AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253098461
336 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (04/05/2016)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 1613 notes)
Résumé :
Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (451) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  17 février 2019
Je ne la ferai vraiment pas longue sur cette critique, je n'ai pas aimé ce roman de ma chère Vivi. Je conseillerai donc de découvrir Virginie Grimaldi par ces derniers romans qui sont bien plus matures et bien plus aboutis. Au moins, c'est appréciable de voir qu'un écrivain grandit et s'améliore avec le temps.
Le premier jour du reste de ma vie est le premier roman de Virginie Grimaldi, étiquetté comme feelgood. Il ne m'a semblé ni drôle, ni sensible, ni attachant. Bien loin de ces derniers romans avec lesquels j'avais passé un excellent moment. À bon entendeur...
Commenter  J’apprécie          844
La_Bibliotheque_de_Juju
  01 août 2018
Après ma découverte de la tendre Virginie Grimaldi avec Il Est Grand Temps de Rallumer Les Etoiles, je me suis promis de lire ses précédents ouvrages.
Je me lance donc et embarque pour une folle croisière en compagnie de Marie, Camille et Anne. En bon passager clandestin, je me suis amusé à suivre les aventures de ces trois nanas, touchantes et attachantes dans la plus pure tradition du « feel good » !
Alors oui, c'est parfois un peu convenu. Oui, on ne réfléchira pas trente six fois à la manière d'interpréter ce livre. On aura juste à sourire souvent. Et remettre un peu de crème solaire toutes les 50 pages pour éviter de se retrouver rouge écrevisse le soir au moment de se coucher.
J'ai retrouvé ce que j'avais précédemment apprécié chez l'auteure, avec ce goût de premier roman dont les petits défauts prennent malgré tout une jolie saveur tant l'envie de raconter est palpable !
Comme la couverture de la première édition semble le préconiser, on est bien sur une lecture de plage, et que je me noie au fond de l'océan si ma remarque peut paraître péjorative car ce n'est pas le but !
Loin de là, j'aime la littérature dite populaire, j'aime ces écrivains qui offrent leur plume pour faire plaisir aux lecteurs, sans prise de tête, ni prétention littéraire underground !
Il m'a juste manqué un petit plus que j'avais trouvé dans ma précédente lecture de Virginie Grimaldi, une jolie émotion, mais ça ne m'empêchera pas de lire les deux autres très vite !
Cela reste une lecture jubilatoire et entraînante. Les pieds en éventail dans vos pantoufles, vos tongs ou vos escarpins ! En fait, vous faites comme vous voulez ! Peu importe la crème solaire, pourvu qu'on soit au soleil !
Qui à dit « il attend ses vacances avec impatience !!!! »

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          715
Cricri124
  13 décembre 2017
Pour l'anniversaire de son mari, Marie décide de le surprendre : elle plaque mari et enfants pour s'embarquer dans une croisière en solitaire de trois mois parmi des milliers de passagers eux aussi 'en solitaire'. Elle essaye alors de se reconstruire, de reprendre en main sa vie et ses rêves, se fait de nouvelles amitiés etc...
Je recherchais une histoire 'feel good', légère et sans prise de tête, et je ne sais pas de quoi je me plains après tout, c'est exactement ce que j'ai eu ! Mais là, je crois que ça a été une overdose. Non seulement ça dégouline un peu trop de bons sentiments et de clichés archi convenus, mais c'est tellement cousu de fil blanc que ca en devient insipide. J'avais pourtant vu passer un certain nombre de billets enthousiastes sur d'autres livres de l'auteure. Peut être n'ai-je pas choisi le bon. Ou peut être avais je moins besoin de légèreté que je ne le supposais. Une chose est sure, pour ce livre-ci, la mayonnaise n'a pas pris du tout. Mais alors pas du tout. Pire, cela a plutôt eu sur moi l'effet inverse et j'ai refermé ce livre avec un réel sentiment d'agacement. Enfin, que cela ne vous décourage pas, ce n'est que mon avis. Que je sois restée à quai ne signifie pas que d'autres n'embarqueront pas avec plaisir. Et c'est tant mieux. En plus, pour le coup, il y a une place de libre :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          644
jeunejane
  06 avril 2019
Marie, la quarantaine, femme au foyer mariée a un goujat de mari appelé Rodolphe, organise la fête des 40 ans de son mari.
Elle a tout prévu, les amis, les boissons, la nourriture et...grosse surprise, son départ.
Jusque là, l'idée est originale, surtout à ce moment.
Avec ses économies, elle s'offre une croisière qui va durer trois mois, une croisière pour solitaires...encore une idée originale.
Elle fait la connaissance de deux dames d'âges différents et d'autres personnes.
Le livre m'a gentiment diverti jusqu'à la 120ème page à peu près et puis je me suis ennuyée assez fort. J'ai continué à le lire en espérant que le roman soit parsemé d'autres choses que des escales à travers le monde et des anecdotes qui ne me faisaient plus rire.
Le livre manque totalement de fond mais c'est le premier roman de Virginie Grimaldi que j'ai personnellement fort apprécié dans "Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie".
Il faut un début à tout.
