AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211306928
320 pages
Éditeur : Globe (25/03/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Stacey rêve. Cette petite ferme de 3 hectares où vit sa famille depuis 150 ans, elle aimerait pouvoir la transmettre en bon état à ses deux enfants, avec toute la ménagerie, âne, chèvres, cochons, poules et lapins. Pour réparer la grange branlante, son salaire d’infirmière divorcée ne suit pas.
Stacey espère. De nombreux habitants de la région dévastée des Appalaches se sont récemment enrichis en louant leurs terres ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
michaelfenris
  24 mai 2020
Coup de coeur de lecture !
Stacey Haney, infirmière divorcée mère de deux enfants, a du mal à vivre décemment entre son travail qui lui mange un grande partie de son temps, les remboursements de l'emprunt pour sa ferme, l'élevage de ses animaux. Elle rêve de retaper cet endroit, berceau de sa famille, et d'assurer un avenir décent à son fils et à sa fille, mais son salaire ne suffit pas. C'est aussi une idéaliste, profondément américaine, qui rejette l'envoi de jeunes en Irak et la dépendance des USA à des fournisseurs d'énergie. Toute la région est sinistrée après des années d'exploitation du charbon, mais il reste des richesses dans le sous-sol. Alors, comme beaucoup de ses voisins, Stacey finit par céder aux sirènes de Range Resources, une grosse entreprise leader dans l'extraction du gaz par fracturation hydraulique. Persuadée qu'elle fait le bon choix, elle décide de signer un bail pour louer ses terres avec la promesse de revenus substantiels. Elle ignore qu'elle vient de mettre la main dans un engrenage terrible. Nous sommes fin 2008. C'est le début d'un combat qui va durer près de dix ans…
Il existe des romans coup de poing, où chaque page fait éprouver des sentiments allant de la nausée à la colère. Celui-ci en est un. Journaliste d'Investigation, l'auteure, Eliza Griswold, a mené une enquête minutieuse durant sept ans pour montrer l'envers du décor de l'Eldorado énergétique américain. Son travail a d'ailleurs été couronné par le prestigieux prix Pulitzer. L'envers du décor, c'est ce que va subir Stacey et ses enfants, mais aussi ses voisins : lent empoisonnement sanguin, maladie, mort de nombreux animaux de ferme, pollution de l'eau potable devenue impropre à la consommation… En face, la société oppose une fin de non-recevoir, réfute l'idée d'une pollution due aux techniques d'extractions, parvient à acheter les riverains en participants aux nombreuses fêtes locales mais aussi en donnant aux bonnes oeuvres. le gouvernement est attentiste, les diverses agences de protection de l'environnements emblent faire le jeu des pollueurs… En lisant ce livre, on ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec la situation actuelle, où Donald Trump a fait le choix de l'économie plutôt que la santé, laissant filer le nombre de décès dus au coronavirus. Stacey est la victime de l'indépendance jusqu'au-boutiste des USA, et peu importe le prix. Il faudra des années à la jeune femme pour accepter idée d'un procès, pour le mener avec l'aide de deux avocats seuls contre tous puisqu'ils osent s'attaquer à une entreprise visant à « enrichir la région »… Avec, au final, beaucoup de fatigue et de larmes pour pas grand chose. la compensation de misère. Certaines choses auront bougé, d'autres non. Ce qui est terrible, c'est de voir à quel point Stacey se heurte à des murs pour demander simplement réparation, mais on va jusqu'à lui refuser finalement ce droit de reconnaître que ses enfants sont malades. Au bout de toutes ces années finalement, en janvier 2018, un accord entre Stacey Haney et Range Resources sera passé. Une clause lui interdisant de divulguer le montant de la transaction, nous ne sauront pas ce qu'elle a pu toucher, mais à lire entre les lignes on comprend aisément que c'est bien peu payé en comparaison des souffrances endurées par la famille…
Il n'est nul besoin d'être un écologiste convaincu pour éprouver de l'empathie pour Stacey et sa famille, mais aussi pour refuser l'idée d'une exploitation du gaz de schiste dans ces conditions. En refermant ce livre, on ne peut que se féliciter de la décision de nombreux pays d'avoir refusé de poursuivre plus loin leur réflexion sur l'exploitation du gaz de schiste. Reste à espérer que cette décision ne sera pas remise en cause de sitôt…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aliasdam
  14 juin 2020
Choc. Investigation sur une famille en pleine campagne américaine, sur une terre tant désirée par l'Etat. Fracture présente Stacy et ses deux enfants, en plein déchirement alors qu'une société de fracturation hydraulique. Les travaux commencent et les problèmes de santé vont s'enchaîner pour cette famille, les voisins, sans compter sur les problèmes au sein du village que cela va entraîner. Sidérant sur 450 pages, cette enquête minutieuse, humaine, n'appesantit pas le lecteur de détails scientifiques, mais dévoile le coeur de communication autour de ce scandale. Entre procès, sociétés corrompues, gouvernement en mal d'argent, politiciens beaux parleurs, Fracture est glaçant d'authenticité. Les limites sont sans cesse repoussées, on est réduit à se parler soi-même en pleine lecture devant les aberrations de ces sociétés qui ne reconnaissent pas leurs tords. Il va de soi que cette enquête a un parti-pris : l'humain. Ces « ploucs » (comme il est dit dans le livre) ouvrent leurs portes à Eliza Griswold, démontrent tous leurs problèmes, leurs ambivalences, leur entraide, leur rejet d'une élite. Entre Obama & Trump, les politiciens sont friands d'argent au détriment des populations. On ne peut que souligner l'importance du combat de Stacy et des décisions d'autres gouvernements d'être contre l'exploitation du gaz de schiste. Jetez-vous sur ce roman qui fait évidemment penser au combat d'Erin Brockovich ou récemment au film Dark Waters.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : pollutionVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
193 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre