AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782748516777
400 pages
Syros (07/05/2015)
3.72/5   199 notes
Résumé :
1897, au nord-est de l'Italie.
Frida, une adolescente de quinze ans, fuit sa région natale en diligence.
Ses parents, qu'on accuse de crimes odieux, ont été pendus deux jours plus tôt. La foule réclame à présent la tête de celle qu'on surnomme "la fille des démons". Frida espère pouvoir trouver refuge à Bologne, dans la demeure du docteur Gruber, un célèbre médecin qui semble fasciné par son cas.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 199 notes
5
19 avis
4
31 avis
3
14 avis
2
5 avis
1
0 avis

cicou45
  26 juin 2016
J'avais ce roman depuis un petit moment déjà sous le coude sans être vraiment motivée pour le lire mais, une fois plongée dedans, je n'ai plus pu m'arrêter. Il fallait que je sache ce que la vie réservait encore de terrible à notre héroïne qui avait déjà tant souffert par le passé.
L'on ne peut pas réellement dire que Frida (telle est le nom de notre héroïne et principale protagoniste et qui plus est, narratrice) ait une enfance malheureuse. C'est vrai que lorsqu'elle était au pensionnat, elle était la risée, le bouc-émissaire et surtout celle sur qui on s'acharne de la part de ses camarades et des soeurs incluses mais lorsqu'elle était chez elle, c'était une autre histoire. Pourquoi n'était-elle pas acceptée ? Tout simplement parce qu'elle vivait dans un lieu atypique, au beau milieu des marécages et que son père, par son aspect étrange, était considéré comme l'incarnation du diable. Pourtant, lui et la mère de Frida s'aimèrent d'un amour sincère et le firent bien ressentir à leur fille unique. Dépourvue d'amies, oui mais pas dépourvue d'amour parental ! Pourtant, l'une de ses camarades de la pension va oser se lier d'amitié avec Frida : Isabelle Gentile et c'est chez les parents de celle-ci que Frida sera hébergée quand le drame survint. Après avoir été accusé d'abominables crimes, les parents de Frida ont été exécutés (pratique qui avait encore lieu à l'époque puisque l'histoire se déroule à la fin du XIX e siècle). Sans preuves matérielles concrètes et sous de fausses accusations, Frida n'à qu'une idée en tête : la réhabilitation de ses parents. Pour elle cependant, les ennuis sont loin d'être terminés puisque placée par la suite chez le docteur Grüber, elle sera une nouvelle fois et cela à son insu, torturée car espionnée et examinée afin de déceler en elle le fruit d'une personne prédestinée à l'avance à commettre des actes atroces étant donné qu'elle est la progéniture de prétendus criminels mais tout cela reste encore à prouver et Frida trouvera de fidèle alliés qui vont l'aider à sortir de ce cauchemar et à accomplir la mission qu'elle s'est fixée.
Il s'agit du premier ouvrage d'Yves Grevet que je lis mais j'ai bien l'intention de m'attarder un peu plus sur les autres écrits de cet auteur? En effet, dans cet ouvrage qui m'a passionné du début jusqu'à le toute dernière page, heure du dénouement final, le lecteur y retrouve tous les ingrédients qui rendent à mon goût un livre accrocheur, suspense, Histoire, plongée au coeur de la découverte des Sciences, liens amicaux et filiaux et enfin tout cela agrémenté d'une merveilleuse histoire d'amour ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
CL-ENIMIE
  02 février 2017
ÉTAGÈRE BABELIO
COTE: R GRE

Frida est une adolescente de seize ans, elle est surnommée "la fille des démons". Ses parents, qu'on accuse de crimes odieux, ont été pendus quelques jours plus tôt. Frida est forcée de fuir, elle se rend alors chez le docteur Grüber, qui semble fasciné par son cas. Elle rencontre alors madame Corteze et Maria, les gouvernantes, avec qui elle se lie d'amitié.
Le docteur veut-il réellement du bien à Frida? Ses parents sont-ils coupables? A qui peut elle vraiment faire confiance?
J'ai adoré ce livre, le langage employé est vraiment bien choisi. Les personnages sont très mystérieux, on ne sait jamais vraiment si on peut leur faire confiance.
L'histoire n'est pas trop "gnangnan", on n'apprend la vérité seulement qu'à la dernière page du livre. On peut se faire pleins d'hypothèses sur la vraie nature des personnages et si ses parents sont coupables ou non. Je conseille ce livre à tout ceux qui aiment les histoires où il y a du suspense.
Manon (3e)

Frida, 16 ans, n'est pas une jeune fille ordinaire. En effet ses parents et elle sont traités de "sorciers", "démons", " assassins" pour le simple fait que la famille vit dans des marais où il s'est déroulé de nombreux drames. Malheureusement, les parents de la jeune fille sont un jour accusés d'un crime qui s'est déroulé un soir où ils n'étaient pas chez eux. Ne pouvant donc pas disposer d'un alibi solide, ils furent condamnés à la pendaison et Frida doit maintenant fuir son village pour échapper aux hommes qui la menacent. Un docteur a proposé son hospitalité à la jeune fille et celle-ci part le rejoindre en ville. Mais l'homme est-il vraiment de bonne intention? Pourquoi s’intéresse t-il autant à Frida ?
Mon avis:
Malgré la couverture et le résumé qui ne m'attiraient pas vraiment, j'ai beaucoup aimé ce livre!
L'histoire est accrochante avec un superbe suspense bien conservé jusqu'aux dernières pages ! Quand on comprend quelque chose, un nouveau mystère apparaît, des doutes et des surprises sont la clé de ce roman !
Je me suis également beaucoup attachée au personnage de Frida que j'ai trouvé très forte malgré toutes les épreuves qu'elle a vécu. On apprend son passé petit à petit et puis on se prend de compassion pour elle.
L'auteur aborde plusieurs sujet à travers le personnage et la vie de Frida: le rejet de la différence, le harcèlement, l'injustice, les préjugés, la cruauté, le mensonge... Beaucoup de thèmes qui m'ont touché car ils sont bien réels et présents dans la société d'aujourd'hui. Je pense que peu importe l'âge du lecteur celui ci se sentira concerné.
Seul petit défaut: l'histoire met du temps à démarrer et il y a trop de souvenirs racontés par l’héroïne qui n'apportent rien à l'histoire mais qui prennent quand même plusieurs pages.
Mais hormis ces passages trop longs et pour moi assez inutiles, je vous recommande vivement ce livre! Un roman à enquêtes, aventures, secrets et mystères que vous ne pourrez plus lâcher après l'avoir commencé !
Apolline (4e)

Frida est une jeune fille solitaire qui a été tenue à l'écart des autres dans son enfance. Et aujourd'hui encore, les voyageurs évitent de croiser le chemin de sa famille. Tout ça parce qu'elle habite dans les marais, un lieu dit maudit où plusieurs personnes ont perdu la vie dans des accidents. Mais le problème, c'est surtout que ces terribles accidents sont soupçonnés d'avoir été causés par les parents de la jeune fille: dont un particulièrement horrible, un soir ou ceux-ci n'étaient pas à leur maison. Ils sont donc pendus, faute d'alibis, et Frida forcée de fuir. Elle trouve refuge chez le docteur Grüber. Mais celui ci se comporte bizarrement en sa présence. La fugitive se demande: pourquoi l'a-t-il accueilli alors qu'il la savait fille de criminels? Avait-il d'autres intentions, moins généreuses?
Mon avis:
J'ai trouvé cet ouvrage joliment écrit bien que rempli de moments longs et/ou inutiles. Dommage, car l'histoire est plutôt bonne et qu'à cause de ces passages j'ai eu du mal à m'y mettre. J'ai largement préféré la fin, plus directe et plus mouvementée. L'intrigue par elle même est bien mais je n'ai pas apprécié le début de lecture. Et je n'ai pas trop réussi à m'attacher aux personnages, qui, je trouve, mis à part Frida, ne sont pas assez décrit, leur personnalité reste très secrète, c'est peut être parce que Frida elle même ne les connaît pas mais j'aurais aimé un peu plus de descriptions...
Par contre, le suspens a été gardé du début à la fin de l'histoire, ce qui est une bonne chose, car dévoilé trop tôt, il aurait rompu toute l'action de la fin. Et puis, le sujet concerne aussi une étude scientifique qui avait été réalisée au siècle dernier.
La couverture, que je ne trouve personnellement pas très attirante, résume bien l'histoire par les dessins qui apparaissent dessus: la fuite en carriole, la pendaison des parents... et surtout, Frida!
Vous l'aurez compris, je n'ai pas trop aimé cette lecture mais je pense que c'est plutôt son style, la manière dont est écrit le roman, qui m'a déplu donc je crois vraiment qu'elle pourrait convenir à d'autres lecteurs.
Anaïs (4e)

C'est l'histoire de Frida, 16ans, qui vit recluse avec ses parents dans les marais d'une petite ville en Italie. Elle et sa famille sont depuis des décennies considérés comme des suppôts du Malin , et ça ne va qu'empirer lorsque les parents sont accusés de meurtre.
Frida va alors devoir s'enfuir car les villageois veulent aussi voir tomber sa tête: elle est recueillie par le docteur Grüber dont elle n'avait jamais entendu parlé...
Frida se pose des questions et remet en cause la confiance qu'elle avait en ses parents....
J'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre car il est très bien écrit: on se met tout de suite dans la peau du personnage et il est assez facile à comprendre. Je suis néanmoins un peu déçue par la fin que je trouve trop rapide , j'aurais préféré avoir plus d'indications sur le déroulement de la vie de Frida...Mais ce livre m'a tout de même inspiré car il nous prouve que les apparences sont parfois trompeuses et il nous donne de bonnes leçons de morale...
Je le conseille donc à tous ,car il peut aussi bien être lu par un garçon que par une fille ,il suffit d'avoir un minimum de maturité.
Nina (3e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
verobleue
  15 novembre 2016
J'ai beaucoup aimé Koridwen de la tétralogie U4 et j'ai recherché d'autres livres de son auteur.
J'ai trouvé ce livre "Celle qui sentait venir l'orage" en brocante.
Différent de ce que je connais de l'auteur, ce livre se passe fin du 19ième dans une Italie conservatrice. Frida, 15 ans, se retrouve dans une diligence, en fuite vers Bologne. Ses parents ont été jugés sommairement, accusés de vols, de meurtres et pendus. Elle vivait avec eux dans une région marécageuse, un peu isolés du monde, craints par les autres villageois. Fille unique, d'origine modeste, elle est recueillie chez un médecin qui l'utilise comme cobaye pour étayer des recherches morphologiques destinés à servir la criminologie.
J'ai apprécié la lecture bien que ce ne soit pas une histoire contemporaine. Yves Grevet change totalement d'univers avec ce roman qui est à la fois, un roman d'aventure historique et une intrigue policière.
"Celle qui sentait venir l'orage" d'Yves Grevet, démontre aux ados que l'esprit critique est indispensable pour faire preuve de discernement, éviter les préjugés, les jugements hâtifs. A eux d'utiliser et d'entretenir des filtres avant de transmettre des informations ou avant de prendre des décisions solides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Verlaineetlesvoyageursdelimaginaire
  10 janvier 2017
« Celle qui sentait venir l'orage » est un livre d'aventure.
L'auteur de ce livre est Yves Grevet, c'est le même auteur que Méto, Seuls dans la ville …
Ce livre raconte l'histoire d'une fille prénommée Frida qui est courageuse. Elle s'enfuie de son village car elle a peur qu'on la tue comme ses parents, condamnés à mort pour avoir commis un crime odieux. Frida se retrouve à Bologne, chez le docteur Grüber qui va l'examiner, parce qu'il dit que les meurtriers, nous pouvons les voir en observant leur physique, avant qu'il ne passe à l'acte. Il dit que Frida en est une parce qu'elle ne ressent rien, qu'elle est impassible.

Va-t-elle découvrir si son père est vraiment coupable ? Pour le savoir, il faut lire ce livre !
C'est un livre extraordinaire, parce qu'il y a beaucoup d'aventures, de suspense, d'injustices, il est captivant, on veut résoudre toutes les questions que l'on se pose.
Je vous conseille ce livre. Si vous aimez les mystères et les aventures, alors il vous captivera !
Océane

«  Il faut absolument que ce monstre sans scrupule soit mis hors d’état de nuire ».
Cette phrase vient du livre Celle qui sentait venir l’orage , elle signifie qu’ il faut vite se débarrasser du père de Frida avant qu’il ne fasse du mal à d’autre personnes. Frida fuit la population, elle recherche des informations sur ses parents qui ont été pendus par la justice, ils veulent aussi tuer Frida. Elle se réfugie chez le Docteur Grüber qui l’examine et qui lui fait passer d’étranges tests. Il pense que Frida est dangereuse.
Va-t-elle pouvoir arriver à innocenter ces parents ? Est-elle destinée à faire le mal ?
A VOIR…..
Yves Grevet, l’auteur de ce roman d’aventure est aussi celui d’ U4, Koridwen, de Méto , de Seuls dans la ville.
Je trouve ce livre vraiment génial.
Il est fantastique, triste, époustouflant, il y a beaucoup d’émotions, je le recommande très fortement pour les bons lecteurs car ce livre est assez épais.
Karine