Commenter  J’apprécie          476
llamy89
  16 octobre 2017
Vous avez dit "léger" ! C'est exactement cela, une bulle de champagne, la première que l'on savoure entre amies avant de s'autoriser une nouvelle vie.
Nous connaissons tous le couple-modèle, marié trop jeune, qui vit la tourmente devenu quadra. le drame. L'amie qui se découvre meuble, accessoire qui vit par procuration en se disant, "je vivrai mon rêve plus tard" seulement voilà, Virginie vous sort de votre léthargie, vous bloque les zygomatiques en position haute.
Au fil des pages, vous vous direz que "vous avez toujours dans le coeur, la petite fille oubliée, jupe plissée queue d'cheval, à la sortie du lycée", celle qui n'a pas renoncé ! Parce que Marie va enfin tout plaquer, prendre son envol. Camille va décider de vivre "Putain", Anne va créer son rébus, avancer en compagnie de ces deux nouvelles amies avec l'espoir ténu de retrouver l'amour de sa vie.
Un petit côté "la croisière s'amuse", des rêves éveillés, des paysages plus que parfaits parce que partagés et pleinement vécus. Une parenthèse magique, un antidépresseur souriant.
Grâce à Virginie, vous vous autoriserez à croire que "Non, vraiment on ne laisse pas Bébé dans un coin", que si bien sûr vous auriez pu être Meryl Streep apprivoisant Robert Redford dans "Out of Africa".
C'est un bonbon, un moment de pure douceur de plus de 5 minutes à consommer tous les soirs, un concentré de bonne humeur !
Laissez-vous embarquer car, "Là-bas, tout est neuf et tout est sauvage", puissant dans les sentiments. Ah oui, j'oubliais de vous dire : Laissez-vous guider par Jean-Jacques Goldman, il vous éclairera...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Citations et extraits (160) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   26 janvier 2015
La vie, c'est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C'est fabuleux, on s'émerveille, on se pose des questions, on a envie d'en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu, les coulisses se dévoilent, on réalise que c'est compliqué. C'est moins joli, c'est quand même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s'émerveiller.
Commenter  J’apprécie          660
ladesiderienneladesiderienne   12 septembre 2015
Il sortait juste de l'adolescence quand elle l'avait connu. Il était chanteur dans un groupe de rock, parce qu'il avait vu dans un reportage que ça faisait tomber les filles. Il s'était laissé pousser les cheveux et le duvet, et engourdissait ses cordes vocales avec des Gauloises blondes bleues. Elle était la rebelle de la classe, avec ses jeans troués au cutter et ses Doc Martens usées contre les murs en crépi. Ils s'étaient embrassées sur Nirvana et avaient fait l'amour sur Scorpions. Il lui avait écrit des chansons, elle avait gravé leurs prénoms sur des arbres, il lui avait prêté sa gourmette, elle lui avait présenté ses parents, il l'avait emmenée en Auvergne, elle lui avait dit "Je t'aime pour la vie", ils avaient pris un appartement, elle était tombée enceinte, il lui avait parlé mariage, elle avait arrêté ses études, il avait posé son micro et elle avait déchanté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AnalireAnalire   25 janvier 2015
Son coeur, Marie compte bien le garder pour elle. La dernière fois qu'elle l'a confié à quelqu'un, il le lui a rendu en mauvais état. Elle en a déduit que les gens ne faisaient pas attention à ce qui ne leur appartenait pas et l'a mis à l'abri dans du papier bulle.
Commenter  J’apprécie          260
CroquignolleCroquignolle   09 avril 2018
- Vous allez à quel étage ?
Marie ne répond pas et appuie sur le F. La promiscuité qu'imposent les ascenseurs l'a toujours mise mal à l'aise. Elle ne sait jamais comment se comporter, où poser les yeux. Regarder ses pieds donne un air timide, se scruter dans le miroir fait narcissique, inspecter son téléphone fait apparaître snob, fixer son codétenu est plutôt malpoli. Et puis, les ascenseurs véhiculent une notion de fantasme qui ajoute au malaise. Quand, en plus, on partage le trajet avec une personnes qu'on n'apprécie pas, difficile de se détendre. Le regard rivé sur le hall d'entrée, elle compte les secondes jusqu'à la délivrance. Même si, il faut bien l'avouer, l'homme aux cheveux gris a une odeur agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ladesiderienneladesiderienne   12 septembre 2015
Camille ne veut pas d'enfants. Ces petits machins qui braillent, chient et foutent en l'air la grasse mat' du dimanche, très peu pour elle. Ceux des autres, à l'extrême limite, elle peut les tolérer quelques minutes. Mais en avoir un à soi, pour toute la vie en plus, non merci. Elle a du mal à garder une plante vivante, alors, un bébé... Ou bien il faudrait qu'elle puisse accoucher d'un enfant déjà grand. Qu'il sache se faire à manger, s'habiller tout seul et débarrasser le lave-vaisselle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Virginie Grimaldi (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Grimaldi
"Et que ne durent que les moments doux", le nouveau roman de Virginie Grimaldi sera disponible en librairie dès le 17 juin. En savoir plus : https://bit.ly/VirginieGrimaldiMomentsDoux
autres livres classés : croisièreVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3723 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..