AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953790845
Éditeur : Light Motiv (12/10/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Echelle, escale.Dans la Marine, jusqu’au milieu du XIXe siècle, les deux termes étaient synonymes. Pour avoir la même racine : scala en italien. On pouvait désigner des ports méditerranéens comme des échelles du Levant. Maintenant, on dit seulement escale. Une escale est un lieu où l’on pousse une échelle. »

Richard Baron, photographe, monte à bord par l’échelle de coupée, rencontre les marins de passage, approche leurs regards, leurs attitudes. Eli... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Skritt
  24 octobre 2013
Ce livre fait partie de la collection Long cours chez Light Motiv. Il traite de l'escale. Ce moment où le navire est à quai pour l'avitaillement, le seul moment que les marins ont pour toucher terre.
Entre la photographie et le texte, le photographe s'allie à l'auteur du récit pour un voyage dans le milieu des marins, quand ils sont sur le quai, à charger, décharger, soufflant un peu, avant de repartir pour une autre escale.
Le récit nous apprend l'origine du mot, mais surtout nous conte l'évolution du métier et ce qu'il en est actuellement, de manière qui peut être déroutante. Entre poésie et dure réalité, le texte nous mène au-delà des croyances populaires, le milieu des marins ne ressemble pas à ce que l'on s'imagine. La mise en page est cherchée, parfois comme un bloc, un paragraphe, parfois une seules phrase quelques mots en évidence
Les différentes photographies qui accompagnent le récit le suivent, nous racontent, presque sans avoir besoin des mots, non pas les conditions de vie du marin, mais l'ampleur de la tâche, de la vocation.
Certaines photographies sont très réussies, saisissant un visage, travailleur, serein, sûr. Tantôt la salle des machines, tantôt le navire le long du quai, les images sont belles, dans un univers loin d'être magnifique. le photographe perçoit des instants presque volés au quotidien des marins lorsqu'ils sont à quai, en escale.
Un beau livre que j'apprécie plus pour les photographies que pour le récit. Un travail soigné, des instants immortalisés.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mariejuliet
  21 octobre 2013
Ce livre est d'un genre particulier, il allie le texte et les images. Mais les images font partie intégrante de la narration, elles, aussi, parlent et nous narrent l'escale. Elles sont d'ailleurs notre premier contact avec le sujet par la couverture, où figure un escalier, que l'on imagine faire le lien entre le pont et le quai. le décors est planté. Les photos de Richard Baron vont aussi bien présenter les bateaux, la mer, que les marins. Elles nous plongent dans l'univers de ces hommes fantômes, que l'on ne voit pas à terre car ils ont peu ou pas de temps pour y descendre ou bien parce qu'ils sont cantonnés dans certaines zones. le photographe a su capté leur essence, hommes un peu effacés, pas vraiment là, ou bien semblant rêver à leur prochain départ. Il nous apporte un témoignage visuel sur le cadre de vie de ces marins, les immenses paquebots, la salle des machines, les zones interdites, la mer... Je trouve ces images à la fois belles et inquiétantes. Quelle place peut trouver l'homme dans cet environnement ? (...)
Lien : http://booksandme.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : Marine marchandeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre