AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841565513
Éditeur : Editions du Rouergue (10/03/2004)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Couscous clan, tagué un peu partout en lettres rouges, c'est le nom de leur bande. Il y a Kamel, le mécano fan de kung-fu, Karim, l'intello qui rêve de devenir samouraï, et Kader, l'obsédé sexuel au grand cœur. Quinze ans chacun, de l'énergie à revendre, et une cervelle qui tourne à plein régime.

Le genre de type à qui on ne la fait pas. Alors, quand une équipe de vedettes débarque dans leur cité pour y tourner un film, les acteurs se font voler les p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ziliz
  21 mars 2013
--- Hilarant et punchy.

Quand le milieu branchouille du cinéma débarque en banlieue pour un film philosophico-futuro-médiéval...

L'équipe est accueillie par un trio d'ados impayable : Kader (fan de porno), Karim (intello bosseur), Kamel (dingue de mécanique). Pas si simple de réussir à coopérer, à se comprendre... Tout le quartier est sollicité pour le tournage : le maire farouchement communiste, une maman reine du couscous, un redoutable concierge accompagné de Bunker et Blockhaus, ses molosses... Faye Dunaway, John Malkovich et Seymour Cassel - oui, les vrais, les Américains ! - sont de la partie. Et puis quelques acteurs fictifs qui ressemblent étrangement à des célébrités (Yann Kasso, Mike Gamon, Romain Boris...).

La panoplie de rigueur des 'banlieues difficiles' est là : cave d'Ali-Baba pleine de marchandises 'tombées du camion', petites gélules magiques, reparties cinglantes. Cela semble caricatural, mais l'auteur décrit cet univers avec tendresse et beaucoup d'humour. En prime, des caprices de stars, des coups de gueule, et beaucoup d'action : la bataille vaut son pesant de cottes de mailles et de bastonnades, on se croirait en pleine guerre de Playmobil...
Bref, un roman vif et très drôle. Emouvant , également : Guillaume Guéraud s'intéresse aussi au sort des Indiens vivant actuellement dans des réserves. Celui des résidents de banlieues-ghettos en France n'est guère différent.
Lu et aimé de cet auteur : 'Sans la télé', 'apaches', et l'adaptation BD par Alfred de son roman 'Je mourrai pas gibier'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Apikrus
  25 mars 2013
Kamel, Karim, et Kader ont quinze ans. Ils vivent dans une banlieue défavorisée. Ils ont aussi en commun une vie imaginaire qui leur permet de s'en évader, chacun à sa façon : l'un est fan de kung-fu et de mécanique, l'autre aime le lycée et compte sur cette réussite, et le troisième fantasme devant des films pornographiques. le quartier leur appartient : pour mieux s'en persuader ils ont graffité en divers endroits le nom de leur bande 'Couscous Clan', notamment sur le banc qu'ils occupent régulièrement.
Un jeune photographe à la recherche d'une tour promise à une prochaine destruction s'égare dans ce quartier. Inévitablement son chemin croise celui de ces jeunes.
Cette rencontre présage un choc de cultures qui s'avère très drôle durant tout le récit. L'histoire est parfois légèrement caricaturale, non dans le propos lui-même (juste et plein d'une compréhension bienveillante à l'égard de ces jeunes défavorisés), mais dans le fait de confronter des univers qui ne se rencontrent que très rarement : celui de banlieues défavorisées et celui du cinéma.
La comparaison de ces deux mondes et des personnages qui y vivent montre finalement que ceux-ci ont en commun leur humanité, quel que soit leur milieu d'appartenance.
Voici donc un livre amusant et agréable à lire, qui invite aussi à la réflexion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cathe
  19 septembre 2015
Dans la banlieue rouge, les clans font la loi. Parmi eux, le "couscous clan", avec Kamel, Karim et Kader. Des délinquants ? Oui, mais quand un photographe vient photographier leur quartier car il cherche un endroit sinistre, des couleurs sombres, du béton et une tour abandonnée pour tourner un film, ils cherchent à en profiter au maximum. Si l'équipe de tournage veut travailler, il faut qu'elle obéisse à la loi du quartier et aux chefs. Mais le cinéma ça reste quand même quelque chose de mythique, même dans les banlieues désolées, et le charme finit par opérer… sur tout le monde…
On sent que Guillaume Guéraud aime ses personnages, et ses délinquants il en fait des grands gosses paumés au grand coeur. Voilà un livre plein de tendresse malgré la toile de fond contemporaine et plutôt noire.
La collection "doAdo" est, comme son nom l'indique, pour les ados, mais elle peut être lue avec plaisir par les adultes
Commenter  J’apprécie          40
lafanadesthrillers
  23 septembre 2013
Résumé-apéritif
Kader, Karim et Kamel habitent dans le quartier du Grand Parc. Un jour, alors qu'ils sont tranquillement en train de mâcher un chewing-gum sur leur banc, ils voient sortir d'une voiture de location un inconnu armé d'un appareil photographique. L'homme vient en repérage : il est chargé par un producteur de trouver une tour désaffectée susceptible de servir de cadre au tournage d'un film. Malgré les contrariétés qu'il doit subir, il est séduit par les lieux…

Mon avis
Bien sûr, Guillaume Guéraud ne fait pas dans la dentelle avec son « Couscous Clan » : il n'hésite pas à utiliser un langage cru quand le besoin s'en fait sentir ; il donne parfois à ses personnages des attitudes à la limite de l'interdit et il ose même dévoiler au grand jour les « cochoncetés » qui germent dans leur tête. En agissant ainsi, il prend incontestablement le risque de voir se déchainer contre son roman les foudres des bien-pensants. Pourtant, ce que nous devons retenir avant tout, c'est la justesse du propos. Car l'oeuvre est réaliste, « tristement » réaliste, diront certains. le monde des banlieues françaises en l'an 2004 est, en effet, proche de l'univers construit par Guéraud. Sans pitié ni retenue. Hors les lois de la République, là où celui qui cogne le plus fort écrase le plus fragile.
Cela dit, du point de vue strictement littéraire, le travail de l'auteur est remarquable : humour soigneusement amené ; exploitation exceptionnelle des ressources langagières ; angle d'attaque plus qu'original plongeant le lecteur dans l'atmosphère exacerbée des plateaux de cinémas ; trio de héros à la fois atypiques, vrais et tellement plus humains que les stars croisées au cours du tournage, aseptisées et clownesques, à force de narcissicisme ; cadre spatial de circonstance symbolisé par la tour Voltaire, tout à la fois grandeur et décadence ; construction narrative parfaitement soignée… du grand art, tout simplement !

Pour en savoir plus
GUERAUD Guillaume, « Couscous Clan », Rouergue, 2004
A partir de 14 ans - 17 X 12 cm – 215 p. – roman psychologique
ISBN : 2- 8415-6551-3
En vente sur Amazon

Lien : http://lafanadesthrillers.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ZilizZiliz   21 mars 2013
Il s'est fait virer du collège dès la rentrée parce qu'il a écrit sur sa fiche : "Comme métier, je veux faire gynécologue, pour voir la foune de ma prof d'anglais." (p. 11)
Commenter  J’apprécie          170
ZilizZiliz   21 mars 2013
- On a passé une heure à attendre... On a mis vingt minutes pour s'habiller... Et on est filmés que trois secondes ?
- C'est le principe même du cinéma ! lui confie Yann Kasso. Beaucoup de préparation... Énormément de patience... Et peu de tournage... Voilà comment se fabrique un film !
(p. 127)
Commenter  J’apprécie          60
ZilizZiliz   21 mars 2013
- Un film est la conjugaison de plein de métiers bien spécifiques ! La prod, l'image, le son, le décor, les costumes, le montage... [explique Magnum]
- Les réalisateurs de pornos font tout ça eux-mêmes ! lui jette Kader.
(p. 72)
[ça doit être assez simple en effet, au moins pour le son, le décor, les costumes]
Commenter  J’apprécie          30
ZilizZiliz   21 mars 2013
- Ma femme est revenue ! clame fièrement le moins ivre.
- Je savais pas qu'elle était partie... marmonne l'autre.
- Moi non plus ! Mais elle est rentrée hier soir avec sa valise ! Elle avait foutu toutes ses affaires dedans le matin même ! Elle les a remises à leur place, sans rien dire... Et puis voilà !
(p. 114)
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Guillaume Guéraud (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Guéraud
Vent de panique dans Paris : après des disparitions inexpliquées de chiens et de chats, des bébés puis des adultes par centaines s?évaporent sous les yeux de tous. Seul Léo, un ado arrivé depuis peu dans la capitale, et vivant en squat, perçoit visuellement le phénomène : une sorte de bulle floue aux trois mâchoires imbriquées? Lui et sa copine, Cosmina, ainsi que son chien Tchekhov, semblent être à l?abri du danger. Et si c?est parce qu?ils s?aimaient qu?ils ne craignaient rien ?
"Vorace" de Guillaume Guéraud © Éditions du Rouergue, 2019
autres livres classés : citéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quizz Brigade de L'oeil

Quel est le nom de l'Île où se déroule l'histoire ?

Howling Abyss
Rush Island
Crystal Scar
New York

13 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : La Brigade de l'Oeil de Guillaume GuéraudCréer un quiz sur ce livre