AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266269305
Éditeur : Pocket (24/05/2017)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 116 notes)
Résumé :
À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n'a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s'empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d'amour d'un autre temps.
1943. Dans une église de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
Selvegem
  30 mai 2016
Merci à Les Escales !
Jess fuit son compagnon violent, et se retrouve seule dans les rues de Londres. Elle va trouver refuge dans une maison abandonnée, où elle espère trouver un peu de repos. Mais en plus du repos, elle va y trouver une lettre : une lettre qui la ramène droit en 1943, et au début d'une histoire d'amour entre une jeune femme et un aviateur américain.
Peu à peu, Jess va découvrir leur histoire au travers de leur lettre, où elle espère trouver le bonheur. Elle décide alors de tout faire pour retrouver ces deux personnages : Stella et Dan, et découvrir s'ils sont toujours vivants et ensemble. Car on ne peut pas dire que leur histoire fut facile : Stella vient de se marier à un pasteur, et en tant qu'aviateur, Dan a très peu de chance de sortir vivant de cette horrible guerre...
Lettres à Stella est un roman épais, très dense, mais tellement prenant ! Si vous avez aimé le Chant du Rossignol, de Kristin Hannah ; le train des orphelins, de Christina Baker Kline ou Il était une lettre, de Kathryn Hughes, je pense que ce livre de Iona Grey ne pourrait que vous captiver !
Iona Grey alterne habilement entre le présent et le passé. La vie de nos jours, avec Jess qui retrouve un but à sa vie en se concentrant sur la recherche de Dan et Stella, et qui se fait également aider par Will, qui travaille dans les successions d'héritage ; mais aussi avec le passé et les premières rencontres des deux amoureux. Deux époques, deux vies, mais qui ne sont pas si différentes l'une de l'autre !
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
SeriallectriceSV
  14 octobre 2016
«Je t'ai promis un amour infini, à une époque où il m'était impossible de savoir si je survivrais une semaine de plus. Aujourd'hui, il semblerait que l'éternité touche à son terme. Pas un instant je n'ai cessé de t'aimer. J'ai essayé, pour ne pas perdre la raison, mais je n'ai jamais été près d'y parvenir, pas plus que je n'ai cessé un seul jour d'espérer.»
Emprunté depuis quelques semaines, j'ai tardé à l'ouvrir. Je n'étais plus certaine de vouloir le lire; il représente un petit pavé quand même, entre temps de nombreux bouquins ont envahi ma commode de livres à lire que j'ai ABSOLUMENT ENVIE DE LIRE, et puis, je ne suis pas une grande adepte des romans d'amour.
J'ai fini pas l'ouvrir, et bien m'en a pris. Ce roman est très bien conçu et j'ai passé un bon moment de lecture.
Le procédé de narration est classique, une alternance entre passé et présent, entre Histoire et histoire, un parallèle entre deux histoires, deux tranches de vie, deux femmes, deux époques. Les lettres adressées à Stella feront le lien entre ces deux périodes. Iona Grey a l'art des transitions, les chapitres s'enchaînent d'une époque à l'autre sans réelle cassure, c'est troublant parfois, extrêmement appréciable et savoureux souvent.
Deux belles histoires d'amour sur fond de deuxième guerre mondiale, des destins tragiques qui s'entremêlent, des coeurs cabossés qui trouveront réconfort et espoir dans l'Amour. Des personnages passionnés, qui à un moment ou un autre de leur vie ont eu de lourds fardeaux à porter, dépression, oppression d'un mari, soumission, la violence conjugale (tristement d'actualité encore de nos jours, un mal qui n'a finalement ni âge ni époque, comme tant d'autres maux), les combats aériens au péril d'une vie, le mensonge pour cet aumônier obligé de cacher ses penchants sexuels afin de ne pas transgresser les lois civile et divine.
J'ai beaucoup aimé ce parallèle entre ces deux femmes, Stella d'hier et Jess d'aujourd'hui. Les époques sont différentes, et pourtant la position précaire de la femme dans la société est évoquée de la même façon, à chacune de ces époques.
L'horreur de la guerre et du Blitz, ainsi que les conditions de vie au quotidien qui en découlent : les privations, le rationnement, la peur, occupent une place non négligeable dans ce roman, et rendent les chapitres sur la romance de Dan et Stella beaucoup plus riches et intéressants. Deux scènes ont ébranlé ma petite âme. Un instantané, tout d'abord, un arrêt sur image, l'image de Dan photographiant Stella, accroupie, à la recherche de sa montre, sur les débris d'une église bombardée. Noir et blanc. Touchant. Ma lecture stoppée nette. Et je me suis retrouvée derrière cet homme, immortalisant la scène à mon tour. Belle. Émouvante scène, empreinte de tendresse et de violence, quand l'amour naît de l'Histoire. Et puis, la scène finale, ce moment poignant qui fait que ce livre ébranle encore davantage, et pousse à la réflexion sur le temps qui passe, les moments d'amour volés ou saisis, tous ces moments qui aident à tenir quand la vie ne nous épargne pas, sur le fait qu'il faut profiter de chaque instant présent pour mieux les savourer, les raviver ensuite, s'en émouvoir, et s'en aider, sur l'Amour avec un grand A.
Je suis peu habituée à lire des romances, mais ce roman vaut le détour. Il m'a manqué un peu de profondeur et de surprise. Trop de prévisibilité (des personnages, comme de l'histoire), mais malgré tout un bon moment de lecture.
Lien : https://seriallectrice.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BenedicteBiblio
  25 août 2016
Quelle merveilleuse histoire d'amour ! Sans doute l'une des plus belles qu'il m'ait été donné de lire depuis bien longtemps. C'est simple, avec Lettres à Stella, je suis passée par toute une palette d'émotions. J'ai souri, j'ai espéré, j'ai frissonné, j'ai vibré… J'ai aimé ce roman de tout mon coeur. Au point de me sentir un peu triste au moment de quitter ses personnages.
Une histoire d'amour contrariée, avec pour toile de fond une atmosphère Seconde Guerre mondiale. J'ai d'abord ouvert ce roman avec beaucoup de curiosité. Nous suivons le quotidien de Stella. L'intrigue débute par son mariage avec Charles Thorne, pasteur du petit village dans lequel elle vit. Ses rêves sont alors très simples : devenir une épouse accomplie, et fonder la famille heureuse qu'elle n'a jamais eue. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu. Charles s'éloigne peu à peu, la regardant à peine. Il faudra que Stella rencontre Dan, pour vivre et comprendre la puissance d'un amour absolu et réciproque. Au-delà de leur passion amoureuse, je pense avoir été touchée par le personnage de Stella. La jeune femme n'est en effet pas épargnée par les catastrophes. Elle fait pour autant état d'une force de caractère peu commune, pour finir par réaliser que le bonheur existe…
Iona Grey nous entraîne avec brio dans deux époques différentes. Les années de guerre, avec Stella. le présent, avec Jess. Celle-ci est une jeune femme un peu perdue, qui fuyant la violence de son compagnon trouve refuge dans une petite maison. Elle y découvrira les lettres échangées entre Stella et Dan. Ou encore que la maison a longtemps été habitée par Nancy, alors meilleure amie de Stella. Petit à petit, avec le soutien de Will, la jeune femme n'a qu'une obsession : prendre connaissance des lettres et découvrir ce qu'est devenue Stella.
Autant vous le dire tout de go, avec ce roman je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, et ce même si je pense avoir été davantage captivée par le destin de Stella. J'ai évidemment adoré suivre notre héroïne dans sa quête de l'amour, avec le beau Dan. Mais je crois que j'ai tout autant aimé détester Charles tant il se montre odieux et irrespectueux (même si finalement, son personnage se devra lui aussi de surmonter bon nombre d'épreuves douloureuses et qu'on peut en arriver à comprendre toute sa détresse). Iona Grey aborde ainsi de nombreuses thématiques. La manière dont la guerre aura permis aux femmes de prendre une certaine indépendance (relative lorsque le mari rentrait du front). Mais également les conséquences désastreuses de la guerre sur le plan psychologique, ou encore la primauté du qu'en-dira-t-on et des apparences. Pour cette partie axée sur la guerre, j'ai appris énormément de choses tout comme je me suis attachée à certains personnages secondaires (Ada et ses conseils, ou encore Nancy qui apporte en quelque sorte un certain vent de fraîcheur au début du roman par rapport à son tempérament).
Si pour la partie présent, la romance entre Jess et Will me semble plutôt convenue, j'ai tout de même réussi à m'intéresser à leur duo (qui met tout de même du temps à se mettre en place). le génie de l'auteure est aussi là : entre passé et présent, des liens comme des ponts se construisent très vite et font que finalement on se trouve happé(e) par l'intrigue. Stella. L'aventure de la montre. Sa rencontre avec Dan. Son mariage gâché. Daisy. Les bombardements. Si je ne peux tout développer, au risque de tout dévoiler, je peux au moins vous dire que le final de ce roman, à la tonalité douce-amère, est on ne peut plus marquant…
Lettres à Stella est finalement bien plus qu'un simple roman d'amour. Je ne peux que vous le conseiller tant j'ai passé un bon moment. On lit rarement une histoire d'amour aussi lumineuse, aussi absolue. Ce livre est pour moi un gros coup de coeur.
Lien : https://labibliothequedebene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
charlitdeslivres
  05 juillet 2016
C'est dans le cadre d'une Lecture commune avec Laure du blog les livres de Folavril que je me suis lancée dans ce roman. Primée par de nombreux prix, je pensais y découvrir une romance puissante et sincère sur fond de seconde guerre mondiale. En résumé, un roman léger mais qui laisse son impact en mémoire. Dans ce roman on a bien de la romance, on a bien la seconde guerre mondiale, mais pour le reste, on le cherche encore. C'est donc très déçue que je termine cette lecture.
Ce roman est construit en deux temps. Deux jeunes femmes se font échos avec plus de 50 ans de différences. La première Stella, une jeune orpheline, qui se mari avec un homme de dieu dans le courant de la seconde guerre mondiale. A travers son personnage, on retrouvera les contraintes d'être une femme à l'époque. Isolée, esseulée, Stella ne connait rien à la vie, ni à l'amour, c'est lors de sa rencontre avec Dan, un soldat américain, que sa vie va enfin prendre sens. Mais il est compliqué pour une femme d'assumer sa vie lorsqu'elle n'est considérée que comme l'ombre de son mari. La deuxième femme est Jess, une femme battue qui s'enfuit et trouve refuge dans l'ancienne maison de Stella, tombant sur des mystérieuses lettre écrites par un certain soldat Américain. Ces quelques phrases de résumés viennent de vous éviter 500 pages d'une lecture, un peu trop fade.
Cette romance n'a malheureusement rien de rare. Dès les premières pages, on comprend et anticipe la trame principale. Les quelques rebondissements utilisés pour apporter un peu de sang neuf à la lecture ne suffisent pas pour en faire une bonne histoire. le récit reste très plat, et pour ma part j'ai ressenti un manque évident de sensibilité tout au long de ma lecture. La guerre n'est présente ici que pour amorcer cette histoire d'amour. Sinon elle n'apporte rien dans l'histoire et cela en devient désolant. C'est toujours contraignant quand une histoire n'est pas exploitée à sa juste valeur. C'est malheureusement mon ressenti général à la fin de ma lecture. Les personnages sont trop prévisibles et trop stéréotypés à la fois, on a du mal à rentrer dans ce récit tant les protagonistes semblent venir d'une autre dimension.
Vous l'aurez compris je n'ai pas apprécié ce roman. Les romances en général ne sont pas ma tasse de thé mais j'aime bien la sensibilité qu'elles apportent. Ici c'est lourd et cela manque de subtilité. Ce roman demeure une belle déception pour ma part. Ce qui me rassure c'est notre accord sur cette lecture avec Laure, l'une comme l'autre nous avons trouvé un manque évident de finition dans la construction générale et une histoire bien trop prévisible.
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
orlane_dreau
  31 août 2017
Gros coup de ❤
Si je ne devais garder qu'un livre de mes lectures de l'été ça serait sans aucun doute Lettres à Stella de Iona Grey !
Une magnifique histoire qui nous fait voyager entre 2011 et les années 1940.

En essayant de fuir un compagnon brutal, Jess trouve refuge dans une maison londonienne abandonnée. A peine arrivée dans cette maison qu'une lettre adressée à une certain Stella est glissée sous la porte. Jess est curieuse. Elle découvre que cette lettre à été écrite par Dan, un américain qui a follement aimé Stella pendant la seconde guerre mondiale.
Jess trouvera d'autres lettres dans la maison ce qui ne la laissera pas insensible à cette histoire. Elle sait que Dan est en vit, mais qu'est devenue Stella ? Que lui est-il arrivé? Pourquoi ces lettres se trouvent dans cette maison alors que la dernière occupante était prénommée Nancy ?
Beaucoup de questions, beaucoup de mystères que l'on a envie de lever.

Un vrai coup de coeur. J'ai aimé les 2 histoires. Autant celle de Jess que celle de Stella et Dan.
On ne peut que s'attacher à ces personnages plein de bienveillance qui pourtant connaîtront la souffrance.
C'est très bien écrit. Une lecture pleine d'émotion, bouleversante du début jusqu'à la fin. Ce fut un plaisir de lire une si belle histoire où l'on ne s'ennuie pas et où la fin est à la hauteur des attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
My-Little-AnchorMy-Little-Anchor   23 juin 2016
« Je t'ai promis un amour infini, à une époque où il m'était impossible de savoir si je survivrais une semaine de plus. Aujourd'hui, il semblerait que l'éternité touche à son terme. Pas un instant je n'ai cessé de t'aimer. J'ai essayé, pour ne pas perdre la raison, mais je n'ai jamais été près d'y parvenir, pas plus que je n'ai cessé un seul jour d’espérer. »
Commenter  J’apprécie          70
SeriallectriceSVSeriallectriceSV   14 octobre 2016
Stella, je ne veux pas que tu te sentes coupable. Depuis Brême, j'ai acquis une sérieuse expertise sur la culpabilité et je suis parvenu à la conclusion que dans le registre des émotions elle rejoint, sur l'échelle des sentiments négatifs, la malveillance et la jalousie. Elle empoisonne le bonheur et nous pousse à croire que nous ne sommes pas assez bons, que nos actions et nos choix sont les mauvais. En tant qu'humains, nous sommes, il me semble, programmés pour essayer d'être heureux, et la culpabilité nous dit que cet instinct est mauvais. Je suis convaincu du contraire. Je vais même te dire que, quand je suis assis dans le cockpit de mon B-17 et que j'essuie des tirs antiaériens allemands de toutes parts, j'ai l'impression que décrocher un peu de bonheur est la seul chose qui compte. Sinon, à quoi bon vivre ?Ce n'était qu'un baiser, un instant dans une rue de Londres par une chaude nuit de printemps. Tu peux rejeter la faute sur l'eau-de-vie ou la guerre, tu peux la rejeter sur moi. Je ne suis pas sûr que j'aurais pu m'empêcher de t'embrasser si j'avais essayé, et je suis sûr que je n'avais pas envie d'essayer. Je pourrais te dire que je suis désolé, mais la vérité (et je suis trop éreinté pour écrire autre chose que la vérité), c'est que je ne le suis pas, parce que j'ai aimé t'embrasser. [...] C'était un instant, rien de plus. Un instant très précieux, très unique.Prends soin de toi pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BenedicteBiblioBenedicteBiblio   25 août 2016
Stella cueillit des pissenlits et des boutons d’or, ainsi que quelques coquelicots fragiles, aussi fins que du papier, qu’elle avait trouvé près de la haie. Au moment de rejoindre la cuisine, elle observa avec regret les roses, mais leurs tiges épineuses l’empêchaient de les cueillir à mains nues. Elle s’adossa donc au rebord de la fenêtre et respira leur parfum. Elle retint son souffle, comme pour conserver en elle le bonheur pur, parfait, de cet instant, à tout jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BlackKatBlackKat   04 août 2018
L'espoir n'est-il pas mauvais quand il n'aboutit à rien? Ne vaut-il pas mieux revoir ses attentes à la baisse pour ne pas être déçu?
Commenter  J’apprécie          50
millyjessmillyjess   13 septembre 2017
Chère Stella,

C'était si bon de recevoir ta lettre. Je n'avais osé espérer que tu écrirai, mais je suis heureux, tellement heureux, que tu l'aies fait. Mon équipage volait à l'aube ce matin - la sixième mission est terminé - et le courrier m'attendait à mon retour. En te lisant, j'ai eu l'impression d'entendre ta voix.......
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Iona Grey (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Iona Grey
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'apporche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
COFFRET DE NOEL
Coffret Polar poche
Le syndrome de Croyde de Marc Welinski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/77357-divers-litterature-le-syndrome-de-croyde.html
La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/78126-poche-la-nuit-n-est-jamais-complete.html
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/89329-divers-polar-l-affaire-leon-sadorski.html
Coffret détente poche
Lettres à Stella de Iona Grey et Alice Delabre aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/81414-divers-litterature-lettres-a-stella.html
La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott et Lorraine Cocquelin aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=91491&id_rubrique=338
Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/88187-divers-litterature-nora-webster.html
Coffret littérature poche
Magic Time Magic Time de Doug Marlette et Karine Lalechere aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/76601-divers-polar-magic-time.html
Le chagrin des vivants de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/87463-divers-litterature-le-chagrin-des-vivants.html
Churchill m'a menti de Caroline Grimm aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/63342-romans-churchill-m-a-menti.html
Coffret Histoire
Speer de Martin Kitchen et Martine Devillers-Argouarc'h aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/94858-encyclopedie-speer--l-architecte-d-hitler.html Je suis Jeanne Hebuterne de Olivia Elkaim aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/89143-divers-litterature-je-suis-jeanne-hebuterne.html
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
Coffret histoire poche
Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette aux éditions de Borée https://www.lagriffenoire.com/86135-romans-le-secret-du-docteur-barry.html
L'impératrice cixi de jung chang aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/82501-poche-l-imperatrice-cixi-la-concubine-qui-fit-entrer-la-chine-dans-la-modernite.html
L'Aviatrice de Paula McLain aux éditions Livre de Poche
https://www.lagriffenoire.com/76336-divers-li
+ Lire la suite
autres livres classés : lettresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3305 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..