AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Caza (Illustrateur)
ISBN : 9791090931503
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Parus initialement dans Charlie hebdo, Hara kiri, Fluide glacial , Psikopat et Hebdogiciel durant les années 80, ces trente-cinq contes ont retrouvé une seconde jeunesse grâce aux illustrations de Philippe Caza.

Leur cruauté vintage vous rappellera un temps où le politiquement correct n’ était pas de rigueur, et où l’on riait de tout — surtout du mauvais goût !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Antyryia
  05 septembre 2016

Ce recueil de 35 petites histoires satiriques - 36 si on compte "Mort interdite" écrite sur l'une des deux cartes postales disponibles avec ce magnifique livre - est un petit régal si on apprécie l'humour noir et scabreux.
A la façon des idées noires de Franquin , mais avec davantage de textes que d'images , ce recueil posthume d'Anne Duguël comporte d'ailleurs certains textes publiés dans la revue Fluide glacial. L'éditeur , Armada , indique en sources également Hara kiri , Charlie Hebdo et Hebdologiciel. Les textes dateraient des années 80 mais étant question de l'euro comme monnaie dans "Gontran la chance, c'est moi !" ou "Peep-Show" , il doit y avoir quelques écrits postérieurs , à moins que l'auteure ait eu le temps de réactualiser certains textes.
Et de quoi ça parle "Peep-Show" ? Et bien d'un homme qui paye pour surprendre l'intimité d'une jeune fille. Mais si on excepte son état d'excitation , non , ça n'est pas tout à fait ce que vous pourriez penser. Dans cette intimité la demoiselle pète , rote , nettoie ses oreilles et étale le cérumen sur son t-shirt avant de s'endormir , ronflant et bavant sur son oreiller.
Et "Gontran-la-chance, c'est moi !" ? C'est l'histoire de quelqu'un qui sait voir la vie du bon côté. C'est le moins qu'on puisse dire. Qui se souvient du chewing gum encore dans son emballage trouvé au cimetière le jour de l'enterrement de sa maman quand il avait quatre ans. Ou du ticket de transport pas même composté trouvé sur la rame le jour où le métro l'a amputé de ses deux jambes.
Amateurs de bon goût , de romance et de politiquement correct , passez votre chemin.
Si en revanche l'absurde et l'immonde ne vous gênent pas , voilà quelques autres exemples :
Le recueil commence fort avec "Un amour dévorant". Face à son reflet , un homme tombe éperdument amoureux de lui même et fou de désir , se met à s'embrasser puis à se manger. Quand sa femme le retrouvera , il ne restera au milieu des os qu'un bout de tête , un appareil digestif et une petite tâche blanche au sol.
Dans "Nouvelles technologies" , ce sont des immeubles organiques qui éjaculent et noient quelques voisins au passage. Pendant la saison des amours les maisons copulent. La crise de l'immobilier revue et corrigée par Gudule avec ses quelques à côtés incommodants.
Parce que ce recueil , certes incorrect , ne propose pas que du gore ou du salace gratuitement. Sans parler de textes engagés , certaines histoires font réfléchir et dénoncent des absurdités gouvernementales ou sociétales. Pour preuve "Les nettoyeurs" , des soldats - anticorps surentraînés qui se nourrissent des minorités. Mais après les religions , les couleurs de peau , les orientations sexuelles il leur faut toujours se nourrir. Seront dévorés les lecteurs de Paul-Loup Sulitzer , les chômeurs , les chanteurs , les femmes de moins d'un mètre soixante... Jusqu'à ce qu'il ne reste plus personne. La discrimination est certes évoquée avec beaucoup d'humour mais nous rappelle que nous faisons tous partie d'une minorité quelconque. Dans "Reality Show" et la mise à mort d'une famille en direct , c'est la télé-réalité qui en prend pour son grade. le nucléaire est pointé du doigt dans "Strip-tease" , où une enseignante se déshabille devant ses élèves de banlieue. Mais le fantasme prendra fin quand elle retirera sa peau.
Connue principalement pour ses oeuvres étudiées en français au collège ( La bibliothécaire , La vie à reculons , Après vous, monsieur de la Fontaine ) , je savais déjà que Gudule avait des facettes moins avenantes. J'ai lu quasiment tous ses romans adultes , qui distillent souvent un climat pesant , une angoisse , un malaise. Mon âme est une porcherie , Géronima Hopkins attend le père Noël , Nous ne méritons pas les chiens , Petit théâtre de brouillard sont autant d'exemples illustrant le talent d'Anne Duguël qui m'a un jour fait l'honneur de répondre longuement à un courriel.
Ce côté humour noir et potache , je le connaissais moins , même si elle y a parfois eu recours dans sa trilogie La ménopause des fées.
En tout cas , maintenant que vous êtes avertis du contenu tendancieux , à vous de voir si ce recueil peut avoir une place dans votre bibliothèque. Vous saurez alors qui vole le papier toilette la nuit dans "La fermette maudite" , ce que peut donner une évolution darwinienne de l'homme vers la machine à écrire ( chapeau à Caza pour l'ensemble des illustrations qui donnent vie aux histoires , et en particulier à cette illustration de mutation inattendue ) , comment il est possible de tuer son père et baiser sa mère avant même sa conception dans "Oedipe" , comment hacher et manger des bébés peut permettre d'éviter les désastres économiques des guerres dans "Eternelle rebelle" et bien sûr ce dont peut bien parler "Caca-bonheur"!
Ce livre est en tout cas une excellente idée , qui m'a permis de découvrir les premiers écrits de Gudule , dont je suis les publications depuis 1998. Une oeuvre indispensable pour tous ceux qui apprécient sa prose magistrale et pour toutes les personnes friandes de ce type d'humour noir à prendre au second degré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mllemalenia
  20 mai 2016
Lorsque j'ai reçu ce service de presse, de la part des Editions Armada, j'ai été agréablement surprise. C'est un très beau livre noir, brillant, avec une superbe couverture. Si vous êtes des fidèles de ce blog, (sinon c'est mal!) vous connaissez forcément mon goût pour les oeuvres de Gudule, grande dame partie trop tôt, que j'ai d'ailleurs déjà chroniquée ici, ici, ici ,ici, et encore là..bref, je ne m'en lasse pas.
Aussi, la découvrir dans ce nouveau registre, l'humour noir et acide, m'a particulièrement plût, et c'est avec un grand plaisir que j'ai dévoré chacun de ces "Contes à vomir debout". Ces nouvelles ont toutes en commun une satire amusée mais corrosive de notre société contemporaine. de façon détournée, Gudule nous met face à notre réalité et à ses immondices. C'est subversif, amoral, et, comme toujours, terriblement bien écrit. On plonge avec horreur dans l'égocentrisme d'un homme qui finira par s'auto-dévorer, ou pire encore, dans les affres d'une famille tellement vouée à la lé télé réalité qu'elle en mourra, face caméra, et avec le sourire.
Sans aucune censure, ces petits contes se jouent de nos travers et les poussent à leur paroxysme, dans une cruauté macabre absolument divine. On rit, on sourit, mais toujours jaune, car c'est de nous que parle l'auteure quand elle évoque cette brigade d'assainissement, chargée de "nettoyer" la société, ou encore de ces vaccins obligatoires pour se vacciner contre les vaccins obligatoires.....
Cette édition est de plus illustrée par les crayonnés de Caza, qui viennent à merveille compléter les images (déjà fortes) que le lecteur à en tête pendant sa lecture.
Un ouvrage politiquement incorrect nous dit l'éditeur, je dirais pour ma part qu'il est bien trop correct pour être politique. Une fois encore, Gudule m'a impressionnée par sa maîtrise de la langue, de l'écriture et de l'a-propos. C'est un très bel hommage que lui rendent les éditions Armada en éditant cet ouvrage qui, véritablement, lui rend justice.
A découvrir d'urgence!
Lien : http://mademoisellemalenia.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AntyryiaAntyryia   05 septembre 2016
Tous les vétérinaires vous le diront : qui aime bien châtre bien.
("Kiki")
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Gudule (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gudule
Rencontre avec Gudule
autres livres classés : armadaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Regardez_moi, de Gudule

Combien de temps dure l'histoire ?

du samedi 15 avril au mardi 30 mai
du lundi 17 avril au mercredi 31 mai
du lundi 1 mai au mercredi 31 mai

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Regardez-moi de GuduleCréer un quiz sur ce livre