AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B0773THGQC
103 pages
Éditeur : (01/11/2017)

Note moyenne : 4.58/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Il suffit d'une seule seconde pour faire basculer une vie, pas une de plus, juste une seule. Un regard, un appel téléphonique, un mot de trop, un acte manqué, un mot d'amour non dit. Une seconde qui nous poussera d'un côté ou de l'autre. L'auteure connue pour ses nombreux romans a voulu cette fois écrire un petit livre sans prétention, juste destiné à faire du bien à ceux qui en ont besoin.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
LesromancesdeClari
  19 février 2019
Ce livre est fait en deux parties, imbriquées l'une à l'autre. Je m'explique, les chapitres s'enchaînent entre, la vie de Nadia, trentenaire, célibataire, que l'on découvre avec un narrateur à la 3ème personne, qui nous confie les moments de sa vie.

Et, son introspection, à travers la plume, de la faiseuse de bonheur,avec cette fois un narrateur à la 1ère personne.

Nadia se livre par l'intermédiaire de l'écriture, elle se découvre, se comprend,fait du bien autour d'elle.

Elle apporte des réflexions, des pensées qui vont lui permettent de s'épanouir, d'évoluer, et atteindre la résilience. Afin de lui permettre de trouver, ce qu'elle recherche pour se sentir vivre. “Avant je n'étais personne, je vais m'employer à devenir quelqu'un “. Cette phrase tirée du livre vous résume l'esprit, de la faiseuse de bonheur.
La pensée va s'articuler, autour de cette seconde qui aurait pu changer, toute une vie ou qui peuvent encore la faire changer. Ces choix que l'on fait bons ou mauvais.

Durant cette lecture, j'ai dû m'arrêter sur quelques passages afin de bien comprendre, leurs significations. Car ce livre est une pensée donc par moment elle peut sembler dériver.Il vous fait résonner en même temps que les protagonistes.

Mais à la fin, vous comprenez tout ce cheminement d'idées et, la lecture s'en fait plus légère.

Je vous conseille cette romance “atypique” qui vous incitera à appliquer la pensée positive, dans votre vie.
Bouquineusement vôtre

Clari ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CharlotteADAM
  20 décembre 2019
C'est un vrai questionnement presque philosophique que propose ce roman à travers ses personnages issus du quotidien et leurs parcours de vie.
Est-il inhérent à l'être humain de passer à côté de ce qui le rendrait heureux ? Pour diverses raisons, que l'on tente de justifier parfois, on "rate le train", on fait "le mauvais choix". Hasard du destin ou choix inconscient lié à la peur du bonheur ?
Se sacrifier pour le bonheur de l'autre ne cache-t-il pas un vraie angoisse à l'idée de faire le choix du bonheur personnel ? On se piège, on se limite, à travers des angoisses ou des phobies, des représentations de soi auxquelles on s'accroche, des idées que "les autres" vous ont mises dans la tête mais que l'on a si facilement intégrées...
Les protagonistes de l'histoire devront en arriver à des moments de rupture absolue (blessure, handicap, maladie mortelle) pour "oser" faire les choix qui brûlent au fond d'eux. Pour Nadia, le personnage principal de ce roman humaniste, l'écriture devient une thérapie, un moyen de mettre des mots sur les doutes, les peurs, les regrets. Une manière de s'en libérer peut-être ?
Une histoire qui fait réfléchir en nous rappelant une vérité que l'on occulte trop souvent : en une seconde, toute une vie peut basculer, dans un sens comme dans l'autre, et prendre alors une nouvelle direction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesChroniquesdeCendrillon
  18 décembre 2019
Pour terminer l'année, j'avais très envie de découvrir ce roman de Sylvie Grignon que j'ai découvert au détour d'une enquête policière au sein de son roman Pourpre (lien de la chronique ci-dessus). Et une fois de plus j'ai été séduite par la plume de l'autrice. Voir plus encore car ce récit est dans un autre registre, plus réaliste.

A travers le personnage de Nadia, la « faiseuse de bonheur », l'autrice nous propose une réflexion sur la vie, sur notre quotidien et nous rappelle à juste titre que tout peut changer en seulement une seconde. Avec une plume fluide, parfois crue car elle ne s'embarrasse pas de politiquement correct, l'autrice porte haut la voix de Nadia pour qu'elle nous parvienne sans fioritures juste telle qu'elle est. D'abord agoraphobe, prisonnière d'elle-même, puis handicapée, prisonnière de son corps, Nadia va se retrouver à un carrefour de son existence. de la même façon que tout a basculé en une seconde dans le négatif, tout peut à nouveau changer en positif. le récit est dynamique oscillant entre la voix de Nadia, Nadine, Marc et les mots de la faiseuse de bonheur, pourtant nous ne nous perdons pas et suivons le fil rouge de l'autrice avec avidité pour rester aux côtés de ces personnages et comprendre leur cheminement et leur évolution.
C'est un message d'espoir, de résilience que nous offre l'autrice tout en restant réaliste sur la vie et les sacrifices que nous pouvons faire. Parfois nous en sommes récompensés, d'autres fois non. Mais ce qui compte c'est d'essayer, de se lancer. Juste une seconde. Comme un mantra, ces trois mots reviennent inlassablement et implacablement tout au long du récit. Nous sommes émues, tristes, enjoués, en colère, nous passons par toutes les émotions et lorsque nous refermons le livre, nous gardons en tête ces trois mots qui changent notre vision des choses. En cette fin d'année, cette lecture que j'aurai pu faire bien plus tôt est arrivée finalement à point nommée. Chaque histoire a son moment pour être lue et je pense que celle-ci mérite d'être mise en lumière.
Lien : https://leschroniquesdecendr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
taipo
  06 décembre 2017
Alors, on rate des occasions, parfois on n'en prend pas conscience immédiatement, puis cette décision nous revient comme un boomerang et on vit avec le regret. Parfois on agit sans réfléchir et là aussi les regrets peuvent peser lourd.
Sylvie Grignon, au travers de la vie de quatre personnages principaux tente de nous faire toucher du doigt que 5 secondes peuvent peser lourd dans la vie d'un être humain.
Au côté de Nadia, Marc, Emilie et Nadine, Sylvie Grignon nous embarque dans ses questionnements sur la fragilité de la vie, la fragilité de nos décisions, sans toute fois y apporter la réponse. La réponse nous appartient à chacun.
C'est avec un réel plaisir que j'ai lu ce petit roman, je ne dirai pas en une secondes mais le temps d'un WE ! Je vous le recommande pour sa fraicheur, l'espoir est là présent, le regret n'est pas toujours une fin en soi.

Commenter  J’apprécie          00
jbjouteur
  21 mai 2020
A-t-on droit à une seconde chance ?

 Faut-il endurer les affres de la souffrance, celles du désespoir pour découvrir enfin paix et sérénité ? Faut-il atteindre le fond du gouffre pour espérer un jour pouvoir refaire surface ?

Telles sont les questions que m'inspire ce livre.

Évidemment, l'histoire d'amour n'est qu'un prétexte pour aborder ces thèmes si complexes que constituent résilience et catharsis. Pourtant, on arrive à croire au décor et à ceux (et surtout à celle) qui l'habitent.

Verse-t-on parfois dans les travers de la gentille petite romance ? Oui, sans doute, mais ce n'est guère un problème, car le sujet et surtout les réponses proposées, toujours optimistes, celles auxquelles nous aimerions tous entendre, à défaut d'y croire, sont maîtrisés et agréables à entendre.

Tout au long du livre l'auteure s'efforce de nous faire admettre qu'il est possible de s'alléger du poids de la tristesse, de la peur, de la douleur, de la phobie, pour laisser place à des états plus sains, plus légers, des états enfin apaisés. Les situations que tous parfois nous traversons, peuvent être source de découragements, d'abandons… Les thérapeutes peuvent-ils être des faiseurs d'espérance ? Peut-être, mais ils ne sont pas des faiseurs de miracles… Ils sont là pour aider le patient à s'aider lui-même dans le contexte de vie, parfois difficile, qu'il traverse. le ou plutôt les processus de changements que traversent les personnages de cet ouvrage, changements toujours positifs, ne sont pas du simple fait de l'intervention d'un soignant. le discours de Sylvie Grignon le laisse bien entendre. Sans l'aide du patient lui-même, sans sa décision de se transformer lui-même en « faiseur d'espoirs » le thérapeute ne peut rien…

Donc, un bouquin qui fait du bien au moral, car il permet d'espérer.
Lien : https://jeanbjouteur.wixsite..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WyndonWyndon   24 mai 2020
Marc, l'homme dont les ronflements résonnaient dans tout le couloir, était rongé de culpabilité. Avocat, il avait consacré toute sa vie aux plus défavorisés, refusant les plaidoiries juteuses comme bon nombre de ses confrères. Il se battait pour la vraie justice. Seulement, il n'était qu'un homme, avec ses failles. Pourquoi ce jour-là avait-il dérogé à ses convictions ? Pourquoi avait-il accepté de défendre un petit malfrat ? L'affaire n'était pas saine, il le savait. L'audience s'était éternisée. Il était arrivé en retard à l'école. Émilie était déjà partie, toute seule, certainement le visage inondé de larmes, comprenant qu'il l'avait oubliée. C'était vrai. Pris par sa plaidoirie, sa fille lui était sortie de l'esprit. Elle n'avait pas dû entendre la voiture arrivée trop vite ni voir que le feu venait de passer au vert. Une seconde, une seule seconde et elle avait été percutée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
WyndonWyndon   24 mai 2020
Je m'appelle Nadia et j'ai trente ans. Stop, je recommence, ce n'est pas la bonne présentation, je m'appelle Nadia. Je suis une jeune femme super sympa de trente ans. C'est ce que l'on dit. Je ne sais pas si je dois le croire, mais curieusement, on m'a donné le surnom de faiseuse de bonheur. Étonnant, n'est-ce pas ? Encore plus si vous me connaissiez.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : comaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Noir" de Sylvie Grignon.

Quel jour Camille est-elle morte ?

le 22 mai
le 25 avril
le 28 mars

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvie GrignonCréer un quiz sur ce livre