AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782709646222
545 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (07/05/2014)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.83/5 (sur 237 notes)
Résumé :
Seth Hubbard n'a confiance en personne. Atteint d'un cancer, il se pend à un sycomore après avoir laissé un dernier testament. Ce document va plonger ses enfants désormais adultes, sa femme de ménage noire et l'avocat Jake Brigance dans un conflit juridique aussi brutal et dramatique que le procès pour meurtre qui avait exacerbé les tensions raciales dans le comté de Ford, trois ans auparavant.

Pourquoi Seth Hubbard veut-il léguer presque toute sa for... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  17 juin 2014
Voici un très gros roman que j'ai reçu des éditions JC Lattès suite à l'opération Masse critique.
Merci donc à eux ainsi qu'à Babelio bien-sûr.
Je dois tout d'abord dire que je trouve que le quatrième de couverture n'est pas suffisamment vendeur, car j'ai été passionné par ce roman de 545 pages.
Une véritable immersion dans le monde des avocats, des testaments mais aussi et surtout un plongeon dans les dégâts que provoquent le racisme.
Cette histoire se déroule à la fin des années 80, dans le comté de Ford ou les tensions raciales sont encore très présentes.
Ce roman relate la guerre entre des enfants (déshérités par leur père) et une femme de ménage noire( qui hérite, elle, d'une énorme somme d'argent) et donc toute la procédure judiciaire que cela va engendrer, mais derrière tout cela se cache quelque chose de terrible.
J'ai beaucoup aimé ce roman, qui si à certains moments nous laisse croire que l'on va s'ennuyer, sait rappeler notre attention et nous passionner.
Une envie incroyable de connaître la fin et donc le dénouement nous pousse à tourner compulsivement les pages de ce " gros pavé", qui de ce fait n'est pas très facile à emporter partout. mais j'ai relevé le défi, et je l'ai traîner partout avec moi afin d'avancer petit à petit dans cette sombre histoire d'héritage.
Les personnages sont intéressants par leur totale imperfection, l'addiction à l'alcool est très présente dans ce comté des Etats-unis, ce qui entraine bien entendu de nombreux rebondissements.
L'argent peut-il tout pardonner, est-il possible d'effacer l'horreur à coup de millions?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Krout
  15 septembre 2019
Je me plonge toujours avec autant de plaisir dans un Grisham. Pourquoi lis-je sinon pour approcher ce que je ne connais pas, peu ou mal, ou ce qui sans cesse se dérobe en fin de compte ? Il existe bien d'autres motifs louables de lecture mais celui-là explique ce plaisir renouvelé lorsqu'un de ses livres fini par tomber dans (et surement pas de) mes mains. J'ai vécu deux ans aux Etats-Unis et malgré cela j'ai toujours autant de mal à appréhender les Américains. Heureusement Grisham.

Dans L'allée du sycomore pas de folles poursuites, pas de combats à tours de bras, pas de meurtres à la pelle, et pourtant un thriller et intense suspense à la clé. Chez Grisham les effets de manches sont laissés au prétoire, non à l'écriture, et j'aime assez cette sobriété de style nous ramenant à l'essentiel : les caractères. Quelle bonne surprise pour moi de retrouver Reuben V. Atlee, juge du vingt-deuxième district de l'Etat du Mississippi, dont j'avais suivi la maladie et le suicide dans L'héritage. Coquetterie d'auteur ? Un suicide, un testament controversé, et une dispute digne de la famille Hallyday, les ingrédients sont les mêmes et … le sujet tout autre. 😉

« Quand j'avais le journal , vers 1975, un type avait publié un livre sur les lynchages, entre 1882 et 1968, trois mille cinq cents Noirs ont été lynchés aux Etats-Unis. » Je remercie Anette 55 d'avoir placé cette citation, qui m'a interpelée sans pour une fois que je note la page. C'est là que se trouve le coeur du propos : cette propension depuis le temps des cow-boys à une justice expéditive, et sous le soleil du Sud toujours l'ombre scélérate du clan, je veux dire le KKK.

Un peu déçu tout de même de cette fin trop « happy » à mon goût et de quelques rebondissements à la limite du crédible, mais les Américains restent de grands enfants. Imaginer que l'auteur fini par tirer les cheveux de son pendu, qui en est plutôt dépourvu, est ludiquement iconoclaste.

Il n'empêche L'allée du sycomore montre à voir une fois encore ses nombreux personnages se confrontant à quelques-uns des maux endémiques hantant l'Amérique. Ci et là je lis parfois des condamnations sans appel de Donald Trump, c'est oublier un peu vite que ce Président n'est en fin de compte que le produit d'une nation. Et c'est méconnaître les Américains plus que moi encore. Si je n'aime pas non plus Trump ni ses idées, je ne participerai pas à ce lynchage. Un lynchage médiatique reste un lynchage et la mécanique qui y abouti partage les mêmes viles racines, non je ne ferai pas partie d'un clan.

A celles et ceux que je choque ou que j'interpelle par ces propos je leur dis : lisez ce livre, lisez Grisham car voyez-vous non seulement il me rend proches les Américains mais surtout il me dévoile toujours un peu des vertus et des vicissitudes de l'âme humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4412
Annette55
  25 février 2019
Voici un roman passionnant de bout en bout, un pavé de 545 pages !
L'auteur, que je ne connais pas, nous tient en haleine du début à la fin.
Sur fond de tension raciale dans le sud des Etats- Unis, il est question de débats juridiques houleux à propos de la succession de Seth Hubbard atteint d'un cancer du poumon en phase terminale qui s'est pendu à un sycomore .....
Je n'en dirai pas plus....

Où l'on fait connaissance avec les arcanes complexes du système judiciaire du Mississipi, d'un avocat blanc défendant la cause des noirs, des ruses multiples des parties adverses au cours de la mise à jour de tous les éléments concernant le mystère de la famille et du passé de Seth Hubbard ....
Dysfonctionnements familiaux, tensions exacerbées , cupidité, mensonges, misère sociale , lynchage, Amérique profonde, quête absolue de vérité, secret de famille vieux de 50 ans ( en 1930) l'auteur ménage moult rebondissements .....
Malgré les nombreux personnages le lecteur ne se perd jamais .....
La fin est poignante .
Elle réserve une surprise de taille :douloureuse qui réussit à réconcilier toutes les parties .
Le style est clair et agréable, un superbe roman où les passions déchaînées et le passé ouvriront le chemin de la rédemption .
Je vais me pencher sur les autres oeuvres de John Grisham , j'ai emprunté ce livre par hasard à la
Médiathèque !
Je suis peut - être la seule, sur ce site .....à ne pas connaître cet auteur.
Ce n'est que mon avis, bien sûr !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          425
emi13
  15 juin 2014
Seth Hubbard est atteint d'un cancer en phase terminale, la douleur est insupportable, il décide de mettre fin à ses jours en se pendant à un sycomore qui fit partie autrefois d'une magnifique allée, malheureusement il n'en reste qu'un. Il a rédigé son dernier testament écrit de sa main, un olographe, ce document annule le précèdent fait dans un grand cabinet d'avocats.
Mais Seth n'a plus confiance en personne SAUF en Jack Brigance avocat honnête qui lui aussi réside au Comté de Ford. Il lui a envoyé son testament pour qu'il en devienne l'exécuteur.
Ce document déshérite ses deux enfants, ses petits-enfants, ainsi que ses deux ex-épouses qui l'avaient ruiné lors des divorces. Dix ans plus tard il s'est refait une fortune mais plus rien ne se trouve en banque. Il laisse quatre-vingt-dix pour cent à sa femme de ménage Littie, sa femme de ménage noire, la seule qui s'est occupée de lui. Cinq pour cent à son frère Ancill dont il n'a plus de nouvelles.
Avec le shérif du comté Ozzie, Jack va avoir un énorme travail pour faire respecter le testament, bien sûr les enfants et petits-enfants vont arriver avec une ribambelle d'avocats.
Une triste histoire du passé refait surface. Après avoir retrouvé le frère de Seth, celui-ci va raconter ce que leur père et d'autres hommes ont fait aux noirs qui habitaient à côté de chez eux. Ils se sont attaqué à un homme, l'ont battu et ensuite pendu ; tous ont mis le feu aux habitations des noirs, plus rien ne leur est resté, tout ça par jalousie. Seth n'avait que dix ans et son frère douze. Avec ce testament il veut réparer une injustice vieille de 60 ans. Très beau roman qui nous montre la difficulté entre les noirs et les blanc en ce temps-là. .Merci aux éditions JC Lattès , Livre reçu de l'opération Masse critique .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
lyoko
  03 août 2015
Un vieil homme atteint d'un cancer, décide de se suicider. Mais il veut encore jouer un vilain tour a ses proches et décide donc d'annuler son précédent testament. il déshérite donc toute sa famille au profit de sa bonne . Quel scandale dans cette région pro blanche de l'amérique puisque la future héritière est noire.
J'ai toujours aimé les romans "juridiques" et l'écriture de John Grisham. et c'est encore le cas de celui ci. Mais il arrive un moment ou je n'ai plus de surprise avec ce style de roman et mon plaisie en est amoindri et cela est bien dommage.
Je suis toujours choquée par ce coté raciste de l'amérique, et de l'intolérance de certaines personnes face a une ségrégation raciale que je trouve injuste et ridicule..
Commenter  J’apprécie          351

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   25 février 2019
«  Quand j’avais le journal , vers 1975, un type avait publié un livre sur les lynchages .
: entre 1882 et 1968, trois mille cinq cents Noirs ont été lynchés aux Etats- Unis.
Mille trois cents Blancs aussi, mais dans leur grande majorité , c’étaient des voleurs de chevaux du temps du Far West.

À partir de 1900, il n’y a plus eu ____quasiment___que des Noirs à être pendus ou massacrés à la sauvage, dont des femmes et des enfants. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
letilleulletilleul   28 avril 2017
Accompagné de deux adjoints, il prit le chemin boueux jusqu'au sycomore, avec un parapluie pour se protéger de l'averse. Le corps de Seth était trempé et l'eau dégoulinait de partout : des chaussures, du menton, des oreilles, du bout des doigts, des bas de pantalon. Ozzie s'arrêta sous le cadavre, leva son parapluie et regarda le visage blême et pathétique de cet homme qu'il n'avait rencontré que deux fois dans sa vie. Une histoire les liait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ricou2710ricou2710   13 avril 2015
Très bon livre. Captivant dès la première page. Je le recommande vivement, vous allez passer de bonnes heures. Ce que j'ai beaucoup aimé :
- style d'écriture très limpide
- les chapitres ne sont pas très long : on peut donc arrêter sa lecture régulièrement pour la reprendre plus tard
- il n'y a pas des tonnes de personnages, on n'est pas perdu dans l'intrigue.
Commenter  J’apprécie          50
KroutKrout   16 septembre 2019
Les Dark n'étaient abonnés à aucun journal local. Ils n'avaient pas mis les pieds dans une église depuis dix ans, si bien qu'ils n'étaient pas au fait des rumeurs.
Commenter  J’apprécie          110
emi13emi13   14 juin 2014
Un policier arriva sur place , puis un autre encore . Ils fouillèrent la Cadillac , sans rien trouver de particulier . Ils prirent des photos et des vidéos de Seth Hubbard suspendu au bout de la corde , avec ses yeux clos et sa tête curieusement inclinée sur l'épaule droite .Ils examinèrent les traces autour du sycomore .Il n'y avait que les empreintes de Seth.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de John Grisham (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Grisham
John Grisham pour Quais du Polar
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre

.. ..