AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'Ombre de Gray Mountain (48)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
cardabelle
  04 juin 2017
Lire ou écrire, il faut parfois choisir , surtout à la belle saison !
C'est justement cette réflexion qui m'a rappelé ce livre de John Grisham parmi la pile qui attend un avis !

La belle saison, les beaux sites que l'ont croit éternels... pour certains habitants des Appalaches ce n'est plus qu'un souvenir.
Au nom du profit ,l'exploitation du charbon dans des mines à ciel ouvert dévaste à jamais les paysages les plus sublimes ,éradiquant la faune et la flore et bien sûr décimant les populations par la maladie et la misère sociale .
Les firmes d'exploitation minière ont racheté des terres forestières ou agricoles laissant un pays exsangue après deux ou trois ans de forages.

C'est une fiction bien sûr, pour la forme.
Un thriller,pour pimenter la lecture et, sous couvert de mélodrame, se cache un livre engagé dénonçant sans vergogne les agissements de ces compagnies minières si puissantes que pour elles, contourner les lois est une habitude.
Mais, un roman, ça permet tout y compris la rencontre des justes, de nobles défenseurs opiniâtres, armés de courage, de convictions !
Leur pugnacité donne à ce polar juridique tout le ressort nécessaire pour maintenir le lecteur en haleine.

Mais ,le suspense ne parvient pas à imposer son caractère purement fictif .Ce livre est un véritable documentaire .
Ainsi,assiste-t-on à la description par le menu de ces opérations de forages à coup d'explosifs : on est sur un champ de bataille et pour ma part, j'attendais l'intervention musclée de quelques éco-terroristes qui auraient mis ces monstres de caterpillar hors de nuire !
Hélas, on assiste ici à l'assassinat de la montagne.
Un texte fort et bouleversant pour ces épisodes .

Et, l'auteur se plaît à démontrer que ,si les rouages de la machine économique martyrisent la terre , ils n'en réduisent pas moins l'homme à l'état d'esclave .
Par exemple ,que penser de l'héroïne du roman qui se retrouve contrainte à travailler bénévolement, avocate stagiaire dans les Appalaches après avoir été licenciée pour raisons économiques d'un grand cabinet new-yorkais .Déracinée ,elle aussi...

Cette lecture laisse traîner un sentiment de désolation encore renforcé par l'actualité .
Alors, le combat continue et il passe par l'information .
Ce livre en est la preuve .Un bon document .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          333
Crazynath
  01 février 2017
Je n'avais pas lu de John Grisham depuis des années. Quand j'ai découvert cet auteur , j'étais une ado ou plutôt une jeune adulte qui avait adoré L'affaire Pelican et Non coupable. J'ai du en lire encore l'un ou l'autre puis je suis passée à d'autres auteurs, trouvant Grisham un peu redondant dans ses histoires.
Et la, je me suis retrouvée à lire une de ses dernières moutures...Comment cela se fait-il ? J'avoue que je n'aurais jamais lu ce bouquin, si monsieur K., un charmant octogénaire que je côtoie régulièrement ne me l'avait offert . Je me suis sentie obligée de le lire assez vite car je sentais bien qu'il avait envie que je lui donne mon ressenti.
Le style de Grisham est toujours aussi agréable à lire et j'ai suivi avec intérêt l'histoire de Samantha, jeune avocate new-yorkaise jusqu'au bout de ses ongles. Suite à des licenciements massifs dans le cabinet d'avocats ou elle travaillait, la jeune femme se voit réduite a accepter une mission en plein coeur des Appalaches. Elle se retrouve a devoir défendre des vraies personnes et plus à compulser des dossiers. Elle va découvrir la réalité de la vie de cette région, décimée écologiquement par les grandes compagnies minières.
Ce fut un livre sympathique à lire, merci monsieur K !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Derfuchs
  20 juillet 2019
Samantha, jeune avocate dans l'un des plus grands cabinets au monde, si elle souhaite retrouver son emploi, doit intégrer un centre d'aide juridique bénévolement. de Manhattan où elle réside, elle s'installe, pour un an minimum, à Brady, Virginie.
La période ne laisse pas la place à trop de choix du fait qu'il y a beaucoup plus de demandes que d'offres. La profession, comme d'autres, en pleine récession, suite à la faillite de la banque Lehman Brothers et la crise des subprimes, s'essouffle.
Diplômés d'universités prestigieuses ou non, tout le monde est logé à la même enseigne.
Marshall, le père, au passé sulfureux, radié de l'ordre des avocats, encore riche, conseiller d'entreprise, propose un job à Samantha, elle refuse.
La mère, Karen, laisse sa fille vivre son quotidien n'ayant, déjà, pas suffisamment de temps pour s'occuper d'elle-même.

Brady c'est dans les Appalaches. le sous-sol est plein de charbon et le jeu consiste à créer des mines à ciel ouvert. Extraire, acheminer, vendre et faire du profit, d'abord, ensuite penser à l'environnement et pour finir, accessoirement aux mineurs.
Le charbon c'est sale. Sale de partout, sale à extraire, sale à transporter, sale à livrer mais aussi la poussière est dangereuse et sale à respirer, quand il pleut et que ça ravine alors, bingo, en plein dans les rivières, les nappes phréatiques, les lacs, les étangs, tout ce qui coule, jusque dans les tuyaux d'approvisionnement en eau ex potable faisant qu'on ne peut plus la boire, se laver ni laver la vaisselle ou le linge.
Alors les femmes, les hommes et leurs enfants, ceux qui de près respirent cette vacherie, tombent malades, malades de ce qu'on appelait chez nous la silicose, la maladie du poumon noir ou cancer du poumon, là-bas.
On refuse de s'arrêter pour pouvoir vivre et assurer la survie de la famille, à n'importe quel prix, c'est-à-dire au prix de soi-même et de sa propre mort.
Certains essaient bien de traîner les compagnies minières devant un juge pour obtenir une aide ou un dédommagement. Les plus veinards auront entre 600 et 800 $ par mois, quand les avocats de ces esclavagistes sont rémunérés 900 $ de…l'heure !

Alors, gratuitement, dans ce cabinet d'aide juridique, Samantha, donnera tout son temps pour aider et défendre ceux qui sont floués, bafoués, maltraités par ces puissants aux mains aussi sales que leur minerai, ce qui n'est pas une mince affaire. Il y aura des pleurs et des grincements de dents, des menaces, des insultes et des envies de tout plaquer et de baisser les bras mais aussi le soleil de l'amour, même fugace comme un éclair, amour quand même, le tout dans un environnement à couper le souffle.

Je sais pas vous, mais moi j'aime assez Grisham, vrai c'est un bon auteur. Alors j'en lis un par an ou plus s'il est fécond car je le suis le bougre. Un peu comme une récompense, une sortie en barque où je ramerais pas ou aller sur un grand cheval de bois au manège de la place de la Déesse. La place de la Déesse c'est à Lille et quand j'étais petit il y avait un manège. Bon, je vous rase, je sais alors j'ai laissé pousser ma barbe. Elle est blanche maintenant ça fait distingué ! Bon je descends l'escalier de ma pensée et il est haut le bougre. Voilà, voilà, z'êtes encore là ? Bien.
Je confirme la qualité de cet ouvrage, lecture bénie…Dans le plus pur style écriture de la nature, si, c'est français, c'est quand même mieux que « nature writing » s'pas, non mais des fois !


Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
mlseditions
  09 septembre 2016
Avocate, Samantha est éjectée d'un grand cabinet d'avocat de wall street. Seule perspective pour elle, rejoindre gratuitement un cabinet d'aide juridique en attendant de retrouver son poste...
Propulsée dans les Alpaches, elle découvre un univers bien loin de ses habitudes. Elle va pour la première fois aider des personnes, participer à des enquêtes à caractère écologique car la région est détruite par les mines de charbon.
Un roman qui aborde deux thèmes. le premier un thriller à enjeu social et environnemental et un second sur le choix de vie. En effet, Samantha découvre le contact, l'altruisme; la détresse des hommes. Elle trouve enfin sa voie après avoir été entre deux mondes totalement opposés.
un roman intéressant qui dénonce la puissance des entreprises et leurs magouilles, les dégâts écologiques et humains de l'exploitation minière.
Intéressant mais il manque un petit quelque chose pour que le récit soit passionnant car on s'ennuie parfois dans certains passages.
Commenter  J’apprécie          120
Cacha
  16 février 2017
Bon point : l'auteur critique et raconte l'histoire des exactions des grandes compagnies minières des Etats-Unis dans les Appalaches, qu'elles sapent et détruisent.
Mauvais points : les mésaventures et plaidoiries de ces avocats sont un peu fastidieuses pour qui n'est pas de la partie. le personnage principal n'est pas spécialement sympathique (avocate new-yorkaise addicte au travail). La fin du roman nous laisse sur notre faim.
Commenter  J’apprécie          110
alainmartinez
  04 juin 2015
Dans « L'ombre de Gray Mountain » John Grisham nous propose un roman beaucoup moins « Thriller » que d'habitude.
Renvoyée d'un grand cabinet d'avocats frappé par la crise économique, Samantha se retrouve obligée de passer une période en tant que stagiaire dans un village de montagne de la Virginie. Ce sera une expérience extraordinaire et terrible à la fois, où la vie et la lutte qu'elle devra mener lui feront oublier sa vie dans la lointaine New York.
En général John Grisham capture instantanément l'attention du lecteur, mais son dernier roman « L'ombre de Gray Mountain » est un peu différent, beaucoup plus lent, avec une description intéressante des Etats-Unis. C'est un John Grisham plus politique, socialement engagé, dénonçant les catastrophes écologiques provoquées par les géants de l'industrie.
Commenter  J’apprécie          90
Taylor
  17 septembre 2015
Samantha est une jeune avocate victime de la crise financière aux Etats-Unis. Collaboratrice dans un grand cabinet spécialisé dans la finance, elle est obligée de prendre la porte du jour au lendemain. Mais si elle travaille gratuitement pendant un an, elle pourra retrouver sa place et tous ses avantages.

Elle décide donc d'aller dans les Appalaches travailler dans un cabinet d'assistance juridique. Pour une fille de la ville, se retrouver parachuter dans la campagne profonde, le choc est rude. Mais Mattie, la patronne est une femme forte et adorable et Smantha ne tarde pas à l'apprécier.

Samantha va découvrir le monde de la mine. La région est riche en charbon et les grandes compagnies exploitent les filons plus ou moins légalement et ce au détriment des mineurs. Elle va s'apercevoir que ces compagnies sont prêtes à tout pour conserver leur trésor.

Lorsqu'on fait notre droit, on a tous des rêves de prétoire, de pouvoir changer le monde, mettre nos compétences à disposition des gens dans le besoin. C'est exactement ce que va ressentir Samantha et cette expérience va sans doute lui ouvrir les yeux sur ce qu'elle veut vraiment faire de sa carrière.

Le combat qu'elle mène rappelle un peu celui d'Erin Brochovitch, interprétée par Julia Roberts, dans le film eponyme.

