AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330074654
300 pages
Éditeur : Actes Sud (11/01/2017)
3.69/5   31 notes
Résumé :
Deux histoires d'amour parallèles, dans les années 1950 et de nos jours, liées par la figure d'une auteur culte inspirée de Clarice Lispector, qui viennent illuminer les zones d'ombre du mensonge et de la vérité, du talent et de la médiocrité, de la consécration et de l'oubli.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,69

sur 31 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

diablotin0
  26 mai 2018
Carla Guelfbenbein a ce quelque chose qui m'enchante dès que j'ouvre un de ses livres. Son écriture, son style, son univers me happent instantanément. J'aime sa sensibilité, que l'on retrouve en filigrane à travers chaque phrase. Elle a une façon de décrire les relations à l'autre qui me touche beaucoup.
L'histoire d'amour entre Vera, Horacio, Daniel et Emilia est une histoire qui mêle intrigue, passion et candeur .
Tout tourne autour de Véra romancière de 80 ans qui se retrouve dans le coma suite à une chute dans les escaliers.
Daniel son jeune voisin, Emilia une jeune femme faisant une thèse sur Véra et Horacio poète et ancien amant de Véra vont être amené à se croiser
Le livre est construit en alternant les voix de ces troispersonnages.
Les failles et les secrets vont peu à peu se dévoiler et nous surprendre à la fin
Ce livre est, comme toujours avec Carla Guelfbenbein, émouvant et nous emporte dans une romance qui est loin d'être simple et parfois même douloureuse. C'est avec regret que je ferme ce livre mais je vais vivre encore un peu avec tous ces personnages que je ne peux pas quitter aussi rapidement.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
pyrouette
  03 juin 2019
Tout est dit dans le résumé de l'Éditeur et ce n'est pas en le lisant que j'ai choisi ce livre. C'est le titre qui m'attirait : Être à distance… À distance de quoi, de qui ? Et puis je connaissais le style de Carla Guelfenbein et je savais que cette histoire serait idéale pour quelques jours de congés. Une romancière octogénaire qui fait une mauvaise chute accidentelle ou pas dans un escalier, c'est presque banal. Ce qui ne l'est pas, ce sont les personnages qui gravitent autour d'elle et le mystère qu'elle a entretenu toute sa vie presque malgré elle.
Daniel, l'ami voisin, l'Architecte incapable d'aller au bout de ses rêves, marié pourtant à son premier amour, mais qui vit mal car son épouse est une arriviste. Emilia, l'étudiante qui vient rencontrer Vera au Chili et étudier son oeuvre pour sa thèse et qui ne supporte pas qu'on la touche et pourtant fiancée à un ami d'enfance, petit en taille. Horacio, l'ancien amant, poète reconnu et pourtant porteur de secrets et léger manipulateur. Ces trois personnages nous racontent, du moins nous en avons l'impression, l'histoire de Vera, leur histoire et révèlent petit à petit, leurs failles, leurs amours, les mensonges et les raisons de leurs actes.
L'auteure est une magicienne, elle nous entraîne, dans ses histoires, et nous sommes ferrés dès les premières lignes. Alors il ne reste qu'une envie : rester dans l'histoire le plus longtemps possible.

Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
zabeth55
  19 mars 2017
Un de ces livres qu'on doit interrompre avec regret et qu'on reprend avec plaisir.
Au Chili, Vera, femme de lettre octogénaire est dans le coma après une chute dans l'escalier.
Trois personnages racontent leur relation à Vera et leur propre histoire :
Daniel, son voisin et ami
Emilia, une jeune française qui écrit une thèse sur elle
Horacio Infante, célèbre poète, son ami.
Trois histoires qui s'entremêlent pour aboutir à une fin très inattendue
L'auteur s'est inspirée de la vie de l'écrivaine Clarice Lispector pour inventer cette belle fiction.
C'est un roman d'une grande cohérence écrit avec fluidité, élégance et sensibilité
Les émotions sont superbement transcrites et intensément perçues.
On en redemande !
Le prix Alfaguara décerné à Clara Guelfenbein est amplement mérité.
Commenter  J’apprécie          300
mollymon
  07 juillet 2017
Trois voix, celles d'un poète, d'une étudiante et d'un architecte tissent la trame d'une vie qui risque de s'éteindre. Celle une vielle dame, une célèbre romancière qui est leur point commun. Leurs destins vont se croiser, s'enlacer et se défaire. Une histoire assez classique d'amours que l'auteur a voulu sans trop de succès relever d'une pointe de mystère.
Dieu qu'elle m'a paru longue mais loooongue cette histoire. Comme je ne voulais pas l'abandonner, car elle n'est pas si mal que ça et que je voulais en connaître quand même la fin, arrivée au 3/4 de ma lecture j'ai décidé d'y mettre un peu de piment en la lisant à rebours. L'astuce s'est avérée payante, puisque mon intérêt s'est réveillé mais je n'ai pas été particulièrement surprise par les révélations tant attendues.
Commenter  J’apprécie          172
Melancoly
  14 février 2020
Etre à distance, titre énigmatique, troublant, à l'image de Vera, plongée dans le coma à la suite d'une chute jugée bien vite suspecte par son ami.
D'une écriture élégante et tout en nuances, la lecture de ce roman ne s'est pourtant pas révélée captivante. L'histoire trop "découpée" par le témoignage successif des trois protagonistes fait perdre au récit sa fluidité et sa tonicité et rend le texte trop dilué . Les personnages, présentés séparément et au début, pour moi, un peu confusément, leur ont fait perdre de leur densité.
A distance, je fus, par moments, et même plutôt assez souvent ! Dommage
Commenter  J’apprécie          180


critiques presse (1)
Actualitte   01 juillet 2017
Très inspirée du personnage de Clarice Lispector, Carla Guelfenbein nous offre un roman comme on les aime, délicat et profond.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   03 juin 2019
Jusqu’à quel point sommes nous capables de connaître l’autre ? Il reste toujours une zone insondable, un espace où sont nichés les sentiments les plus bas, un territoire obscur, qui bien souvent n’est même pas visible à nos propres yeux, car dans le cas contraire le délicat échafaudage que nous avons dressé au cours de notre existence s’effondrerait d’un seul coup.
Commenter  J’apprécie          220
diablotin0diablotin0   24 mai 2018
Mais tu es partie avant, Vera, et tu m'as laissé en route, orphelin de ta parole et de tes silences calmes, orphelin de ce monde que nous partagions, le tien et le mien, mais auquel je ne savais comment retourner sans ton aide.
Commenter  J’apprécie          210
pyrouettepyrouette   31 mai 2019
Tu me disais souvent que toute la richesse d'un créateur, c'étaient ses fractures, ses incertitudes, ses questions et ses faiblesses, le doute constant de la raison ultime des choses. C'était à travers ces failles que pouvait surgir ce qui n'avait jamais été là auparavant.
Commenter  J’apprécie          170
diablotin0diablotin0   26 mai 2018
Et je me dis que le bonheur et la douleur allaient ensemble, et que nous ne pouvions pas savoir à l'avance quand l'un ou l'autre prendrait l'avantage.
Commenter  J’apprécie          310
diablotin0diablotin0   25 mai 2018
Ces deux mots, "adultère" et "liaison" , n'ont aucun rapport avec ce qui nous arrive. Notre histoire est hors de cette nomenclature de la trahison.
Commenter  J’apprécie          280

autres livres classés : littérature chilienneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre

.. ..