AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361830426
Éditeur : Les Moutons Electriques (18/03/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Un fort volume réunissant trois romans de Léon Groc (1882-1956), grand romancier français populaire très injustement négligé: La Cité des Ténèbres (1926), Une invasion de Sélénites (1941) (publié en 1930, sous le titre "La révolte des pierres") et La Planète de cristal (1944).

Il s'agit de trois chef d'oeuvres qu'il noue semble important de faire aujourd'hui redécouvrir. L'aventure Scientifique est de retour: il faut explorer les cavernes mystérieuse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mouette_liseuse
  23 septembre 2019
3 romans d'un des pionniers de la science-fiction française. le 1er (datant de 1926) est plus un roman d'aventure sous la Terre, le 2ème (1930) et le 3ème (1944) sont des romans de science-fiction avec extra-terrestres.
A la différence de Jules Verne, utilisant les progrès techniques de son temps pour écrire des romans d'anticipation sur le mode réaliste, Léon Groc utilise la science pour en faire des récits délirants.
"La cité des ténèbres" fait penser à un "Voyage au centre de la Terre", "La planète de cristal" à "De la Terre à la Lune" dans ce dernier, on est plus proche du "Voyage dans la Lune" de Mélies que de Jules Verne.
Le point de départ de "la cité des ténèbres" est le suivant : un milliardaire n'aimant ni le bateau, ni l'avion, décide de construire un tunnel pour relier sa villa italienne à sa future maison en Corse.
Pendant la construction, les travaux sont bloqués par un mur, le tunnel s'effondre. Au lieu de chercher à regagner la sortie, le groupe préfère continuer à creuser à travers ce mur.
A partir de là, ils vont faire de nombreuses rencontres (un peuple Chaldéen ayant créé une civilisation sous terre depuis plus de 2.000 ans, des singes sauvages, un lac de 3.000 km de long, des roches opaques à la pesanteur, des tricératops, ...). Les rencontres les plus improbables sont "expliquées" par des savants (ingénieur, linguiste, journaliste, ...). Cette logique particulière fait penser à un récit onirique.
"L'invasion des sélénites" est une course poursuite entre un groupe de 3 personnes (un astronome, un journaliste et un commissaire) à la poursuite d'un savant fou ayant réussi à faire tomber des météorites lunaires sur la Terre pour transporter un sélénite en 3 morceaux qu'il va tenter de rassembler pour son grand projet.
"La planète de cristal" est un chef d'oeuvre de voyage spatial vers la 2ème lune de la Terre,
Un astronome découvre par ses calculs la présence d'une 2ème lune, moqué par l'Académie des sciences car il ne peut prouver sa découverte. Mais puisque ses calculs sont justes, c'est qu'elle existe même si elle ne peut être observée à la lunette. Il faut donc y aller pour le vérifier.
Coup de chance, un milliardaire est prêt à financer son expédition.
Re-coup de chance, l'astronome qui est aussi bricoleur a conçu une navette avec système de propulsion révolutionnaire par un explosif de sa composition.
La navette est recouverte d'un subtil mélange de peinture blanche et noire pour assurer une température de 20°C, car comme chacun sait, si uniquement noire, les rayons solaires auraient tous été absorbés et donc l'équipage serait mort de chaud, si uniquement blanc, les rayons auraient été réfléchis et l'équipage serait mort de froid.
Le problème de température étant réglé dans la capsule, comment se protéger du froid quand ils se baladeront sur cette lune. Il faudra se couvrir et rien de mieux que des vêtements polaires. Mais comme les gants ne facilitent pas la bonne saisie des objets, il suffira de les retirer, travailler à mains nus et avant de remettre les gants se frotter les mains pour les réchauffer. Bref, tout est expliqué, mais avec une logique bien particulière.
Ces brefs récits ne s'embarrassent pas de longs développements. La science ne sert que de point de départ pour un roman d'aventure, plein de péripéties et d'imagination. Les personnages sont monolithiques uniquement tournés vers l'action. Optimiste de nature, il n'y a jamais de problème, que des solutions. Comme le style est alerte, on ne s'ennuie pas une seconde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

critiques presse (2)
LeMonde   14 juin 2011
Groc étant un petit maître, ces trois textes n'ont pas la valeur de chefs-d'oeuvre comme Quinzinzinzili ou L'Œil du purgatoire (Régis Messac, Jacques Spitz, réédités chez L'Arbre vengeur en 2007 et 2008). Mais, comme première expérience de la littérature fantôme, ils sont agréables et honorables.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Telerama   14 juin 2011
Groc [...] a un savoir-faire auquel la simplicité de sa langue permet de franchir les décennies et une innocence qui lui offre d'oser toutes les rêveries.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mouette_liseusemouette_liseuse   23 septembre 2019
3 romans d'un des pionniers de la science-fiction française. Le 1er (datant de 1926) est plus un roman d'aventure sous la Terre, le 2ème (1930) et le 3ème (1944) sont des romans de science-fiction avec extra-terrestres.

A la différence de Jules Verne, utilisant les progrès techniques de son temps pour écrire des romans d'anticipation sur le mode réaliste, Léon Groc utilise la science pour en faire des récits délirants.

"La cité des ténèbres" fait penser à un "Voyage au centre de la Terre", "La planète de cristal" à "De la Terre à la Lune" dans ce dernier, on est plus proche du "Voyage dans la Lune" de Mélies que de Jules Verne.

Le point de départ de "la cité des ténèbres" est le suivant : un milliardaire n'aimant ni le bateau, ni l'avion, décide de construire un tunnel pour relier sa villa italienne à sa future maison en Corse.
Pendant la construction, les travaux sont bloqués par un mur, le tunnel s'effondre. Au lieu de chercher à regagner la sortie, le groupe préfère continuer à creuser à travers ce mur.
A partir de là, ils vont faire de nombreuses rencontres (un peuple Chaldéen ayant créé une civilisation sous terre depuis plus de 2.000 ans, des singes sauvages, un lac de 3.000 km de long, des roches opaques à la pesanteur, des tricératops, ...). Les rencontres les plus improbables sont "expliquées" par des savants (ingénieur, linguiste, journaliste, ...). Cette logique particulière fait penser à un récit onirique.

"L’invasion des sélénites" est une course poursuite entre un groupe de 3 personnes (un astronome, un journaliste et un commissaire) à la poursuite d’un savant fou ayant réussi à faire tomber des météorites lunaires sur la Terre pour transporter un sélénite en 3 morceaux qu’il va tenter de rassembler pour son grand projet.

"La planète de cristal" est un chef d'œuvre de voyage spatial vers la 2ème lune de la Terre,
Un astronome découvre par ses calculs la présence d’une 2ème lune, moqué par l'Académie des sciences car il ne peut prouver sa découverte. Mais puisque ses calculs sont justes, c'est qu'elle existe même si elle ne peut être observée à la lunette. Il faut donc y aller pour le vérifier.
Coup de chance, un milliardaire est prêt à financer son expédition.
Re-coup de chance, l'astronome qui est aussi bricoleur a conçu une navette avec système de propulsion révolutionnaire par un explosif de sa composition.
La navette est recouverte d'un subtil mélange de peinture blanche et noire pour assurer une température de 20°C, car comme chacun sait, si uniquement noire, les rayons solaires auraient tous été absorbés et donc l'équipage serait mort de chaud, si uniquement blanc, les rayons auraient été réfléchis et l'équipage serait mort de froid.
Le problème de température étant réglé dans la capsule, comment se protéger du froid quand ils se baladeront sur cette lune. Il faudra se couvrir et rien de mieux que des vêtements polaires. Mais comme les gants ne facilitent pas la bonne saisie des objets, il suffira de les retirer, travailler à mains nus et avant de remettre les gants se frotter les mains pour les réchauffer. Bref, tout est expliqué, mais avec une logique bien particulière.

Ces brefs récits ne s'embarrassent pas de longs développements. La science ne sert que de point de départ pour un roman d'aventure, plein de péripéties et d'imagination. Les personnages sont monolithiques uniquement tournés vers l’action. Optimiste de nature, il n’y a jamais de problème, que des solutions. Comme le style est alerte, on ne s’ennuie pas une seconde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
mouette_liseusemouette_liseuse   20 septembre 2019
- Il y a là, dir Fortier, un phénomène plus étonnant encore que la phosphorescence de la grotte. J'imagine toutefois que les minéraux lumineux et radioactifs qui tapissent la grotte et qui nous entourent de toutes parts possèdent cette propriété d'être presque opaque à la force de la pesanteur.
- Ils seraient donc à la pesanteur, demanda Robert, ce qu'un volet de bois est à la lumière ? ...
- C'est à peu près cela ...
Page 149
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2980 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre