AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Didier Sénécal (Traducteur)
EAN : 9782266133593
410 pages
Éditeur : Pocket (22/07/2004)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Long Piddleton est un charmant village du nord de l'Angleterre.
Mais une série de meurtres abominables vient entacher le manteau de neige immaculé de cette bourgade paisible.

Des cadavres sont retrouvés dans des positions insolites - à califourchon sur une poutre ou bien couché sur une table, un roman policier à la main - dans des auberges de campagne aux noms pittoresques et évocateurs : Le Mauvais Sujet, La Forge, Le Cygne à Deux Têtes. Pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Woland
  01 janvier 2008
Martha Grimes est, avec Elisabeth George, la plus british des romancières américaines. Si vous ne connaissez pas encore son univers, procurez-vous "Le Mauvais Sujet", premier volume des aventures de son tandem fétiche : l'inspecteur principal Richard Jury et l'aristocrate oisif Melrose Plant.
Beaucoup de ses intrigues se déroulent à Long Piddleton, village perdu du nord de l'Angleterre qui n'en regorge pas moins de personnalités pittoresques . Première d'entre elles, Melrose Plant, châtelain d'Ardry End qui, pour avoir refusé de siéger à la Chambre des Lords, a renoncé du même coup à son titre nobiliaire. Séduisant et célibataire, Melrose est aussi, ce qui ne gâte rien, d'une intelligence aiguë doublée d'un sens de l'humour typiquement britannique. Petit détail révélateur : il est capable de trouver les solutions des mots croisés du Times en 15 minutes.
Dans son orbite, traîne presque toujours sa tante par alliance, Agatha Ardry. Née américaine, la malheureuse n'a pas été gâtée par sa créatrice qui, avec une bonne humeur contagieuse, l'a chargée de défauts impardonnables : vulgarité de parvenue, degré zéro de l'humour, snobisme enragé, obsessions de pique-assiette, orgueil de dindon se rengorgeant en pleine basse-cour, etc, etc ... Sans oublier une curiosité de pie voleuse qui lui vaudra parfois pas mal de désagréments.
Son neveu ne la supporte absolument pas et l'une de ses distractions favorites est de la faire tourner en bourrique.
Autre personnage récurrent : Marshall Trueblood, l'antiquaire, dit "Marsha", qui se veut homosexuel même si, laissé à lui-même, il pratique plutôt une bisexualité bien comprise.
Enfin, c'est dans "Le Mauvais Sujet" (qui n'est autre que l'enseigne d'une auberge) qu'apparaît pour la première fois le grand amour de Richard Jury, Vivian Rivington.
Signalons encore Mrs Withersby, "cas social" de service, qui a un faible pour les proverbes sentancieux et pour le gin.
Dans ce petit monde, débarquent un jour, en provenance de New Scotland Yard, Richard Jury et le sergent Wiggins (grand hypocondre devant Esculape), venus résoudre ce qui ressemble fort aux agissements déments d'un tueur en série aux mobiles indéchiffrables.
Un premier cadavre, celui d'un client de passage nommé William Small, vient en effet d'être découvert dans la cave à vins du "Mauvais Sujet." L'homme avait été étranglé avec un morceau de fil de fer, puis on lui avait enfoncé la tête dans un tonneau plein.
Peu après, le corps d'un autre client, également de passage mais cette fois-ci à "La Forge", avait été déposé en lieu et place du pantin de bois figurant un forgeron qui forme la moitié de l'enseigne de cette auberge. Etranglé lui aussi selon le même modus operandi. Dans son lit, on avait trouvé le pantin.
L'arrivée du Yard ne mettra pas fin à l'hécatombe. Mieux : on découvrira le corps, cette fois-ci enterré, de l'employée de maison du pasteur et on acquerra vite la preuve que la mort de la malheureuse avait précédé les autres meurtres. Mais que sont devenus le bracelet dont elle ne se séparait jamais et le journal intime auquel elle confiait ses multiples exépériences sexuelles ?
Bref, un roman alerte, sans prétention, où le lecteur s'amuse tout en se creusant les méninges. Que demande le peuple ? ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ambages
  22 août 2015
Angleterre, Long Piddlleton, un charmant petit village...
Il neige, tout est blanc, c'est bientôt Noël et... déjà deux cadavres !
Le -ou la -ou les meurtriers -ont un goût prononcé pour les mises en scènes. Les corps sont retrouvés dans des postures mettant en avant les caractéristiques typiques des auberges (l'enseigne, la bière).
L'intrigue est classique, bien menée, dans un style très "british".
J'ai apprécié notamment la rencontre de deux fins esprits : le policier et l'aristocrate, un tandem qui se met en place pour résoudre cette affaire et ..."gérer" Lady Ardry. Quel personnage celle-ci !
Les protagonistes, habitants du bourg, sont bien décrits, les auberges et leur noms incroyables (Le Mauvais Sujet, le Cygnes à Deux Têtes) sont un des personnages de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          120
lilyrose87
  21 septembre 2018
Il existe peu d'auteurs dont je peux me vanter d'avoir lu tous les livres. Même Stephen King et Agatha Christie qui sont de loin mes auteurs préférés n'ont pas cet honneur. Ce privilège revient en revanche à Martha Grimes dont j'ai découvert l'oeuvre il y a quelques années.
J'ai décidé de me remettre à lire tous ses livres et j'aimerais vous faire connaître les raisons pour lesquelles vous devriez vous aussi vous y mettre.
Martha Grimes a écrit plusieurs romans avec les mêmes personnages, que l'on peut distinguer en deux catégories : les enquêtes de Richard Jury et les enquêtes d'Emma, les premières étant plus prolifiques que les secondes.
Martha Grimes a le don de faire vivre les personnages de ses romans au point qu'ils prennent le pas sur l'histoire. Qu'ils soient énervants ou attachants, on ne peut pas s'empêcher de s'intéresser à leur vie. Comme je le disais à propos de Fred Vargas, c'est comme si, à chaque roman, on prenait des nouvelles de nos personnages.
Et comme tout à un début, laissez-moi vous présenter la toute première enquête de l'inspecteur Richard Jury.
Ah la campagne anglaise...Le calme, des paysages à couper le souffle, des meurtres à la pelle...Oui, pour certains, Long Piddleton n'est pas réellement un havre de paix. Alors qu'un pauvre malheureux a fini dans un tonneau à bière, voilà qu'un autre corps a été découvert en lieu et place d'un automate qui sonnait l'heure. le point commun? Tous les deux sont des étrangers et tous les deux ont été tués dans une auberge.
Entre en scène notre inspecteur Jury. Beau quadragénaire un brin mélancolique et féru de poésie, notre londonien se retrouve propulsé dans un décor enchanteur digne des contes de fées avec ces maisons colorées et cette neige immaculée.
Le Mauvais Sujet nous présente les futurs protagonistes des romans de Grimes : Wiggins, le fidèle sergent hypocondriaque mais pouvant faire preuve de bonnes initiatives ; Melrose Plant, l'aristocrate extrêmement intelligent dont le passe-temps favori et de faire tourner en bourrique sa tante Agatha, qui ne vit que pour asticoter son neveu et accessoirement mettre la main sur toute sa fortune ; Marshall Trueblood l'excentrique antiquaire qui adore les chemises colorées ; Vivian Rivington, la timide mais délicieuse amie de Melrose sans oublier bien sur les personnages secondaire comme Mrs Withersby, la femme de ménage alcoolique de l'auberge La Forge (lieu du second meurtre), jamais avare de conseils ou de prédictions.
L'humour typiquement anglais est au rendez-vous, l'enquête est savoureuse au possible...Bref, que dois-je encore dire pour vous convaincre de vous lancer dans la lecture de Martha Grimes?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ikebukuro
  31 août 2011
Un roman policier "à l'anglaise" comme je les affectionne, lu pratiquement d'une traite un dimanche après-midi. Pour les fans comme moi de l'ambiance surannée des petits villages paumés, du five o'clock tea et de l'humour anglais, n'hésitez pas, plongez tête baissée dans ce roman ! Les meurtres s'enchaînent au fur et à mesure que l'intrigue progresse, la bonne société du coin dévoile petit à petit ses "talents" cachés et les langues de vipères ne tardent pas à aller bon train au pub du village. le mauvais sujet n'est pas le premier livre de cet auteur que je lis mais j'avoue que je l'avais un peu oublié, j'ai renoué avec Martha Grimes par hasard au détour des rayons du supermarché local, où je suis quelquefois obligée de choisir un livre par défaut entre deux OSS 117 ou le dernier Marc Lévy...
Cette fois, je dois dire que j'ai eu la main heureuse car j'ai beaucoup aimé ce livre. Bien sûr, ça n'est pas de la grande littérature et l'histoire est construite comme beaucoup de romans de ce style mais je n'ai pas boudé mon plaisir et j'ai passé un très bon moment de lecture. Les différents personnages hauts en couleurs forment une galerie de portraits des plus réjouissantes et les rebondissements s'enchaînent tout au long des pages jusqu'au dénouement final. Une pointe d'humour vient régulièrement agrémenter l'histoire à travers des dialogues bien troussés et l'équilibre est très bien rendu entre les personnages attachants et sympathiques et ceux qui ont d'emblée le don de vous énerver. L'intrigue reste relativement banale mais elle est traitée de façon très rythmée à travers les interrogatoires des différents suspects et il y a finalement très peu de temps morts. Je pense que ce roman doit être l'un des premiers de la série puisque l'inspecteur Jury va y rencontrer Melrose Plant qui deviendra son ami et que l'on retrouvera par la suite de façon récurrente dans les autres livres de l'auteur.
Bref, vous l'aurez compris, je me suis régalée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Taraxacum
  23 avril 2013
Long Piddleton, charmant petit village anglais, son pasteur, ses cancans, ses haies d'aubépine, ses aristocrates excentriques .... et ses auberges emplies de cadavres! Morts grotesques mis en scène dans une posture excentrique, il semblerait que la campagne anglaise usurpe tragiquement sa réputation de calme. le Yard dépêche donc un enquêteur sur les lieux, espérant diminuer la production locale de cadavres.
Le Mauvais sujet est tout à la fois l'oeuvre d'une auteur américaine et un roman policier à l'anglaise qu'il serait impossible de transposer en d'autres lieux. Impossible d'imaginer en grande ville ce genre d'histoire, impossible de lui voir un autre cadre que cette soi-disant paisible campagne finalement pleine de vilains petits secrets.
Contrairement à d'autres auteurs se reposant trop sur les personnages, il y a ici une vraie enquête où le lecteur ne découvre pas le pot aux roses 6 chapitres avant le détective et j'avoue avoir été menée par le bout du nez.
Richard Jury et Melrose Plant , respectivement inspecteur du Yard et aristocrate dilettante, richissime et s'étant piqué de renoncer à son titre de Lord, ont droit ici à leur première rencontre. Les deux se révèlent sympathiques et suffisamment nuancés pour intéresser le lecteur. Parlant nuance, précisons tout ce suite que c'est contrairement au ressort comique de l'histoire, la tante Agatha, tante par alliance de Melrose Plant et preuve formelle qu'il a dû faire des choses terribles dans une vie antérieure pour supporter un boulet pareil!
Le tout donne un petit roman qu'on dévore avec plaisir et qui donne envie de lire la suite des aventures conjointes de Jury et Plant de la même façon qu'il est impossible de s'arrêter au premier bonbon acidulé d'un paquet!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AmbagesAmbages   17 août 2015
Le Mauvais Sujet était l'un de ces lieux vénérables : un relais de poste en colombages du XVIe siècle. Melrose Plant franchit le porche voûté au volant de sa Bentley et se gara dans la cour des écuries désaffectées, là où s'arrêtait jadis la diligence de Barnet, tandis que les sabots résonnaient sur les pavés et qu'au-dessus, dans les galeries, des femmes légères adressaient des gestes suggestifs aux laquais. Aux yeux de Lady Ardry, cet établissement incarnait la quintessence de l'auberge anglaise. A la belle saison, la clématite rivalisait avec les roses grimpantes pour étendre ses vrilles sur la façade. Construite sur une colline exposée au sud, la longue bâtisse semblait constituée d'éléments disparates réunis par un architecte ivre. Enchâssées dans un toit de chaume, ses fenêtres aux vitres en losanges donnaient sur le village de Long Piddleton, par-delà les champs dont l'aspect variait au fil des saisons : verdoyants en été, recouverts d'argent par le givre ou noyés par la brume en hiver.

p 56~57
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AmbagesAmbages   22 août 2015
Il s'assit à l'une des tables, sur laquelle Daphne avait disposé une théière et des tasses. Le thé, remède typiquement anglais adapté à toutes sortes de maux, allant des pieds douloureux aux meurtres en série.

p. 389
Commenter  J’apprécie          80
TatooaTatooa   10 avril 2013
Il s'était mis à neiger - une fine poudreuse assez sèche, et non pas les gros flocons humides qui s'accrochent à vos cils et restent collés sur la langue. Jury aimait la neige, mais pas la variété londonienne qui se transforme en bouillie grisâtre et ne sert qu'à gêner la circulation. Les flocons tombaient de plus en plus drus, un peu comme du sucre en poudre, et lui cinglaient le visage tandis qu'il remontait Islington High Street.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroreTVC15AuroreTVC15   15 août 2014
Le thé, remède typiquement anglais adapté à toutes sortes de maux, allant des pieds douloureux aux meurtres en série.
Commenter  J’apprécie          50
ScopaScopa   23 mars 2020
Jury s'était promis de faire graver sur sa tombe : " L'enquête suit son cours".
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Martha Grimes (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martha Grimes
Chronique animée par Fabien Delorme, consacrée aux grands noms de la littérature policière, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour sa 22ème chronique, le 23 mai 2018, Fabien présente la romancière américaine Martha Grimes et le roman policier "cozy". Fabien Delorme est aussi conteur. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.fabiendelorme.fr/ Ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/fabiendelormeconteur La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre