AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Philippe Boucher (Illustrateur)
EAN : 9782070618828
144 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (22/01/2009)
3.61/5   40 notes
Résumé :
Shadi, jeune pilote de la Sécession, échoue sur Libel, une planète ennemie devenue la dernière bibliothèque de l'univers. Il est recueilli par le conservateur, un érudit qui lutte pour sauver les livres menacés par l'hypertechnologie. Un événement dramatique va bientôt lui donner raison et contraindre Shadi à plonger dans les entrailles de la grande bibliothèque.

Et si la guerre des livres avait déjà commencé ? Un palpitant roman d'aventures qui est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 40 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

LeScribouillard
  21 février 2018
La Sécession et l'Empire font guerre. Pourtant cette situation politique plutôt simple est en définitive plus complexe lorsqu'on se rend compte que ni l'un ni l'autre sont les gentils ou les méchants. Non, l'histoire préfère s'intéresser à une planète tentant de protéger de tout conflit au moins un exemplaire de chaque livre jamais écrit par un humain et où atterrit un Sécessionniste. Un très bon incipit pour un livre jeunesse, non ? Et pour cause :
- un peu de SF militaire française dans ce monde de non-brutes est tellement rare, alors pour enfants en plus, il fallait le faire !
- la politique ne fait pas dans un simplisme exacerbé : l'impérialisme, c'est mal, les rebelles c'est bien. Eragon ferait bien de s'en souvenir...
- mettre les livres (et tous les livres, pas seulement ceux de fiction, comme on va le voir dans le final) au centre d'un space opera, ça aussi, c'était une foutrement bonne idée.
Et puis :
- on imagine une société basée sur cette culture : comment elle stocke les livres, comment elle les classifie, comment elle en vit ;
- l'auteur imagine les planètes non visitées en les décrivant brièvement mais bien (et on aimerait y être !)
- c'est du space opera, mince : rien que ce thème, ça fait rêver.
Seulement voilà : côté personnages, psychologie tout ça, c'est zéro pointé. Shadi aurait pu être un militaire plus préoccupé par la guerre que par la culture, et on aurait vu son évolution, mais non : c'est juste un pantin qui tombe un beau jour au milieu d'une caisse de livres, tombe amoureux et résout l'intrigue d'un coup de balai (de toute façon, si l'auteur avait fait ça, parions qu'il serait tombé dans l'écueil du "gros dur", et il faut un personnage attachant pour la jeunesse, que voulez-vous). La petite copine n'a pas bien plus de caractère de ça, en-dehors d'une réplique saillante lors de la traditionnelle scène du baiser, hélas interrompue par le sempiternel "hum, hum", un cliché quasiment devenu un code et qui épargne une hypothétique scène de Q pour le lectorat un poil (!) trop jeune. le méchant est conspué dès la première fois qu'il est cité : il est cruel, affreux, sans-coeur, avide de pouvoir, moche, vicieux, infâme, profiteur et puant sous les bras. À propos, quand un type meurt d'une fin violente juste devant les yeux des protagonistes, que fait la séduisante, jolie et gentille jeune amie du héros ?
A/ Elle ravale une légère nausée et se ressaisit ;
B/ Elle reste tremblante mais finit par reprendre ses esprits ;
C/ Elle dit : "Je ne pleurerais pas sur ce traître" et elle l'enjambe.
Pan ! C'est la C ! Avouons, pour ce coup-là ça aurait pu être pire : D/ Elle s'effondre en larmes dans les bras du héros. Mais qu'on aille encore me faire le coup des personnages attachants dans la littérature jeunesse !
On termine le tout sur un joli happy end et très peu de description technique du côté militaire comme celui technologique (la téléportation est possible dans ce bouquin, c'est vous dire. Au final, une oeuvre pour les débutant en SF, mais certainement pas pour les plus aguerris d'entre vous. Ni ceux qui aimeraient voir un character-building un peu plus complexe que dans un mauvais épisode de Casimir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MDO
  14 février 2011
Shadi, un jeune pilote de la Sécession, s'écrase sur Libel, la dernière bibliothèque de l'univers. Pour le protéger de la Confédération impériale qui le traque, le conservateur le fait passer pour son neveu, mais il est vite démasqué. S'il veut garder la vie sauve, il doit trouver l'Emerantia, seule plante capable de guérir la fille de l'Empereur, avant ses ennemis qui utilisent des outils numériques pour leurs recherches.
Face à la numérisation en masse par Google et les ventes croissantes de l'ebook de Sony, ce roman démontre que le livre papier n'est pas prêt de disparaître, malgré le succès d'Internet. [Vivien S.]
Commenter  J’apprécie          90
LasCazesCDI
  02 décembre 2015
J'aime se livres surtout comme shadi le jeune pilote échoue a coté de la derniere blibiotheque. Surtout j'ai pas aime comme il voulais enlevé les livres s'était betes il croyais tros qui leurs appertenes. Surtout en plus que ses les dernier un peu betes au lieu de les copier les livres et puis de crée plus de bibliotheque. Un peu partout au lieu de se déplacer loin de chez soi pas faire la guerre. Pour des livres et aussi se les partager les livres et emprunté chacun son tour 2 semaine pour lire. Son livres ou plus si il peut et chaque pays aurait au moin 9 000 bibliotheque à peu près.
Commenter  J’apprécie          60
CDIbrumath
  20 mars 2015
Shadi un jeune pilote de la sécession a pour mission de detruire un blocus de la confederation imperiale autour de la planet lorino IV malheureusement son chasseur a été abatue est tombe sur la planet Lorino IV.
Seul sur cette planet il cherche un moyen de s'enfuir et se retrouve sur la planet Libel
j'ai bien aimer le lire il est facille a lire
Commenter  J’apprécie          60
Mladoria
  07 juillet 2014
Un petit roman SF jeunesse, efficace et passionnant.
Si vous aimez les histoires de space opera et les livres sur les livres, ce livre vous ravira.
Un rythme effréné, des péripéties, une histoire d'amour adolescente, une quête.
En bref, tous les ingrédients réunis pour passer un bon moment de lecture. Une lecture détente très agréable.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°129 - mars 2009 - Le contexte est celui d'une guerre civile. Shadi, jeune pilote de l'école spatiale de la Sécession, se retrouve prisonnier sur une planète ennemie : Libellia, la Bibliothèque des Mondes. Auprès du conservateur idéaliste et altruiste de la bibliothèque, Angus, le jeune homme s'initiera à l'art ancestral de la lecture sur papier, fera la connaissance de bouquinistes, relieurs et collectionneurs. À travers toutes ces rencontres, il comprendra peu à peu pourquoi tous ces gens sont passionnés par les livres. Clandestin, il se voit poursuivi par les services secrets de l'Empereur du clan ennemi. Ce dernier, dont la fille est mourante, doit retrouver dans l'un des livres, l'information qui permettra de la sauver !
Sans alarmisme, ni rejet de la technologie, l'auteur nous raconte pourquoi on peut aimer les livres : leur utilité dans un univers où « l'hyperéseau », « l'overblog » et les livres numériques sont les seuls accès au Savoir. L'écriture est simple, le propos est clair, pas de néologismes incongrus ou d'inventions inutiles. En outre, l'intrigue est passionnante et les personnages, aux caractères affirmés, rendent la lecture agréable. ? Thomas Bailly
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   11 janvier 2011
Une guerre n'est jamais éternelle. Ces archives font partie du patrimoine de l'humanité et ne doivent en rien être l'enjeu d'une situation politique qui n'est que passagère à l'échelle du Temps. (p.83)
Commenter  J’apprécie          160
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2017
Tu ne connais pas Libel, la planète des livres ? Il y a une quinzaine d'années, l'Empereur a décidé de regrouper ici tous les ouvrages, tous les documents, tous les manuscrits, en somme l'ensemble matériel du savoir dont plus personne ne savait apparemment que faire. Le lieu s'y prête admirablement : climat étal, sec, idéal pour la conservation du papier, même si nous prenons des précautions supplémentaires en matière de température et d'hygrométrie. Chaque terrasse que tu aperçois correspond à un immense réseau de galeries où sont entreposés les ouvrages. Il y a neuf niveaux en tout. Nous avons ici plus de 200 milliards de documents provenant de toutes les planètes de la Confédération impériale. Le toit nous abrite du vent et des poussières et, surtout d'une trop grande luminosité, ennemie des livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2017
Ignorant que tu es ! Ta jeunesse te fait pardonner ces paroles impies, s'écria Basilio, soudain remonté comme un ressort. Serais-tu de ceux qui, comme l'Empereur, ont décidé que les livres ne servaient plus à rien, qu'ils prenaient beaucoup de place, et que les consulter était trop long ? C'est oublier un peu vite qu'un livre est un objet que l'on peut toucher. Ah ! Le grain du papier terrien, le granulé des feuilles arcturiennes, l'odeur parfumée des ouvrages de Kanthor. Les collectionneurs souhaitent rassembler, posséder autre chose que des données numériques. Ils veulent caresser leurs trouvailles, les contempler, les palper, les soupeser, les classer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2017
Ne pas se laisser aller ! Résister à la tentation de se rendre ! Voilà ce que sa sœur et son père lui diraient, il en était sûr, connaissant leur caractère. Cette pensée le ragaillardit, à moins que l'aliment concentré fasse déjà son effet. Shadi fouilla dans sa poche de médicaments. Il lui restait trois injecteurs antidouleur. Le jeune homme décida d'en utiliser un afin de lui permettre de s'éloigner le plus loin possible du crash.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   26 janvier 2017
Ceux qui entassent les livres sans les lire mais qui les sauvent ainsi de la destruction, car tous les livres ne sont pas sur Libel et, chaque jour, des millions sont détruits à travers les mondes de la Confédération impériale. Il y a ceux qui ne désirent que des livres impeccables, sans éraflure, sans corne. Ils considèrent les livres comme des reliques et n'y touchent qu'avec des gants blancs. D'autres moins méticuleux se fichent complètement de l'état du livre ; ils ne recherchent que le contenu, toujours avec l'espoir d'y découvrir une rareté, une information oubliée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alain Grousset (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Grousset
Une autre France, quand l'Histoire bifurque - Salon entre les Mondes 2019
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox