AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de missmolko1


missmolko1
  19 mars 2020
C'est toujours avec plaisir que je retrouve John Grisham et sa plume, et La sentence, n'a pas fait exception à la règle.

L'auteur nous emmène dans l'Amérique profonde des années 40, en pleine ségrégation et où le traumatisme de la Première Guerre est encore très présent. Un matin, Pete Banning prend son revolver et tue de trois balles le révérend Dexter Bell. Pourquoi ? On ne le sait pas, car Pete refuse catégoriquement de parler et d'expliquer son acte.

Le roman est vraiment habilement construit et l'auteur nous pousse vraiment à nous poser des tonnes de questions. On cherche à en savoir plus sur nos deux hommes et comprendre ce qui a poussé Pete à commettre l'irréparable. Ici, l'originalité du roman repose sur le fait que l'on connait le meurtrier dès les premières pages, mais tout le livre est construit sur la recherche du mobile qu'on l'on ne connaitra que dans les dernières pages.

J'ai adoré le récit du procès, qui prend une grande place et qui est très bien détaillé. On le vit quasiment en temps réel, on se met à la place des jurés et l'on se demande qu'elle verdict on rendrait face à cet homme qui refuse toute défense et qui ne veut pas expliquer son geste. Il est donc très difficile d'éprouver une quelconque sympathie pour Pete qui se montre froid et fermé pendant toute la première partie du livre.

Le contexte historique est vraiment très bien décrit et l'on a vraiment l'impression d'y être. On se rend compte également de l'évolution des mentalités sur la question raciale, ou encore sur la place des femmes dans la société en 80 ans. Certaines pensées ou dialogues peuvent d'ailleurs nous heurter ou nous mettre en colère tant il est inconcevable aujourd'hui d'exprimer de telles opinions (et heureusement d'ailleurs).

Et justement ces deux éléments se mêlent à merveille : le coté juridique prend énormément de place dans le premier tiers du livre, le second tiers est plus accès sur la Seconde guerre mondiale et les éléments historiques tandis que le dernier tiers est un bon mélange des deux. L'auteur a comme toujours extrêmement documenté son récit, notamment sur ce pan de la Seconde Guerre Mondiale qui oppose les États-Unis avec le Japon. On apprend énormément au fil des pages mais tous ces récits de guerre ont un peu tendance à alourdir le récit et amènent quelques longueurs par-ci par-là.

Il y a aussi des scènes très dures et pour le lecteur, il faut avoir le coeur bien accroché car tout cela fait froid dans le dos. Je pense notamment aux descriptions des peines de morts par chaises électriques aux États-Unis ou des tortures infligés aux américains par les japonais pendant la guerre. Bref, c'est un récit prenant, difficile parfois mais habillement construit et rédigé comme toujours avec beaucoup de talent comme tous les romans de John Grisham.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
Commenter  J’apprécie          310



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (30)voir plus