AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0014KX0EI
Éditeur : Hachette (30/11/-1)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En 221 avant J.C., Chouang Ti fait construire la Grande Muraille et fonde l'Empire chinois, Avec lui, la Chine entre dans le courant de l'histoire mondiale. L'Empire Han s'étend alors jusqu'aux portes de l'Inde, avant de tomber en décadence, comme toutes les lignées impériales qui suivront. Mais aux sombres drames de palais, à l'anarchie qui encouragent les envahisseurs étrangers, succède toujours le triomphe d'une dynastie nouvelle : les Souei, les T'ang, les Song,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JacopoJacopo   13 février 2018
Au demeurant, pas de vie plus laborieuse que celle de ces paysans chinois. En dépit de leur patience acharnée et sans nerfs, malgré la virtuelle fertilité des plateaux de loess comme de la Grande Plaine, les terres de loess sont menacées, par temps de sécheresse, d’effroyables famines. Dans la Grande Plaine le danger de sécheresse, bien que moindre par suite des pluies de mousson, se combine avec celui de l’inondation, sans parler des divagations terribles du Fleuve Jaune : la crainte superstitieuse des anciens Chinois pour la divinité des eaux, « le Comte du fleuve », comme ils l’appelaient, montre bien la terreur qu’en temps de crue inspirait aux riverains ce voisin indompté : pour se le propitier, ils lui sacrifiaient périodiquement des garçons et des filles. En ces immenses étendues plates et sans défense contre les eaux ou contre la sécheresse parce que sans réserves forestières, le paysan dépendait plus étroitement que partout ailleurs de la terre. Le rythme de sa vie se modelait strictement sur le rythme des saisons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   13 février 2018
Pour paradoxal qu’il paraisse, s’il fallait comparer l’histoire de la Chine à celle de quelque autre grande collectivité humaine, c’est à l’histoire du Canada ou des États-Unis qu’il faudrait songer. Dans les deux cas, il s’agit essentiellement et par-delà les vicissitudes politiques, de la conquête d’immenses territoires vierges par un peuple de laboureurs qui ne trouvèrent devant eux que de pauvres populations semi-nomades. Le plus dur de la lutte dut être mené contre la nature elle-même en défrichant le sol, en abattant la forêt primitive, en domptant les fleuves, en faisant partout de la terre arable. Seulement il n’a fallu que trois siècles aux Franco -Canadiens et aux Anglo-Saxons pour soumettre à la charrue le continent nord-américain, tandis que la conquête agricole du continent chinois a exigé près de quatre millénaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   12 février 2018
Ce fut la vie agricole et sédentaire ainsi pratiquée par les ancêtres des Chinois aux confins du loess et de la Grande Plaine qui les différencia d’avec les tribus — sans doute de même race — restées au stade des chasseurs nomades dans les steppes du Chen-si et du Chan-si septentrionaux d’une part, dans les forêts marécageuses du Houai-ho et du Yang-tseu d’autre part. Il n’y a pas lieu de supposer ici d’opposition ethnique, encore moins d’imaginer une immigration des Proto-Chinois soi-disant venus de l’Asie centrale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre