AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812607509
120 pages
Éditeur : Editions du Rouergue (04/02/2015)

Note moyenne : 2.95/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Voilà je suis la fille qui perd tout tout le temps. De ma première peluche, Berk, oubliée sur une aire d’autoroute, à mon maillot tout à l’heure. Arrivée à la piscine, impossible de le retrouver. Ce matin, c’était le dentifrice. Hier, mon pull jaune. L’autre jour, mon sac de cours.

C’était pénible. Pénible mais supportable. Jusqu’au jour où je l’ai perdu, lui. Mon blouson en cuir qui me donnait force et confiance en moi. Et s’il existait quelque part ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
CL-ENIMIE
  08 décembre 2016
ÉTAGÈRE BABELIO
COTE: R GRI

C'est l'histoire d'une fille qui perd tout, depuis toute petite. Ça a commencé avec sa première peluche et ça continue encore aujourd'hui lorsqu'elle a perdu un objet très important à ses yeux, son blouson. Ce blouson était en cuir, marron, "taché", trop grand mais lui allait très bien. Pour une fois elle décide de se débrouiller toute seule pour le retrouver. Tout au long de l'histoire elle fera des découvertes dont celle d'un endroit où tous les objets perdus s'y trouvent.
J'ai aimé ce livre car c'est le style que j'adore et c'est écrit gros. Je conseille ce roman même s'il peut être un peu dur à comprendre des fois. Ce livre pourrait être réel. Je trouve donc ce livre bien.
Sarah (4e)

Elle perd tout...tout le temps, et ça depuis aussi longtemps qu'elle se souvienne. Ça a commencé avec Berk son lapin en peluche oublié sur une aire d'autoroute, et depuis ce jour elle égare tout: ticket de cinéma, pull, sac de cours...C'est embêtant mais surmontable, jusqu'au jour où elle le perd, lui, son blouson, celui qui lui donne confiance en elle, celui qui fait qu'elle s'en sort. Alors, elle décide de partir à sa recherche...
J'ai bien aimé ce livre, le fait qu'on ne connaisse pas le nom du personnage fait qu'on peut facilement s'y identifier. L'histoire est assez simple, mais très bien racontée. On comprend l'attachement qu'a le personnage à son blouson et on a envie qu'elle le retrouve. On suit alors ses péripéties pour le retrouver.
J'ai bien aimé la fin car on ne s'y attend pas trop, je le recommande à tous!
Manon (3e)

Une fille qui perd tout... On peut facilement se reconnaître dans ce personnage! Cela reste supportable... Jusqu'au jour où l'on perd l'objet le plus cher à nos yeux! C'est l'histoire de cette fille, qui finit par perdre son beau blouson... Ce blouson qu'elle connaît par cœur! Sa tache sur l'épaule, qu'elle caresse quand quelque chose la préoccupe, son écusson à moitié décousu... Elle commence par fouiller sa chambre... Rien... Son appartement... Toujours rien... C'est à partir de ce moment qu'elle commence à s'inquiéter! Et si elle ne le retrouvait pas? Mais elle est bien décidée à le chercher et à le trouver ! Et toute seule ! Va-t-elle y arriver ? Et s'il était au Bureau des objets trouvés?
Mon avis:
Ce livre est très simple à comprendre, et je suis sûre que beaucoup, comme moi, se reconnaîtrons dans le personnage principal (😉!)... Le fait qu'elle n'ai pas de nom rend surement l'insertion plus facile...
Le livre contient par contre pour moi (beaucoup!) trop de descriptions inutiles, et je n'ai pas trop aimé la manière dont celui-ci est raconté par l'héroïne... La fin est beaucoup trop prévisible et il n'y a pas trop de suspens quant à la disparition du mystérieux blouson...
Les deux personnages que j'ai trouvé les plus attachants sont sans hésitation son oncle et son petit frère... Les souvenirs qu'elle nous raconte de son oncle sont pour certains très amusants!
Pour faire bref, je n'ai pas trop aimé ce livre même s'il reste simple à comprendre, et je ne le recommande pas spécialement à cause de son manque d'action qui n'induit pas un très grand intérêt chez le lecteur...
Anaïs (4e)

C'est l'histoire d'une jeune fille qui perd tout, tout le temps et depuis toujours. Ça avait commencé avec son ours en peluche et depuis la liste des objets disparus ne cesse de s'agrandir. Bien sûr, parfois, elle redécouvre un pull dans un tiroir, un livre sous le lit... Mais c'est bien souvent quand elle ne se rappelait même plus les avoir égaré. Cette fois ci, c'est plus grave: elle a perdu son blouson! Ce blouson, ce n'est pas n'importe quel blouson en cuir, c'est SON blouson, LE blouson! Offert par son oncle Tozzy, décédé depuis quelques années , elle y tient comme à la prunelle de ses yeux et il lui va comme aucun autre blouson en cuir ! Elle doit le retrouver au plus vite: c'est décidé, les recherches commencent!
Mon avis:
J'ai apprécié ce livre mais je trouve le sujet vraiment basique. Je pense que j'ai accroché car c'est un roman qui reste quand même réellement bien écrit. Le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire et les chapitres sont fluides et s’enchaînent rapidement.
Le personnage principal raconte souvent ses mésaventures, donnant un aspect assez humoristique des choses. Cela offre au livre un côté plutôt comique que j'ai beaucoup aimé.
Je trouve néanmoins assez dommage de ne pas connaitre le nom du personnage principal. En fait, en dehors du fait que celle-ci perd ses affaires, on ne sait pas grand chose sur sa vie et on ne connait que très peu sa personnalité. Même si l'auteur essaye de nous apprendre des choses sur son college, ses amis, tout cela reste vraiment vague et j'aurais aimé que ce soit un peu plus approfondi...
Il reste quand même un bon roman de vie assez drole, où on peut se retrouver dans les erreurs du personnage principal et avec un texte accessible à tous.
Apolline (4e)

Il raconte l'histoire d'une fille qui perd tout tout le temps et jusqu’à maintenant elle retrouvait toutes ses affaires. Elle avait un blouson fétiche qui lui donnait confiance et force: il avait une tache sur l’épaule, un écusson cousu à la manche, il était en cuir et de couleur marron. Mais un jour elle ne le retrouve plus. Elle le cherche de partout mais sans espoir. Elle eu alors une idée car il existait un endroit où chacun y retrouvait ses affaires. Elle décide d'aller voir...
Avis:
je n'ai pas aimé ce livre car il y avait des passages où il ne se passe rien. Je n'ai pas aimé l'histoire. J'ai trouvé cela ennuyeux.
Clémence (4e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
murielan
  05 février 2015
Depuis toujours, une jeune ado est plutôt tête en l'air, voire carrément étourdie : elle perd toutes ses affaires, de son livre de classe à son écharpe en passant par les clés de la maison ou le portable de sa copine. Mais lorsqu'il s'agit de son blouson préféré, celui que lui a offert son tonton Tozzi et qui lui donne confiance en elle, elle ne sait plus quoi faire. Commence alors un long chemin pour le retrouver…
Autant le dire tout de suite, je ne suis arrivée à rentrer dans cette histoire ni à m'attacher au personnage principal même si l'idée de départ de ce roman, une jeune fille très distraite, me plaisait au départ.
J'ai trouvé le style décousu, le récit un brin loufoque mais finalement pas assez, le personnage de cette ado trop égocentrique : bref, une déception pour moi.
Dommage, je suis sans doute passée à côté !
Commenter  J’apprécie          171
Le_zeppelivre
  18 avril 2015
Tout d'abord, un grand merci à Babelio et aux éditions du Rouergue pour l'envoi de ce roman pour la dernière Masse Critique jeunesse!
Pourquoi ai-je coché ce livre dans la liste des romans proposés? Déjà parce que je suis faible et que j'adore les couvertures de cette maison d'édition. Et puis le résumé m'a interpellé parce que moi aussi, je perds énormément mes affaires et je sais à quel point c'est agaçant.
Le résumé de la quatrième de couverture m'avait lui aussi attiré, même s'il restait dans le vague. Pourtant, mon avis est mitigé. Tout d'abord, je m'attendais à ce que ce fameux "Bureau des objets trouvés" (et pas "perdus" comme dans le titre). Je pensais qu'il serait le centre de l'histoire, une sorte de lieu étrange et insolite fréquenté par la narratrice à la recherche de son précieux vêtement, alors qu'en fait, il n'est qu'un élément parmi tant d'autres du récit.
Je dis la narratrice car son prénom n'est jamais précisé. Bizarre, mais après tout pourquoi pas, cela s'est déjà vu. Les autres personnages sont malheureusement bien plus effacés et très banals, ils forment l'entourage de l'héroïne et font seulement partie du décor, de son univers familier : petit frère, parents, grand mère, meilleure amie. Il y en a aussi qui n'ont aucun intérêt comme Rodolphe, l'ancien petit ami, mentionné plusieurs fois et souvent de façon négative.
Dans l'ensemble, j'ai bien aimé cette héroïne sans nom et ses réflexions sur sa vie d'adolescente, mais la perte de son manteau vire à une obsession un peu exagérée, même si je comprends bien qu'il a une histoire et qu'il est attaché à ses souvenirs. Elle a aussi certaines réactions que je ne comprends absolument pas et elle même ne semble pas en savoir plus. L'auteur mêle à mon goût trop d'éléments différents : des parents qui se disputent, premiers amours, secrets de famille... Je n'ai pas aimé non plus le dénouement, beaucoup trop facile : j'ai eu l'impression de m'être fait avoir, qu'on me prennait pour une idiote.
Ce roman est finalement un drôle de fouilli, mais pas dénué de charme. Il y a beaucoup de détails du quotidien dans les descriptions, ce qui crée un univers familier et rasurant. C'est très agréable à lire - la plume de l'auteur est fluide sans être trop simple - et c'est très court, peut être légèrement trop court. Mais j'aime mieux cela que l'inverse!
En bref, même si ce livre pas parfait ne m'a pas fait grande impression, il ne manque pas d'un certain charme et j'ai passé un bon moment de lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  04 février 2015
Une jeune fille a la particularité de tout perdre. Mais cette fois, l'objet en question a tellement d'importance, qu'elle est prête à tout pour le retrouver.

Qui est-il ? Comment faire pour arriver à remettre la main dessus ? Elle va s'armer de courage et mener son Odyssée...
L'auteur nous plonge dans un univers qui évoque le film "Amélie Poulain". L'héroïne est pleine de vie et d'espoir. Elle mène une quête existentielle.
L'utilisation d'une narration à la première personne du singulier nous attache fortement à ses pas qui prennent l'allure d'une pérégrination, d'un pèlerinage.
Le livre égraine des petites réflexions sur la perte. Pourtant, il est difficile d'en extraire des citations car le texte lui-même est comme troué. L'essentiel se devine entre les phrases.
Bien sûr de nombreux lecteurs se reconnaîtront dans cette capacité à égarer les objets du quotidien. Mais s'il est question de notre relation aux objets comme révélateur de notre être, le récit nous interroge aussi sur notre manière d'occuper notre vie, notre espace, notre temps.
Objet et être vont finir par se confondre ou plutôt se fondre et amener les personnages à tenter de "s'écouter vraiment".
Grâce à sa perte, l'héroïne va subir une mue. Elle va acquérir une nouvelle force, un nouveau regard. Et à travers elle, le lecteur va lui aussi recevoir une part de cet enchantement...
Un beau livre à partager !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ClassBook
  06 décembre 2016
le fameux blouson en cuir d'une jeune fille.
C'est l'histoire d'une jeune fille qui a tendance à tout perdre dans sa vie au quotidien. Elle trouve cela pénible mais supportable. Jusqu'au jour où elle perd son blouson tant aimé. Elle retrouvait la force et la confiance en elle, grâce à ce blouson en cuir. Il était offert par son tonton Tozzi. Et, c'est à ce moment précis que la grande misère pour retrouver le fameux blouson en cuir commence.
L'auteur, Catherine Grive est née au Canada. Elle traduit en français des guides touristiques et produit des émissions sur ‘' France Culture ‘'. le roman consiste à raconter que la jeune fille dans l'histoire fera tout son possible pour retrouver son blouson en cuir, c'est un roman d'un genre original car il est basé sur un sujet qui fait que cette jeune fille porte plus d'amour envers son blouson en cuir que pour un jeune homme.
Mon avis sur ce roman : J'aime bien que le sujet porte sur un objet auquel on tient beaucoup car, dans la vraie vie ,pratiquement tout le monde possède au moins une chose à laquelle il tient et dont on ne peut pas se passer. On peut donc se retrouver facilement dans l'histoire en sachant que ça arrive à tout le monde de perdre souvent ses affaires. J'ai beaucoup aimé le fait que le personnage se focalise vraiment sur son objet perdu, elle le veut maintenant, tout de suite à ses côtés. Et, elle va à sa recherche les yeux fermés, tout simplement, parce qu'elle tient à ce blouson offert par son tonton. Personnellement, je recommande de lire ce roman pour son sujet original et commun avec nous. On s'y trouve dans l'histoire et on le lit jusqu'au bout avec la curiosité de savoir si le personnage va enfin retrouver son affaire importante. Quand, je lisais ce livre, j'avais une impatience très forte en voulant savoir si elle allait trouver son blouson, j'imaginais toujours la suite des chapitres avant de les commencer, j'inventais des situations dans ma tête. Bien que ce roman soit raconté à la première personne du singulier on se sent concerné et on lit comme si nous même nous avions vécu cette situation dans la vie réelle. Je me suis focalisée énormément sur la lecture comme si cela me concernait. Je le recommande vivement car, j'ai eu personnellement un plaisir à le lire et surtout la fin qui m'a marquée.
Ilayda
-----------------
Ce livre était court mais j'ai mis longtemps à le lire car je n'ai pas du tout apprécié car l'histoire tourne toujours autour de la même chose, c'est à dire une jeune filles qui perd toujours tout, jusqu'au jour où elle perd son fameux blouson en cuir jaune. Alors elle va remuer ciel et terre pour le retrouver. Pour ma part, je l'ai trouvé très ennuyeux.
(Anaëlle)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   04 février 2015
c'était mon blouson.
Celui au cuir marron vieilli et tendre, craquelé aux coudes, à la doublure douce comme un pyjama de bébé.
Qui avait un écusson sur la manche.
Avec la fermeture Eclair qui coinçait un peu, mais finissait toujours par céder.
Et une pression au col que, les jours de grand froid, maman fermait d'un geste énergique, les sourcils froncés.
Celui qui m'allait si bien, même encore un peu trop grand, été comme hiver, triste ou en forme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
kanarmorkanarmor   11 juillet 2015
[A la bibliothèque]
La dame blonde à l’entrée, avec son Thermos de thé et ses petits-beurre Lu, ne parle que si on lui adresse la parole. C’est grâce à elle que j’ai découvert Oui-Oui. Cette lecture a été pour moi un véritable choc, le véhicule d’un changement intérieur profond. Ainsi, on pouvait, comme Oui-Oui, être petit et faire le bonheur autour de soi ? Je n’en étais pas revenue.
Commenter  J’apprécie          50
stjostjo   31 décembre 2016
Il faut absolument que je règle ce problème que j'ai avec les fins. Je ne m'en souviens jamais. Sauf celle de Titanic, et encore... Le bateau coule, mais après ? Comment s'en sortent-ils ? Qui tombe amoureux de qui ? J'oublié tous ces trucs-là. C'est le reste dont je me souviens, ce que tout le monde oublie. Le temps qu'il faisait, la fille à la caisse, les gens de la file, comment j'étais habillée. Pour Titanic, en l'occurrence, je me souviens que je portais ma chemise canadienne. Ma chemise canadienne et mon blouson, bien sûr. (Soizic)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BabelHippoBabelHippo   07 mars 2017
En me réveillant le lendemain, ma première pensée a été pour mon blouson. Où donc pouvait-il bien être passé? Mais je n'ai pas eu le temps de m'appesantir sur la question. La journée a démarré et tout s'est bizarrement enchaîné.
Ça a commencé au petit déjeuner. Papa buvait son jus d'orange quand il s'est arrêté, le verre près de sa bouche, comme s'il hésitait à continuer. Et tout à coup, il l'a lâché. Paf. Il y avait des éclaboussures partout, et en particulier sur mon jean blanc tout propre. On est restés tout les quatre immobiles à regarder les taches s'agrandir peu à peu, traverser le tissu, s'incruster dans le fils. Et puis, papa s'est levé et il est parti en claquant la porte. Hé ! c'était à moi de faire ça, d'en vouloir à la terre entière pas a lui ! Mon jean préféré en plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
cdipmcuriecdipmcurie   26 mars 2015
Depuis que je suis toute petite, j’ai une devise : « Un problème, un poème. »
« Ô objet nvolé !
Ô objet éclipsé !
Je te cherche partout
Et toi tu t’en fous ! »
Comme chaque fois en me relisant, je me suis auto-épatée.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Catherine Grive (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Grive
Catherine Grive - La fille qui mentait pour de vrai
autres livres classés : perteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le bureau des objets perdus

qui est le personnage principal ?

La fille qui perd ses objets
Le tonton
Benjamin

9 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Le bureau des objets perdus de Catherine GriveCréer un quiz sur ce livre

.. ..