AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092557203
Éditeur : Nathan (01/10/2015)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Dans un monde bouleversé, les Etats-Unis sont situés dans un XIXe siècle fabuleux, le Groenland est dans la préhistoire, et l'Afrique du Nord dans un temps qui évoque celui des Pharaons. Quelle est donc la carte qui permettra de réunifier le monde en une seule époque ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
AliceNeverland
01 octobre 2015
Voilà une nouvelle parution de chez Nathan qui m'a titillée dès sa présentation. Je me suis tout d'abord arrêtée sur cette couverture, tout simplement magnifique. le résumé a fini de me convaincre, et je n'ai donc pas hésité à me lancer dans cette lecture.
Dans ce premier tome, on part à la rencontre de Sophia, 13 ans, nièce du célèbre cartographe Shadrack Elli. Elle vit à Boston, dans une époque proche du XIX ème siècle, et elle pourrait être une jeune fille somme toute normale, sauf qu'elle possède une caractéristique assez étonnante dans un monde où le temps semble avoir plus de valeur que l'or ou l'argent : elle n'arrive pas à se rendre compte du temps qu'il passe. Pour elle, une seconde écoulée peut paraitre une heure, comme, à l'inverse, une journée entière peut lui sembler être des minutes. Un jour, son oncle disparait. Elle va donc se lancer à sa recherche, et découvrir le monde qui se trouve au delà de Boston.
Dans la quête de Sophia pour retrouver son oncle, on va ainsi découvrir des pays, mais aussi des époques. Et à ce niveau là, j'ai été tout simplement émerveillée. Car il apparait très vitre que l'auteur sait exactement où elle va, et elle nous y entraine d'une main de maître, de façon spectaculaire et fabuleuse. Malgré quelques longueurs à certains moments, nécessaires pour mieux appréhender toutes les facettes qui composent l'histoire, je me suis tout simplement régalée dans son monde ; j'ai adoré l'idée de base, et j'ai encore plus adoré découvrir tous ces personnages, ces petits détails qui font de la Sentence de Verre un premier tome à couper le souffle.
Il faut dire que l'univers créé par S. E. Grove est très dense, riche, et vite accrocheur. On se prend immédiatement au jeu et on entre pleinement dans une histoire qui révèle ses secrets au fur et à mesure de l'avancée des chapitres. J'y ai retrouvé, pour mon plus grand plaisir, les éléments qui m'avaient tant plu dans la trilogie d' A la croisée des mondes de Philip Pullman, une saga que je vénère purement et simplement, emblématique de mon enfance. Et c'est ce côté fantastique, mélangeant explorations, univers foisonnants et éblouissants mais aussi très différents, qui m'a très vite captivée et transportée.
Une chose m'a, par contre, très étonnée. Ce livre est indiqué par Nathan comme destiné à un public jeune, dès onze ans. Je m'attendais donc logiquement à un côté jeunesse tout de même assez marqué. C'est donc ce qui m'a énormément surprise, puisqu'au contraire je l'ai trouvé autant adapté pour un jeune lecteur que pour un lecteur aguerri. Un paradoxe assez surprenant, mais très bien assimilé grâce à la plume de S. E. Grove qui parle aussi bien aux jeunes qu'au moins jeunes. Sincèrement, je suis très, très agréablement surprise par cet aspect là du livre.
Pour conclure : je savais que ce livre allait me plaire dès que mes yeux se sont posés sur lui. Cela n'a pas loupé, je me suis toute simplement régalée. Même si le récit souffre de quelques longueurs, le rythme reste fluide et agréable. J'ai vraiment adoré l'originalité du monde que S. E. Grove nous fait découvrir. Une très jolie surprise pour ce premier tome, que je recommande sans hésitation !
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
27 août 2015
Sophia est née dans un monde bousculé par un grand cataclysme. La carte du monde a été impactée par de grands changements spatio-temporels. Désormais, les zones peuplées vivent dans différents siècles.

L'Europe subit une ère glaciaire alors que d'autres régions sont retournées aux temps préhistoriques.


A Boston, où elle réside avec son oncle, un grand explorateur et cartographe, les frontières risquent d'être fermées car la population redoute les étrangers qui vont être expulsés. Ce sachant menacé, il révèle à sa nièce les secrets et la variété des cartes.

C'est alors qu'il est enlevé par une étrange organisation non sans avoir eu le temps de laisser un message à Sophia...

Le monde inventé par l'auteur est surprenant avec ces époques qui s'enchevêtrent. La remise en cause des notions de temps et d'espace interpellent. Tout ces bouleversements exacerbent les tensions entre les peuples.

Il faut à chaque nouveau pays arriver à comprendre les codes spécifiques qui s'y appliquent. Dans ce tome, nous découvrons principalement New Occident avec Boston, les pirates des Caraïbes et les Terres Rases.


Nous sommes aussi confrontés à des énigmes avec une première résolution qui se révèle au final assez complexe.


Mais ce qui fait le charme du livre est avant tout le monde des cartes. On apprend en même temps que la jeune héroïne leur diversité de forme mais aussi de fonctionnement. Elles sont autant d'énigmes à déchiffrer !


Un roman d'exploration que l'on suit avec passion.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Asuna
16 janvier 2016
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan pour cet envoi ^^
Une fois de plus, voilà un petit moment que j'ai fini ce livre (quasiment 2 mois, argh :s ), mes souvenirs ne sont donc plus très complets... Il faudrait vraiment VRAIMENT que je prenne des notes tout en lisant moi, pffff -_-'
L'histoire se passe au 19ème siècle, dans un univers similaire au nôtre, à la différence qu'il comporte plusieurs époques sur la même planète. Sophia est une ado de 13 ans qui vit chez son oncle Shadrack, cartographe, à Boston. Ses parents, explorateurs, ont disparu il y a plusieurs années. Mais voilà qu'un jour, son oncle se fait kidnapper. Sophia, aidée par Theo qu'elle vient de rencontrer, se lance alors à sa recherche avec pour seul indice une carte de verre.
Quand j'ai vu ce livre sur la liste de Nathan, j'ai tout de suite beaucoup aimé ce synopsis plein de mystère. L'histoire promettait d'être originale, intéressante et pleine de rebondissements Au final, si j'ai aimé, je ressors tout de même légèrement déçue.
En effet, l'univers est indéniablement original : diverses époques se côtoient sur une même planète. Pourquoi ? Aucune idée. La faute au grand bouleversement ^^
L'idée des cartographes était excellente, mais j'ai eu énormément de mal à comprendre le principe des cartes et me le représenter. Si j'ai bien compris, ces cartes sont une sorte de "mémoire" que ce soit d'un point de vue évènement (ce qui s'est passé à tel endroit à tel moment), météorologique (la météo qu'il a faite tel jour à tel endroit), ou encore par exemple, qui était présent tel jour dans tel lieu. Ces cartes peuvent être représentées sur du verre, du métal, du bois... Mais je n'ai pas trop compris ni leur façon d'être crées (je ne suis même pas sûre que ce soit vraiment expliqué en fait) ni de quelle manière elles doivent/peuvent être lues. L'histoire d'ailleurs ne se centre pas vraiment là-dessus, il y a un réel manque d'explications par rapport à ça et c'est vraiment dommage. Elle met également pas mal de temps à démarrer, il faut planter le décor évidemment, c'est sûr. Tout de même, j'ai trouvé que de manière générale, le rythme est assez inégal. Dans une grosse 1ère partie, c'est assez "plat", ça manque un peu de rythme. Ce n'est pas inintéressant, mais un peu longuet. L'action ne se situe vraiment que dans les tous derniers chapitres. Là par contre ça barde ! Et du coup, ça va peut être même un peu trop vite en y réfléchissant :s Il y a également quelques facilités par-ci par-là.
Mis à part l'univers très original et l'intrigue, il y a évidemment des choses extrêmement intéressantes comme les lachrimas, les hommes des sables et les cartes, bien sûr !
J'ai par contre été bluffée par les révélations des dernières pages, je ne m'y attendais pas du tout !
En ce qui concerne les personnages, eh bien comme toujours avec des ados/enfants en tant que personnages principaux, j'ai eu un peu de mal... Je les trouve souvent trop... "tout". Intelligents, débrouillards, parfaits. Pas crédibles quoi. Et de manière globale d'ailleurs, j'ai trouvé les perso un peu trop lisses et manquant de profondeur. Ils ne sont pas désagréables ou détestables hein, loin de là ! Mais ils mériteraient d'être un peu plus travaillés et nuancés. Là ça fait les gentils d'un côté les méchants de l'autre, bon... ^^
Le style d'écriture est simple et agréable, même s'il manquait par moment de fluidité. Je ne peux pas vraiment me pencher sur les coquilles, ayant reçu une ENC. La couverture n'est donc pas la définitive, mais celle ci semble extrêmement belle. le livre est découpé en 4 parties. La présentation du texte est soignée, aérée, travaillée. On trouve des cartes au début (en anglais pour moi), des repères spatio-temporels en début du chapitre ou au cours de ceux-ci, ainsi que des textes en début de chapitre également.
En résumé, globalement, j'ai aimé ce livre, surtout pour cet univers inédit et extrêmement original ! Une très bonne idée de base, vraiment. L'intrigue met un peu de temps à se mettre en place, et certaines notions sont un peu complexes, et manquent également un peu d'explications. J'ai notamment eu du mal à me représenter les cartes, leur mise en oeuvre et leur fonctionnement. Les personnages et le style d'écriture mériteraient d'être un peu plus travaillés, densifiés, approfondis.
Je lirai la suite, évidemment !
Lien : http://asuna.eklablog.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nyx
15 février 2016
Voici un avis qui me pose bien des problèmes !
Il faut savoir que l'univers qui nous est proposé ici est riche, original, vraiment innovant et passionnant. le monde n'est pas divisé en clans, en continents, en religions ou autre...mais en époques ! Et à chaque époque ses règles, ses coutumes. Dans certaines zones, plusieurs époques se chevauchent et on peut passer de l'ère glaciaire au 18ème siècle en "quelques" kilomètres.
Passionnant !
Dans un tel monde, les cartographes sont aussi brillants qu'indispensables. Ils cartographient tous les lieux et permettent ainsi aux voyageurs de se déplacer sans risques - parfois au péril de leur vie puisque certains disparaissent durant leurs missions.
Sophia, notre héroïne, a 13 ans et vit chez son oncle cartographes depuis la disparition de ses parents, d'éminents explorateurs. Intelligente, elle souffre pourtant d'un grave défaut : elle n'a pas la notion du temps. Elle a parfois l'impression qu'une seconde s'écoule, alors qu'en vérité, plusieurs heures ont passées : gênant !
Un jour, son oncle est enlevé ! Sophia décide alors de fuir la ville et de retrouver une ancienne amie de son oncle, dans l'espoir que celle-ci l'aidera à le retrouver.
Aider d'une jeune garçon rencontré par hasard, elle se lance dans une folle aventure.
Si l'idée m'a séduite, si l'univers est top, j'ai trouvé la réalisation un peu bancale. le personnage de Sophia éveille chez moi des sentiments contradictoires : elle est extrêmement passive ! Elle se laisse complètement ballotter par les gens qu'elle rencontre et les événements qui surviennent puis elle va prendre une décision avec toute la naïveté d'une enfant de 13 ans. A la fin, elle se comporte plus comme une ado de 16 ans...bref, c'est un personnage qui m'a donné l'impression de ne pas être arrêté, changeant au gré des besoins.
Les autres personnages sont trop survolés, malgré l'importance (relative) que l'auteur leur donne. Ceux qui aident Sophia sont spontanément des aides, sans que jamais la jeune fille ne se méfie. du coup ils sont intégrés au récit sans réelles explications, ou approfondissement, c'est dommage.
Ensuite, il m'a fallu les trois quart du roman pour rentrer dedans...et ça c'est dommage ! La faute à Sophia en partie, qui a passé tout ce temps à être passive, mais également à des descriptions sans fins ! Elles sont longues et techniques, et particulièrement nombreuses ! Je trouve déjà cela un peu difficile à supporter dans ce genre de roman lorsque l'on est adulte, alors un jeune lecteur risque de trouver cela rédhibitoire.
La fin du roman est plus active, plus riche (même si elle nous fait retourner à notre point de départ !). Mais trop courte !! En une centaine de pages, l'auteur nous place dans une époque fascinante, avec une galerie de personnages intéressants et des faits qui auraient mérités de prendre plus d'ampleur (à mon avis). Bref, la fin est vraiment top, mais trop tardive et trop condensé par rapport au roman dans son ensemble.
Au final, c'est un roman que je ne vous déconseille pas, mais qui mérite réflexion. Il y a de très bonnes idées, ne serait-ce que pour l'univers si riche et passionnant. Mais beaucoup de points restent négatifs à mes yeux : les longueurs, les descriptions, et les personnages pas assez fouillés.
On peut également se dire que c'est un premier tome, et que l'auteur ira plus loin par la suite, mais cela ne rendrait pas justice à l'aventure qui s'y déroule. Une aventure complète et agréable, avec simplement une trame temporelle un peu trop aléatoire à mon goût.
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Analire
20 décembre 2015
Wahou... les auteurs d'histoires fantastiques ne manquent pas d'imagination (et c'est tant mieux !!!!).
Le grand Bouleversement a eut lieu, qui a causé de nombreux dégâts spatiaux temporels. Les continents ont été séparés et chaque partie du monde représente un Âge différent, un siècle passé ou futur. Les politiques de Boston ont décidé de fermer les frontières de leur état pour protéger la population. Sophia et son oncle, le célèbre cartographe Shadrack vont partir à la recherche des parents de Sophia, deux aventuriers cartographes disparus alors que la jeune fille n'avait que quelques années. de multiples aventures les attendent, peuplés de découvertes extraordinaires, de rencontres uniques et de révélations fantastiques.
Créer un univers tel que celui de ce roman est un travail très complexe. S. E. Grove y arrive avec brio. Même si je ne suis pas fan des histoires fantastiques, j'ai quand même réussie à pénétrer dans le monde imaginaire de cette auteure. Un monde où règne le chaos, où tout est déréglé, même si le temps joue un rôle central dans cette histoire. En lisant ce livre, on peut ressentir comme une sensation de fin du monde, avec des continents qui se disloquent, un temps qui s'enraille et une menace dangereuse qui pèse sur la tête de tous les habitants du monde.
Ce que certains appeleront "magie" est très bien représenté dans Les Cartographes. En effet, les cartes fabriquées et/ou lues par Shadrack (et plus récemment Sophia) sont époustouflantes. Grâce à elles, des pans de vie entiers peuvent être revus, grâce aux mémoires d'individus qui ont contribués à la création de ces cartes.
Mais c'est surtout l'aventure et l'action qui prédominent dans cette histoire : avec Sophia, la jeune intrépide, qui fait honneur à ses parents en se laissant sur ses traces ; Shadrack, le vieux cartographe empreint de sagesse, toujours en quête de nouvelles découvertes ; et les compagnons de voyage de ces derniers : Théo, les pirates Burr et Calixta... Des personnages originaux, non passifs, qui arrivent à capter l'attention du lecteur et à le tenir en haleine durant toute la durée de leurs aventures.
Un bon début de trilogie qui me laisse quand même perplexe. Même si l'histoire peut être intéressante à découvrir, à la lecture de certains passages, l'auteure m'a littéralement perdue : je lisais sans vraiment tout comprendre. Il n'en reste pas moins que j'ai bien apprécié cette petite lecture.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes25 octobre 2015
— En fait, tous ces objets sont des cartes ?
— Exactement, répondit son oncle, le regard brillant. Pour nous, le terme évoque essentiellement des dessins sur du papier ; des lignes, des mots, des symboles… (Sophia hocha la tête.) Mais en vrai, il en existe une multitude de forme et de taille ; et ailleurs, elles n'ont rien à voir avec les nôtres. Ma théorie, reprit-il, c'est que tes parents se sont égarés, car ils ne pouvaient déchiffrer les cartes de l'Âge dans lequel ils se trouvaient. Ils pouvaient en reconnaître quelques unes, mais ils se reposaient sur celles de papier pour retrouver leur chemin n'importe où. Tout comme moi d'ailleurs. (Il lui adressa un clin d'œil .) Si mon hypothèse est correcte, il y a des endroits où tu ne peux tout simplement pas t'orienter sans carte locale, ce qui nécessite différentes connaissances. Ainsi que du talent ; cela demande un ajustement mental pour lire et écrire des cartes autrement que sur les feuilles de papier.
Sophia le considéra avec émerveillement.
— Tu veux dire que toi, tu sais en faire ? Tu en fabriques ?
— C'est même la raison d'être de cette pièce, répondit-il. On peut en créer sur presque n'importe quoi : pierre, bois, terre, sable, métal, tissu, cuir, verre… voire sur un bout de savon, une miche de pain. Chaque cartographe a ses spécialités, qui dépendent de son origine géographique, temporelle et culturelle. Et certaines personnes, comme moi, tentent d’élargir leur savoir aux méthodes étrangères.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OdlagOdlag05 mars 2016
- C'est vous qui êtes arrogant, répondit-elle sans s'énerver. Pensez à ce que cela nous coûterait de préserver ces Âges primitifs auxquels vous vous accrochez. Pour satisfaire ce désir, vous acceptez de tolérer des tyrans mesquins, des guerres sans fin, de l'ignorance généralisée. Vous qui prisez tant l'éducation devriez vous réjouir à la perspective de mettre fin à ces Âges sombres, où chaque fragment de savoir emmagasiné est faux.
- Sans notre "faux savoir" et nos "erreurs", votre Âge ne serait jamais survenu, répondit Shadrack avec brusquerie. Chaque Âge à venir a une dette envers ceux du passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire12 décembre 2015
Les souvenirs sont une chose pernicieuse, Sophia, lui avait-il dit. Ils ne se contentent pas de rappeler le passé, ils le créent.
Commenter  J’apprécie          110
OdlagOdlag05 mars 2016
"Les souvenirs sont une chose pernicieuse, Sophia, lui avait-il dit. Ils ne se contentent pas de rappeler le passé, ils le créent. Si tu te remémores notre voyage comme de quelques minutes, il ne représentera que quelques minutes. Mais si tu en fais quelque chose d'autre, il deviendra ce quelque chose."
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire13 décembre 2015
Il n'est pas inhabituel pour des inconnus de partager une familiarité subite au cours de circonstances extrêmes.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
860 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre