AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360402557
150 pages
Artège (15/04/2014)
4.14/5   22 notes
Résumé :

Depuis des années qu'il rencontre et écoute des jeunes, l'abbé Grosjean les connaît bien. De son expérience d'accompagnement et de ses conférences, il a recueilli le meilleur pour répondre à toutes leurs questions sur la construction d un amour vrai. Ni cours de morale, ni code de conduite, ce livre veut transmettre aux jeunes de 15 à 22 ans des convictions qui font grandir et encouragent, pour se préparer à aimer. Un ouvrage indispensable également pour tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Judithbou
  13 décembre 2015
"Il va encore nous dire de ne pas coucher avant le mariage !" Dans l'introduction, l'abbé nous prévient que ceci n'est pas tout le message de l'Eglise sur l'amour et le mariage. Et pourtant en substance, son livre aimer en vérité parle avant tout de chasteté avant le mariage. Seulement, il m'a semblé qu'il le faisait de manière intelligente, et drôle et ouverte. Pas d'interdit, ni de ligne rouge, seulement le fait de maîtriser son corps pour un idéal plus grand que ce que la société nous propose.
Au delà, du style fluide, franc, sans détour, je tiens d'abord à souligner ce qui m'a interpelé positivement dans ce petit livre hyper facile à livre :
La distinction proposée entre Sincérité et vérité
" Nos générations baignent dans le règne de la sincérité. Elle est bien souvent le seul et unique critère pour déclarer que ce que nous faisons est bien"
"la grande majorité est d'accord pour reconnaître que " choper" comme ça, un peu salement pour un soir, n'est pas très honorable. À défaut d'être gêné, on n'est pas vraiment fier. Mais dès qu'on invoque un peu de sincérité, cela semble suffire à tout justifier"
La distinction entre être amoureux et aimer :
"Que peut vouloir dire "être amoureux" ? On est ici dans l'ordre du ressenti et donc de la sincérité. On est amoureux quand on ressent sincérement une attirance mystérieuse et belle pour une personne. "(...)
"Si on ne maîtrise pas toujours ce que l'on ressent, le sentiment amoureux peut aussi être très fluctuant. On peut, par exemple, être sincérement amoureux pendant six mois de l'un ou de l'autre, et reconnaître avec la même sincérité au bout de six mois que c'est un(e) autre qui finalement nous attire."
"Etre amoureux est de l'ordre du ressenti. Aimer est de l'ordre de l'engagement libre de la volonté. Aimer c'est choisir d'aimer; c'est vouloir aimer."
"L'amour est la volonté qui s'engage. " Oui, je le veux"
Des conseils souvent drôles pour vivre la chasteté.
Pour les points faibles de cet ouvrage je relèverai :
Le fait que le padre ne propose pas de définition du terme "Pureté" qu'il emploie assez souvent. La pureté est la Qualité d'une chose qui est pure et sans mélange ... hors je ne pense pas qu'il existe de pureté physique.... la pureté n'existe pas dans les hommes et dans les femmes, mais seulement parfois dans leurs intentions. La pureté physique, pour moi c'est le vide. Seul le vide est sans mélange... alors bon, je pense que pour la sexualité, il vaut mieux parler de chasteté qui est elle même différente de l'abstinence.

La chasteté signifie l'intégration réussie de la sexualité dans la personne. La chasteté, ce n'est pas le fait de ne pas avoir de rapports sexuels, c'est le fait d'adapter sa sexualité à sa situation (fiançailles, mariage, vie consacrée...) dans le respect de soi et de l'autre.
Le fait que l'abbé zappe un peu l'homosexualité... autant ne pas en parler si on a rien à dire sur le sujet.
Le fait que sur la fin du livre, l'auteur fasse des généralités sur les filles et les garçons... les garçons seraient paresseux et les filles seraient compliquées... moi je suis paresseuse et compliquée... je dois faire partie du troisième sexe !
En conclusion, j'ai quand même envie de dire chapeau l'abbé ! Rares sont les prêtres capables... de se mouiller sur un sujet aussi délicat que la sexualité. le livre s'adresse au 15-22 ans, moi je ne suis plus vraiment dans la cible mais je crois que j'aurais aimé entendre, adolescente, ce discours. J'imagine bien que tout le monde ne partagera pas les idées du "padre" en la matière. Chrétiens, pas chrétiens ... je pense que ce que l'Eglise a à nous dire sur la sexualité vaut le coup d'être entendu. Que ce qu'elle enseigne n'est pas dépassé. Au contraire, l'Evangile n'a jamais été rejoint... parce qu'idéal, absolu... On se plante souvent mais l'important c'est de continuer à cheminer.
" Au soir de votre vie, le Seigneur ne comptera pas le nombre de fois où vous êtes tombés, il comptera le nombre de fois où vous vous êtes relevés "
Un mot pour finir sur l'auteur : l'abbé Pierre-hervé Grosjean est prêtre du diocèse de Versailles, très présent sur le net par le biais des réseaux sociaux et par les articles de fond du site http://www.padreblog.fr/
Un homme très médiatique, hyper à l'aise à l'oral, que l'on voit pas mal à la télévision. Un prêtre de terrain qui est de tous les combats catholiques.
Une voix catholique française qui envoie du pâté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
Soleney
  23 juin 2014
Que penser de ce bouquin ?
En résumé, c'est la conception de l'amour, du sexe, du mariage, de la fidélité, du respect de l'autre par un prêtre. Oui, je comprends que ça puisse en rebuter plus d'un. Car au fond, « qu'est-ce qu'ils y connaissent, eux, à l'amour ? Il va encore nous dire de ne pas le faire avant le mariage ».
Oui, mais voilà, ce n'est pas tout à fait le message auquel on pourrait s'attendre. Pour commencer, l'auteur insiste beaucoup sur le fait que c'est SA vision des choses, que ce n'est en AUCUN CAS une ligne de conduite, et que ce livre a pour seule et unique vocation de pousser les jeunes (et pourquoi pas les vieux) à réfléchir sur le sujet. Que représente l'autre pour moi ? Comment je peux montrer que je l'aime et pourquoi ? Que serai-je capable de faire pour elle/lui ? Qu'est-ce que le respect de l'autre ? Pourquoi c'est si important pour les cathos de ne pas le faire avant le mariage ? Pourquoi le mariage a autant d'importance quand on est catholique ?
Au final, ce que dénonce Aimer en vérité, c'est qu'avec la société de consommation, on veut tout, tout de suite. Tout tourne autour de nous ! L'être humain se montre de plus en plus égoïste, en particulier dans sa relation aux autres. C'est comme ça que beaucoup de jeunes garçons brisent les coeurs de jeunes filles, c'est comme ça que nombre de personnes couchent le premier soir (alors qu'ils ne connaissent finalement rien de l'autre. En y réfléchissant, c'est juste de la consommation de plaisir et de la consommation de l'autre. Comment peut-on se donner – tout donner – à autrui sans le connaître ? Comment peut-on tout lui prendre et être honnête avec soi-même ?), que plusieurs garçons imposent à leurs copines de coucher parce qu'ils ne peuvent plus attendre… On ne sait plus contrôler les pulsions qui nous habitent et finalement on en devient esclaves. Alors qu'il n'y a rien de plus triste que de donner son corps trop facilement. C'est ne le considérer que comme un outil pour prendre du plaisir, et non comme une partie de moi que je donne à l'autre en signe d'amour. Ça laisse des traces. Des blessures. Et ce que l'on a tendance à oublier, c'est que le corps aussi a une mémoire.
Ce petit bouquin se lit très facilement et très rapidement. Grosjean a un style simple et clair qui va direct à l'essentiel. de temps en temps, il sort quelques anecdotes pour illustrer son propos – car les jeunes, ça il connaît ! Lui-même n'est pas très âgé et il a passé des années à s'occuper d'eux au travers d'aumôneries, de pèlerinages, de confessions, etc.
Je n'ai pas toujours été d'accord avec son argumentation, mais dans l'ensemble je trouve que sa réflexion se tient. On ne peut pas prendre l'amour à la légère, puisque c'est la chose qui pourrait nous apporter le plus de bonheur, mais aussi nous blesser le plus profondément – et blesser l'autre plus cruellement encore. Ce que l'abbé déplore aussi, c'est que beaucoup de personnes passent pour des coincés à vouloir prendre ce sujet trop sérieusement – et là, je suis d'accord avec lui.
Je reproche pourtant à ce livre plusieurs choses, et notamment sa vision un peu utopiste de l'Église, qui « nous aime tant qu'elle ne peut nous mentir », qui ne veut que notre bien, etc. L'Église étant avant tout une institution, ça me paraît quand même compliqué. Tout le monde ment, qu'on le fasse exprès ou non. Et les institutions encore plus, c'est bien connu. L'autre défaut est que c'est un dialogue qui n'est possible que si on croit au grand Amour. C'est une vision très positive de la chose, et peut-être trop pour certains (je connais des amis dans ce cas).
Mais au final, j'ai passé un bon moment à lire Aimer en vérité. L'écriture de Pierre-Hervé Grosjean est fluide et agréable. Ce qu'il a à dire prête à réfléchir et est intéressant à connaître (un avis assez étonnant). Je pense que c'est un livre qui ne s'adresse pas qu'à des cathos, mais aussi à des personnes qui souhaitent voir une nouvelle vision de l'amour. Ou aussi des curieux, tout simplement :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Claire_Qln
  29 septembre 2021
Un excellent petit ouvrage, tout à fait abordable, qui se lit très bien et résume en quelques pages, à destination des jeunes, l'essentiel du message de l'Eglise sur l'amour et la sexualité.
Ni pédant ni moralisateur, ce livre propose un chemin exigeant mais ô combien vrai et respectueux de la grandeur de l'amour ! A défaut de convaincre, ou de prêcher des convaincus, n'importe quoi peut le lire et y piocher quelques bons conseils pour réussir sa vie amoureuse. Catho ou non catho, le livre ne parle tant de religion que cela, finalement, et il est tout à fait lisible par un jeune athée qui cherche à donner du sens à ces sentiments qu'il est beau et bon d'éprouver.
A mettre entre toutes les mains !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JudithbouJudithbou   12 décembre 2015
Le premier malentendu à lever est que sur le sujet de l'amour et du sexe, l'Eglise n'aurait à proposer qu'une longue liste d'interdits. Il suffit de voir la tête que font les élèves de terminale à qui la directrice du lycée annonce qu'un prêtre vient faire une conférence sur la sexualité ! Certes, ils vont peut-être éviter deux heures de maths, mais cela ne les empêche pas de soupirer intérieurement : "Il va encore nous dire de ne pas coucher avant le mariage !" Voilà pour l'immense majorité, résumé de façon lapidaire, tout le message de l'Eglise sur l'amour :"pas le droit de coucher avant le mariage "!
Je n'exagère rien. Il n'y a rien de plus destructeur que ce cliché d'une Eglise qui ne proposerait qu'une liste d'interdits, un code de la route de l'amour et du sexe : "ça c'est péché, ça c'est péché, ça aussi c'est péché...ça tu as le droit ça c'est péché. Aucune perspective encourageante, uniquement des lignes rouges à ne pas dépasser ou des péchés à ne pas faire. C'est dramatique ! Car une chasteté qui n'est que frustration et ennui est intenable. Une morale qui n'indique que des lignes rouges est décourageante. Epuisante, même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SoleneySoleney   24 juin 2014
Nous avons soif d'un bonheur vrai, nous sommes tellement heureux d'y parvenir en aimant. Mais cette quête est difficile : nous y faisons l'expérience de notre fragilité et de notre capacité à faire le mal. Expérience de notre égoïsme qui vient se mêler à nos plus belles aspirations. Expérience de notre difficulté à discerner et de notre facilité à nous auto-justifier. En fait, nous sommes tous des pauvres en amour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SoleneySoleney   24 juin 2014
Quand un gars ou une fille vient me voir pour me confier qu'il ou elle est amoureux(se), je devine rien qu'à sa tête qu'il ou elle s'attend à des reproches ! Pourtant, si on vient m'en parler, c'est d'abord qu'on me fait confiance ! Mais même dans ces moments-là, on reste persuadé que le regard du prêtre va d'abord juger et condamner.
Commenter  J’apprécie          20
tessaflotessaflo   21 juin 2014
"Ce livre aura atteint son objectif, non pas s'il est lu jusqu'au bout, mais s'il vous donne envie de poursuivre la réflexion par vous-mêmes, s'il sème en vous ce désir de rechercher le vrai, le juste, le bien dans ce que vous faîtes, au delà du désir immédiat. Désir qui n'est pas forcément mauvais, sans doute souvent bon, mais qui a besoin d'être soumis à discernement... si vous voulez être libres!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SoleneySoleney   24 juin 2014
Une chasteté qui n'est que frustration et ennui est intenable. Une morale qui n'indique que des lignes rouges est décourageante. Épuisante, même.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Pierre Hervé Grosjean (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Hervé  Grosjean
Donner sa vie, de Pierre-Hervé Grosjean
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1565 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre