AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953883428
Éditeur : La Lune Sur le Toit (01/02/2014)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
John, Yan et Jean ont des quotidiens et des parcours professionnels très différents, mais ils arrivent tous les trois à un moment clef de leur vie.
John est un avocat d'affaires sur le point de devenir associé monde dans un grand cabinet. Yan, un petit dealer toujours dans les embrouilles et les galères. Jean, enfin, est un retraité qui vient d'apprendre que ses jours sont comptés. Malgré leurs différences, ces trois antihéros se débattent dans les contradicti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
gwenleen
02 juin 2014
"Noir, jouissif, amoral" voici les 3 mots qui m'ont poussée à approcher ce livre ...
Je vais être honnête et commencer par là, le roman souffre de petits défauts, dont un qui m'a pas mal dérangée: trop dans le cliché et dans le stéréotype. A la limite du caricatural, entre le premier qui pourrait nous chanter "jeune et con", le second en plein "Blues du businessman", et le troisième juste un peu suicidaire, j'avoue que j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages.
Cela étant dit, nous pouvons à présent passer aux aspects intéressants car il y en a. La société de consommation nous sommes en plein dedans, jusqu'au cou! Et nous ne nous rendons pas toujours compte à quel point d'ailleurs, alors ces personnages stéréotypés ont au moins le mérite de nous amener à nous poser sur cette société qui peut nous rendre dingues dans une certaine mesure. Ce qui est cependant "drôle", c'est la sagesse avec laquelle les chapitres se suivent, toujours dans le même ordre, comme pour aller à l'encontre du désordre sociétal présenté. Ce qui est remarquable, c'est l'adaptation de la plume aux personnages (mais peut-être cette adaptation est-elle poussée à l'extrême donnant ainsi cet aspect stéréotypé?) comme pour mieux nous faire entrer dans leur mal-être. Certes un peu plus d'optimisme aurait été le bienvenu, mais au final on a dit que le roman était noir (et là on pousse à l'extrême, le noir est noir et comme dirait l'autre ... il n'y a plus d'espoir).
Sur fond d'argent qui ne fait pas le bonheur, ces 3 portraits aux destins tachés se lisent facilement comme pour nous rappeler qu'il ne sert à rien de courir derrière ce qui n'est pas, comme pour nous démontrer que la réussite est possible en prenant garde au prix à payer, mais pour aussi nous mettre en garde contre à la dynamique personnelle pouvant toute faire basculer d'un moment à l'autre.
Lecture intéressante mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable, le livre est passé je l'ai apprécié, oui mais après? Il est rangé ...
Merci aux éditions de "La lune sur le toit" pour cette découverte
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
choupinette91
22 février 2014
Selon la théorie de Darwin :"« les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements ».
Ce livre retrace notre vie actuelle et la société dans laquelle nous vivons chaque jour. Société individualiste, loi du Talion, espoir et désespoir bien souvent seul(e).
Ici, l'auteur nous brosse le portrait de cette société et de cette image que nous devons absolument renvoyer pour renter dans un moule qui ne nous conviens peut-être pas au final.
Yan, John et Jean sont trois personnes différentes et dont le style de vie oppose mais ne sont t'elles pas qu'une seule personne seulement : cette personne qui doit absolument y arriver par tous les moyens, se prouver et prouver aux autres qu'elle existe, sans devoir faire de concession et en écrasant au passage tout ce qui dérange?
Mais pourquoi au final?
Prouver toujours et encore!
Un livre empreint d'une vérité criante et d'un réel que l'on ne peut contester.
Roman capitaliste: oui! L'argent toujours et encore, le pouvoir, le contrôle et cela même sur le sujet de la mort.
A lire pour les personnes qui s'intéresse à trois mondes différents et dont les vies s'entrelacent pour mieux se rencontrer.
Jean ne serait-il pas Yan plus jeune et John dans son ascension professionnelle? Un changement d'identité pour mieux se fondre dans la masse? A méditer...
Un roman qui laisse à réfléchir mais dont la sociologie n'est que vérité et constat.
J'ai adoré!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
niluge
02 mars 2014
« Sélection naturelle, un roman capitaliste » m'a été généreusement offert par les éditions La lune sur le toit par le biais de masses critique de Babelio. Un grand merci à eux.
Je ne connaissais pas le principe de proposer une playlist avec le livre, plutôt sympa. Dinah Washington m'a toujours plu. Bon point pour le livre .
Le roman, découpé en une trentaine de chapitre, raconte une partie de la vie mouvementée de trois hommes, Yan, John et Jean. L'un est dealeur, l'autre avocat d'affaire, et le troisième, juste retraité refaisant le monde dans un bar. La lecture est facile, agréable, rapide. Un petit bémol pour l'histoire de yan dont le style m'a un chouia rebuté au début. Mais globalement les histoires sont prenantes.
Parfois un peu facile, un peu cliché, mais parfois j'ai bien aimé certaines tournures de phrase. Je ne les ai pas notés, d'où le fait que vous ne les voyez pas dans les citations. Désolé. (lisez le au pire :) ) .Les histoires sont un peu sombres, mais pas tant que ça, un peu cynique, mais pas tant que ça. Vu le titre je m'attendais à pire. Moui, c'est juste ça que je reproche à ce livre, peu être un titre et un quatrième de couverture un peu racoleur vis à vis de l'histoire du livre.
Une belle découverte pour moi. Merci encore Babelio .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lestribulationsdunelectrice
31 juillet 2014
Quand les Editions La lune sur le toit m'ont proposé de découvrir ce roman qui est caractérisé comme étant noir, jouissif et amoral, j'ai eu envie de me laisser tenter car ces trois adjectifs me plaisaient beaucoup.
Finalement, même si je m'attendais à un roman beaucoup plus sombre, j'ai, dans l'ensemble, passé un bon moment.
Ce roman se lit vite et on se laisse entrainer par l'histoire car on a envie de découvrir ce qui lie nos trois personnages.
En parlant des protagonistes, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher à la personnalité de Jean pendant une bonne partie de l'histoire. Je me suis ennuyée en sa compagnie et je ne voyais pas trop comment il allait évoluer. Heureusement, à partir du moment où certaines révélations commencent, cet ennui est passé.
Par contre, Yan et John m'ont complètement captivée, j'ai adoré les suivre et comme, à chaque chapitre, on alterne entre les personnages, ce sont eux qui m'ont permis d'oublier mes difficultés avec Jean.
Je tire mon chapeau à l'auteur pour cette magnifique finale car je ne l'avais vraiment pas vue venir et elle m'a complètement scotchée et je pense que je me laisserais tenter par « Génération H » et « Pangée ».
Je terminerais par vous dire à quel point j'ai apprécié le côté musical de cet ouvrage. Quand on aime la musique, c'est tellement agréable qu'un livre puisse nous mettre une chanson en tête.
Bref, même si ce roman n'est pas aussi noir que je l'avais espéré, je ne regrette pas de m'être laissée tenter surtout avec une telle finale.
Lien : http://lestribulationsdunele..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Publikart
20 mars 2016
Voilà une nouvelle sortie de roman, qui aura lieu le 1er février 2014, pas comme tout le monde. Mais avec Alexandre Grondeau comme auteur, on n'est pas vraiment étonné. On se souvient de son dernier livre : Génération H, que nous avions chroniqué. Un livre très original qui connaît un réel succès (5000 exemplaires déjà vendus) et qui est même en train de devenir un festival de musique !
Lien : http://publikart.net/selecti..
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (1)
Actualitte03 juin 2014
L'ouvrage n'est pas désagréable à lire, loin s'en faut. L'écriture est fluide, rapide. Mais là où le bât blesse, c'est que le décor est mal posé. Les personnages principaux sont caricaturaux, les secondaires sont survolés et on a du mal à rentrer dans l'imaginaire que le roman devrait réveiller.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
choupinette91choupinette9122 février 2014
Ce ne sont pas les plus forts qui survivent, ni les plus riches qui sont les plus heureux, mais bien les hommes capables de s'ajuster aux aléas de la vie sans perdre de vue que seul leur épanouissement personnel comptera à la fin. En te disant cela je ne suis ni cynique ni aigri, je suis conscient de l'avoir compris trop tard.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Alexandre Grondeau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Grondeau
JJDA - Alexandre Grondeau - Génération H, L’invité du 04/02/2013
autres livres classés : société de consommationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
947 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre