AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330117375
336 pages
Éditeur : Actes Sud - L'an 2 (15/01/2019)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Premier volume de "Révolution", une trilogie sur la Révolution française, "Liberté" ressuscite 1789 en se promenant dans tous les étages de la société. Une fresque grandiose, brassant de multiples personnages et qui totalisera près de 1000 pages. Un livre-événement, par les auteurs d'"Eloi".
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  01 mai 2020
♫Le despotisme expirera
La liberté triomphera
Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira
Nous n'avons plus ni nobles ni prêtres
Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira
L'égalité partout régnera
L'esclave autrichien le suivra
Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira
Et leur infernale clique
Au diable s'envolera
Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrates à la lanterne !
Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrates on les pendra !♫
Chant des Sans-Culottes -1790-
--------♫--♫--♪--♫--♫--♪--♫--♫--♪--♫--♫--------
Nous expliquer le Pourquoi, le Comment
Justifier les Massacres, Violences, Débordements
Le refus d'un arbitraire
Plus de Vindicte populaire
Redingote Vs sans culotte
Sur la fin d'un siècle dit des Lumières
Grouazel & Locard, à la Lanterne enfin nous éclairent
Une Révolution s'est accomplie
La Liberté a un Prix
Angoulême- Fauve d'Or - 2020
Le sacrifice n'est pas Vain

Commenter  J’apprécie          930
Foxfire
  26 août 2019
C'est avant tout la couverture qui m'a donnée envie de lire ce 1er tome d'une série consacrée à la Révolution Française. Il faut dire que ce visuel est d'une puissance graphique incroyable. Se laisser séduire par l'emballage a parfois du bon, « Liberté » est une vraie réussite, une très bonne B.D historique.
Le scénario est très intéressant et très bien mené. Locard et Grouazel font preuve d'ambition mais pas de prétention. Ils proposent un récit qui combine habilement Histoire collective et destinées individuelles. le ton n'est jamais professoral et pourtant on sent que les auteurs se sont énormément documentés pour proposer un récit très juste et très crédible.
Le dessin sert parfaitement le scénario. Comme le sujet traité, le dessin est dense, les cases fourmillent de détails. Les styles des deux dessinateurs se marient de façon très harmonieuse, il n'y a pas de ruptures brutales, le passage de l'un à l'autre est fluide.
Cette trilogie commence fort bien. « Liberté » est une B.D belle et passionnante. J'attends maintenant avec impatience la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Alzie
  08 janvier 2020
Très beau travail graphique à quatre mains de Grouazel et Locard avec des planches en demi-teintes et des nocturnes superbes avalant ombres et silhouettes. le regard se perd à l'ouverture dans la violence des premiers troubles qui enfièvrent les faubourgs de la capitale alors que les Etats Généraux ne sont pas encore ouverts à Versailles : des bruits contradictoires ont couru dans Paris sur la baisse des salaires chez Réveillon provoquant des émeutes à St Antoine que la Garde réprime immédiatement. Révolution raconte sans dogmes des trajectoires individuelles ignorées de la grande Histoire. C'est une vaste fresque populaire et sensible où s'entrecroisent intrigues et complots multiples dans un climat social et politique délétère minutieusement et très sérieusement documenté. On crie encore ici et là “Vive le roi” ou “Vive Necker” dans les bulles quand débute le volume alors que la disette et la colère contre les spéculateurs de la faim gronde partout, que les débats et les joutes oratoires vont bientôt enflammer la salle du Jeu de Paume, que la soldatesque se masse à la périphérie de Paris, que courent les plus folles rumeurs et les libelles les plus désastreux... le dessin parfois frénétique et le scénario suggèrent toujours les événements majeurs sans faire de référence explicite aux dates dont toutes les mémoires conservent peu ou prou la chronologie explosive. Comme une respiration bienvenue dans la furie générale d'un album sous tension chaque début de chapitre (il y en a onze) recadre “en off” les événements grâce aux souvenirs écrits d'un voyageur Anglais fictif, Nathanaël Pym, témoin extérieur à la Révolution et devenu l'ami de l'un des deux protagonistes bretons auxquels on s'attache vite, Abel de Kervélégan, que son scepticisme à l'égard des nouveaux faiseurs de constitutions siégeant à Versailles oppose fraternellement à son jumeau Augustin (qui a bien existé), député de Quimper élu du Tiers et farouche défenseur d'une représentativité qu'il appelle à se renforcer rapidement.
Révolution est un roman labyrinthique de trois-cent-vingt-sept pages où l'oeil peut s'égarer facilement dans des cases grouillantes et fourmillantes, à travers des mouvements de foule spectaculaires oppressants (chapitre VI et VII), où l'attention est sans cesse sollicitée et bousculée. S'y côtoient personnages fictifs et réels d'horizons distincts avec quelques figures historiques à l'occasion (Barnave, Lameth, Mirabeau, Marat, Cazalès, Robespierre...), évoluant dans l'atmosphère survoltée du Paris contrasté de la fin du dix-huitième siècle : aristocratique, industrieux et miséreux (dont Marie la fillette borgne de la première page fait partie) : Avenues élégantes, chiens errants et cochons vautrés sur le pavé, hôtels particuliers, carrosses et ruelles mal famées ou encombrées d'échoppes d'artisans ou de masures, attelages et charrettes, carrioles en files serrées aux barrières d'octroi, relégués et fous et folles de Bicêtre ou de la Salpêtrière. Mais Paris prête aussi son cadre topographique et architectural exceptionnel aux deux auteurs qui s'en saisissent ici magistralement pour faire exister l'oeuvre dans la ville – ses toits et ses ponts, ses boyaux souterrains, ses églises, une carte des faubourgs et le mur d'octroi offerte en double page, les Bains chinois (p. 68) ou le Café Amaury (Versailles) disparus aujourd'hui réapparaissent, la mairie d'avant le grand incendie de la Commune, le quartier du Palais-Royal etc.) Au tout début et à côté de Marie il y a aussi Louise désemparée, qui perd son emploi de servante et la famille de Sabournin, un étrange complotiste (qui ressemblerait presque à Éric Zemmour) éditeur d'une feuille de propagande “Le Lys ardent” et, plus loin un bel aventurier ancien disciple de Diderot rallié à la cause des émeutiers ; quelques autres figures, dames poissardes (Reine Audu) ou fort des halles, plus hautes en couleur, complètent une galerie dont le Tome 2 décidera de la suite du destin... La loi martiale brutalement proclamée par l'Assemblée clôt ce volume épique dont seule l'épaisseur pourrait être discutée, éternel débat, qui ne doit rien entamer de la curiosité à le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
talou61
  06 février 2020
Très belle Bande-dessinee méritant son prix au festival de la BD d'Angoulême 2020.
De l'émeute Réveillon (avril 1789) au vote de la Loi martiale (fin octobre 1789), en passant par la prise de la Bastille, la nuit du 4 août et le retour de la famille royale à Paris suite à la marche des Femmes vers Versailles, on suit les aventures du peuple parisien.
Ainsi que le film "un peuple et son roi" de Schoeller, les auteurs montrent comment un peuple devient révolutionnaire.
Suivi d'un article signé Pierre Serna très instructif :
"Au fond, une révolution n'est pas que la victoire d'un peuple, mais la victoire d'un peuple qui a su se montrer soit assez sûr de sa force, soit assez déterminé à employer la force pour que les représentants de l'ordre, soldats ou gardes, lèvent la crosse et passent du côté du peuple et obligent dès lors les autorités à composer avec de nouveaux interlocuteurs..."
Commenter  J’apprécie          230
TheFunkyFreshLibrary
  11 avril 2020
Je n'ai jamais étudié la Révolution Française. Napoléon non plus. Etrange, vu que ce sont de sacrés morceaux de notre Histoire, mais c'était toujours en fin d'année, et on passait donc entre juin et septembre de la prise de la Bastille à la révolution industrielle/guerre de 14, grosso modo. Et bien que j'aie toujours eu honte de ne rien connaître de cette période charnière qui a défini le monde tel qu'on le connait aujourd'hui, je n'ai jamais été me documenter seule. Flemme ? Manque de temps ? Pas très envie de creuser un moment qui a été très marquant pour ma famille, qui a vu quelques membres se faire pendre et décapiter ? Un peu de tout ça probablement.
En tout cas, quand j'ai vu que le Fauve d'or avait été attribué cette année à un duo d'auteurs pour une BD sur la révolution, je me suis dit « la bonne affaire ! » - une BD historique me tentant bizarrement plus qu'un que sais-je pour me détendre le soir.
Autant vous dire tout de suite que sans le bagage de culture générale nécessaire, j'ai été passablement perdue dans ce qui s'y passe. Car tout cela était bien sûr beaucoup plus compliqué que ce que j'avais appris (le peuple avait faim, en avait marre des inégalités : encouragé par l'Assemblée, il a pris la Bastille et décapité le roi. Tadaa !). Ici, les auteurs nous montrent ce qu'était Paris, loin du pouvoir et des décisionnaires. On suit des personnages, historiques ou fictionnels (des gens du peuple, de l'aristocratie, des députés), dans leur vie quotidienne, suivant de près ou de loin les événements quotidiens. C'est compliqué, c'est violent, c'est le foutoir. Les gens ont peur, complotent, s'énervent. Les puissants ne comprennent pas. Pour le peuple, il n'est plus question de survivre seul mais de se soulever ensemble. Sans organisation, sans leader, sans préavis, le soulèvement arrive, en plusieurs vagues enclenchées par des événements qui peuvent paraître mineurs et dérisoires pour le pouvoir mais sont des gouttes de trop pour les gens qui meurent de faim. de quoi rappeler beaucoup de crises récentes de par le monde, plus ou moins violentes, plus ou moins efficaces, mais partant toutes « d'en bas »
La force de cette BD, c'est ce scénario qui ne cherche pas à donner tous les détails historiques mais surtout à reconstituer une ambiance, aidé par des dessins très impressionnants. Les tableaux du Paris de l'époque, ses commerces, ses bords de Seine, ses campagnes, ses hauts lieux de rassemblement tels que le Palais Royal ou Versailles, sont dessinés avec force détails qui donnent une idée de comment cela pouvait être, Paris en 1789. J'ai eu un peu du mal à m'habituer au choix de n'utiliser que 2 à 3 couleurs dans chaque case, qui rend parfois les choses très confuses, notamment car on ne reconnait pas toujours les protagonistes de l'histoire. Mais finalement, c'est un choix efficace qui sert l'oeuvre car cela renforce l'impression de masses, de foules, de mouvement global, où l'individu n'est finalement que peu de chose.
Très intéressant donc (même si je pense la relire après avoir amélioré ma culture générale sur wikipedia), j'ai hâte de lire les deux prochains tomes !
Petit hommage aux éditeurs également, car c'est un bel ouvrage, lourd et beau, avec un choix de papier particulièrement agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
BoDoi   13 novembre 2019
Extrêmement bien documentés et soutenus par des lectures solides et le soutien d’universitaires de renom, les auteurs livrent une vision exhaustive et précise de la Révolution, en tentant de saisir toutes les nuances et toutes les perceptions possibles. [...] Une trilogie essentielle et somptueuse.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Telerama   06 mai 2019
Entièrement écrite et dessinée à quatre mains, cette trilogie choisit de battre en brèche les clichés sur la Révolution française. Cette période fondatrice de l’Histoire résonne ici étrangement avec le mouvement des Gilets jaunes.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   30 octobre 2019
- Ils s'imaginent le plus sérieusement du monde pouvoir promulguer le bonheur universel ! Et le pire, c'est qu'ils ont contaminé tout le monde avec leurs conneries. Je comprends maintenant pourquoi mes paysans de Saint-Yvi se prennent à jouer les ministres. Sérieusement ... est-ce que je donne mon avis, moi ?
- Je ne sais pas comment sont nourris vos paysans, mais pour ce que j'ai vu des campagnes françaises, je doute que le bonheur universel soit leur priorité.
- Vous exagérez, ils ne crèvent pas non plus de faim. Certains feraient même plutôt envie ...
- Et que pensez-vous des vrais ministres ? On les paye, eux, pour inventer chaque jour un nouvel impôt. Pour accabler les plus mal lotis de vos congénères, pour accaparer la moindre once de grain en spéculant sur une famine que vous niez avec beaucoup de mauvaise foi ... vous faites confiance à ces sangsues ?
- Non, non, évidemment, mais ...
- Vous trouvez normal qu'une bonne naissance soit l'unique mérite de la plupart des aristocrates ? Un mérite qui vous donne tous les droits et, dans les faits, pratiquement aucun devoir ? Vous ne pensez pas que le scandale doive cesser ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294
ninosairosseninosairosse   29 avril 2020
Après le massacre du gouverneur de Launay, sur le chemin de l'Hôtel de Ville, sa tête fut tranchée par un homme à l'allure singulière, étrangement coiffé d'un casque de dragon. Boucher de son état, le dénommé Desnot, qui avait ramassé son couvre-chef l'avant veille après la charge au jardin des Tuileries, motiva son geste en se vantant de savoir travailler les viandes.
p188
Commenter  J’apprécie          330
HarioutzHarioutz   30 octobre 2019
Le Duc d'Orléans, cousin de Louis XVI, possède en plein cœur de Paris un complexe de cafés à la mode, de boutiques de luxe, de théâtres : le Palais-Royal.
Ce haut lieu de la vie mondaine (et de la prostitution) est aussi l'épicentre de l'agitation politique du moment.
Il 'ensuit naturellement qu'on suppose au Duc de troubles velléités sur le Trône et que les théories complotistes trouvent partout des échos.
On accuse notamment Orléans d'entretenir une formidable armée de brigands.
C'est que l'existence, aux confins de la capitale, d'un peuple de chômeurs et d'errants, jetés sur les routes par la misère, hante jusqu'aux moins bien lotis des Parisiens et alimente tous les fantasmes.
Régulièrement, le guet les enferme, les hommes à Bicêtre, les femmes à la Salpêtrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
talou61talou61   02 février 2020
En France, le pouvoir ruisselle depuis la personne du roi.
Il dirige le pays assisté de ses ministres, tout en composant avec la Reine et son entourage.
Enserrant ce premier cercle : la Cour, assemblage hétéroclite de vieilles familles aristocrates et de nouveaux anoblis qui ont chèrement payé leurs places.
Puis, gravitant à portée de l'astre versaillais, un monde de financiers, d'agents de change et de capitaines d'industrie qui ont su rendre leurs fortunes indispensables à la Couronne : c'est la Bourse de Paris.
Au loin, petits et grands seigneurs de Province s'accrochent jalousement aux pouvoirs que la centralisation monarchique ne leur a pas encore ôtés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
talou61talou61   01 février 2019
Versailles… Mais arrêtez avec Versailles ! La cour, c'est fini tout ça ! Si vous voulez vraiment changer le monde, vous abandonneriez vos titres et vous partiriez bâtir la République en Louisiane, comme les Américains !
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Florent Grouazel (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florent Grouazel
Retrouvez leur dernière sélection de livre ici ! • le Coeur battant du monde de Sébastien Spitzer aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1011571-romans-historiques-le-coeur-battant-du-monde.html Révolution, Tome 1 : Liberté de Florent Grouazel, Pierre Serna, Younn Locard aux éditions Actes Sud https://www.lagriffenoire.com/137024-achat-bd-revolution---1-liberte.html Une aventure du Lieutenant Blueberry - tome 1 - Amertume Apache de Sfar Joann et Blain Christophe aux éditions Dargaud (Kevin) https://www.lagriffenoire.com/1027452-achat-bd-bluberry-par----une-aventure-du-lieutenant-blueberry---tome-1---amertume-apache.html Les Indes fourbes de Alain Ayroles et Juanjo Guarnido aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/1012665-achat-bd-les-indes-fourbes.html Clyde fans de Seth aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/1028723-article_recherche-clyde-fans.html le lambeau - Prix Femina 2018 de Philippe Lançon aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1028724-article_recherche-le-lambeau.html le Bal des folles - Prix Renaudot des Lycéens 2019 de Victoria Mas aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1011569-divers-litterature-le-bal-des-folles.html Les choses humaines - Prix Interallié 2019 & Prix Goncourt des Lycéens 2019 de Karine Tuil aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1011991-romans--les-choses-humaines.html le Jardin de Hye-Young Pyun, Yeong-Hee Lim aux éditions Rivages/Noir https://www.lagriffenoire.com/1016916-nouveautes-polar-le-jardin.html Dans la Combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne aux éditions Dargaud https://www.lagriffenoire.com/100707-bd-dans-la-combi-thomas-pesquet-dans-la-combi-de-thomas-pesquet.html Tu mourras moins bête T1 : La science, c'est pas du cinéma ! de Marion Montaigne aux éditions Ankama https://www.lagriffenoire.com/28352-bd-tu-mourras-moins-bete-t01-la-science-c-est-pas-du-cinema.html Tu Mourras Moins Bete T2 de Marion Montaigne aux éditions Ankama https://www.lagriffenoire.com/33818-bd-tu-mourras-moins-bete-t02-quoi-de-neuf-docteur-moustache.html Tu mourras moins bête T3 - Science un jour, science toujours ! de Marion Montaigne aux éditions Ankama https://www.lagriffenoire.com/30064-bd-tu-mourras-moins-bete-science-un-jour--science-toujours--vol3.html Tu mourras moins bête T4 - Professeur Moustache étale sa science ! de Marion Montaigne aux éditions Ankama https://www.lagriffenoire.com/30142-bd-tu-mourras-moins-b
+ Lire la suite
autres livres classés : révolution françaiseVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Florent Grouazel (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1972 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..