AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081244144
Éditeur : Flammarion (01/10/2014)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 76 notes)
Résumé :

C'est une histoire vraie et oubliée. Celle de l'île de Jersey, abandonnée par Churchill en juin 1940, envahie par les Allemands deux mois plus tard.

Comment vont survivre les habitants de l'île livrés à l'ennemi ?
Pour qui les nazis font-ils construire les seuls camps de concentration de l'Europe de l'Ouest ?
Des centaines de Français y seront déportés.
Pourquoi Churchill n'en a-t-il jamais parlé ?

Ces... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  04 janvier 2019
Un très beau roman qui nous emmène sur l'île de Jersey. Un lieu oublié pendant la guerre mais pas par tous il semblerait.
Un roman qui prend aux tripes et qui montre les différentes facettes de la guerre. La façon dont tout un chacun peu prendre , s'adapter ou non au changements.
Ces personnages on les aiment , on les détestent.
Une écriture agréable, imagée parfois , qui décrit admirablement bien la beauté, la laideur et les ignominies que cette guerre a apporter.
Un roman que je conseillerais volontier

Commenter  J’apprécie          700
mcd30
  23 octobre 2018
C'est le côté obscur du livre le cercle des amateurs d'épluchures de patates.
Churchill ne voit pas l'intérêt de protéger les îles anglo-normandes, c'est une erreur qui coûtera cher aux insulaires car les allemands vont débarquer et construire des camps de concentrations.
le livre est divisée en cinq chapitres pour les années et à tour de rôle différents personnages racontent leur histoire. Il y a les collaborateurs, les résistants, les allemands et la population. Les îles sont en guerre, on y voit à quel point la faim, la peur, le désespoir atteignent tout le monde et aussi malheureusement on y découvre la noirceur de certains être qui profitent des plus faibles, chacun essaie de s'en sortir à sa façon.
C'est un livre qui m'a profondément bouleversée car je ne m'attendais pas à une histoire aussi sombre mais qu'il convient de lire. Par contre lisez-le avant de le faire lire aux plus jeunes.
Commenter  J’apprécie          466
JeanPierreV
  04 septembre 2017
Une belle couverture et un titre qui interpelle... Quoi? Cet homme politique aurait pu nous mentir?
La première phrase de la quatrième de couverture précise : "C'est une histoire vraie et oubliée..." Laissons nous tenter et vérifions si les quelques mots du Point en première de couverture ne mentent pas....sur ce livre écrit par une inconnue (pour moi)
Tout le monde sait que la résistance des Anglais, leur courage sous les bombes nazies, leur flotte, ont permis d'éviter l'invasion de l'Angleterre par les armées hitlériennes...
Toute l'Angleterre ? Non quelques ilots des Îles Anglo-Normandes, Jersey, Guernesey, Aurigny...ont été envahies par l'armée nazie, ...ça me fait penser à l'inverse des premières pages des albums d'Astérix...
Angleterre, Royaume Uni, Couronne britannique, Grande Bretagne....Que de mots pour désigner les territoires de nos amis de l'autre côté du Channel...des mots qui désignent tous des entités différentes, comprenant ou non tel pays, telle ou telle île
Des faits que Churchill occultera dans ses Mémoires, qui lui permettront pourtant, en 1953, d'obtenir le Prix Nobel de Littérature...Dans celles-ci, il rattacha ces îles ou îlots à la France, assurant ainsi que depuis 1066 l'Angleterre n'a jamais été envahie par des armées étrangères.
Ces îles ont portant été jusqu'en mai 1945, un an après le débarquement en Normandie, sous la coupe des nazis, qui changeront le fuseau horaire, le sens de circulation, la numérotation des routes et créeront une monnaie d'occupation. Ils y déporteront dans des camps de concentration des juifs, des opposants au régime hitlérien, des Russes, des droits communs, des homosexuels ou des objecteurs de conscience. Et y commettront toutes les exactions contre les juifs, les femmes juives, les déportés qu'ils commirent pendant ces années de guerre, ailleurs, dans tous les pays qu'ils occupèrent.
Lors de leur libération Churchill parlera de la "libération de ses chères îles de la Manche" . Ah ! la politique !
Ici aussi, les nazis trouvèrent des collaborateurs pour les aider, les renseigner, et des femmes volontaires pour le plaisir des soldats...et des femmes qu'ils violèrent pour ce même plaisir
Caroline Grimm nous fait suivre quelques personnes, hommes et femmes anonymes qui résistèrent, et luttèrent au péril de leur vie, d'autres qui s'enrichirent grâce à leurs trafics, aux spoliations des biens juifs, à leurs trafics malhonnêtes ..
En faisant parler tour à tour, les héros et les salauds, dans des chapitres classés chronologiquement, elle nous fait découvrir la belle vie de certains, et les conditions d'esclavage de ceux qui construisirent les fortifications de la ligne Todt, du mur de l'Atlantique ou le "German Underground Hospital", l'hôpital souterrain devenu après guerre les "Jersey War Tunnels"....Et elle met en parallèle à la fin de chaque chapitre des petites phrases, des faits et gestes de Churchill, souvent dérangeants. de nombreux bas de pages mentionnent les sources de l'auteur, études historiques, autres ouvrages...
Le sujet est intéressant. Même si tout n'est pas dit dans ce livre, même si certains points mériteraient un développement plus complet, même si j'aurais aimé plus de détails, plus de profondeur pour certains personnages, ce roman vite lu interpelle le lecteur, et parfois le révolte...C'est ce qu'on attend d'une découverte littéraire.
"L'histoire est faite par les vainqueurs" a dit Robert Brasillach, connu pour son antisémitisme,...Il avait été fusillé pour faits de collaboration quelques mois avant la libération des îles. Il n'avait pas tort.
Ce thème n'avait pas été traité, à ma connaissance, dans la littérature, mais juste un peu évoqué dans "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows, que j'avais apprécié.
Découvrez-le.

Lien : https://mesbelleslectures.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
MARCUS36
  23 janvier 2018
Il est 10h34 ce 23 Janvier 2017. Mon regard reste tétanisé sur la dernière page de ce roman. Mes yeux embués, vidés de leurs larmes ont parcouru les 276 pages de ce livre dont on ne sort pas indemne.
La fureur, l'horreur, dont est capable l'être humain, mais aussi l'Amour, surtout l'Amour et la vie habite cette oeuvre.
Victoire, Diane, Emma, Yvonne, Pepe Jim, Captain Richardson, George et tous les autres demeurent dans mon coeur et mon esprit. En les lisant, je les entendais et partagais avec eux ces épisodes, monstrueux, de courage, d'abnégation, d'amour.
Notre, pourtant, belle langue française ne possède pas les mots qui conviennent à de tels récits.
Toute la nature humaine est condensée dans ces si petites parcelles de terre entourées de mer, que sont les îles Anglo-Normandes. Elles sont les premiers témoins de ces actes de barbarie, de trahison qu'ont vécus leurs habitants sans que le Monde n'en sache rien ou pas grand chose, mais surtout en les abandonnant. Elles ne seront délivrées du joug allemand que le 9 Mai 1945, le lendemain de la fin de la guerre.
Vous me pardonnerez cher(e)s futurs lecteurs de ma critique, les autres aussi d'ailleurs, des nombreuses citations que j'ai écrites. Je les ai d'ailleurs limité. Ce livre en recèle tellement d'autres que je vous laisse le plaisir de les découvrir par vous-mêmes. Car vous l'aurez compris, il faut le lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
MurielT
  11 mai 2015
Churchill m'a menti Caroline Grimm
Roman passionnant qui se déroule pendant l'occupation allemande sur les Iles Anglo-normandes.
Churchill a abandonné les iles aux allemands, qui les ont envahies avec perte et fracas, alors qu'elles étaient désarmées. Après l'armée allemande ce sont les nazis et la gestapo qui se sont installés et ont fait commis leurs exactions comme partout en Europe. Ils ont créés des camps de concentration dans lesquels ils ont interné des "demi-juifs" appelés comme cela parce qu'ils étaient mariés avec des catholiques..
Naturellement il y eu de la collaboration, de la Résistance, de l'indifférence et de l'héroïsme. Mais Churchill n'a jamais voulu reconnaître qu'une partie du territoire anglais avait été envahi et c'est pourquoi ce qui c'est passé sur les iles a été complétement occulté et presque personne ne connait cette histoire.
C'est un roman vraiment très intéressant et très instructif pour la passionnée d'histoire que je suis.
J'ai bien aimé la construction du roman, l'auteure fait revivre les protagonistes en leur donnant la parole. A chaque chapitre un habitant de l'ile prend la parole et raconte son histoire au file des six années que dura l'occupation (ils ne furent libérés que le 9 mai 1945).
L'auteure intervient à chaque changement d'année pour raconter sa découverte des iles en 2013.
Vraiment un livre très émouvant et qui fait réfléchir car comme disait Churchill citer en épigraphe au début du roman : " Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

critiques presse (1)
LePoint   02 février 2015
Cette histoire qui s'inscrit dans la grande, c'est aussi celle de destins individuels auxquels Caroline Grimm donne voix dans un roman choral bouleversant, empathique sans pathos et dont l'énormité du propos - un archipel abandonné à son sort et devenu théâtre des horreurs nazies - n'empêche pas la simplicité de l'écriture et de l'intrigue - le quotidien des insulaires - pour mieux atteindre son but : toucher le lecteur.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   08 janvier 2015
On nous a laissé le choix de partir pour l'Angleterre nous aussi ou de rester dans nos maisons. Moi je voulais qu'on suive Papa sur le continent, mais Maman a dit pas question, on est en sécurité sur l'île, si Churchill a désarmé Jersey, il sait ce qu'il fait, c'est que les Allemands ne risquent pas de nous attaquer, on est trop petits, on n'intéresse personne. Papa a opiné du chef. "Ecoute ta mère, Victoire. Moi aussi, je préfère savoir mes deux enfants en sécurité avec leur mère ici. Et puis pour aller où ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mcd30mcd30   23 octobre 2018
L'angoisse ne nous a offert aucun moment de répit, la sourde angoisse d'avoir donné la vie à des enfants qui demain seront nos ennemis, parce qu'ils sont nés du mal, nés de l'engeance d'un nazi. Regretterons-nous un jour de les avoir laissés vivre ?
Cette angoisse-là nous terrasse, nous abandonne pantelantes. Comment vivre avec ?
C'est ainsi que, peu à peu, notre plan a pris forme. Un suicide préparé avec soins. (p. 229)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
levanahbatiahlevanahbatiah   28 août 2015
Nous sommes des morts vivants, et souvent, nous sommes plus morts que vivants. La phrase tourne dans ma tête. Le printemps chante. J'essaie de ne plus l'entendre, de le nier, cela me surprend tant, un printemps qui chante.
Je suis un mort-vivant. Qu'est-ce qui est vivant, qu'est-ce qui est mort ?
C'est vivant autour de moi, mort à l'intérieur.
Morts, mes membres, dont il ne reste que des os, mort mon regard, mortes mes pensées, mais vivante ma mémoire. Pourquoi ai-je gardé la mémoire ? Pourquoi cette injustice ? De ma mémoire ne s'éveillent que des images qui me mettent des larmes aux yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
levanahbatiahlevanahbatiah   28 août 2015
Les pauvres Juives, on les a fait mettre nues sous leur manteau boutonné dans le dos. Vous savez ce que signifie ce ridicule accoutrement qui les fait ressembler à un épouvantail et un pingouin ? Il n'y a que par à que les soldats les prendront, pauvres femmes qu'ils cassent en deux, le cul livré à leurs ardeurs besogneuses : on ne fait pas d'enfants aux Juives.
Commenter  J’apprécie          60
MARCUS36MARCUS36   23 janvier 2018
Quand un jeune Allemand, au visage désolé derrière ses lunettes d'écaille, s'adresse à moi et martèle dans son mauvais anglais:"Je chuis...vrrraiment déssolé...de ce qui vous arrive...il ne faut pas faire...la guerre...aux femmes...et aux enfants." Ce jeune homme a raison, il dit la vérité.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Caroline Grimm (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Grimm
Caroline Grimm - Vue sur mère
autres livres classés : jerseyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
888 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre
.. ..