J'ai retrouvé le de John Grisham et les descriptions des paysages m'a littéralement fait voyager dans cette région des Etats-Unis. Il reste le maitre du thriller judiciaire et il est bon de conserver des valeurs sûres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
umezzu
  17 août 2015
Samantha Kofer, jeune avocate brillante, employée au service immobilier d'un grand cabinet juridique de New-York, accumulait les heures au service de sa firme dans l'espoir de passer associée. Mais voilà qu'intervient le krach de 2008. Les services financiers sont touchés en premier et les projets immobiliers s'annulent. Sa firme lui propose de prendre une année sabbatique en gardant sa couverture sociale et son ancienneté en assurant un emploi bénévole durant un an, le temps que les affaires s'arrangent.
Jetée hors de son entreprise et de New-York, Samantha se retrouve à son corps défendant au milieu des Appalaches, employée par un petit centre d'aide juridique dirigé par Mattie.

Là, elle se trouve confrontée au monde réel et aux arcanes du droit. Son job se constitue autant de social que de suivi juridique. Dans une région montagneuse superbe, les grandes compagnies du charbon exploitent sans respecter aucune règle des mines à ciel ouvert, qui asphyxient petit à petit la région, où se développent des maladies des poumons chez les mineurs. Mais ces mines sont les seules exploitations des alentours et nombreux sont ceux qui les défendent envers et contre tout pour maintenir l'emploi.

Samatha va vite se trouver prise dans des cas de divorce avec violences entre conjoint, de testaments écartant des enfants peu soucieux de leurs anciens, de pathologies liées au travail dans les mines. Elle va se rapprocher de Donovan, un avocat local, neveu de Mattie, qui mène une vraie croisade contre les grands groupes miniers et multiplie les procès. Samantha va en le fréquentant découvrir les dessous des grands procès, les menaces et les intimidations.

Vraie citadine, New Yorkaise dans sa tête, que va elle décider lorsque la reprise sera de retour ?

Un Grisham plutôt mineur, sans vrai procès développé (autant dire une rareté chez Grisham), plutôt une belle fable écologiste, qui aurait pu concerner l'extraction des schistes bitumeux autant que le charbon, avec un rappel du déséquilibre généré aux États-Unis par le droit entre riches et pauvres. Les États-Unis ne sont pas un paradis pour tous leurs habitants, on le savait déjà, Grisham le conte fort bien, même s'il manque un peu de fond à ce livre pour atteindre le niveau de certains de ses autres romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Swannblue
  26 mai 2019
C'est plus qu'un roman ; c'est un roman-documentaire !
John Grisham nous livre un récit glaçant sur la réalité des Appalaches confrontées à l'avidité des compagnies minières. Rien ne les arrête : ni la nature, la faune, la flore et encore moins les hommes !
Une jeune avocate de New-York qui n'a jamais plaidé, va découvrir ce monde sans foi ni loi.
C'est bien ficelé, impeccablement documenté.
À la limite du thriller écologique.
Commenter  J’apprécie          72
chriskorchi
  12 avril 2015
Un thriller réussi, abouti, super bien écrit avec une intrigue passionnante, du grand Grisham ! j'ai été très touchée par le sujet car je suis très sensible à la cause écologique et aux abus des grandes firmes et l'oppression exercée sur les employés dans certaines sociétés qui se croient au-dessus de tout.

J'ai aimé les paysages de l'Appalache chère à l'auteur, les montagnes, les arbres mais cette apparente beauté et calme cachent de bien tristes destins, des biens gros mensonges et de lourds secrets que nous allons au fil des pages découvrir et résoudre.

J'aime depuis un certain temps le style de l'auteur et ce livre ne m'a pas déçu encore une fois. Ce qui me plait en plus de l'intrigue , des personnages c'est la dimension sociale et la dénonciation de certains travers de la société dans laquelle on vit actuellement.

C'est un thriller intelligent et écologiste, un thriller qui nous questionne et nous amène à réfléchir sur certaines choses. Je n'ai pas boudé mon plaisir et je remercie Lecteurs.com pour ce roman magnifique qui m'a emportée

VERDICT

Si vous aimez déjà John Grisham ce thriller vous charmera encore, pour ceux qui veulent lire un bon thriller il est ici ne cherchez plus. Très réussi.
Lien : https://lilacgrace.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre
.. ..