AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Safavi (Traducteur)
EAN : 9782266162098
512 pages
Éditeur : Pocket (22/12/2006)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Mais où est donc passée Nell Ryder, quinze ans, cavalière émérite et petite-fille du propriétaire d'un des plus prestigieux haras anglais ? Deux ans après sa disparition, toujours aucun indice.

Aucune demande de rançon. Pas de corps. Toute sa famille a perdu l'espoir de la retrouver, sauf son oncle, Vernon Rice. Cette affaire fascine d'autant plus Melrose Plant que le père de la jeune fille est Roger Ryder, le médecin de Richard Jury au Royal London H... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
diablounette
  02 mai 2020
Depuis que Nell Ryder a disparu alors qu'elle veillait Aqueduc un cheval malade dans une écurie, toute sa famille est au désespoir.
Son cousin Maurice, son oncle Vernon, son grand-père et bien sûr son père, Roger Ryder.
Pour Roger, un heureux hasard va se présenter lorsque Richard Jury, en convalescence dans son service, va s'intéresser à l'histoire de sa fille, et tout faire pour la retrouver.
Aidé par son fidèle ami, Melrose Plant, Richard Jury va découvrir que le milieu hippique réserve bien des surprises...
Encore une fois, j'ai commencé une série pas du tout par le début, mais cela ne m'a pas trop gêné. Même si, je l'ai vite compris, Richard Jury se trouve à l'hôpital suite à une grave blessure par balles survenue à la fin du tome précédent.
Malgré des éléments de ce type, j'ai assez vite adhéré au duo que forment Jury et Plant. En fait, dans ce livre, j'ai vraiment trouvé que les personnages étaient très bien décrits, c'est réellement un point fort. On s'attache à chacun d'entre eux.
Par ailleurs, on découvre également le milieu de la finance ainsi que le milieu hippique, deux univers qui me sont totalement étrangers mais que j'ai aimé mieux connaître.
Par contre, en dehors de ces points positifs, j'ai malheureusement été déçue par le dénouement. Lors des 100 dernières pages, j'avais l'impression que l'auteure s'était d'un coup souvenue qu'il fallait terminer ce roman et que les personnages, jusque-là très soignées et cohérents, partaient un peu dans tous les sens.
C'est vraiment dommage car la base de l'histoire était intéressante, je n'ai vraiment pas compris cette fin abracadabrante qui gâchait tout.
Pourquoi lire Disparition ?

L'ambiance globale de l'histoire m'a fait penser à la série des Détectives du Yorkshire. Les passages qui nous montrent Plant dans sa propriété sont particulièrement savoureux et drôles.
Cette série est je pense sympathique et j'avoue que j'ai été étonnée de découvrir que Martha Grimes était américaine et non anglaises car ses livres vont tout à fait avec un thé et un plaid.
Donc, si vous préférez les cosy mystery aux thrillers sanglants, je pense que Martha Grimes est une auteure qui vous conviendra, mais je pense que les premiers tomes sont plus réussis.
Lien : http://racontemoilalecture.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gwelan
  26 mai 2012
Dans certains romans de Martha Grimes comme celui-ci, il y a les deux types de personnages, les incontournables représentés par la joyeuse bande de farfelus entourant Merlose Plant le Lord qui a bien du mal à s'occuper !
Entre nous, embaucher un ermite pour ajouter un peu de d'intérêt à sa propriété, il fallait y penser !
Et les autres, les autres sont ceux a qui il arrive des misères, vol meurtre, disparition .... et qui se retrouvent au centre de l'intérêt du commissaire Judy et de la bande à Merlose. Ces autres sont aussi l'occasion pour Martha Grimes de nous faire découvrir différents milieux. Un peu comme Maigret mais ce n'est pas du Simenon!
Ici Martha nous fait découvrir le monde chevalin, entraineurs, jockeys ... Ici l'énigme n'est pas vraiment de retrouver la jeune fille qui a disparut mais de cerner les tenants et les aboutissants des personnages qui entourent cette jeune fille. Peut être que le caractère de la jeune fille aurait put être un peu plus fouillé.
Oui j'ai pris du plaisir à la lecture de ce livre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carmendb
  27 octobre 2019
Depuis son lit d'hôpital, aidé de son fidèle ami le richissime Melrose Plant, Richard Jury enquête sur la disparition de Nell Ryder, la fille de son chirurgien.
" Nell Ryder, quinze ans, a été enlevée au haras Ryder la nuit du 12 mai 1994. C'est-à-dire il y a vingt mois. Elle dormait dans la stalle d'un cheval nommé Aqueduc. Il était malade, fiévreux."
Au matin, le box était vide, la jeune fille et l'étalon avaient disparu.
Pour s'introduire au haras, devenir "les yeux et les oreilles" de Richard Jury, Melrose Plant qui ne connaît rien au milieu hippique va devoir se transformer en acheteur de chevaux !
Suspense et humour, toujours, dans cette enquête à rebondissements, un peu trop longue à mon goût. J'ai apprécié, mais… ce n'est pas celui que je préfère parmi tous les romans de Martha Grimes.
Commenter  J’apprécie          20
Giwago
  28 avril 2008
J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre. Les histoires de Martha Grimes sont très bien ficelées. Au fil des livres on s'attache très rapidement aux personnages, tous aussi allumés les uns que les autres, gentiment déjantés et complètement barges… Entre une tante totalement mégalo et invivable, un ermite d'ornement, un libraire jaloux et vindicatif, Melrose a bien du travail, sans compter la lourde tâche de retrouver Nell Ryder.
La fin du livre est assez surprenante et m'a beaucoup plu, assez différente d'une fin traditionnelle de roman policier de type « agatachristien ».
Commenter  J’apprécie          20
Sharon
  08 janvier 2011
Je suis une grande fan des romans de Martha Grimes, et j'avais attendu la sortie de ce roman avec impatience. Aussi ma déception fut-elle immense en le lisant. C'est tout juste si le livre ne m'est pas tombé des mains. L'intrigue est alambiquée. le suspens est très vite éventé, à cause des changements de points de vue fréquents. de plus, pour résoudre l'enquête, l'auteur a recours à des coups de théâtre invraisemblables, plus proches du mélodrame que du roman policier. Ce n'est pas dommage, c'est catastrophique, car les thèmes abordés sont extrêmement graves. Reste le commissaire Jury, égal à lui-même, qui restera profondément traumatisé par cette enquête ratée en tout point.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MarileeMarilee   19 février 2010
- Revenons-en à l'amour. Vous avez dit que vous ne l'aimiez pas assez. Comment l'avez-vous compris à la fin ?
L'espace d'un instant, Vernon fixa le fond de son verre. Puis il se laissa glisser sur le sofa et regarda le plafond.
- Parce que quand elle partait en voyage, elle ne me manquait pas. Parce que je supportais son absence. Parce que je n'avais pas nécessairement envie de la toucher chaque fois que je la voyais. Parce que je n'avais pas une envie furieuse de lui acheter des fleurs chaque fois que je passais devant la boutique d'un fleuriste. Parce que que je ne la cherchais pas du regard dans la rue. Parce qu'elle n'étais pas dans ma tête chaque fois que je relevais mes yeux d'un rapport de la bourse. Parce qu'elle ne me donnait pas l'impression de planer. Parce qu'elle n'enflammait pas mon imagination. Elle ne me faisait pas oublier la tristesse du passé, comme dit la chanson. Parce qu'elle ne me faisait pas presque souhaiter qu'elle disparaisse pour pouvoir la retrouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
santorinsantorin   17 avril 2018
Roger Ryder ne semblait pas du genre à se laisser abuser par les apparences mais, en tant que père, il n'était probablement pas très objectif. Les parents les plus aimants et les mieux intentionnés ne voient pas toujours ce qu'ils ont sous le nez. D'ailleurs, on ne peut pas leur reprocher d'ignorer ce qui se passe dans la tête et le cœur de leurs enfants.
Commenter  J’apprécie          50
PilingPiling   19 août 2008
incipit :
De loin, le cheval paraissait d'un blanc pur mais, de plus près, on se rendait compte que c'était un ton étouffé, plus proche de la couleur d'une aube hivernale, un blanc ombré, presque bleuté, comme de la neige.
Commenter  J’apprécie          70
brigaldufenecbrigaldufenec   07 avril 2013
A présent, il était de nouveau avec ce garçon qui était au fond meilleur que certains des autres qui le montaient. Il l'aimait bien. Mais il savait déjà ce qui allait se passer, ce qui ne manqua pas d'arriver après une quinzaine de minutes de marche sur les sentiers. Oui, il sentit le corps du garçon changer de position, s'allonger vers l'avant, sa tête se poser sur son encolure, ses bras ballants. Au moins il avait encore les pieds dans les étriers, ce qui le maintiendrait un peu en place.
Encore endormi. Rêveur allait devoir faire attention à ne pas passer sous des branches basses. Il valait mieux quitter les sentiers et prendre la route, ce qu'il avait eu l'intention de faire de toute façon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
santorinsantorin   17 avril 2018
Ce "pauvre vieux" laissait présager un drame et il en raffolait. Les histoires tristes des autres vous rendaient heureux d'être vous-même et pas eux. Oui, c'était plutôt morbide.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Martha Grimes (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martha Grimes
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa 22ème chronique, le 23 mai 2018, Fabien présente la romancière américaine Martha Grimes et le roman policier "cozy". Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ Ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/fabiendelormeconteur La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre