AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Pierre Guéno (Directeur de publication)
EAN : 9782290321522
158 pages
Éditeur : J'ai Lu (11/10/2002)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 150 notes)
Résumé :
72 000 enfants d'origine juive vivaient en France en 1939. Ils ont été jetés dans la guerre, marqués de l'étoile jaune, et souvent séparés de leurs parents... 12 000 ont été éliminés.
60 000 ont survécu: beaucoup parce qu'ils ont été cachés.
A l'âge où ils n'auraient dû traverser que des petits chagrins d'enfance, il leur a fallu apprendre à ne pas exister. Ils ont enduré les heures les plus terribles de notre histoire. Leurs souvenirs sont souvent ame... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
tiptop92
  06 avril 2021
Jean-Pierre Guéno - Paroles d'étoiles, Mémoire D enfants cachés (1939-1945) - 2002 : A cette époque l'indicible avait un nom : état français, police française, extrême droite. Alors qu'en Angleterre un grand escogriffe de général peinait à rassembler sous sa bannière quelques centaines de patriotes, des millions de citoyens français épousaient les lois antisémites d'un gouvernement scélérat coupable d'anticiper l'horreur pour plaire à l'occupant allemand. Ce qu'on voit à travers les yeux de ces enfants est ignoble. D'abord les anciens combattants de 14, les mutilés, les gueules cassées de confession juive jetés au fond des wagons plombés comme des paquets de linges sales abandonnés par celui qui fut leur chef dans les tranchées de Verdun. Pétain un des personnages les plus misérables de l'histoire de France, manoeuvrier indigne de la solution finale, homme monstrueux naufragé dans une vieillesse servile qui n'eut de cesse par ces décrets infâmes de lécher les bottes de l'organe de commandement nazi. Il faudrait faire lire à tous ceux qui flirte encore avec cette idéologie affligeante ces témoignages écrit cinquante ans plus tard avec des mots d'enfants qui n'ont pas eu d'enfance, des mots d'adultes aussi témoins de l'ignominie que fut le traitement affligé à ces petits être innocents. Toujours reviennent les mêmes mots d'ailleurs, "maman", "papa" comme les ombres merveilleuses d'un paradis perdu à tout jamais. Les récits atteignent d'insondables sommets dramatiques. Comment supporter ces lignes qui décrivent la séparation des mères et de leur petits hâtées par les matraques de gendarmes abrutis et trop heureux par cette lâche obéissance d'acheter une vie tranquille dans une France défigurée par les croix gammées. le lecteur vit en filigrane l'horreur des camps d'internement, du vel d'hiv, des transports contrebalancés par l'affection reçu pour la plupart de ces enfants dans des familles d'accueil qui les cachèrent au nez et à la frange hitlérienne d'une milice vichyssoise enragée dans son délire xénophobe. Tous ne furent pas heureux mais tous furent protégés malgré la menace mortelle qui pesait sur leurs hôtes. Car cacher un enfant juif était passible de mort et de déportation pour l'ensemble du foyer. La fin de la guerre ne sonna pas pour tout le monde la fin des épreuves car pour beaucoup le retour du père ou de la mère s'accompagna de la peur ressentie devant ces êtres faméliques et décharnés par des années de camp de concentration que les plus petits avaient oubliés. Et que dire de la détresse de ceux qui ne revirent jamais leurs parents et qui pendant des années attendrons que le cher disparu ouvre la porte. "Parole d'étoile" permet d'inscrire dans le marbre des témoignages qui ne seront grâce à cette initiative jamais oublier sauf si un jour une autre tyrannie débilisante décide de bruler à nouveau les livres qui la gênent... bouleversant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11420
JulyF
  01 juin 2013
Une page d'histoire : les mots des enfants juifs cachés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Certains étaient seuls parmi des étrangers, d'autres vivaient avec une partie de leur famille, en zone libre ou occupée, en famille d'accueil ou dans un couvent, mais tous avaient trouvé un refuge qui leur a permis d'échapper au sort des 12 000 enfants déportés de France.
Leurs mots sont écrits pendant cette période ou bien après, mais ils portent tous une charge énorme : celle de la peur, de la guerre, de la discrimination et de l'éloignement des siens.
J'ai lu le livre quand j'avais leur âge, il y a dix ans, mais certaines phrases résonnent encore aujourd'hui dans mon coeur. Une lecture bien plus pertinente que d'affecter à chaque enfant de CM2 le souvenir d'un enfant de son âge...
Commenter  J’apprécie          150
Bunee
  15 septembre 2008
ecueil très émouvant issu d'un vaste appel auprès des auditeurs de Radio France, qui a reçu 800 témoignages.
Des enfants cachés par leur parents, juifs, déportés.
Une première partie de l'ouvrage regroupe les témoignages de la vie d'avant. Avant la guerre, avant l'explosion d'antisémitisme. Des vies simples et déracinées, souvent pauvres, mais des familles souvent unies et pleines d'amour.
Et l'orage gronde. La France est occupée. Les mesures à l'encontre des juifs se multiplient. D'abord les dénaturalisations en cascade. Puis l'infamie. Croissante. Interdiction d'exercer certaines professions, puis de fréquenter certains endroits publics. L'étoile Jaune. Mais toujours, quelque part, l'espoir que ça aille mieux.
Ensuite, la terrible séparation. Les parents qui l'ont pu ont tenté de placer les enfants à la campagne, dans des familles, des pensions...
Après, la douloureuse attente, lancinante. Les visages des êtres chers qui s'estompent dans le quotidien.
Parfois les êtres aimé reviennent de l'enfer méconnaissables. Parfois non, et on croit, à chaque fois que l'on rentre chez soi le soir, que l'on va retrouver son père devant la porte, avec une petite valise à la main.
Réapprendre à vivre, construire sur un gouffre.
Les témoignages sont vraiment touchants, parfois très durs. La monstruosité du système donne froid dans le dos, mais on retrouve, ci et là, des gens foncièrement bons et généreux, juste histoire que vous puissiez vous dire que l'espoir en l'Homme n'est pas tout à fait impossible.
http://lelabo.blogspot.com/2008/09/paroles-dtoiles.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lilyalie
  14 octobre 2020
Ce livre est un receuil de témoignages. Dans l'introduction, l'auteur nous présente la situation avant la 2ème guerre mondiale, en 1930. Jean-Pierre Guénot nous donne des informations trés précises sur les Juifs qui sont arrivés en France à ce moment-là. Ensuite, nous avons 6 chapitres qui sont des rassemblements de témoignages de personnes ayant vécu la guerre de 40.
Au début de chaque chapitre, nous avons des pages d'introduction pour nous situer le contexte. Nous avons également remarqué que les témoignages étaient classés dans un ordre chronologique. Tous parlent des conditions de vie des Juifs dans une société antisémite, ils nous expliquent tous leurs interdits et comment les non-Juifs les voyaient. Au moment de la guerre, les auteurs des témoignages sont des enfants et nous racontent comment ils ont survécu.

Nos impressions sur le livre:
Aliénor: " J'ai bien aimé ce livre car nous avons vraiment l'impression de vivre le moment tellement les témoignages sont bien rédigés. Les vies des auteurs au moment des faits sont abomiblales et je trouve ça important de laisser une trace de ce qu'il s'est passé. "
Llily: " J'ai trouvé ce livre trés intéressant, trés émouvant, la plupart des témoignages étaient courts mais trés poignants, j'ai trouvé ça incroyable que l'on rejette des innocents juste pour leur religion."
Angélica: " J'ai aimé cet ouvrage car les témoignages sont touchants, je trouve ça intéressant de savoir ce qu'il s'est réellement passé pour les personnes ayant été victimes de la guerre."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JennParoledelibraire
  30 janvier 2010
Vous connaissez forcément ces petits livres Librio à 2€, mais ce que vous savez moins c'est qu'ils renferment parfois des petites perles. C'est le cas de Paroles d'étoiles. Ce livre réunit des témoignages précieux d'anonymes et de gens connus expliquant une France oubliée des livres d'Histoire. Ici, pas d'édulcoration, on est dans la vérité pure, celle du souvenir parfois heureux, souvent douloureux et toujours mélancolique. Celui d'un temps passé que l'on ne pourra pas retrouver et qu'on ne souhaite pas forcément revivre. Lire ce livre c'est faire un voyage dans le passé, pour comprendre comment les choses se sont vraiment passées afin de ne pas les reproduire, jamais. Car dans une France qui nie son implication dans le massacre des juifs comment savoir autrement que par ces précieuses voix, ce que l'on tente de nous cacher?
Paroles d'étoiles est une lecture bouleversante mais très instructive et touchante. Découpés en plusieurs arcs, les Histoires des protagonistes nous permettent de plonger dans l'ambiance de la guerre de manière progressive. Plus l'on avance dans la lecture, plus on sent le danger planer. Les destins différents et pourtant communs s'entrecroisent dans le récit et l' on s'attache à ces enfants-adultes. A la fin, on espère que les retrouvailles seront heureuses même si l'on sait que souvent ce n'est pas le cas. Beaucoup d'orphelins, de familles déchirées et même parmi les survivants le fantôme des camps persiste.
Le seul défaut de ce livre est sa durée. Bien trop court, on a néanmoins envie de découvrir l'album illustré qui permet d'en apprendre plus sur ces inconnus qui nous ont fait rentrer dans leur intimité, là où personne n'était jamais rentrée, pas même les membres de leur famille dans certains cas.
Paroles d'étoiles est un livre à lire, chérir et à faire découvrir à tous pour que la parole de ces enfants qui ont grandis trop vite ne tombe jamais dans l‘oubli.
Lien : https://parole2libraire.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   30 janvier 2013
J'étais lecteur assidu à la mairie du 3e. Et j'aimais lire. Et le jour des décrets, il a fallu que je rende mes livres. Je les ai rendus, et cette Mlle Boucher m'a dit " Je vous connais bien, vous aimez lire, je vois le choix de vos livres. Voudriez-vous continuer ? " J'ai répondu : " Oui, bien sûr, mais ce n'est plus possible. " Elle m'a dit : " Attendez-moi ce soir, à cinq heures et demie, en bas de la mairie." Evidemment, j'ai attendu. Elle m'a fait monter sur sa bicyclette, derrière, et avec mon étoile elle n'a pas eu peur, moi non plus, et nous avons remonté la rue de Bretagne ; elle m'a amené chez elle. C'était au musée Carnavalet : elle était la fille du conservateur. Et il y avait des bibliothèques, des bibliothèques magnifiques, qui leur appartenaient en propre. Elles étaient plusieurs filles. Et j'ai puisé dans ces livres assez longtemps, jusqu'au jour où j'ai dû quitter Paris.

Georges

731 - [Librio n° 549, p. 47]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
july57july57   18 avril 2016
Mon père a été envoyé à Beaune-la-Rolande; le circuit classique. Sur la fiche d'internement de Beaune-la-Rolande, il y a écrit, avec un tampon, c'est dire qu'on a pris la peine de fabriquer un tampon: "Cause d'internement: en surnombre dans l'économie nationale."
Commenter  J’apprécie          70
lilyalielilyalie   14 octobre 2020
Aliénor: " Pour la vie, pour la durée de notre pays sans retard, nétoyons la gangrène juive. Débarassons nous de cette vermine comme l'ont fait des hideuses punaises et des rats." page36

Lily: " Ils sont venus en france, pensant qu'ici tout serait bien, que ce serait le pays du lait et du miel. " page16

Angélica: " Les drapeaux et les religions, je m'en méfie comme de la peste. La personne que j'ai devant moi, ca m'est égal de savoir ce qu'elle pratique. C'est un être humain." page137
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
july57july57   18 avril 2016
Que vais-je devenir sans toi, ma mère? Comment ferai-je pour devenir grande, moi qui n'ai pas eu d'enfance? Comment tenir plus tard un enfant dans mes bras si je ne peux t'imiter...? Il me faudra tout inventer.
Commenter  J’apprécie          61
moraviamoravia   19 mars 2013
Je crois que collectivement en France, à la Libération, il y a eu la volonté de jeter un voile, d'oublier beaucoup de choses qui s'étaient passées et nous n'avions pas à parler parce qu'il n'y avait personne pour nous entendre.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jean-Pierre Guéno (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Guéno
Ecrivain, historien, ancien élève de l'école normale supérieur, ancien directeur de la Culture des Musées des Lettres et Manuscrits de Paris et de Bruxelles, Jean-Pierre Guéno est un "passeur de mémoire" qui aime retrouver les manuscrits, les sources, et les partager.
Retrouvez ici sa présentation des correspondances de Guillaume Apollinaire pendant la Première Guerre Mondiale.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Grande Guerre

Combien de soldats français se sont engagés

6 millions
2 millions
9 millions
8 millions

3 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Paroles de poilus. Lettres de la Grande Guerre de Jean-Pierre GuénoCréer un quiz sur ce livre

.. ..