AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lecteurs282lambert


Lecteurs282lambert
  20 février 2014
Alain Grousset es un auteur connu dans la science-fiction jeunesse.Il savait donc comment choisir les nouvelles appropriés. le petit lapin tondu, de Danielle Martignol , , Aquella , de Donald A. Wollheim, Les oiseaux, de Thomas Disch , Dans le silence du soir , de Lee Hoffman, le jour se lève , de Robert Bloch , Homo Jardinus , de Christophe Lambert , Dans le regard des miens , de Pierre Bordage Que la lumière soit , de Horace B. Fyfe, le sacrifié de Philip K. Dick et La Grande Décharge, de Rita Kraus.

En guise d'introduction à chaque texte, l'Anthologiste nous donne les données du problème abordé, qu'il s'agisse de la surpopulation ou de la production des déchets. Cette présentation à le mérite de mettre les textes en perspective.

J'ai trouvé que sur ses dix textes, un seul est à jeter « Aquella » de Donald Wollheim. La chute est facile à deviner, on se rend compte très vite que c'est de la planète terre qu'on parle, clôt sans panache ce récit. J'ai aussi trouvé qu'il était dur de s'y retrouver quelques fois, car on avait seulement une partie de l'histoire comme dans « Que la lumière soit ». Je n'ai pas réussi à identifier tout les personnages par ce que je suis nul.

Le livre est quand même très bon, Alain Grousset à réussi à mélanger à merveille les nouveaux comme les vieux auteurs Français. C'est ainsi que Robert Bloch nous convie à une errance post-atomique. Pierre Bordage, quant à lui, nous emmène dans un lointain futur peu reluisant ; car il faut bien le dire, la tonalité globale est pessimiste et noire. La nouvelle de Lee Hoffman, l'une des meilleures de ce recueil à mon avis, est d'une noirceur insoutenable, lorsque les habitants de la Terre son forcé a abandonné leurs enfant a cause de la surpopulation. Disch est comme à son habitude désespéré et mélancolique. Mais Christophe Lambert arrive quand même à apporter une petite dose d'humour avec « Homo Jardinus », l'histoire de la pelouse de ce retraité anglais qui disparaît. Il n'en est pas pour autant moins alarmant que les autres.

Ce qui fait une anthologie remarquable ! Elle pioche dans toutes les époques de la science-fiction. Excellente mise en lumière de la crise écologique, ce livre est parfait pour intéresser un jeune lecteur à la science-fiction. Elle prouve que la science-fiction est une littérature intelligente, qui n'hésite pas à parler des problèmes que vit le monde.
Espérons que ce cri d'alarme écologique soit entendu par les bonnes personnes, grandes et petites.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox