine-grenier-30202.html) a répondu aux questions des lecteurs du site d'actualité littéraire MyBOOX (www.myboox.fr). Pourquoi avoir choisi Boltanski ? Quel est son nouveau regard sur l'artiste ? Quelle importance a l'oeuvre christique dans ses oeuvre ? C'est à un véritable interrogatoire que la romancière s'est livrée.
>Arts : généralités>Histoire et géographie des beaux-arts et des arts décoratifs>Les artistes (études biographiques, critiques) (114)
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
752 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre