AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226399135
Éditeur : Albin Michel (23/08/2017)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 45 notes)
Résumé :
« Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ? Et vous ne pourrez pas y répondre. »

De l’influenc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
jujuramp
  29 août 2017
Un des livres que j'attendais impatiemment de cette rentrée littéraire 2017.
Mon premier Guenassia.
D'abord ce titre ! Mais ce titre ! J'adore !
Après, j'ai passé un bon moment de lecture.
Des personnages humains, attachants. On suit les aventures de Paul, garçon à l'apparence androgyne, et de ses deux mamans. Dont l'une est hétérophobe et haute en couleurs.
Un roman résolument moderne, ancré dans notre époque.

Il m'a juste manqué de ce petit plus qui en aurait fait, à mes yeux, un grand roman. J'ai aimé comme une entrevue avec un bon pote, un bon moment, simple et convivial.
Je ne regrette pas !
Et si vous voulez connaître le pourquoi de David Bowie, il faudra lire jusqu'au bout les amis !
Commenter  J’apprécie          985
tynn
  24 octobre 2017
Voici Paul, au physique androgyne, élevé par un couple de femmes qui lui donne une éducation libre et décalée des normes sociétales. Sa mère est tatoueuse et roule en Harley. À 16 ans, il s'est déscolarisé tout seul pour jouer les pianistes de restaurant, puis gagne sa vie en client mystère de restauration rapide. Son meilleur ami est homo et amoureux (de lui). Mais lui passe ses soirées dans des boîtes de nuit réservées aux filles, incognito.
Personnages insolites, situations à la marge dans le monde des lesbiennes, bisexuels, et trans. L'accroche du dernier roman de Guenassia est originale, dynamique, réaliste et improbable à la fois.
Au fil des pages, Paul est aussi le client mystère de notre époque, nous fait observer les transformations des habitudes, l'évolution des tendances, et participer à un monde de fêtes nocturnes agitées. On peut parler de roman d'apprentissage dans un contexte peu utilisé en littérature. le propos n'est jamais scabreux et provocateur. C'est à la fois effrayant et cocasse.
On finit même par s'attacher à cette famille hors conventions, et à en suivre les péripéties de vie où l'amitié, l'amour, les disputes, les fêlures occupent une place "normale" à bien d'autres modèles familiaux mais dans un quotidien différent. Et quand on voit cette cellule exploser, on reste scotché à la narration, même si le livre n'est pas à la hauteur, encore une fois, du "Club des optimistes..."
Et je vous laisse découvrir ce que Bowie vient faire dans cette histoire!
Très sympathique lecture !
Rentrée littéraire 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Celkana
  10 juillet 2017
Une très belle découverte! On suit la vie de Paul, qu'il voudrait simple mais qui ne l'ai pas... En même temps, jeune homme androgyne de 17 ans, vivant avec deux mamans mais n'aimant que les femmes alors que sa mère déteste les hétéros.... Bref, Paul nous raconte sa vie et elle est loin d'être un long fleuve tranquille.
C'est tendre, drôle, plein de réflexions intéressantes mais aussi une belle histoire de vie, avec ses secrets de famille, ses colères et ses moments d'amour.
Un très bon livre que je recommande vivement, un vrai plaisir de lecture.
Commenter  J’apprécie          182
CathyBorie
  08 décembre 2017
Moins touffu que "Le club des incorrigibles optimistes", moins long aussi, ce roman m'a cependant régalée pour plusieurs raisons : le sujet d'abord, qui est très original, une quête d'identité hors du commun mais qui met en jeu les relations familiales et touche ainsi à l'universel (bon, j'exagère un petit peu...) ; l'écriture, à la fois simple et suffisamment travaillée pour accrocher le lecteur ; enfin le rythme du récit, bien mené, amenant son lot de rebondissements et de personnages attachants, à la personnalité puissante, et qui font fonctionner l'histoire de manière très efficace. Même si les situations sont parfois truculentes, il y a la bonne dose d'émotion, qui rend le tout très humain, et peut par conséquent parler à chacun ou chacune d'entre nous. Et puis ce titre... qu'on ne s'explique qu'à la fin, et qui est une magnifique trouvaille !
Commenter  J’apprécie          92
vieuchamp
  03 novembre 2017
Mais que veut bien dire ce titre?
Est-ce un livre qui nous parle de musique? Une biographie de David Bowie?
Jean-Michel Guenassia, j'ai lu presque tout ses romans, et celui-ci, contrairement aux autres, est très court.
Très court, mais c'est un concentré de bonheur. Certes il faut adhérer à l'univers quelque peu décalé des protagonistes, et d'entrée de jeu, on nous le fait savoir avec cette première phrase: "Je suis lesbien, une espèce d'homme incertaine, non dénommée, pas commentée, peu évoquée.""....
Guenassia, après des coups de maîtres réalisés avec ses précédents romans, nous livre ici presque une petite bluette, mais qui tient très correctement la route, car tout paraît si vrai, si nature, et pourtant, tout est à l'opposé de la vrai vie bien conformiste.
Alors, que vient faire l'héroïne de Ziggy Stardust dans cette histoire, ça, ce sera à vous de le découvrir, mais ce ne sera pas dans les premières pages. Patience. Mais l'attente en vaut la chandelle.
5/5. J'ai adoré.
Et ce Guénassia là ne me fera pas changer d'avis sur mon appréciation de l'auteur.
Coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91

critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   13 novembre 2017
Avec ce sixième roman, qui met en scène un ado au look androgyne, l’écrivain français Jean-Michel Guenassia a eu envie de raconter l’une des innombrables facettes assez marquantes de la réalité d’aujourd’hui.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Bibliobs   08 septembre 2017
Chez Jean-Michel Guenassia, un jeune androgyne de 17 ans fréquente les boîtes lesbiennes et se demande où est son père. Drôle et tendre à la fois.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Olivia-AOlivia-A   11 septembre 2017
Nous sommes tous comme des trains solitaires qui foncent dans la nuit, sans savoir ce qui nous attend au prochain tournant, s'il y aura une barrière ouverte, ou un obstacle, si nous réussirons à le franchir, ou si nous bifurquerons, si nous déraillerons, ou si nous échapperons à la sortie de route, il faut juste continuer jusqu'au moment où on rentrera en gare, et où on restera à quai à jamais.
Commenter  J’apprécie          50
Lexx54000Lexx54000   25 septembre 2017
Nous sommes sommes des trains solitaires qui foncent dans la nuit, sans savoir ce qui nous attend au prochain tournant, s'il y aura une barrière ouverte, ou un obstacle, si nous réussirons à la franchir, ou si nous bifurquerons, si nous déraillerons, ou si nous échapperons à la sortie de route, il faut juste continuer jusqu'au moment où on rentrera en gare, et où on restera à quai à jamais.
Commenter  J’apprécie          30
Olivia-AOlivia-A   11 septembre 2017
Il vaut mieux rester dans le doute que de patauger dans une guerre de tranchées ou se déchirer. L'ambiguïté me va comme un gant. C'est la preuve que l'important, ce n'est pas ce que vous êtes vraiment, ça les autres s'en foutent, l'important, c'est l'image que vous donnez, ce qu'ils croient que vous êtes. Et si vous voulez avoir la paix, autant ne pas les décevoir.
Commenter  J’apprécie          20
azelmazelazelmazel   14 septembre 2017
Pour elle, l'hétérosexualité est rien de moins qu'une abomination, on sent sa répulsion à la manière dont elle l'évoque, il lui est impossible de se contrôler, c'est instinctif, un dégoût qui vient du plus profond d'elle et qui la submerge.
P.76
Commenter  J’apprécie          35
Olivia-AOlivia-A   11 septembre 2017
Lorsqu'un lien s'est cassé, pas distendu ou évaporé, mais brisé, on peut en être malheureux et avoir des regrets, mais cela ne sert à rien d'imaginer réparer et d'espérer revenir à l'état antérieur, on n'y arrive jamais, même si on fait des efforts de part et d'autre, il reste toujours une odeur de cadavre quelque part.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean-Michel Guenassia (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Guenassia
Jean-Michel Guenassia - De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
902 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .