AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PoisonLady


PoisonLady
24 octobre 2016
Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio et l'opération Masse Critique ainsi que les éditions Samir pour m'avoir permis de lire cet ouvrage :)

Petit roman d'à peine 130 pages en gros caractères, Mademoiselle Blanche sera susceptible d'intéresser les jeunes lecteurs entre 8 et 9 ans avec un penchant pour le fantastique. Son plus gros point fort est de posséder une bonne ambiance, de parvenir à vraiment bien retranscrire le côté oppressant de l'hôtel où séjourne Lilou, l'héroïne, et l'angoisse qui s'empare peu à peu de la jeune fille. Bref, les pitchounes auront sans doute légèrement les chocottes (mais pas trop), bien plus qu'en lisant un bon vieux Chair de poule.

En revanche, un lectorat un poil plus âgé (mettons à partir de dix ans) sera nettement moins enclin à fermer les yeux sur ses défauts.
Le plus gênant, c'est son histoire prévisible à en pleurer: entre la quatrième de couverture et le premier chapitre, on devine sans aucun mal toute l'histoire d'entrée de jeu. On espère une surprise jusqu'au bout, mais rien ne vient.
L'autre problème, c'est le style: si le vocabulaire est parfaitement adapté à la tranche d'âge visée (ni trop "bébé", ni trop compliqué), à de nombreuses reprises certaines tournures de phrases m'ont dérangée, et ce, tout au long de l'ouvrage... L'impression qu'il manquait une virgule ici ou là, notamment, mais aussi un ton tantôt enfantin, tantôt plus mûr assez déconcertant, surtout lorsque le ton simpliste est employé par les parents de Lilou durant certains dialogues!

Enfin, les références à l'art nouveau ou à la littérature fantastique classique laisseront les enfants (et probablement des parents dont ce n'est pas "le truc") sur le carreau, et ce ne sont pas les annotations qui éclaireront beaucoup, même s'il faut espérer que leur curiosité sera piquée et qu'ils s'y intéresseront quelques années plus tard.

Les illustrations en noir et blanc qui parsèment l'ouvrage sont vraiment jolies, même si certaines ont pâti de la technique d'impression, avec des points vraiment trop visibles (tandis que d'autres sont juste parfaites). Mais là, c'est la vieille esthète qui chipote.

Bref, pour "tempérer" la note, non, Mademoiselle Blanche n'est pas un "mauvais" roman. Il est juste suffisamment perfectible, notamment dans son style d'écriture quelque peu irrégulier, pour ne pas convaincre, et ce, malgré son atmosphère inquiétante très réussie. Les pitchounes n'y verront donc que du feu... mais les plus grands (surtout ceux rompus au fantastique), beaucoup moins.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (1)voir plus