AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782234061347
139 pages
Éditeur : Stock (13/03/2008)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Des quelques garçons qu'elle a connus à l'âge des premières expériences, Claire ne conserve que des souvenirs très flous. Un seul reste gravé dans sa mémoire et dans sa peau. Parce qu'elle a tout écrit, méthodiquement, de l'année de ses seize ans, parce qu'elle a décrit, dans le détail, comment il la touchait, parce que personne ne l'a plus jamais regardée comme ça, parce que leur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Hekahm
  27 août 2015
J'ai été emballée par les premières pages, puis, rapidement, ça s'est essoufflé... Des pseudos sentiments et du sexe sans grand relief, et une fin... surprenante, qui finalement déçois assez, me laisse clairement sur ma faim. Ce n'est pas un grand roman mais ça se lit, lors d'un voyage en train, c'est très bien !
Commenter  J’apprécie          60
sld09
  27 juin 2017
On s'attend à une histoire plus romantique en lisant le résumé en quatrième de couverture. L'absence presque totale de sentiments ainsi que le dénouement sont assez déstabilisants.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
HekahmHekahm   27 août 2015
Il y a mieux que faire l'amour. Il y a le faire et le refaire, en parler, rouler les mots sous sa langue, s'épuiser dans l'effort mais continuer encore, encore et encore. Ne plus pouvoir mais le vouloir quand même. Répéter, revenir, raviver. Je voulais cette profusion à la limite de la douleur.
Commenter  J’apprécie          70
HekahmHekahm   27 août 2015
Au fer rouge, dans la couche profonde de l'épiderme, dans l'inconscient, dans cette partie de la mémoire qui retient la peur primaire de l'eau, le goût d'enfance des chamallows, la gifle cuisante de la honte.
Commenter  J’apprécie          50
HekahmHekahm   27 août 2015
J'aurais bien cédé mon champagne contre une bière, j'aurais bien ôté mes escarpins et leurs dix centimètres de talon pour danser sur Nirvana.
Commenter  J’apprécie          40
HekahmHekahm   27 août 2015
Il n'y avait pas eu de désamour parce qu'il n'y avait peut-être jamais eu d'amour. Juste le désir du désir.
Commenter  J’apprécie          40
sld09sld09   24 septembre 2017
Une nuit de printemps, près de la mer. Je n'avais enfilé ni culotte, ni chaussures. J'ai fait quelques pas sur la moquette du couloir qui reliait la chambre de D. à la nôtre et j'ai frappé à sa porte. Je n'éprouvais aucune fébrilité. J'étais lucide, concentrée, les sens en alerte, l'épiderme et le ventre prêts.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : érotismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox