AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709646587
Éditeur : J.-C. Lattès (25/03/2015)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.5/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Nous sommes en 2008. La carrière de Samantha Kofer dans un grand cabinet d'avocats de Wall Street est sur des rails dorés... Mais la récession frappe soudain. La jeune femme se retrouve du jour au lendemain au bas de l'échelle, limogée, raccompagnée vers la sortie, quasiment jetée dehors par une escorte de vigiles. Samantha a toutefois de la « chance » dans son malheur ; un cadeau de ses supérieurs : si elle accepte de travailler gratuitement pendant un an dans un c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
cardabelle
  04 juin 2017
Lire ou écrire, il faut parfois choisir , surtout à la belle saison !
C'est justement cette réflexion qui m'a rappelé ce livre de John Grisham parmi la pile qui attend un avis !
La belle saison, les beaux sites que l'ont croit éternels... pour certains habitants des Appalaches ce n'est plus qu'un souvenir.
Au nom du profit ,l'exploitation du charbon dans des mines à ciel ouvert dévaste à jamais les paysages les plus sublimes ,éradiquant la faune et la flore et bien sûr décimant les populations par la maladie et la misère sociale .
Les firmes d'exploitation minière ont racheté des terres forestières ou agricoles laissant un pays exsangue après deux ou trois ans de forages.
C'est une fiction bien sûr, pour la forme.
Un thriller,pour pimenter la lecture et, sous couvert de mélodrame, se cache un livre engagé dénonçant sans vergogne les agissements de ces compagnies minières si puissantes que pour elles, contourner les lois est une habitude.
Mais, un roman, ça permet tout y compris la rencontre des justes, de nobles défenseurs opiniâtres, armés de courage, de convictions !
Leur pugnacité donne à ce polar juridique tout le ressort nécessaire pour maintenir le lecteur en haleine.
Mais ,le suspense ne parvient pas à imposer son caractère purement fictif .Ce livre est un véritable documentaire .
Ainsi,assiste-t-on à la description par le menu de ces opérations de forages à coup d'explosifs : on est sur un champ de bataille et pour ma part, j'attendais l'intervention musclée de quelques éco-terroristes qui auraient mis ces monstres de caterpillar hors de nuire !
Hélas, on assiste ici à l'assassinat de la montagne.
Un texte fort et bouleversant pour ces épisodes .
Et, l'auteur se plaît à démontrer que ,si les rouages de la machine économique martyrisent la terre , ils n'en réduisent pas moins l'homme à l'état d'esclave .
Par exemple ,que penser de l'héroïne du roman qui se retrouve contrainte à travailler bénévolement, avocate stagiaire dans les Appalches après avoir été licenciée pour raisons économiques d'un grand cabinet new-yorkais .Déracinée ,elle aussi...
Cette lecture laisse traîner un sentiment de désolation encore renforcé par l'actualité .
Alors, le combat continue et il passe par l'information .
Ce livre en est la preuve .Un bon document .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Crazynath
  01 février 2017
Je n'avais pas lu de John Grisham depuis des années. Quand j'ai découvert cet auteur , j'étais une ado ou plutôt une jeune adulte qui avait adoré L'affaire Pelican et Non coupable. J'ai du en lire encore l'un ou l'autre puis je suis passée à d'autres auteurs, trouvant Grisham un peu redondant dans ses histoires.
Et la, je me suis retrouvée à lire une de ses dernières moutures...Comment cela se fait-il ? J'avoue que je n'aurais jamais lu ce bouquin, si monsieur K., un charmant octogénaire que je côtoie régulièrement ne me l'avait offert . Je me suis sentie obligée de le lire assez vite car je sentais bien qu'il avait envie que je lui donne mon ressenti.
Le style de Grisham est toujours aussi agréable à lire et j'ai suivi avec intérêt l'histoire de Samantha, jeune avocate new-yorkaise jusqu'au bout de ses ongles. Suite à des licenciements massifs dans le cabinet d'avocats ou elle travaillait, la jeune femme se voit réduite a accepter une mission en plein coeur des Appalaches. Elle se retrouve a devoir défendre des vraies personnes et plus à compulser des dossiers. Elle va découvrir la réalité de la vie de cette région, décimée écologiquement par les grandes compagnies minières.
Ce fut un livre sympathique à lire, merci monsieur K !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
dgwickert
  01 février 2016
MES IMPRESSIONS :
Le plus choquant est cette phrase :
"La Kroll a estimé que ça coutait moins cher de laisser mourir les gens que de faire les travaux" (Jarrett London, P.373)
Ce livre, comme plusieurs chez Grisham, nous montre la RAPACITE pécuniaire des gens, que ce soient les cols blancs ou les pauvres (la famille Crump est horrible, mais elle existe !)
Dans les Appalaches, les investisseurs se lancent à fond dans l'or noir (Charbon) à ciel ouvert, au dépend des citoyens aux alentours : les montagnes sont arasées, écrêtées, la forêt n'est pas reconstituée, les blocs poussés par les bulldozers peuvent écraser des habitations, les déchets du lavage du charbon forment le schlamm qui s'infiltre dans l'eau potable, les mineurs sont silicosés....
Des gens meurent.
Mais les financiers, attirés par les bénéfices, s'arrêteront-ils à ces "détails" ?
C'est là qu'intervient l'histoire de Grisham avec au pénal, de modestes personnes contre de grands groupes, David contre Goliath !
Les avocats Donovan et Samantha veulent attaquer Casper Slate, un cabinet juridique borderline qui défend les grands patrons des mines des Appalaches contre les mineurs silicosés qui réclament leur pension d'invalidité.
Marshall, père de Samantha, grand cow boy des tribunaux, donne son avis :
"Vous dites que Casper Slate sont des voyous. Mais vous n'avez encore rien vu. Quand leurs fesses seront en ligne de mire, ils vont paniquer et vouloir à tout prix cacher leurs manigances. Ce sera la guerre, Donovan, la guerre totale !" (Marshall Kofer).
Le titre fait référence à la propriété du père de l'avocat Donovan Gray et de son frère Jeff, dont la Gray Mountain a été écrêtée par une compagnie minière vorace.
Samantha repartira telle sur ses Terres new yorkaises faire avocat "de paperasses", ou bien, prise aux tripes par l'aspect profondément vivant, humain des tribunaux des Appalaches, restera t-elle à Brady ?
J'ai découvert un article réel proche des faits romancés :
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/02/ROBIN/52667
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
umezzu
  17 août 2015
Samantha Kofer, jeune avocate brillante, employée au service immobilier d'un grand cabinet juridique de New-York, accumulait les heures au service de sa firme dans l'espoir de passer associée. Mais voilà qu'intervient le krach de 2008. Les services financiers sont touchés en premier et les projets immobiliers s'annulent. Sa firme lui propose de prendre une année sabbatique en gardant sa couverture sociale et son ancienneté en assurant un emploi bénévole durant un an, le temps que les affaires s'arrangent.
Jetée hors de son entreprise et de New-York, Samantha se retrouve à son corps défendant au milieu des Appalaches, employée par un petit centre d'aide juridique dirigé par Mattie.
Là, elle se trouve confrontée au monde réel et aux arcanes du droit. Son job se constitue autant de social que de suivi juridique. Dans une région montagneuse superbe, les grandes compagnies du charbon exploitent sans respecter aucune règle des mines à ciel ouvert, qui asphyxient petit à petit la région, où se développent des maladies des poumons chez les mineurs. Mais ces mines sont les seules exploitations des alentours et nombreux sont ceux qui les défendent envers et contre tout pour maintenir l'emploi.
Samatha va vite se trouver prise dans des cas de divorce avec violences entre conjoint, de testaments écartant des enfants peu soucieux de leurs anciens, de pathologies liées au travail dans les mines. Elle va se rapprocher de Donovan, un avocat local, neveu de Mattie, qui mène une vraie croisade contre les grands groupes miniers et multiplie les procès. Samantha va en le fréquentant découvrir les dessous des grands procès, les menaces et les intimidations.
Vraie citadine, New Yorkaise dans sa tête, que va elle décider lorsque la reprise sera de retour ?
Un Grisham plutôt mineur, sans vrai procès développé (autant dire une rareté chez Grisham), plutôt une belle fable écologiste, qui aurait pu concerner l'extraction des schistes bitumeux autant que le charbon, avec un rappel du déséquilibre généré aux États-Unis par le droit entre riches et pauvres. Les États-Unis ne sont pas un paradis pour tous leurs habitants, on le savait déjà, Grisham le conte fort bien, même s'il manque un peu de fond à ce livre pour atteindre le niveau de certains de ses autres romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AllTimeReadings
  25 décembre 2015
Ma maman est une grande fan de John Grisham, elle se précipite toujours en librairie dès qu'un de ses livres sort. Alors je me suis dit qu'il était temps de découvrir pourquoi elle aimait autant cet auteur, même si le thriller n'est pas mon genre littéraire de prédilection. Et pourtant… J'ai eu un véritable coup de coeur!
Au début du livre, nous faisons la connaissance de Samantha Kofer, avocate dans un grand cabinet new-yorkais, Scully & Pershing. Mais nous sommes en 2008 et la crise financière bouscule tous les marchés financiers. Samantha, comme la majeure partie de ses collègues, se retrouve sur la sellette.
Ce qui devait arriver, arriva. Samantha se retrouve sans emploi. Mais la société lui promet de la reprendre dans douze mois, si en attendant elle accepte de travailler bénévolement pour des associations ou autre cabinets de petits patelins. Bien qu'hésitante, la jeune femme entame les démarches mais ne reçoit que des réponses négatives… Jusqu'où jour où Mattie, avocate à Brady, une petite ville de Virginie, l'appelle pour lui dire que sa candidature a été retenue et qu'elle est donc acceptée en tant que stagiaire bénévole. Bien que peu enchantée, Samantha s'y rend.
Une fois arrivée à Brady, elle va y faire la connaissance de Mattie Wyatt, sa collègue Annette et surtout son neveu Donovan Gray. Ce dernier est un avocat qui n'a pas froid aux yeux. Il s'attaque aux grandes compagnies minières qui sévissent dans la région et qui détruisent une à une les montages de Virginie, dans le seul but de faire un maximum de profit.
Lorsqu'elle commence à travailler aux côtés de Mattie et Annette, Samantha découvre qu'à New-York les gens sont un peu trop déconnectés de la vie réelle. Elle se rend compte que son travail « d'avocate » pour de gros clients, lui avait fait oublié les vrais problèmes. Tout cela va la bouleverser. Son séjour à Brady s'annonçait donc très prometteur et enrichissant, aussi bien du point de vu culturel que personnel.
Comme je vous l'ai dit dans mon introduction, j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce livre. J'ai adoré du début à la fin. Je me suis tout de suite attaché au personnage de Samantha. Cette jeune femme qui perd tout du jour au lendemain pour des raisons qui la dépasse terriblement. Elle espérait tellement de son travail. Elle rêvait d'une carrière brillante mais la crise a subitement bouleversée ses projets. Je l'ai trouvé touchante au début. Et au fil du livre j'ai été impressionnée par l'évolution de son personnage. Elle devient forte, se forge un caractère, n'est plus une simple citadine. Elle redescend sur terre, réapprend les simples plaisirs de la vie. Mais surtout elle revient aux bases de son travail : la plaidoirie, la défense de pauvres gens. Sincèrement, à la fin du livre Samantha m'a bluffée.
J'ai aussi beaucoup aimé le personnage de Wyatt. Elle n'a pas vécue que des choses faciles dans sa vie et pourtant elle continue à consacrer sa vie à aider celle des autres. C'est une femme forte, qui a certes ses faiblesses, mais qui fait tout pour ses clients et surtout pour faire accepter sa place de femme dans un milieu viril.
Je suis un peu plus mitigée pour Annette, mais en même temps je ne suis pas sûre que l'auteur voulait la rendre appréciable. Elle est assez imbue de sa personne et pense qu'elle peut traiter Samantha de n'importe quelle façon sous prétexte qu'elle est stagiaire. J'ai eu un peu de mal avec elle…
En ce qui concerne Donovan, je dois dire que je suis fan de son personnage! C'est un homme de conviction et de principes. Les crimes ne doivent pas rester impunis. Peu importe si ce sont des compagnies minières qui peuvent engager des avocats très talentueux et soudoyer bon nombre de juges. Sa détermination m'a impressionnée. Et j'avoue que j'aurai aimé que son personnage soit un peu plus présent dans le livre…
J'ai bien aimé son frère Jeff aussi, qu'on découvre surtout dans la dernière partie du livre. Mais je pense qu'on n'a pas trop le temps de s'attacher à lui autant que l'on peut le faire avec Donovan. En tout cas, c'est un personnage très sympathique.
Les clients du centre où Samantha est stagiaire m'ont aussi beaucoup touchés, particulièrement Buddy Ryzer et Pamela. Leur histoire est tellement émouvante et tragique qu'on ne peut que les apprécier. D'autres clients sont aussi assez épiques, dont les enfants de Madame Crump.
Voilà pour les personnages. En ce qui concerne l'histoire, j'ai vraiment adoré. Il y a des rebondissements tout le temps, on ne s'ennuie jamais. J'ai été captivée par ma lecture. On passe du rire aux larmes et c'est ça qui rend le livre vraiment intéressant! (Car oui, encore une fois j'ai versée ma petite larme…)
Il y a un point qui est particulièrement appréciable : c'est le fait que ce thriller est très très très instructif. On apprend énormément de choses sur les mines à ciel ouvert et la manière d'extraire le charbon. Mais ce n'est pas ennuyant comme on pourrait l'imaginer. C'est introduit d'une façon très subtile, dans une simple conservation, et du coup ça ne coupe pas le récit. Ce livre est vraiment intéressant de par sa richesse intellectuelle.
Pour le style de l'auteur, je dirais qu'il est vraiment fluide. On prend plaisir à tourner les pages et on a même hâte de lire la suite. Je commence à comprendre pourquoi ma maman aime tant cet auteur! Je retenterais volontiers l'expérience avec un autre de ses thrillers.
La seule critique que je pourrais faire, c'est que ce livre mériterait sûrement un tome deux. Je ne dis pas que la fin ne nous donne pas les explications qu'on espérait, bien sûr que si. Mais j'aurais aimé une suite, car évidemment, les affaires prennent du temps au tribunal, et on laisse dans certains clients (même si leur cas n'est primordial) en suspend. On ne sait pas ce qu'ils deviennent et c'est peut-être un peu dommage. Mais bon, le livre n'en est pas moins appréciable. Je vous le conseille vivement!
Lien : https://alltimereadings.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
cardabellecardabelle   11 mai 2017
Le rasage des montagnes, c'est de la mine à ciel ouvert gonflée aux stéroïdes.
... Quand une compagnie obtient un permis d'exploitation, elle attaque la montagne au sens propre, à l'artillerie lourde.
D'abord, elle coupe les arbres, une déforestation totale.
Puis, elle retire au bulldozer la terre, qui n'est pas très épaisse.
Et quand ils atteignent le rocher, ils le font sauter à l'explosif.
Les arbres , le sol arable et la roche sont alors jetés au bas des pentes — c'est ce qu'on appelle le comblement des vallées.
La végétation, la faune et les rivières sont ainsi détruites.
Et, c'est une deuxième catastrophe écologique.

...L'extraction à ciel ouvert est légale ..., mais les procédés employés sont totalement illégaux...
Les compagnies se contrefichent des terres et des gens parce qu'elles ont le pouvoir et l'argent.

...Une poignée d'hommes peut araser tout un sommet en quelques mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
cardabellecardabelle   12 mai 2017
Les montagnes avaient été scalpées.
Plus de forêts, plus de sol.
Elles étaient réduites à des amas de roches et de cendres.
Leurs pointes avaient disparu .
On eût dit des moignons de doigts sur une main mutilée.

Elles étaient environnées par des crêtes intactes, parées d'orange et de jaune par l'automne, une merveille de la nature, s'il n'y avait eu ces plaies hideuses.
Samantha restait figée, muette, horrifiée par cette destruction...
... — ils détruisent tout dans les Appalaches.
c'est notre existence même qu'ils saccagent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
mlseditionsmlseditions   09 septembre 2016
A midi, Samantha était affamée et vidée. Elle n'était pas fatiguée d'avoir lu et étudié pendant des heures d'épais contrats, d'avoir tenté d'impressionner ses supérieurs, d'avoir peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas devenir associée. Elle avait vécu ces tourments pendant trois ans. Cette fois, c'était le choc émotionnel qui l'avait épuisée, celui de voir aux premières loges la souffrance humaine, des gens acculés, qui avaient désespérément besoin d'aide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
emi13emi13   23 mars 2017
Que voulez-vous savoir , pour ça je n'ai pas de secrets. Elle en doutait fortement.
Les questions se bousculaient dans sa tête : qu'est-il arrivé à votre père ? A quel point êtes-vous séparé de votre femme ? Vous la voyez souvent ? ( P137)
Commenter  J’apprécie          100
dgwickertdgwickert   12 février 2016
Vous dites que Casper Slate sont des voyous. Mais vous n'avez encore rien vu. Quand leurs fesses seront en ligne de mire, ils vont paniquer et vouloir à tout prix cacher leurs manigances. Ce sera la guerre, Donovan, la guerre totale !
Commenter  J’apprécie          70
Videos de John Grisham (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Grisham
Aujourd'hui au programme, Amérique, procès et avocats au programme du roman "L'insoumis" de John Grisham!
autres livres classés : Appalaches (États-Unis)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre
. .