Celle qui sentait venir l’orage est un livre avec beaucoup d’aventures, avec beaucoup d’émotions. Il a été écrit par Yves Grevet, l’auteur d’U4, de Meto. Nous l’avons rencontré en personne. Il nous a raconté que pour écrire un roman, il lui fallait un minimum d’un an.
Le livre raconte l’histoire d’une jeune fille prénommée Frida dont les parents se sont fait pendre par la justice. Frida veut savoir et rétablir la vérité. Elle va se rendre chez le docteur Grüber. Celui-ci pense comme tout le monde qu’elle est comme ses parents, qu’elle est dangereuse ! Elle va s’enfuir.
Je trouve ce roman très intéressant, plus on le lit, plus on veut savoir ce qu’il se passe. C’est un livre avec beaucoup d’actions. Ce livre est vraiment formidable ! On ressent de la tristesse, de la frayeur, de la joie. L’histoire de Frida est touchante. Je conseille ce livre aux personnes qui aiment l’aventure, le suspense. Il nous envoie ailleurs.

Orlane
Celle qui sentais venir l’orage est un roman dont l’action se passe au XIXe siècle, en Italie.
« J’ai serré les dents et pensé à autre chose en attendant que ça finisse. »
C’est parti, le cauchemar commence !
Frida est une jeune adolescente avec une personnalité différente mais tout à fait normale. Elle est seule depuis qu’on lui a volé ses parents, exécutés par la justice. Elle a peur de se faire tuer comme ses parents, elle préfère donc fuir la population pour se réfugier chez le docteur Gruber… qui lui fait passer d’étranges tests. Pourquoi ?
Frida va-elle sortir de ce cauchemar ?
C’est un livre merveilleux plein de suspense. L’histoire de Frida est superbe. On est captivé car l’histoire est belle et bien écrite.
Si je devais donner trois mots pour ce livre, ce serait « extraordinaire », « triste » et « magnifique » !
L’auteur de ce livre Yves GREVET transmet beaucoup de sentiments dans ce roman. Pendant notre rencontre avec cet auteur, il nous disait qu’il avait passé trois ans sur ce livre ! Il a bien fait car son livre est vraiment époustouflant !
Alicia M.
« Je perçois son souffle très près de moi »
Celle qui sentait venir l’orage est un roman captivant d’Yves Grevet. Avec ma classe, j’ai eu la chance de le rencontrer. Il a évoqué les livres qu’il a écrits comme Méto, Seul dans la ville et U4. Il nous a dévoilé qu’il avait mis 3 ans pour écrire Celle qui sentait venir l’orage pour développer cette intrigue impressionnante.
Cette histoire commence à la fin du XIXe siècle par un grave accident de diligence près de Bologne dans les marais où vivent Frida et ses parents. Les parent de Frida sont accusés et sont pendus. Frida fuit et trouve refuge chez le docteur Grüber. Celui-ci étudie sa physionomie et conclue qu’elle est une potentielle criminelle.
Frida, elle, veut prouver l’innocence de ses parents.
Va-t-elle y réussir ? A vous de le découvrir.
Ce roman est rempli d’émotions fortes : la peur, la frustration, la révolte… Il faut ABSOLUMENT que vous le lisiez !
« J’ai serré les dent et pensé à autre chose en attendant la fin »
Mégane
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ClassBook
  24 avril 2017
Une lutte contre tous
Yves Grevet est un écrivain né en 1961 à Paris. Dans ces livres, il aborde plusieurs thèmes tels que les liens familiaux, la solidarité, la résistance à l'oppression mais aussi l'apprentissage de la liberté et de l'autonomie. C'est un auteur qui touche à tous les genres : récits de la vie, roman d'enquête ou de politique-fiction.
Notre livre ici est un roman qui conte l'histoire d'une jeune adolescente nommée Frida. Celle-ci fuit sa ville dans une diligence suite à la mort de ses deux parents, pendus deux jours plus tôt. Elle passa son enfance dans les marais avec ses parents. Son père était considéré comme « une représentation du Diable » sur Terre à cause de son lieu d'habitation mais également à cause de son apparence physique étrange. Sans preuve matérielle ou autre, celui-ci va être exécuté avec sa femme, considérée comme sa complice. Ils auront vécu d'un amour sincère. Frida cherchera alors à obtenir leur réhabilitation, elle pensera être sortie d'affaire lorsqu'elle va être accueillie chez Mr Grübert, médecin qui essaye de montrer que selon l'apparence physique d'un être, on peut voir s'il est un criminel, il la torturera en lui faisant penser qu'il ne veut que son bien. Comment Frida va t-elle sortir de ce gouffre ? Comment va t-elle faire réhabiliter ses parents ? Qui va l'aider ? A vous de le découvrir...
J'ai beaucoup aimé ce roman, c'est un livre accrocheur. Quand on commence à le lire, on ne s'arrête plus, j'ai lu ce livre en trois jours et on voudrait qu'il n'ait pas de fin. Je l'apprécie car il est remplit d'actions, de sciences, d'amour, on veut connaître le dénouement de l'histoire. le langage utilisé est adapté à toute personne, ce qui rend notre lecture très compréhensible. On s'attache également à Frida, on a envie de l'aider et on ressent de la colère vis-à-vis des gens d'autrefois. Ce livre nous fait ressentir un tourbillon d'émotion, on ne sait pas à quoi s'attendre, quand tout à l'air d'aller au mieux, on voit que ce n'est qu'une apparence. Ce roman nous apprend vraiment qu'il ne faut pas faire attention aux apparences « Les apparences sont parfois trompeuses ». Je ne comprend juste pas le titre car Frida évoque ce pouvoir qu'une seule fois dans sa vie et aussi à la fin du livre. Toutes ses choses expliquent pourquoi j'aime autant ce livre.
« J'ai le sentiment d'être un objet qu'on manipule jusqu'au moment où on le jettera parce qu'il sera devenu inutile » (p.202) Je trouve que cette citation résume bien la vie de Frida, on lui fait croire des choses puis on l'abandonne. Elle a l'impression de n'être aimée de personne.
(Manon)
****************
Titre : Celle qui sentait venir l’orage
Auteur : Yves Grevet
Date de parution : 2015
Manipulation
1897, au nord-est de l'Italie.
Frida, une adolescente de quinze ans, fuit sa région natale en diligence.
Ses parents, qu'on accuse de crimes odieux, ont été pendus deux jours plus tôt. La foule réclame à présent la tête de celle qu'on surnomme "la fille des démons". Frida espère pouvoir trouver refuge à Bologne, dans la demeure du docteur Grüber, un célèbre médecin qui semble fasciné par son cas.
Le personnage principal, Frida, est tout de suite très attachant. On s’est acharné sur la jeune fille dès son plus jeune âge au pensionnat puisqu’elle était la risée de ses camarades ainsi que des sœurs elles-mêmes, quant à son origine. On suit son parcours de la mort de ses parents, exécutés car son père était considéré comme l’incarnation du diable de par son étrange aspect, jusqu’à l’accomplissement de la mission qu’elle s’était fixée : leur réhabilitation. Ses parents ont été accusés sans preuve et selon l’apparence étrange du père, mais vivant au beau milieu des marécages où ont eu lieu de nombreux drames, ils deviennent des coupables idéaux. Le suspense est d’ailleurs maintenu avec brio jusqu’au bout de l’histoire.
Le roman a un fond historique, l’Italie à la fin du XIXe siècle, lorsqu’on cherche à développer la médecine, notamment afin de trouver un lien entre les comportements criminels et certaines caractéristiques physiques, qui seraient transmis par hérédité. C’est ce qui pousse le docteur Grüber à pratiquer différents examens et expérimentations sur Frida. Il la manipule d’ailleurs de bout en bout et s’en sert comme d’un cobaye, ce qui amène la jeune fille à ne plus savoir à qui faire confiance ou non. Toutes les épreuves qu’elle a dû endurer l’ont transformée et l’ont rendue plus forte et courageuse. En effet, elle n’a jamais perdu son objectif de vue et n’a jamais renoncé.
J’ai vraiment adoré ce livre du début à la fin, car je l’ai trouvé très original. Je l’ai lu d’une traite et je trouve qu’il vaut vraiment la peine d’être lu. J’aime beaucoup le style de l’auteur qui est très agréable à lire.
(Inès)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   11 mai 2015
Une leçon à prendre à travers les siècles et les histoires, rendue captivante par un auteur décidément attaché à nos libertés.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   25 mars 2018
Le soir, après le repas, madame Corteze me donne une lettre d'Isabella en déclarant : - Curieusement, vous remarquerez que l'enveloppe n'était pas scellée. Elle est arrivée ainsi. N'allez pas croire que je l'aurais ouverte avant de vous la donner. - Je vous fais confiance, madame, dis-je sobrement.

De retour dans ma chambre, je m'installe sous une lampe. Je me réjouis de voir qu'elle est plus longue que la précédente. J'avais le sentiment que, comme moi, Isabella se doutait que notre courrier était lu et qu'il fallait se méfier. Peut-être me suis-je trompée. Frida mon amie, pourra-t-on se retrouver ici, dans cette ville ou ailleurs, bientôt ? C'est ce que j'espère mais sans pouvoir te fixer un rendez-vous précis. Nous sommes livrées pieds et poings liés aux adultes qui dirigent nos vies. Dans deux ou trois ans débuteront pour nous nos vraies existences. C'est ce qu'on doit comprendre et espérer. Comme je te l'indiquais déjà dans ma dernière lettre. Ne crois pas que je t'oublie. Je pense à toi et je me pose mille questions sur ton existence actuelle. Raconte-moi ce que tu fais. Est-ce que le docteur Grüber est gentil avec toi ? Peux-tu te promener seule dans les rues ou es-tu toujours accompagnée par un chaperon ? N'as-tu pas eu l'occasion de faire de nouvelles rencontres ? Des officielles et des « clandestines » ? Si tu savais combien je regrette le passé... Parce que, aujourd'hui, je ne sors presque jamais et j'étudie à la maison avec ma mère et parfois mon père. Sincères amitiés.

Isabella
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nightsreadingsnightsreadings   25 octobre 2015
« Aujourd’hui, je quitte pour toujours cette région où je suis née et où j’ai passé mes seize premières années. Je m’enfuis de ce lieu maudit où j’ai failli mourir lynchée. J’ai franchi une première épreuve en traversant la ville sans me faire repérer. Je suis maintenant dans la diligence qui m’éloigne un peu plus à chaque seconde du danger. Mais tout n’est pas encore gagné. Ces gens qui ont pris place à côté de moi et que je n’ai js vus auparavant me mèneront peut être à ma perte si je n’y prends pas garde. Je ne dois laisser rien transparaitre du drame que je vis. L’image de mes parents m’obsède. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YukoYuko   24 novembre 2015
Je sais que je dois prendre sur moi si je ne veux pas passer pour une folle. J’ouvre grand la bouche pour tenter de respirer plus profondément. Cela me calme un instant. Mais je sens aussi la sueur qui perle sur mon front alors qu’il fait plutôt frais, et des bourdonnements envahissent mon crâne. La gouvernante se tourne vers moi et m’interroge :
-Qu’avez-vous Frida ? Vous ne vous sentez pas bien à votre tour ? Vous avez de la fièvre ?
-Non, ce n’est pas ça, madame.
-Mais alors expliquez-moi, je vous prie.
-Je sens l’orage arriver et j’ai peur… C’est plus fort que moi… Excusez-moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cicou45cicou45   25 juin 2016
"_Je lisais tout ce qui me tombait sous la main au cours de ma journée de labeur et avant tout les journaux qui servaient aux tâches ménagères.
_Mais vous compreniez toujours leur contenu ?
_Pas toujours, et pas tout de suite, mais si on s'acharne, on accède au sens."
Commenter  J’apprécie          70
cicou45cicou45   25 juin 2016
"Je déteste ne pas savoir ce qui va m'arriver. Il m'est insupportable de ne pas garder le contrôle."
Commenter  J’apprécie          180

Videos de Yves Grevet (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Grevet
La librairie BD Fugue Besançon reçoit les auteurs de Méto : Yves Grevet, Lylian, Nesmo, Christian Lerolle et Nicolas Forsans l'éditeur
autres livres classés : criminologieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Celle qui sentait venir l'orage - Yves Grevet

Comment se nomme le personnage principal?

Frida
Flora
Mia

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Celle qui sentait venir l'orage de Yves GrevetCréer un quiz sur ce livre