AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364740142
Éditeur : Thierry Magnier (21/09/2011)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Il n’a pas fallu beaucoup de temps à la classe entière pour mettre la nouvelle venue, Elianor, en quarantaine. Elle pue ! Mais Elianor n’en a cure, et vit apparemment très bien sa solitude. Noah est très intrigué par sa camarade de classe qui, en plus de préférer le quinoa, l’avoine et le lait de soja au Nutella et aux sodas, ose affronter le terrible Silvester avec un humour subtil (si subtil que le colos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Dahlianoir
  22 mars 2012
Elianor, une dizaine d'années, arrive dans une nouvelle école.
Jamais facile à cet âge là de s'intégrer au groupe, mais c'est encore plus compliqué quand on a une vie de famille qui ne correspond en rien aux codes de notre société : Elianor vit seule avec son papa qui a pour métier... la méditation. Elle ne mange que des produits sains et naturels, jamais de production industrielle. Noah, un petit garçon de sa classe est vite séduit par Elianor, mais son goût immodéré pour le nutella risque bien de briser cet amour enfantin... Sauf que si ces deux là n'ont pas les mêmes goûts culinaires, ils ont un autre point commun...
C'est drôle, touchant et assez original pour séduire les plus jeunes dès 8/9 ans.
Commenter  J’apprécie          70
Sharon
  12 octobre 2012
Ce roman est d'abord un texte frais, servi par un jeune narrateur plein d'enthousiasme et de tendresse. Il n'est pas téméraire non plus. Provoquer Sylvester, la grosse brute du CM2, non merci.Faire ami-ami avec la nouvelle qui sent bizarrement… non plus. Pourtant, Noah va se surprendre à se rapprocher d'elle, quitte à se découvrir des points communs avec elle.
Un peu manichéen ? Oui: les mangeurs de produits industriels d'un côté, ceux qui font germer leurs graines et confectionnent leur lait de soja eux-même de l'autre. Pourtant, il faut aler au-delà et découvrir ce que renferme ce texte. Elianor détonne à son école elle n'est pas prête de faire accepter sa différence et sa force est justement de n'en avoir cure, d'être sans doute plus sereine que son propre père après des heures de méditation – plus entière aussi.
Mayo, ketchup et lait de soja parle de l'indifférence et du droit à la différence, de la mort et de la solitude qui est une presque mort. Ce texte est en fait suffisamment riche pour permettre d'ouvrir un plus large débat avec les jeunes lecteurs.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Virgule-Magazine
  07 juin 2016
Dans la classe de CM2 de Noah, il y a une nouvelle. Elle s'appelle Elianor. Les autres élèves la tiennent à l'écart, parce qu'ils ont décrété qu'elle sentait mauvais. Noah, lui, a beau renifler, il ne sent pas d'odeur désagréable. Et Elianor l'intrigue. En essayant de gagner sa confiance et son amitié, il va découvrir qu'elle a pour père une sorte de gourou, et qu'elle se nourrit de graines et de lait de soja. Noah pourra-t-il être son ami, lui qui aime tant le Coca, le Nutella, les frites et le ketchup ?
L'avis d'Emma, 12 ans : le début du livre n'est pas très envoûtant, mais la fin est bien.
L'avis de la rédaction : Plein de tendresse et d'humour, ce court roman évoque, au-delà de la question de l'alimentation, des thèmes plus profonds, comme la tolérance ou le deuil.
Commenter  J’apprécie          20
lemillefeuilles
  14 septembre 2017
J'ai tout d'abord été intriguée par ce titre un peu étrange, puis, en lisant le résumé, je n'ai pas hésité une seule seconde pour lire ce livre.
Nous suivons un enfant, Noah, qui va faire la connaissance d'une nouvelle camarade de classe, Elianor. Cette petite fille est un peu différente, et les autres élèves vont tout de suite lui dire qu'elle pue. Noah, lui, ne trouve pas qu'elle sente mauvais, et il va chercher à faire sa connaissance. Il va également se rendre compte qu'il a bien des points communs avec sa camarade. Mais pourtant, elle est vraiment bizarre, Elianor : elle ne mange pas de viande, pas de lait de vache et pas de sucre. le petit garçon, qui veut se lier l'amitié avec elle, décide de faire pareil, mais tous deux vont bientôt s'attirer des ennuis avec la brute de l'école...
Cette petite histoire, destinée à un jeune public, se lit vraiment très vite et le sujet semble léger, mais des thématiques fortes sont abordées malgré tout... le rejet de la différence, le deuil, de la solitude... le but de l'autrice en écrivant ce livre était probablement d'éduquer les enfants sur ce qui est important.
Bien qu'il peut y avoir un côté cliché, avec la petite fille et son père qui "ne mangent que des graines" et boivent "du lait de soja fait-maison", j'ai bien aimé ce livre.
D'une part parce qu'il pose de véritables questionnements, et d'autre part parce que j'ai été touchée par un des passages, où Elianor parle de son végétarisme, en expliquant à quel point les personnes qui mangent de la chair animale sentent mauvais pour elle, mais qu'elle ne dit rien aux autres, et qu'elle n'a pas besoin qu'on la laisse en paix, parce qu'elle est en paix.
Des paroles pleines de sagesse et d'intelligence. Des mots qui ont fait écho en moi, en tant que végane militante, qui me sent parfois un peu à l'écart des autres par ma façon de penser et d'agir.
J'ai passé un très bon moment de vie avec ce livre, qui sait à la fois nous faire rire et réfléchir. C'est un peu trop court à mon goût, mais c'est une jolie histoire.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
darko
  15 juillet 2012
un petit livre pas qui léger que ça, qui parle de façon juste et avec humour : de la vie, de la mort, de la différence, du deuil, de la tolérance, de l'amitié...
A conseiller à tous!
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DahlianoirDahlianoir   22 mars 2012
Je ne crie pas à l'assassinat devant des tranches de saucisson. Mais chez moi, je fais comme je veux. Les "graines pour les oiseaux", j'aime ça, moi ! Et je n'ai aucune envie de me mettre à avaler des saucisses cocktail, du surimi et des glaces synthétiques juste pour faire pareil que les autres, pour qu'on m'oublie. Je n'ai pas besoin qu'on me laisse en paix, je suis en paix !
Commenter  J’apprécie          150
myriampelemyriampele   03 juillet 2016
Elle peut dire ce qu'elle veut, moi, les steacks et les saucisses cocktail avec du ketchup, je trouve ça délicieux.
Une vraie tuerie.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Gaia Guasti (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaia Guasti
A l'occasion de la sortie de la série "Une Île" de Gaïa Guasti et Aurélien Molas, l'actrice et comédienne Laetitia Casta nous parle de son rôle, de son rapport au théâtre, au jeu et de ses débuts à la télévision. Nous l'avions rencontré au festival Séries Mania.
autres livres classés : différenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





.. ..