AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233000902X
Éditeur : Actes Sud (09/06/2012)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 25 notes)
Résumé :

Un jour de septembre 1853, un inconnu d'une vingtaine d'années se présente chez Robert et Clara Schumann, à Düsseldorf. Il souhaite des conseils, et leur faire
entendre une sonate de sa composition. L'inconnu s'appelle Johannes Brahms et, à partir de ce jour, la vie des trois musiciens sera transformée par cette rencontre. Robert Schumann, déjà guetté par la folie, et qui entrera deux ans plus tard dans un hôpital psychiatrique pour ne plus en sortir,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Cath36
  12 mars 2013
Dans le genre "je t'aime moi non plus" ce récit des liens entre le compositeur Johannes Bahms et la famille Robert Schumann est un modèle du genre, où l'amour des uns fait le malheur des autres.
Couple voulu idyllique (mais on est loin du compte), et ménage à trois modèle si l'on peut dire, certes les apparences seront sauves aux yeux de la postérité grâce aux bons soins de madame Clara Schumann. Mais à quel prix ? Côtoyer la folie n'est pas sans dangers, et l'amour n'est jamais chose facile. Mais là.... Entre psychiatrie et psychodrame toute la liste des attachements névrotiques et autres manipulations affectives y passe, et on se demande si le plus fou est bien celui qui est interné, tant la situation est malsaine. Il fallait tout le talent de Guarnieri pour que ce récit d'amours impossibles, tragiques, tortueuses ne sombre pas dans le glauque et le morbide. On peut toutefois se demander si le fait de prêter des pensées à des personnages ayant réellement existé et à une autre époque que la nôtre n'est pas un peu risqué (même sous forme de lettre, exercice qui se prête le mieux au genre) et c'est à mon avis la limite de ce genre de récit, entre biographie et roman. Ceci dit le caractère de ces trois personnages est admirablement décrit et en révèle bien les grandeurs et les limites.
En somme, quel bonheur que de n'être pas un génie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
frenchbooklover
  21 mai 2013
"Ma Clara bien-aimée,
Je t'écris cette longue lettre de Vienne, de retour de tes funérailles. Tu m'excuseras si je t'écris même aujourd'hui, même si tu n'es plus là, même si malheureusement, tu m'as quitté pour toujours. Mais depuis le 30 septembre 1853, je t'ai écrit chaque jour, durant quarante-trois longues années-chaque jour, l'un après l'autre, sans exception, jamais-, même si plusieurs de ces lettres, je ne te les ai jamais envoyées. Tu es devenue une habitude irremplaçable, à laquelle je ne sais pas, et je ne tiens pas, à renoncer. [...] Car nous avions beau être éloignés l'un de l'autre durant des mois ou des années, il ne se passait pas un jour sans que je pense à toi"
Ainsi, débute ce roman. Johannes Brahms décide de prendre la plume le mercredi 27 mai 1896 pour tout confesser une dernière fois à la femme qu'il a aimée pendant quarantre-trois années.
Luigi Guarnieri est un auteur italien. Il s'est notamment fait remarquer avec la parution de son roman La double vie de Vermeer. Ici, dans sa nouvelle oeuvre, il s'attelle à un célèbre trio amoureux, celui formé par les Schumann et Johannes Brahms.
Après avoir connu une enfance pauvre à Hambourg, Brahms s'est lancé dans la carrière de concertiste. Malheureusement, le succès peine à venir et quand il pousse la porte des Schumann, le 30 septembre 1853, il est encore un artiste méconnu.

luigi guarnieri,une étrange histoire d'amour,actes sud,collection "lettres italiennes",roman sur la musique,roman italien,robert schumann,clara schumann,johannes brahms
Clara Schumann au moment de sa rencontre avec Brahms
Au contraire du couple...Clara Schumann est une pianiste de talent renommée dans toute l'Europe. Son mari vit dans son ombre. Au point qu'à une fête donnée en l'honneur de la concertiste, un prince lui pose la question "Et vous, vous jouez de la musique?" Enervé, Schumann répond alors "Non, je joue de ma femme".

luigi guarnieri,une étrange histoire d'amour,actes sud,collection "lettres italiennes",roman sur la musique,roman italien,robert schumann,clara schumann,johannes brahms
Robert Schumann
Cette rencontre va marquer le début d'une relation très forte entre les trois. Brahms reste un mois auprès du couple. Un mois intense de compositions, de partages...Puis, il repart.
Il reviendra aider Clara quelques mois plus tard, début 1854, quand il deviendra nécessaire d'interner son mari, atteint de folie et qui venait de tenter de se suicider.
C'est cette très belle histoire d'amour et d'amitié que raconte cette oeuvre. Luigi Guarnieri a opté pour une narration épistolaire. En effet, on apprend tout par le biais d'une longue lettre adressée par Brahms à Clara, cinq jours après sa mort.
J'ai vraiment apprécié ce procédé narratif car il permet de mieux mesurer l'attachement de Brahms à cette femme et au souvenir de son mentor. Mais également de vivre de l'intérieur cette passion impossible. Et de ne pas ressentir d'ennui devant la multitude de détails biographiques que comporte cet ouvrage. le "je" les justifie pleinement et permet au lecteur de ne jamais se lasser.
On a beaucoup glosé sur ce triangle amoureux. Les Schumann faisaient figure de couple modèle. Et justement, l'auteur choisit de démystifier leur relation. Ils avaient dû surmonter de nombreux obstacles pour se marier, avaient de nombreux enfants...Mais Robert supportait de moins en moins le succès de son épouse. Surtout que sa musique restait incomprise.
Aussi, l'arrivée du jeune Brahms a tout bouleversé. On a jamais vraiment su quelle était la nature de la relation entre Clara et le compositeur. Et j'ai beaucoup aimé l'hypothèse avancée par l'auteur...
Mais ce roman ne traite pas seulement de passion amoureuse. Il parle des choix qu'on fait dans la vie, des risques à prendre pour être heureux...
"La vie n'est pas un train: tu descends à une gare, et tu peux en prendre une autre. Non, ce n'est pas comme un train, mon amie-et maintenant, comme nous le savons tous les deux, on ne peut plus rien changer"
Bien évidemment, il place au coeur de l'intrigue la musique. La musique comme carrière de nos trois protagonistes principaux: on apprend ainsi les difficultés inhérentes aux métiers de concertiste et compositeur (argent, inspiration, succès, solitude...).
Mais la musique comme lien aussi: tant amical qu'amoureux.
"l'amour est-il autre chose qu'une musique jamais entendue?"
De même, Une étrange histoire d'amour permet d'appréhender le thème de la folie. Schumann souffre depuis quelque temps de problèmes auditifis. Il entendrait toujours la même note, voire un orchestre entier, ce qui l'empêcherait de composer. Et ce malaise va s'accroître dans les mois suivants la rencontre avec Brahms. Jusqu'au saut dans le Rhin et à l'internement définitif. Brahms lui rend visite et on découvre ainsi la vie dans les asiles. Malheureusement, cette folie va également toucher un des fils Schumann. Et là encore, Brahms se déplacera. L'occasion d'une scène très marquante...
Même si Schumann disparaît très tôt, on sent que c'est son absence qui a joué un rôle primordial sur le destin de Brahms et Clara. A se demander si l'hypothèse avancée par Luigi Guarnieri ne correspond pas à la réalité...
Clara m'a tour à tour émue, énervée...Elle se montre tantôt passionnée, tantôt froide et calculatrice....
Mais celui qui m'a le plus touchée reste bien entendu le narrateur. Quel destin que celui connu par Brahms! Cet enfant pauvre qui jouait dans les bordels de Hambourg est devenu un musicien renommé de son vivant. Mais sa rencontre avec Clara l'a marqué à jamais. Et jamais, il n'a pu se consacrer pleinement à une autre femme ou une autre famille.
Cette magnifique histoire d'amour et de renoncement est soulignée par un très beau style.
Bref, vous l'aurez compris: je me suis laissée emporter par ce roman. Et je vous le recommande vivement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ManouParis
  19 septembre 2014
"Ma Clara bien aimée. Je t'écris cette longue lettre de Vienne, de retour de tes funérailles. Tu m'excuseras si je t'écris aujourd'hui, même si tu n'es plus là, même si, malheureusement, tu m'as quitté pour toujours. Mais depuis le 30 septembre 1853, je t'ai écrit chaque jour, durant quarante-trois longues années - chaque jour, l'un après l'autre, sans exception, jamais - même si plusieurs de ces lettres, je ne tes les ai jamais envoyées. Tu es devenue une habitude irremplaçable, à laquelle je ne sais pas, et je ne tiens pas, à renoncer."
En septembre 1853, le jeune Johannes Brahms entre pour la première fois chez Clara et Robert Schumann, à Düsseldorf. Immédiatement, Robert le considère comme un éventuel successeur sur le plan musical. Mais le couple voit aussi en lui un ami. Plus tard, il devient la personne la plus proche de Clara, dont le mari est interné en hôpital psychiatrique. Il reste auprès d'elle et de ses sept enfants, promène les garçons, joue avec les filles, borde le petit dernier dont il est le parrain. Quand la pianiste doit partir en tournée, Brahms reste à demeure pour s'occuper des petits, comme un père de substitution. C'est au lendemain de la mort de Clara, après plus de quarante ans d'une relation amicale et amoureuse tourmentée que Brahms rédige une longue lettre à son aimée.
Le début de cette lettre, que je cite plus haut, est une des plus belles introductions de roman qu'il m'ait été donné de lire. J'ai été immédiatement touchée par la personnalité de ce jeune homme timide et torturé. le fait que Clara soit mariée, mère de famille, plus âgée que lui et jouissant d'une immense renommée ne semble pas le décourager. Sa fidélité sera si forte qu'il ne se mariera jamais, n'aura jamais d'enfants. Comme si aucune autre ne pouvait l'égaler... Quelle lectrice femme peut rester insensible à cela, je vous le demande ?! Luigi Guarnieri réussit parfaitement à ne pas faire baigner son roman dans une mièvrerie attendue. Au contraire, il nous offre une confidence de toute beauté, avec ce narrateur qui raconte tel qu'il l'a vécu, sa propre histoire d'amour. J'ai vraiment été happée par cette écriture sensible, surprise et ravie de la beauté de certains passages. Il fait partie de ces livres dont on a envie de recopier bon nombre de phrases dans un petit carnet, pour les relire, s'en délecter. La personnalité des personnages principaux est complexe, jamais manichéenne. Clara par exemple, offre à la fois l'image d'une femme libre, dont le parcours force le respect, mais elle apparait aussi comme quelqu'un d'assez égoïste. Robert Schumann est plein de mystères et l'on s'interroge sur ce qu'il en est réellement de sa prétendue folie. Mais il y a aussi toutes les descriptions qui nous emportent au XIXe siècle, dans le monde si particulier de la musique classique. Passionnant...
Je dois cependant avouer que sur la fin de ma lecture, j'ai trouvé parfois le temps un peu long. Il me semble que le dernier tiers aurait pu être raccourci. le récit s'enlise dans les sentiments du narrateur, on tourne un peu en rond, il y a des redites. Cependant, je préfère retenir tout le bien que j'ai pensé de cette lecture. En clair, si vous voulez lire une belle (et triste) histoire d'amour, foncez. Pour ma part, Une étrange histoire d'amour m'a donné envie de mieux connaître l'oeuvre musicale des Schumann et de Brahms. C'est d'ailleurs la première chose que j'ai faite en terminant ce roman : écouter un morceau de piano.
http://manoulivres.canalblog.com/archives/2014/09/18/30450736.html
Lien : http://manoulivres.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BMSierre
  14 décembre 2012
Cette étrange histoire d'amour est celle de Brahms pour Clara Schumman. On pénètre dans l'intimité de ces célèbres musiciens. Après le décès de Clara, Brahms lui écrit pour lui redire son amour. C'est donc un roman épistolaire qui nous fait découvrir le monde musical de l'époque .On suit l'évolution de cette passion, de ce mariage à trois. Une étude psychologique sur la transformation du sentiment amoureux. Brahms avait une véritable vénération pour Clara, son talent de pianiste, il la soutenue pendant la maladie de son époux et il est même un père de substitution pour les enfants de Robert mais tout change au décès de ce dernier dans un hôpital psychiatrique. Une fois l'interdit levé, les malentendus s'enchaînent. « La passion allait se transformer en quelque chose de plus gris, d'anonyme ». Mais jamais Brahms ne pourra oublier Clara. Intéressant et captivant roman où l'on découvre l'influence des sentiments dans la composition musicale. J'ai beaucoup apprécié ce récit qui nous fait découvrir l'envers du décor d'une oeuvre musicale. G.B.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mireille.lefustec
  09 mai 2013
Nous voici dans le monde de la musique,au XIX è siècle avec Robert et Clara Schumann et Johannes Brahms.
En septembre 1853,le jeune musicien,à peine âgé de vingt ans,se présente au célèbre couple.
Quarante trois ans après cette rencontre décisive,au retour d'un éprouvant voyage en train entrepris pour assister aux funérailles de Clara,il lui adresse une dernière lettre,très longue,presque une confession,dans laquelle il livre son profond attachement,son amour jamais éteint,les épisodes de leur vie triangulaire dominée par l'ombre écrasante de Robert.
Ligne après ligne,il révèle toutes les vérités non dites.
Luigi Guarnieri raconte ,avec érudition et passion, le monde de la grande musique romantique et orchestre une enquête très fine sur les thèmes les plus secrets et profonds de la vie: la folie,la mort,le bonheur,la famille, l'amitié, l'amour.
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
LesEchos   27 juin 2012
Le titre ne ment pas : « Une étrange histoire d'amour » est un livre éperdument romantique, écrit dans un style lyrique, où s'entremêlent passions humaines et musicales.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
frenchbookloverfrenchbooklover   21 mai 2013
"Ma Clara bien-aimée,

Je t'écris cette longue lettre de Vienne, de retour de tes funérailles. Tu m'excuseras si je t'écris même aujourd'hui, même si tu n'es plus là, même si malheureusement, tu m'as quitté pour toujours. Mais depuis le 30 septembre 1853, je t'ai écrit chaque jour, durant quarante-trois longues années-chaque jour, l'un après l'autre, sans exception, jamais-, même si plusieurs de ces lettres, je ne te les ai jamais envoyées. Tu es devenue une habitude irremplaçable, à laquelle je ne sais pas, et je ne tiens pas, à renoncer. [...] Car nous avions beau être éloignés l'un de l'autre durant des mois ou des années, il ne se passait pas un jour sans que je pense à toi"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
le-mange-livresle-mange-livres   05 juillet 2013
La tête penchée, en attente des mélodies brisées qui sont sur le point de jaillir. Ta musique reflète la forme des nuages, l'éclat de la lumière, la course du vent. L'émerveillement, l'enchantement de tout partager - l'art, la musique. Tout ce que vous incarnez, Robert et toi. Quelques heures passées à vos côtés, et il me semble déjà vous connaître depuis toujours, et j'espère déjà que rien, pas même l'amour, ne pourra nous séparer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lucie16Lucie16   11 novembre 2012
Nous devons jouer notre vie à la première lecture, m’as-tu dit, et suivre la partition que le destin, chaque jour, nous met sous les yeux. » Tu m’as étreint, et tu as continué. « Vivre, au fond, n’est qu’une habitude sordide. Obligations, affections, devoirs. N’oublie pas : la vie est suspendue à un fil, mon petite Hannes.
Commenter  J’apprécie          50
mireille.lefustecmireille.lefustec   09 mai 2013
Il a dit que la musique était son univers et que,plus que ton amour et ton approbation,plus encore que l'air qu'il respirait,elle lui était nécessaire pour pouvoir rester en vie.
Commenter  J’apprécie          70
le-mange-livresle-mange-livres   05 juillet 2013
Je sais que, si j'arrête d'écrire, je relirai le télégramme funeste d'il y a cinq jours - qui est toujours là, sur ma table de chevet, soigneusement plié, pour me rappeler que tout ce qui s'est passé est bien réel. Mais en est-il vraiment ainsi ? Je veux dire, est-ce vraiment la réalité ?
Commenter  J’apprécie          30
Video de Luigi Guarnieri (1) Voir plusAjouter une vidéo

Luigi Guarnieri : La double vie Vermeer
A la Cité Internationale Universitaire de Paris, Olivier BARROT présente le livre "La Double Vie de Vermeer" de Luigi GUARNIERI. Ce roman s'inspire de la vie du peintrehollandais Han van Meegeren, faussaire de Vermeer.
autres livres classés : brahmsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre