AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367627444
Éditeur : Audiolib (06/06/2018)
Édition audio (Voir tous les livres audio)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
[LIVRE AUDIO]

Récit de la lutte entre les Lettrés, des lecteurs assidus, et les Zappeurs, adeptes des écrans. Lorsque les premiers décrètent la lecture obligatoire, les seconds se rebellent et propagent un virus qui efface les mots lus des livres. Un roman de science-fiction sur la tolérance et les moyens de communication modernes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  25 mai 2018
Une relecture (réécoute) de ce livre cher à mon coeur, l'un des premiers livres de science-fiction que j'ai lu et qui m'a donné le goût du genre. Merci à Babelio et aux éditions Audiolib de m'avoir offert mon premier livre audio à moi (je suis familière du format mais uniquement en emprunt jusque là).
On suit Aliss dans le terrier des Zappeurs. En mission pour l'A.E.I.O.U., la nouvelle Voyelle un peu particulière doit découvrir l'origine du virus L.I.V. 3 et le mystère maître des Zappeurs, Sonn.
L'histoire nous plonge d'emblée dans un univers rempli de livres, d'auteurs, d'histoires et de mondes imaginaires. Une réflexion très intéressante sur l'opposition des médias (écrit / image) et sur le nécessaire équilibre de toutes les sortes d'interprétation pour garantir une liberté du lecteur.
Comme beaucoup de romans jeunesse nourris de classiques et de références littéraires, ça donne envie d'aller voir plus loin, de découvrir ces classiques, d'arpenter les rues d'Oran ou les rayonnages de la bibliothèques du Nautilus. Chaque lecture comme un voyage en L.I.V.3 et celle-ci ne fera pas exception, le format audio étant particulièrement propice à l'immersion dans cette Europe des lettres.
Une nouvelle fois, un coup de coeur ! Un livre à lire et relire (écouter et réécouter), n'ayez crainte là où les pages se videraient de leur texte dans le roman, le virus n'affectera pas la voix de la lectrice qui elle persistera à de multiples écoutes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
Aelynah
  04 mars 2019
J'aime lors de mes corvées ménagères m'octroyer un semblant de liberté en écoutant un roman audio. Cette fois-ci j'ai été attirée suite à des conseils de collègues bibliothécaires vers ce roman jeunesse de Christian Grenier.
Le sujet en est fort pour qui aime les livres puisqu'il s'agit de leur mort. Pénétrer dans ce monde a donc été un voyage à nul autre pareil.
J'ai ainsi fait la connaissance d'Allis. Dans ce monde particulier, elle fait partie des « Lettrés », de ceux qui suivent le gouvernement en place c'est-à-dire la République des livres.
La République des livres a pris le pouvoir près de quarante ans auparavant et a mis en place certaines obligations comme l'heure de lecture chaque soir et le rejet des écran et jeux vidéos.
Ceux qui ne rentrent pas dans le rang, les rebelles au système, les adeptes de l'image, des jeux vidéos sont appelés les « Zappeurs ».
Leur dernière action en date a été la création d'un virus le LIV3 qui attaque les livres et efface leur contenu une fois lu.
L'auteur va ici sous la voix de Audrey d'Hulstère nous emporter dans un monde surprenant, peuplé d'extraits de grands iques de la littérature générale ou SFFF. Christian Grenier va nous ouvrir à son univers en suivant un personnage un peu atypique en la personne d'Allis.
Allis nous est présentée comme une jeune femme ouverte d'esprit. Chaque soir, elle communique via un ordinateur avec Mondaye, son amie zappeuse. Pourtant elle est aussi une Lettrée mais surtout une écrivaine. Son livre « Des livres et nous » a fait un tabac et se vend comme des petits pains. C'est ce qui va lui valoir la plus haute distinction dans cette République des lettres soit de devenir l'une des membres très sélects de l' Académie Européenne des Intellectuels Officiels Unis. Ces membres éminents sont élus et nommés au nombre d'un par an depuis le début de la République. Elle sera ainsi le quarantième membre, la quarantième Voyelle.
C'est inespéré, surprenant et totalement fou pour Allis car le lecteur va apprendre quasiment en même temps que ceux qui viendront la chercher pour l'emmener à la TGB (Très Grande Bibliothèque) l'un de ses secrets qui va peut-être changer tout.
Car si elle a été choisie pour devenir la 40e Voyelle c'est aussi et surtout pour sa façon de voir leur monde dans son livre. Elle n'est pas obtuse aux zappeurs et au modernisme. Elle pense que les deux peuvent cohabiter c'est pourquoi les Voyelles vont l'envoyer en mission dans la ZZZ, zone des zappeurs.
Elle va devoir trouver l'origine du virus, rencontrer son inventeur, essayer d'échanger avec lui afin de trouver ou récupérer un antidote.
Sous la voix d'Audrey d'Hulstère j'ai vécu cette quête comme une aventure hors du commun. En suivant Allis dans cet univers qu'elle ne connaît pas, en côtoyant les risques que cela comporte la narratrice de par ses intonations et ses images subliminales nous a emportés dans le livre.
Et si vous avez déjà lu ce roman vous saurez que c'est en soi déjà devenir un personnage de ce roman que d'y pénétrer. La chance que nous avons étant de ne pas le voir disparaitre à notre lecture mais bien de nous laisser nous en délecter au travers des passages de romans comme Fahrenheit 451 ou 20000 lieues sous les mers.
Je me suis vraiment sentie touchée par cette lecture, par cette mort des livres annoncée sans espoir de retour. A suivre Allis j'ai commencé à croire à une solution, à chercher avec elle des indices et à découvrir des choses merveilleuses et terrifiantes.
Ce roman est à la fois une ode aux livres mais aussi un roman réaliste. En le suivant en audio j'ai apprécié ressentir les émotions des personnages et pu vivre certains passages je pense d'une façon plus réelle qu'une lecture seule ne me l'aurait donné. C'est une magnifique découverte pour laquelle je l'avoue je n'étais pas dans un enthousiasme débordant au départ. Comme quoi, on peut être surpris à tout âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tortoise
  29 juin 2018
Grâce à une opération "Masse Critique" de Babelio en partenariat avec Audiolib, j'ai pu découvrir ce livre en version livre audio.
Je débute à peine dans l'expérience des livres audio (bien que j'en aie déjà tâtonné 3 ou 4, et ce depuis quelques années), et je peux déjà dire que cela constitue clairement un mode de lecture très différent de la lecture "classique" d'un livre sur support écrit (que ce soit en papier ou en numérique).
Le talent de "l'interprète" qui y donne sa voix est primordial, car c'est le seul moyen de nous approprier le texte, dans toutes ses tonalités et sa palette émotionnelle, tout en laissant la place à nos propres choix de rythme de lecture, notre imagination, et notre ressenti.
Je trouve aussi plus difficile de ne pas se laisser déconcentrer par tout et rien : il faut savoir se recréer un espace-temps consacré à la lecture, alors que son aspect conté et sa technologie reposant sur des fichiers mp3 pourraient donner à tort une impression d' "à côté" se suffisant à soi-même, laissant la possibilité d'effectuer des tâches quotidiennes en même temps...
Ce qui n'est pas incompatible, mais il vaut mieux bien choisir cette tâche parallèle, afin qu'elle ne requière quasiment aucune attention qui serait déviée du récit et en ferait vite perdre le fil !
Une fois ces considérations et précautions prises en compte, la "lecture audio" peut être très plaisante, avec justement l'avantage de cet aspect conté qui donne une autre forme de vie au texte.
Et justement, ce livre-là est particulièrement bien relié à cette thématique de différence de modes de lecture différents, puisqu'il "nous fait voyager en 2095, dans une société où l'existence des livres comme des écrans est en danger", où "le gouvernement des Lettrés a interdit les écrans et décrété la lecture obligatoire", remettant en avant le commerce des libraires et fixant par exemple des heures de rendez-vous universellement dédiés à la lecture, tandis que "face à cette tyrannie, les Zappeurs se révoltent : ces jeunes rebelles, adeptes de l'image, propagent un virus qui efface les mots à mesure qu'ils sont lus".
Cela m'a beaucoup parlé, étant de la génération Y et m'étant donc appropriée la popularisation d'internet et des technologies et pratiques liées tout en n'y fondant pas entièrement, un pied restant bien ancré dans une culture et une éducation relevant plutôt de la génération précédente, pragmatique et codée différemment.
Ce livre en lui-même amène beaucoup de réflexions sur bon nombre de sujets et une sociologie bien spécifique et pourtant bien plus globale et commune qu'il y paraît, et c'est absolument délectable !
Catégorisé comme "roman jeunesse", il s'adresse tout autant aux adultes de tous âges, et présente même un bel hommage à "Fahrenheit 451", le roman culte de Ray Bradbury.
Un très bon moment (très exactement 3h35 de pistes audio, à répartir librement) aussi agréable qu'enrichissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
agrume
  18 juin 2018
Une jolie découverte de cet auteur merci à Babelio et Audiolib. Pour lire un livre audio, il faut vérifier que votre lecteur lit des mp3, personnellement j'ai du insérer le CD dans mon ordinateur pour pouvoir écouter ce livre.
L'histoire :
Alyss est sourde et muette, elle ne peut communiquer qu'avec les écrits. Elle lit des livres et a écrit un roman et au début du livre, elle a remporté un prix avec son livre et elle apprend qu'elle est nommé voyelle au sein de
l'A.E.I.O.U. (académie européenne des intellectuels officiels unis). Ce récit commence à la fin du XXIe siècle, une oligarchie d'intellectuelle dirige la société, le gouvernement des Lettrés instaure la lecture obligatoire et interdit les jeux vidéos, la technologie et internet. "Face à cette tyrannie, les Zappeurs se révoltent : ces jeunes rebelles, adeptes de l'image, propagent un virus qui efface les mots à mesure qu'ils sont lus. "
Pour cette institution, elle va devoir partir en mission dans la Zone des Zappeurs Zinzins pour découvrir qui a inventé, répandu le virus Lecture Interactive Virtuelle 3 et si possible trouver un antidote.
Ce virus est contagieux chaque personne, qui lit un livre infecté efface l'encre du livre, et se retrouve plongé dans le livre à vivre l'histoire mais le lecteur peut intéragir dans l'univers du livre. le virus se propage par les personnes et par les livres contaminés. Elle va devoir infiltré les zappeurs, démasqué leur chef Sonn. Elle doit aussi retrouver le fils d'une de ses nouvelles collègues et elle espère pouvoir compter sur son amie virtuelle Montag.
Elle a un premier contact avec des zappeurs dans le train mais elle ne peut pas communiquer clairement avec eux et puis pour parler il faut également posséder un Permis de Prise de Parole.
Ce livre est une réflexion intéressante sur des idées :
- l'interdiction extrême des nouvelles technologies
- l'accès limité à la culture par et pour les élites (il faut savoir lire pour aimer lire)
- on retrouve une séparation entre les lettrés dans Paris et les illettrés/zappeurs en banlieue.
Et la conclusion est pertinente même si je connaissais déjà la citation de Jules Vernes.
Ce que j'ai aimé :
- l'histoire : l'idée de la disparition des livres et le vécu en 3D au coeur des livres
- les différentes références littéraires ou culturelles citées dans l'ouvrage : fahrenheit 451, la métamorphose,... et les noms des personnages : Céline L. F. Bardamu, Allis L.C. Wonder, ...
Ce qui m'a un peu décu :
- La facilité de l'histoire, j'ai vite compris qui était qui, qui était montag, sun etc... Peut etre aussi parce que j'ai fait allemand en première langue.
- la romance est un peu facile
- le nombre restreint de personnages
J'ai passé un bon moment à écouter ce livre, je pense qu'il peut donner envie de lire et découvrir d'autres livres aux jeunes lecteurs. La lectrice lit bien l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viou03
  30 juin 2018
Un roman pour tous les amoureux de la lecture, des livres et histoires.
Deux tendances s'opposent : les Lettrés où les écrans sont bannis, les Zappeurs qui eux aiment les écrans et pas les livres. Ces derniers ont créé un virus qui détruit les livres.
Quand Pauline m'a envoyé la liste des sp proposés, le titre de cet audiolivre m'a de suite intrigué. J'ai regardé les critiques de la version papier, qui étaient dans l'ensemble bonnes mais sans plus. Ce qui m'a décidé à le demander, c'est l'extrait lu par Audrey d'Hulstère et j'ai bien fait.
J'ai adoré la lecture d'Audrey d'Hulstère" et le récit.
Tous les amoureux de la lecture, des livres ne peuvent qu'être intrigués par ce monde où les livres disparaissent après leur lecture et où le lecteur est projeté lors de sa lecture dans l'univers du roman.
On a ici des rebondissements, des secrets, de l'aventure ainsi que des philosophies autour des livres, des écrans intéressantes. Il en ressort une belle leçon et un côté rêveur que j'ai beaucoup aimé : et si ... (à vous de découvrir ce "et si" en lisant, écoutant ce roman).
Le tout est porté par une héroïne différente par son handicap mais aussi sa philosophie de vie.
Un roman que tous les amoureux de la lecture, des livres devraient découvrir !

Lien : https://viou03etsesdrolesdel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   10 février 2019
Aucune image ne peut rivaliser avec les richesses d'un texte ! Pour le croire aussi naïvement, il faut n'avoir jamais connu le plaisir de tenir entre les mains un ouvrage inconnu :l'ivresse de le feuilleter, d'en gouter toutes les promesses avant même de se plonger dans la lecture...

Un lecteur, c'est aussi un créateur puisqu'il invente et se réapproprie ce qu'a imaginer l'auteur ! Ainsi, l'écrit est semblable a deux miroirs qui se font face: il offre des perspectives sans limite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 février 2019
ALLIS: Peut-être. Mais je ne suis pas la Lettrée que vous espériez. Comme Emma, je juge que Lund n'a pas tous les torts. Et je refuserai de témoigner contre lui. Je trouverai des arguments pour le défendre.

COLIN: Mais... Pourquoi ?

Je n'hésitai qu'un seconde.

Tant pis, ce serait un aveu public. Une déclaration officielle :

ALLIS: Je l'aime.

Dans le désarroi qui suivit, je vis Lund me sourire et respirer profondément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 février 2019
Si les hommes ont instauré la République, ce n’est pas grâce à La Fayette, Danton ou Robespierre mais parce que Platon, Thomas More, ou Jean-Jacques Rousseau en avaient semé l’idée dans les esprits. Si l’on a conquis la Lune, ce n’est pas grâce à Tsiolkowski, Kennedy ou Wernher von Braun ; c’est parce que Cyrano de Bergerac, Jules Verne et Hergé en avaient cultivé le projet dans l’imaginaire collectif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 février 2019
Fébrilement, je feuilletai l’ouvrage. Du texte, il ne subsistait plus rien. Jusqu’à la page vingt et un. Les pages qui suivaient étaient brouillées : les lettres, à moitié effacées, semblaient avoir été jetées en désordre sur le papier ; elles ne constituaient plus un seul mot cohérent. C’est seulement vers la page quarante que l’on pouvait reprendre le fil de la lecture.
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 février 2019
En fait, c’est une simple question de volonté, reprit-elle. Il suffit au lecteur de refermer le livre. Une seconde plus tard, il réintègre la réalité et se retrouve assis. Car pendant cette lecture virtuelle, on ne bouge absolument pas.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Christian Grenier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Grenier
Extrait de "Virus L.I.V. 3 ou la mort des livres" de Christian Grenier lu par Audrey d'Husltère. Editions Audiolib.
Livre audio disponible en téléchargement et en librairie.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/virus-liv-3-ou-la-mort-des-livres-9782367627441
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz autour du livre "virus L.I.V 3 ou la mort des livres"

Pourquoi Allis est-elle différente des autres Voyelles ?

car ses parents sont des zappeurs
car elle utilise des écrans pour pouvoir communiquer
car elle arrive à communiquer avec Soon, le chef des zappeurs

11 questions
331 lecteurs ont répondu
Thème : Virus L.I.V.3 ou la mort des livres de Christian GrenierCréer un quiz sur ce livre