AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207247031
Éditeur : Denoël (12/02/1998)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Je suis mort, d'accord, mais qu'est-ce que je fais dans ce chien ?. Ou plutôt, pourquoi SUIS-JE un chien, avec un passé de chien, un instinct de chien, et cependant, intacts, mes émotions, mes désirs, mes souvenirs d'homme ?
Le souvenir d'Astrid, surtout, la jeune Noire qu'il a jadis ramenée d'Afrique, quand il était Jean. L'amour de sa vie. Astrid, sa veuve qu'il lui faut retrouver même si elle n'est plus qu'une sexagénaire usée par les outrages de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Domi_V
01 mai 2017
Après sa mort, Jean se trouve réincarné dans le corps d'un corniaud.
Il a gardé sa conscience d'homme et les souvenirs de toute une vie qui doivent désormais cohabiter avec l'instinct et la prédisposition canins. C'est en traçant le délicieux fumet de pisse d'une chienne qu'il finit par arriver devant la maison de sa veuve. Astrid, qu'il a jadis enlevé à son Congo natal, n'a jamais aimé les animaux.
Mais la solitude et la peur dans ces Hautes Ardennes belges continuellement embrumées lui font accepter ce sac-à-puces en tant que compagnon et confident. Elle le baptise "Fidèle" et décharge son coeur devant lui... Jean-Fidèle, toujours très amoureux d'elle, écoute... et tremble...
Avec Gudule on a l'habitude de lire des histoires (ou courts romans, comme celui-ci) d'horreur, or ici, l'épouvante ne frappe pas tant le lecteur que Jean qui croyait avoir vécu le grand amour pendant presque cinquante ans de vie commune... mais connaît-on jamais vraiment quelqu'un, même au bout d'un demi-siècle ?
C'est l'histoire d'un couple, mal-assorti, selon le protocole de société en vigueur à la fin de l'époque du colonialisme. Les confidences d'Astrid qui alternent ingénieusement avec les souvenirs de Jean en font un recit fortement intimiste.
Un texte sombre dans lequel l'écriture descriptive et l'art avec laquelle Gudule sait jongler avec les mots et le langage font merveille.
(Roman épuisé, repris dans le recueil "Le club des petites filles mortes ")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303
idevrieze
06 mars 2013
La plume de Gudule toujours prête à vous faire frissonner !
En effet, vous vous demandez toujours ce qui vous attends à chaque nouvelle ou roman que vous lisez de Gudule. Et ici, elle m'a encore eue ! Nous avons un homme qui meurt et dont l'esprit se retrouve dans le corps d'un chien. Il pense qu'il va pouvoir ainsi vivre heureux auprès de sa femme qu'il adore. Mais petit à petit, il apprend la vérité sur elle, sur sa vie, et sur sa mort.... Entre malédictions africaines, haine humaine et réflexions sur l'amour, Gudule nous emmène encore très loin.
Ainsi, entre hésitations du départ (à savoir, mais où nous emmène-t-elle) curiosité puis enfin ce petit frisson caractéristique de toutes les lectures avec cette auteure, lorsque vous fermez l'ouvrage ou la liseuse. J'aime rarement tout chez un auteur. Mais ici, j'aime de tout car elle me fait peur, elle me surprend toujours avec la variété de thème qu'elle peut aborder et enfin et surtout, j'adore sa plume.


D'horreurs à réflexions, mon coeur a balancé
En effet, la base ici est très simple. Un homme a aimé une femme et pour la posséder a procédé à un rituel. La femme la suivit et n'a jamais pu lui refuser quoi que ce soit. Mais jamais il ne s'en est aperçu ! Il a fallu qu'il se réincarne en chien pour redécouvrir l'histoire de sa vie. On se rend compte, au fur et à mesure du récit que sous l'apparence de dernière volonté du mari -vivre avec sa femme pour l'éternité- c'est un peu l'Enfer qui se déroule sous ses pieds...
Car au travers du récit de sa femme, il va découvrir la vérité nue sur elle, sur leur vie de couple, sur ses envies et ses regrets, sur la haine accumulée depuis des années. C'est donc une nouvelle horrible, grinçante qui se déroule sous nos yeux car cet homme devra payer. Mais sa femme devra aussi payer de sa haine.

Encore une nouvelle à lire absolument de cette auteure. Un vrai régal qui vous fera regarder votre conjoint d'un oeil tout à fait différent.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rhia
29 février 2012
encore une fois l'auteure captive lecteurs, l'histoire change énormément selon le personnage qui la narre car le couple ne cherche jamais à se mettre à la place de l'autre... même si c'est souvent le cas, ça en devient destructeur... On apprécie également l'univers vu à travers les yeux d'un chien... et la vision de l'Afrique... le héros nous semble par contre pathétique, et on reste sur la répugnante idée qu'il est éprouvé des désirs sexuels sur une fillette de 12 ans... alors qu'il en avait 29... 1 an plus tard, il passe à l'action... ça le rend plus monstrueux qu'humain...
Commenter  J’apprécie          10
Gwelan
24 novembre 2012
Choc de deux civilisations, choc de deux mentalités complètement différentes.
Manipulation d'une petite africaine par les soeurs censées apporter la "bonne" parole. Fascination pour l'homme blanc qui mènera la petite fille s'enliser dans une vie qui n'est pas la sienne. Aveuglement de cet homme tout à son amour, mais est-ce bien de l'amour et non une forme de possession déguisée? Pour cette petite fille qui devient sa compagne. Une absence complète de dialogue mène ces deux êtres à vivre côte à côte sans jamais vraiment se connaître.
L'idée de cette réincarnation dans le corps d'un chien est une bonne idée.
Un récit assez court que l'on lit d'une seule traite et le fin est inattendue.
Commenter  J’apprécie          00
Mafrano
04 mars 2013
Un homme meurt et se réincarne dans le chien que va adopter sa veuve .... ça avait l'air sympa comme histoire. Habituée aux romans jeunesse de Gudule, celui-ci m'a laissée perplexe, voire mal à l'aise face aux passages où le chien hésite entre avoir des relations sexuelles avec la chienne des voisins ou avec sa maîtresse ....
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Domi_VDomi_V28 avril 2017
Je me recouche. L'obstination est ma seule arme. Sous les coups, les insultes, le chien s'allonge aux pieds de son maître. Il lèche les chaussures qui le molestent. Nulle brimade n'entame sa confiance. Il se laisserait massacrer sur place – et en redemanderait ! – pour peu que son maître l'ait décidé.
Le chien est un con. Je suis un chien.
Commenter  J’apprécie          221
MarieKeyMarieKey21 mai 2016
À quinze, vingt, vingt-cinq ans, dormir ne laisse pas de séquelles. Les bouffissures, l’avachissement, ça vient plus tard. Au fil des années, chaque réveil s’avère un peu plus amer que le précédent. On remonte de l’immersion du sommeil courbaturé, flétri, affublé d’un masque grotesque. De plus en plus fourbu, jusqu’à l’ultime plongée.
Commenter  J’apprécie          00
MarieKeyMarieKey21 mai 2016
Perdu dans mes joies gustatives – est-ce la saveur de la fricassée qui me transporte, ou celle de sa salive ? Les deux sans doute, délices complémentaires sollicitant, à divers titres, la sensualité de mes deux moi-même –, je mets un instant à saisir ce dont elle parle.
Commenter  J’apprécie          00
MarieKeyMarieKey21 mai 2016
J’ai toujours aimé l’odeur du métal chaud glissant sur le tissu moite. Rien n’est plus rassurant pour les maris, les enfants et les bêtes. Repassage, cire fraîche, soupe qui cuit… Il y a toute l’alchimie du bonheur dans les effluves domestiques nés du labeur des femmes.
Commenter  J’apprécie          00
MarieKeyMarieKey21 mai 2016
C’est étrange à quel point ma vie a peu varié depuis cet « avant » – qui a, il faut bien le reconnaître, de furieux relents d’« aujourd’hui ». La mort semble n’avoir été qu’une parenthèse dans le flux calme de mes jours. Une escale entre deux navires.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gudule (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gudule
Rencontre avec Gudule
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Regardez_moi, de Gudule

Combien de temps dure l'histoire ?

du samedi 15 avril au mardi 30 mai
du lundi 17 avril au mercredi 31 mai
du lundi 1 mai au mercredi 31 mai

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Regardez-moi de GuduleCréer un quiz sur ce livre