AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2366390599
Éditeur : Les Editions Valentina (30/11/2013)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Toujours prisonnière de la Malédiction des Esperanza, Hélène est au pied du mur.Cybèle a enlevé David, et pour le sauver, la dauphine, future reine des enchanteurs, n?aura d?autre choix que d?affronter sa cousine, devenue un monstre de pouvoir, façonnée par la magie.Lorsque la lutte survient, Hélène se rend compte qu?elle pourrait bien perdre plus que sa vie, qu?on pourrait lui retirer ce qui fait désormais partie d?elle : sa magie. Mais Cybèle est enragée, déc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lire-une-passion
  16 janvier 2016
RISQUE DE SPOILERS DU TOME 1 !
Je ne vais pas vous le cacher, ce livre je le connais depuis maintenant quelques années et ce n'est que la troisième fois que je le relis, mais la première en tant que simple lectrice. de ce fait, je connaissais déjà l'intrigue et ce qu'il s'y passait, mais ça n'a en aucun enlevé mon bonheur de retrouver cet univers et de me rendre compte que tous ces personnages m'avaient manqué ! Ainsi que l'humour et la dérision qui s'en dégage, malgré ce second opus plus sombre que le premier.
Nous retrouvons donc Hélène, toujours affublée de son masque, qui lui interdit la parole, jusqu'à ce qu'elle trouve son élu, l'Agneau-Loup. Cybèle, sa cousine, a enlevé son petit frère David, et si Hélène ne lui donne pas ce qu'elle veut, ce dernier mourra, suite au poison qui s'est infiltré dans son sang. Elle n'a que quelques heures pour le sauver, mais Cybèle est prête à tout pour parvenir à ce qu'elle souhaite, au risque de faire des victimes autour d'elle. Lorsqu'enfin elles sont face à face, Hélène se rend compte qu'elle pourrait perdre plus que sa vie : sa magie. Celle qui fait ce qu'elle est aujourd'hui. Mais l'Agneau-Loup change la donne, et au premier regard, Hélène sait que c'est celui qu'elle attend. Mais qui est-il et pourquoi ne veut-il pas se montrer ? Cacherait-il quelque chose d'horrible ? Quel est ce secret qu'il ne veut dévoiler ?
Si l'intrigue principale est tournée vers cette découverte de l'Agneau-Loup, il n'en est pas moins que l'auteure arrive à inclure des sous-intrigues qui nous tiennent tout autant en haleine. Accompagnée de son fidèle chat Fasolasi, elle se rendra vite compte que Cybèle n'est pas la menace la plus dangereuse qu'elle puisse combattre. Non, loin de là. En plus de cela, elle n'est pas la seule à mettre sa vie en danger, la Société des Enchanteurs est étroitement liée à elle.
Je dois dire qu'encore une fois, j'ai été charmée par ce second tome. Bien que le côté sombre soit bien présent et que Hélène soit de plus en plus torturée entre ses rêves et la réalité, l'auteure parvient à atténuer tout ce mal par l'humour qui est présent à chaque page. Que ce soit par les pensées d'Hélène ou encore les échanges avec ses amis, nous ne sommes pas épargnés, et nous ne pouvons pas nous empêcher de glousser tout le temps. Mon coup de coeur personnage va évidemment à Fa, le chat si particulier, qui a le don de la parole. Son cynisme et son sarcasme sont une vraie bouffée d'air frais et ses échanges avec sa maîtresse sont tous plus drôles les uns que les autres !
La relation qu'entretient Hélène avec Tino est aussi très belle. On voit qu'ils sont faits pour être ensemble, et que lorsqu'ils sont séparés, ce manque se fait très présent. Malgré la menace de l'Agneau-Loup qui se fait de plus en plus présente, ils vivent leur amour au grand jour, au risque d'être séparés par la suite. Ses meilleurs amis sont aussi évidemment là pour la soutenir et lui faire prendre les bons choix. Bien qu'elle soit autonome et têtue, ils arrivent presque tout le temps à lui faire comprendre que ce qu'elle choisit de faire n'est pas toujours la meilleure solution pour réussir.
J'aurais encore tant de choses à vous dire sur ce second tome, mais il est aussi truffé de révélations qu'il est impossible de spoiler ici, au risque de vous gâcher la surprise. Tout ce que je peux vous dire, c'est que cette saga est à découvrir, pour l'imagination de l'auteure, l'humour et l'intrigue qui tient en haleine jusqu'au bout.
En résumé, un second tome qui ne m'a pas déçue, loin de là. L'humour, l'intrigue et les personnages tiennent la promesse de nous faire passer un bon moment, avec des moments de doute, de tristesse, de colère ou encore de bonne humeur. Un dyptique que je vous conseille donc très fortement !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszs
  12 février 2018
J'avais beaucoup aimé le premier tome (ma chronique ici) ce qui m'a donné envie de découvrir la suite. Je remercie Sylvie ainsi que la maison d'édition Anyway pour cet envoi numérique.
La couverture est toujours aussi belle et représente Hélène avec son masque si magnifiquement décrit. J'avoue que j'avais un peu oublié l'histoire, il faut dire que je lis beaucoup, mais cela m'est revenue très vite.
Nous avions laissé Hélène dans une mauvaise position à la fin du premier tome et elle va devoir se battre. Une fois n'est pas coutume. Après avoir appris à contrôler un minimum sa magie, elle va devoir l'utiliser à bon escient pour sauver celui qu'on lui a arraché. le combat avec Cybèle lui ouvrira les yeux mais surtout lui apportera une nouvelle vision de celui qui doit être sa moitié : l'agneau-loup. Tout cela n'est rien comparé à l'épreuve qui l'attend.
L'histoire continue sur la fin du premier, pas de saut dans le temps à proprement parler. Hélène doit trouver une solution pour sauver celui qui a été enlevé et empoisonné au passage. N'oublions pas qu'elle a toujours son masque et donc doit se débrouiller par l'intermédiaire de son garde du corps chat Fasolasi pour se faire entendre. Sa cousine Cybèle est prête à tout pour obtenir LA magie, quitte à tuer. Un combat sans merci va donc s'enclencher. Mais ce n'est pas le plus important dans l'histoire. Car les ennuis ne font que commencer pour Hélène qui va devoir se battre éveillée mais aussi dans son sommeil.
J'ai bien aimé savoir ce qui se tramait dans sa globalité. Voir jusqu'où l'auteur peux aller pour enfoncer ses personnages. Ou au contraire les aider d'une quelconque manière. LA magie est toujours aussi puissante, voire plus puissante. La société des Enchanteurs comprend de nombreux membres qui ne sont pas tous des partisans de la nouvelle royauté qui risque de se mettre en place. Mettre des obstacles dans les rêves jusqu'à rendre physique certaines blessures est un point que j'ai beaucoup aimé. Rien n'est facile et le peu de bonheur qui peut se faufiler doit se mériter. L'intrigue est sympathique et la magie est capable de faire beaucoup plus que des tours de passe-passe ou même de sortir une colombe de son chapeau.
Concernant les personnages, Hélène reste Hélène, même si la couronne est proche. Elle murit malgré tout et apprend de ses erreurs, mais aussi à penser comme un dirigeant. Ne mâchant pas ses mots. L'agneau-loup était prévisible, surtout que l'auteur donne beaucoup d'indication qui m'ont fait trouver qui s'était quasiment du départ de ce second tome. C'est agréable de se rendre compte que je ne me suis pas trompée. Cet agneau-loup cache de sombres secrets. Son passé le hante et lui fait honte. le côté lumineux et le côté ténébreux vont s'affronter violemment. Et tous ne vont pas s'en sortir.

Fa est un personnage que j'apprécie beaucoup, même s'il se lèche très souvent. Il est sarcastique, cynique, mais par dessus tout c'est un ami véritable. J'ai beaucoup aimé Celestino également pour les deux côtés qui sont en lui. Il n'est pas celui qu'il prétend être et n'est pas non plus celui qu'il est. Ce protagoniste est vraiment très intéressant et on le découvre de plus en plus dans ce second tome. le Prince Arthur m'a paru un gamin par moment, cela est étrange lorsque l'on sait quelle fonction il a. Et sinon j'ai adoré sa soeur et Anoiraud. Ces deux-là sont vraiment impayables !
Par contre j'avoue que j'ai trouvé certains points qui m'ont déplu, contrairement au premier tome. Hélène ne cesse de parler au lecteur en faisant des "blagues". Au début c'est plutôt sympa, mais quand il y en a autant qu'il y a dans ce livre, j'en ai eu assez. C'est beaucoup trop pour ma part et en plus la plupart ne m'ont pas fait rire. Ensuite il y a le fait qu'entre Hélène et Tino c'est toujours les mêmes gestes, j'ai trouvé répétitif leur histoire. Puis l'histoire avec Cybèle, je l'ai trouvé trop courte, comme si ce n'était qu'un détail à supprimer pour passer à autre chose. J'aurai aimé qu'il y ai plus d'éléments, un peu plus de récit. Et enfin je n'ai pas du tout compris pourquoi le Prince Arthur avait été mis dans cette position, vis-à-vis de notre héroïne car je n'ai pas trouvé que cela apportait quelque chose.
En conclusion, c'est une histoire qui a vu de nombreuses épreuves pour nos personnages principaux. Beaucoup d'actions, des rebondissements sympathiques, quelques scènes trop courtes. Par contre le côté "vous voyez, vous comprenez" en parlant au lecteur était de trop pour ma part.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-masque-du-silence-livre-2-charlene-gros-piron-a136565608
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57
  24 février 2018
La plume de Charlène Gros-Piron est un régal. Entre fluidité, addiction et dérision, on ne fait qu'une bouchée de ces 494 pages.
J'aime tellement son écriture, son humour, la façon peu commune qu'elle a de nous raconter cette histoire et le fait qu'elle ne cède aucunement à la facilité. Son univers est riche, travaillé, ses personnages sont soit très attachants, soit manipulateurs, prétentieux, narcissiques et pervers comme on en rencontre peu (heureusement d'ailleurs). Je m'y suis immergée complètement et suis passée par toutes les émotions possibles et inimaginables. D'ailleurs pour être tout à fait honnête, je ne suis pas sure de la remercier tant que ça au final. Elle m'a rendu totalement chèvre avec cet Agneau-Loup et mon coeur a eu des ratés à plusieurs reprises. Elle prend un malin plaisir à nous manipuler et nous torturer à sa guise. Elle qui paraît si calme et douce, je peux vous certifier qu'en ce qui concerne l'écriture elle est loin, mais alors à des années lumières de l'image qu'elle renvoie. C'est une sadique de première et vous pouvez remplacer son visage d'ange 😇par celui du pire des démons 😈.
Je crois que j'aime autant l'auteure que je peux à la détester à d'autres moments, même si je reconnais que j'ai aimé vivre cet enfer. Moi masochiste? Absolument pas. Bon peut-être un petit peu mais uniquement pour la lecture 😉.
L'histoire et dynamique, intense et je dois dire que pour le coup, je n'aurais pas été contre quelques passages un peu plus lents pour pouvoir respirer à plein poumons avant d'être à nouveau submergée d'émotions. Je n'ai absolument pas eu le temps de m'ennuyer, Charlène jongle entre actions, révélations et ressentis pour mener sa barque avec brio et nous tenir en haleine, ce qui n'est pas forcément aisé vu la taille de ce bébé.
Et enfin, mention spéciale à la citation suivante qui provient de ma chanson préférée, de ma comédie musicale préférée et interprétée par mon chanteur préféré :
"Est-ce que comme moi, sur vos épaules, vous sentez la mort qui vous frôle?"
Chanson J'ai peur de la comédie musicale Roméo et Juliette, de la haine à l'amour (2000) chantée par Damien Sargue.
En gros, un second tome encore meilleur que le premier. Un suspense insupportable, plusieurs intrigues menées de front et de façon intelligente, subtile et prenante. Aucun temps mort, des rebondissements à vous faire perdre la tête sans pour autant perdre le lecteur ou donner une impression de trop. Je trouve que cette histoire est menée parfaitement, tout y est dosé pour ne pas tomber dans l'extrême et nous donner envie de poursuivre pour voir où cela va nous conduire. Des personnages qui m'auront fait vivre tout un tas d'émotions et un humour qui m'aura fait exploser de rire à plusieurs reprises.
Lien : http://temps-pour-elle.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lizzoneimaginativeetlitteraire
  26 janvier 2018
Le premier livre nous laissait avec beaucoup de questions mais aussi plusieurs menaces!
Tout d'abord, la vilaine Cybèle qui est prête à tout pour tuer sa cousine, même sans prendre à ses proches. Hélène va donc se mesurer à elle. Nous assistons à une montée en puissante et une nouvelle maîtrise de ses pouvoirs par notre Dauphine.Elle est toujours aussi têtue mais accepte la magie et devient de plus en plus douée.
Mais si seulement il n'y avait que Cybèle qui en veut à la vie d'Hélène!!! Quand on est amené à régné on est forcément la cible idéal et Hélène va en faire les frais! Il n'y a pas énormément de surprises quand aux vilains de l'histoire, mais ils vont vraiment faire du mal sur leur passage et donner du fils à retordre à Hélène qui heureusement peut toujours compter sur ses amis, sa garde et ... l'agneau-loup!
Et oui, tel un prince sur son cheval blanc, il vient sauver sa belle. Plutôt charmant non? Mais il y a Celestino! Hélène s'en retrouve toute chamboulée! Et nous, parfois agacé par cet élu qui semble un peu trop sûr de lui et possessif par moment!
Je vous laisse découvrir l'identité de ce futur roi... pour ma part je n'ai pas été trop surprise ni part qui c'est ni par le péril qu'il entraîne.
Charlène a ce don sadique d'ajouter toujours de nouveaux barrages sur la route de ses personnages. Oui elle est sadique et a même failli me faire pleurer!!! Et oui, il y a de l'action et de des émotions! On ri, on est triste, on doute, on a peur, on a envie de taper sur des gens! Bref nous ne restons pas indifférents aux aventures d'Hélène!
J'ai retrouvé un peu le style des Originels dans le fait que notre héroïne met du temps à chercher une solution contre le fléau qui menace son Royaume tout en continuant à vivre et partager des moments agréables (ou pas) avec son entourage, mais la résolution arrive tardivement et peut-être un peu trop facilement à mon goût. Ce qui ne retire pas les scènes de combats, de souffrances!
Les personnages sont attachants (parfois trop), et d'autres vraiment détestables! On a vraiment plaisir à les voir évoluer. de nouvelles relations se forment, d'autres en sont aux prémices, certaines connaissent des rebondissements plus ou moins passagers... C'est un peu les petites histoires légères qui agrémentent la grande histoire semée d'embûches, la touche légère qui fait du bien ;-) Sans oublier l'humour omniprésent de Charlène qui nous implique toujours dans le livre.
Lien : http://lizzoneimaginativeetl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Velandra
  02 août 2015
C'est une très belle histoire avec une très belle morale (mais pas moralisatrice nuance) et beaucoup d'humour. Cette auteure a une plume très fraîche et très agréable à lire, c'est un joli conte moderne. Ce deuxième tome clôt parfaitement cette aventure avec pour seul regret : déjà la fin ?
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 février 2018
M’accroupir alors que je venais de me relever me demanda un effort douloureux, surtout pour mon épaule, afin de garder un semblant d’équilibre, et je posai une main au sol dans ce dessein. Vous savez bien que j’ai tendance à ne pas très bien m’entendre avec les lois de la gravité.

L’Agneau-Loup s’avança et posa son nez au creux de mon cou. À son contact, je frissonnai, et mon cœur se mit à battre plus vite. Son souffle se pressa contre ma peau fragile. Chaud. Rassurant.

Une vague de chaleur douce, à l’instar du miel liquide, se répandit en moi, plus insistante sur mon épaule, spécialement ma blessure. Mon partenaire me soignait et procédait à un échange d’énergie, ou plutôt un transfert, puisque je ne pouvais lui en fournir quasiment aucune. J’avoue que ce geste avait quelque chose de très intime. Cela dura le temps d’une dizaine de respirations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   24 février 2018
Est-ce que comme moi, sur vos épaules, vous sentez la mort qui vous frôle?"
Oui, j'avais peur. Peur à en mourir.
David n'étais certes pas un ange, mais il en avait le cœur, et ne méritait absolument pas de mourir. Et, je ne pouvais pas le sauver.
La chanson se termina et je me dirigeai rapidement mais sans assurance sur le bord de la piste. Non, je n'avais plus de haine, de colère, du moins plus autant que deux heures auparavant.
Je fis deux pas hors de la scène avant de m'écrouler en éclatant en sanglots sur le sol. L'impuissance est la pire des souffrances, la dague la plus mortelle. À genoux par terre, je me pris ma tête entre les mains, et laisser librement ma peine éclater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   24 février 2018
Je ne me sens pas prête pour cette relation que tu désires, et je doute sincèrement l'être un jour", admis-je en sentant la faiblesse de mes propos. Même s'il me paraît indéniable que tu provoques déjà chez moi des sentiments...confus.
Tu es déjà prête, tu l'as toujours été... Nous nous attendons depuis le commencement. Je suis capable de te faire ressentir des choses, au plus profond de ton cœur, qu'aucun autre homme ne pourra jamais te faire éprouver. Exactement comme l'inverse, d'ailleurs. Tu pourrais me rendre fou d'un souhait, d'une désir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   24 février 2018
La tentation d'ouvrir une paupière, juste un petit peu, se montra étonnamment puissante, mais je tins bon. Après réflexion, j'aurais peut-être dû céder. Il ne m'aurait pas surprise, de la sorte. Enfin, pas tant que ce fut le cas. Et non, je n'aurais pas fait exploser quoi que ce fût! Du moins, pas que je m'en souvienne. Comme je n'ai pas de passoire à mémoire, on va dire que j'ai raison. Pourquoi? Je suis la protagoniste, je vous rappelle. J'ai toujours raison. Bon, d'accord. Pas toujours, mais presque!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 février 2018
Ma timbrée de cousine me remit sur pieds en me tirant part les cheveux, et elle me plaqua à nouveau contre un mur en me cognant l’arrière de la tête contre la paroi. Je vis danser les étoiles, mais retins mes larmes et serrai les dents. Malgré toute humiliation, toute souffrance, je devais rester forte.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : comédieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13749 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre