AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266147521
536 pages
Éditeur : Pocket (01/10/2004)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 216 notes)
Résumé :
Tout jury a son leader, et c'est lui qui, à l'instant décisif, détient la clé du verdict.

Céleste Wood, la veuve d'un ancien fumeur mort d'un cancer du larynx, intente un procès aux grandes compagnies de tabac américaines. Du côté de la plaignante, un vieil avocat brillantissime ; du côté de la défense, une équipe de techniciens de pointe servis en sourdine par un homme qui ne reculera devant rien. Car l'enjeu est de taille : si les compagnies perden... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
denis76
  29 septembre 2019
David peut-il gagner face à Goliath ?
Un fumeur meurt du cancer, sa veuve s'attaque au fabricant de cigarettes.
.
J'ai lu ça il y a longtemps. J'ai lu plein de Grisham, un auteur très lu dans le monde, car il écrit trop bien !
Juriste à la base, il décortique les mailles complexes, tortueuses de la justice et les met à plat, et nous les balance au niveau du coeur et des émotions, ce qui me parle fortement.
Ses deux meilleurs thrillers juridiques sont, à mon avis, "La Firme" immortalisé par Tom Cruise, et "Le Maître du jeu".
Tous ses thrillers juridiques sont passionnants car ils mettent en jeu de grandes causes différentes où souvent, un petit s'attaque à un géant, l'enjeu étant une cause éthique contre le fric :
et ça, ça me parle !
.
Souvent, "le petit" prend un brillant avocat sur le retour qui reprend du poil de la bête pour cette cause éthique, que ce soit la santé face aux cigarettes, face aux mines à ciel ouvert, etc...
Et il a en face de lui le Fric : toute une lignée d'avocats très chers payés, technocratiques, froids, sans coeur, et les avocats contre DSK m'ont fait penser à cela.
Pour les vieux de la vieille qui connaissent la e passionnante série TV " Perry Mason", Grisham m'y fait penser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5010
darkmoon
  23 mars 2014
Est-il possible qu'un grain de sel enraye cette immense machine qu'est la Justice et décide de l'issue d'un litige ? Tel est le résumé du scénario, tant original que captivant qui inspire ce roman.
La confrontation en justice entre une jeune veuve qui tient les industriels du tabac responsables de la mort de son mari et le lobby qui représente ces industriels va donner lieu à moult rebondissements et autres coups de théâtre dignes des meilleurs polars américains. le maître du jeu vaut aussi pour l'opposition magistrale entre Rankin Fitch (homme de l'ombre à la solde des accusés) et Mr. Rohr (un avocat droit et honnête). le scénario tout à fait prenant, le lecteur n'est jamais à l'abri d'un retournement de situation, et l'issue du procès n'est en rien jouée d'avance malgré ce que l'on pourrait penser. Mais, que l'on ne s'y méprenne pas, le fond n'est pas délaissé au profit de la forme. Véritable pamphlet à l'égard du puissant lobby des industriels du tabac, le roman s'avère bien plus fin. En outre, il s'agit ici de savoir si la thèse selon laquelle le Bien triompherait toujours du Mal est bien réelle. Et nous, lecteurs, qu'en est-il de notre intégrité ? le roman se joue à merveille de nous, nous trompant sur les intentions de Nicholas Easter tout d'abord, puis nous amenant insidieusement à nous placer de son côté, alors même que c'est - en apparence - sa cupidité qui le guide. Et la Justice, dans tout cela ? N'est ce finalement qu'une immense farce ? Ceux qui croient encore en elles semblent tous se faire entuber, et ceux qui la représentent ne sont plus que des pantins, au même titre que le lecteur, qui observe, croit savoir, se fait manipuler, ne sait vraiment plus sur quel pied danser... pour son plus grand plaisir.
Bref, de coups fourrés en chantages, d'infiltrations en agressions, tous les coups sont permis et à chaque fois, on reste émerveillé par un nouveau rebondissement. le style d'écriture du talentueux Grishman assure le rythme haletant du roman dont chaque scène nous engouffre de plus en plus vers un suspense insoutenable. Une belle maîtrise du genre et un très bon roman à ne pas négliger.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
greg320i
  29 avril 2014
Préparez-vous à un sacré programme messieurs-dames:
Embrouilles, magouilles et belles entourloupes sous les soucoupes de la justice qui voit son marteau en caoutchouc malléable rebondir et atterrir dans les gros profits de ce récit .
Où l'on verra une histoire très noires de gros sous mêlé sans dessus dessous pour influer et menacer le procès.
Où les petits cachottiers ne sont pas forcément ceux que l'on croyez tout blanc. Suivez mon regard,,

Sise l'assise des jury et jurés qui percevrons dessous de table rentable et menaces négociables selon le verdict prononcé.
Comme la cigarette , la foi part en fumée. La loi est périssable
Bref tout est bon ( ou mauvais) pour mettre à mal les bien fondé de notre justice que l'on croyait impartial .
Attention danger , le respect des codes déontologique risque de s'avérer pour le moins,, tragique . Hé oui légère la justice, légère comme une blonde extra-light
Les parties de la défense ( la veuve) contre les parties de la défonce ( tabac). Entre les deux, les manoeuvre d'alliance suspecte qui prospecte pour influencer le résultat bien sûr . Et quel résultat ouh lala... Des Millions , pour allez jusqu'au milliard , autant dire que les propos s'allonge et se plonge dans les abysses de l'incroyable . Pour 'frapper fort' parait-il . Une issue qui se veut graver dans les annales .
Le procès du siècle ? Industrie commercial de la filiale fumeuse Versus la couteuse question "Combien vaut une vie ? ,, de quoi se gratter l'allumette sinon la tête.
Et quand il s'agit de chercher qui est le vrai fautif , on pourra aisément jouer nous aussi à se mettre soit même dans le rôle du Maitre du Jeu.

Petite analyse personnelle ,
Soyons réaliste , et là l'écrivain le conçoit aussi : il faut être soit fou, soit ignorant pour 'consommer' sans savoir les risques encourus d'avance. N'importe quel choix vous renverra à une prise de risque, qu'il s'agissent de la clope ou autre.
Si la santé a un prix, il faut croire désormais qu'elle s'affiche en code barre : de votre numéro de sécurité sociale en passant par celui de votre ticket de caisse d'hypermarché, votre protection est entouré , c'est un fait.
Mais la mise à mal de soi-même (à son propre dévouement qui-plus-est) , à l'encontre de son plein gré n'est-il pas la première pierre ou le premier clou que l'on se jette ?
Alors voilà, cigarette rime avec arrête .
Vous noterai aussi que je ne juge ici ni l'écrivain ni son récit et n'émet aucun ressenti sur le livre proprement dit . C'est voulu. Je préfère mon dévolu sonner clairement le glas sur ces choses là . Voilà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Crossroads
  07 janvier 2011
Ce Grisham devrait etre designé "livre de salubrité publique"!
Une fois de plus , Grisham nous delivre un bouquin exceptionnel..
Le pitch en deux mots : la veuve d'un ancien gros fumeur intente un proces contre le lobby que represente la cigarette , proces qui , au regard de l'argent investi par tous les fabricants afin de recruter les meilleurs avocats , semble perdu d'avance!Ce livre s'apparente plus a une plaidoierie qu'à un thriler habituel , le passé de l'ecrivain aidant...
Tout au long du proces , l'on decortique le processus mis en oeuvre par les cigarettiers afin d'appater le client potentiel (tres jeune de preference) et lui fourguer , jusqu'a ce que mort s'en suive (car la clope est un p'tit peu nocive quand meme , on commence a le savoir..) sa dose reguliere de nicotine..
Si elle ne rapportait pas autant a l'Etat , serait-elle toujours autorisée ?Mais ceci est un autre debat...
Alors que l'on s'achemine sans surprise vers un non-lieu , un grain de sable va venir gripper cette machine judiciaire : Nicholas Easter..
Qui est-il reellement , par quoi est-il motivé pour ainsi , a ses risques et perils , s'eriger contre un tel lobby ? Et bien vous le saurez en devorant ce magistral thriller !! Tout y est : corruption , menace , manipulation...
Le Maitre du Jeu , tout comme la clope , addictif!!!
A noter que le film est du meme accabit!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
julienraynaud
  09 décembre 2015
On ne s'ennuie pas et on en apprend beaucoup sur le système judiciaire américain, ainsi que sur les méthodes des grandes firmes du tabac. C'est déjà beaucoup de qualités.
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
AmbereAmbere   23 septembre 2018
L’épisode, d’une durée de vingt-quatre minutes, avait été enregistré par un petit magnétophone caché dans le sac à main de la jeune femme. Les deux fois où le visage de Nicholas était apparu sur l’écran, l’enregistrement avait été étudié par les avocats et les experts. Le rapport figurait dans le dossier, six feuillets dactylographiés des observations de la jeune femme, allant des chaussures de Nicholas (des Nike usagées) à son haleine (chewing-gum à la cannelle), en passant par son vocabulaire (niveau études supérieures) et la manière dont il avait tenu la cigarette. À son avis, et elle avait de l’expérience en la matière, il n’avait jamais fumé.

Ils avaient écouté la voix bien timbrée, le boniment du vendeur, le baratin du charmeur ; il leur avait plu. Il était intelligent et n’avait pas le tabac en aversion. Ce n’était pas le juré idéal, mais il pourrait assurément faire l’affaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
tamara29tamara29   01 novembre 2018
L’étude était concluante et prouvait sans conteste que la nicotine crée une dépendance. […] Le signataire du rapport suggérait à Fraley (à l’époque président d’Allegheny Growers, fabricant de tabac) d’étudier sérieusement la possibilité d’augmenter la teneur en nicotine des cigarettes. Plus de nicotine égale plus de fumeurs, donc plus de ventes et de profits.
Commenter  J’apprécie          170
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2013
Les cigarettes sont le seul produit susceptible de tuer s’il est utilisé comme il doit l’être. L’alcool aussi est censé être consommé, mais en quantité raisonnable. S’il est consommé avec modération, il ne présente pas de danger. Bien sûr, il y a des gens qui boivent trop et se tuent de différentes manières, mais on peut affirmer dans ce cas que le produit n’a pas été utilisé correctement.
Commenter  J’apprécie          40
meknes56meknes56   01 octobre 2019
Fitch était d'une humeur de chien, comme d'habitude: même dans son sommeil, il demeurait dans des dispositions hostiles.

Page 18
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2013
Les cigarettes sont, de loin, le produit en vente libre qui fait le plus de victimes. Plus que les fusils qui, bien entendu, ne sont pas faits pour tirer sur les gens. Les cigarettes sont faites pour être allumées et pour que la fumée du tabac soit inhalée. Elles sont mortelles quand on les utilise exactement comme elles doivent l’être.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de John Grisham (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Grisham
Extrait de "La sentence" de John Grisham lu par Sylvain Agaësse. ©Editions Audiolib. Parution numérique le 19 août et physique le 14 octobre 2020.
www.audiolib.fr/livre-audio/la-sentence
autres livres classés : JuryVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La dernière récolte de John Grisham

En quelle année se déroule cette histoire ?

1932
1942
1952
1962

11 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : La Dernière Récolte de John GrishamCréer un quiz sur ce livre

.. ..