AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748520467
Éditeur : Syros (21/10/2015)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Dans un futur ayant des allures de XIXe siècle, la société est régie par des lois très strictes comme être marié et avoir un enfant à 17 ans, reprendre la profession du père, ne pas chercher à s'élever dans la société... Les héros, des adolescents, sont pourtant prêts à donner leur vie pour défendre leurs idéaux et leurs passions. Ils devront affronter les manipulations des puissants.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LeaTouchBook
  17 décembre 2015
J'ai découvert très récemment Yves Grevet : après la lecture passionnante de Celle qui sentait venir l'orage, j'ai continué l'exploration de son univers avec Nox (L'intégrale) publié aux éditions Syros. Verdict ? J'ai beaucoup aimé !
En effet c'est incroyable de voir le talent que possède cet auteur pour mettre en place des intrigues avec différentes strates de compréhension, des histoires sombres et fortes en émotion et des personnages d'une grande profondeur et complexité. Chacun a son passé, ses espoirs et ses failles, le lecteur peut ainsi s'identifier tout autant aux personnages centraux qu'aux protagonistes secondaires.
Imaginez un monde ténébreux, brumeux, cruel: une dystopie à l'état pur qu' Yves Grevet décrit pas à pas, il accompagne son lectorat et instaure son univers lentement mais sûrement. Certes si j'ai trouvé le début un peu long il n'en reste pas moins que cela semblait nécessaire pour donner à ce monde une véritable mise en perspective. Même si Nox est un diptyque propre à la littérature jeunesse il y a une véritable introspection philosophique qui y est sous-jacente.
J'adore Lucen qui est vraiment le héros le plus attachant et le plus opiniâtre dans sa quête. Si le tome un permet de mettre en place l'ensemble, le second tome est celui de la pure action, de la trahison, de la peur et du moment de vérité : les deux se complètent parfaitement !
En définitive, quoi de mieux à offrir pour Noël qu'un intégrale aussi beau à l'extérieur qu'à l'intérieur ? :)

Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Minimouthlit
  05 novembre 2018
Une particularité et, sans conteste, une des forces de cette duologie, c'est qu'il s'agit d'une oeuvre à quatre voix. Yves Grevet donne ici tour à tour la parole à chacun des personnages. Ainsi, la plupart des scènes se rejouent à différents chapitres, mais à chaque fois sous un angle différent et avec des informations supplémentaires apportées par le vécu de chaque personnage. Cette manière de faire nous permet d'avoir une vue d'ensemble de l'histoire et des enjeux et perceptions de chacun. Elle est même beaucoup plus intrusive que si Yves Grevet avait simplement utilisé un narrateur omniscient. Ici, chaque scène est décryptée dans les moindres détails et ressentis des personnages, ce qui nous permet de véritablement percevoir l'importance que chaque événement aura pour l'évolution du récit et de ses protagonistes. J'en ai lu des romans à plusieurs voix, mais je n'avais encore jamais vu ce concept aussi bien travaillé et abouti.
D'ailleurs, je le disais plus haut : j'avais déjà adoré Méto qui est, à mes yeux, un véritable chef-d'oeuvre de la littérature pour adolescents francophone. Eh bien, je me suis surprise à lui préférer Nox. Bien moins prisé, ce livre m'a pourtant paru encore plus abouti que son prédécesseur. Yves Grevet avait déjà été loin dans la dystopie perturbante avec Méto, mais il repousse davantage les limites avec Nox qui est encore plus glauque et encore plus violent. En effet, même si Yves Grevet ne fait pas dans le gore, certaines des scènes qu'il décrit, voire suggère uniquement, font froid dans le dos. C'est une qualité que j'apprécie chez cet auteur : il arrive à nous faire croire aux horreurs de son univers sans pour autant devoir en rajouter des couches et nous saupoudrer par-ci par-là des scènes pleines d'hémoglobine. On se doute de ce qui se trame derrière les mots et c'est suffisant pour nous retourner les tripes.
Une autre chose que j'apprécie tout particulièrement dans Nox, et c'était déjà le cas dans Méto, c'est le réalisme de ses personnages et de son scénario. Ici, pas de grande cause, d'élan d'héroïsme à la Hunger Games et les autres dystopies actuelles, où le héros veut changer le monde. Non, chez Yves Grevet, nous rencontrons des personnages coincés dans leur univers et qui, comme toute personne normale, tentent simplement de tirer leur épingle du jeu. En cela, l'oeuvre d'Yves Grevet peut faire encore plus froid dans le dos que Hunger Games, Divergente et les autres. Tout simplement, parce qu'elle est beaucoup plus réaliste et pessimiste, et que, quand vient le moment de tourner la dernière page, on a encore la chair de poule.
Lien : https://minimouthlit.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LillyMaya
  11 avril 2016
Je connaissais Yves Grevet...mais...à part les deux premiers tomes de Meto, qui ne m'ont pas laissé plus de souvenirs que ça...je n'ai rien lu d'autres de lui.
Mes yeux se sont posés sur la très belle intégrale de Nox. Quel pavé !!! Mais, les pavés ne me font pas peur.
C'est un pavé oui...et ensuite ? ça s'arrête là ? Non non...j'ai beaucoup apprécié ma lecture.
Et l'histoire dans tout ça ? Je m'y suis laissé embarquer, j'ai tremblé, j'ai souri, j'ai eu peur...et j'aurais aimé qu'elle ne s'arrête pas. Yves Grevet a construit un univers très cohérent et terrible...Je me suis très vite plongée dans la Nox aux côtés de Lucen et Firmie.
Afin de symboliser les deux univers, Yves Grevet a choisi de "dégrader" certains mots et prénoms pour les personnes qui vivent sous la nox...j'ai eu du mal au début...mon cerveau ajoutait les lettres manquantes :) Luc(i)en, Ge(o)rges, Grég(o)ires...j'ai mis un moment à me forcer à les lire tels qu'ils étaient écrits.
Commenter  J’apprécie          10
profdoc_hashtag
  25 octobre 2016
Une dystopie intéressante mêlant différents ados pris dans l'engrenage de la société. Ceux qui luttent, ceux qui croient au système, ceux qui subissent... L'intrigue est bien, les émotions sont là mais pas de pathos.
Néanmoins, l'histoire de ne permet pas forcément de s'attacher en profondeur à tous les personnages et certains me paraissaient lointains.
Commenter  J’apprécie          00
Sio
  13 mai 2016
En somme, au rayon dystopies, voilà une excellente série qui sort du lot. Point de batailles rangées opposant rebelles et pouvoir institutionnel. En lieu et place, une intrigue soignée, amenant le lecteur à réfléchir sur les clivages de la société, mettant en scène des personnages très humains (quel que soit leur bord !), et bien plus semblables qu'ils ne le pensent. Bref : une dystopie intelligente à préférer aux cadors du marché !
Lien : https://encresetcalames.word..
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Yves Grevet (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Grevet
Meto T.2 - Trailer
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Meto, la maison

Combien d'enfants logent dans la maison?

82
45
70
64

10 questions
129 lecteurs ont répondu
Thème : Méto, Tome 1 : La maison de Yves GrevetCréer un quiz sur ce livre