AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Des aveugles (13)

moravia
moravia   02 avril 2016
Josette n'avait plus qu'une idée : retourner à cette odeur, et à cette poigne, et voir si elle avait toujours envie de s'y abandonner.
Commenter  J’apprécie          90
sterou75
sterou75   10 juin 2011
J'ai beaucoup voyagé, dit Taillegueur à Josette, et j'en ai connu beaucoup de voyants, j'ai conversé avec eux, j'ai couché avec eux, je les ai questionnés, j'ai écouté leurs rêves, j'en ai torturé certains pour qu'ils me disent ce qu'ils n'auraient jamais osé, ou ce qu'ils se disent seulement entre eux, ou à la confession, ou sur le papier, et tu ne peux pas savoir comme leur âme est confuse et encombrée, fourbe, pleine de détours et de recoins, remplie à ras bords et sans cesse débordante, fuyante et tortueuse, tu ne peux pas imaginer tous leurs vices car ils semblent les fabriquer à plaisir, et tu ne peux pas imaginer leur connaissance car chez la plupart elle est infinie et inutile, et ce qu'ils érigent en beauté qui est moins que le vent, et leur régime stupide des distances et des perspectives, et la vénération des crottes de couleurs, et le culte d'eux-mêmes et le culte du soleil qui sécrète leurs cancers, tu ne peux l'imaginer, mais je te l'apprendrai, je connais l'âme des voyants mieux que n'importe quel voyant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
anyways
anyways   16 août 2012
Par exemple, elle n'aimait pas tenir un archet, qui lui donnait la chair de poule, elle voyait un tibia limé dans lequel on avait inséré les cheveux d'une femme malade.
Commenter  J’apprécie          40
hema6
hema6   15 février 2011
Aucune oreille de sourd ne pouvait transmettre un silence mais une absence de silence ou de stridence.
Commenter  J’apprécie          40
anyways
anyways   16 août 2012
Quand ils firent connaissance, Robert se passionnait à étudier la résistance au frottement des objets, et Josette à les définir à la pointe de sa langue. Robert avait les poches pleines de cailloux, de billes, de petits morceaux de bois, de tessons de bouteille, il les frottait les uns contre les autres, ou simplement entre deux doigts il en grattait l'asphalte de la cour, jusqu'à ce qu'il sente un échauffement, alors il les mettait à son nez pour renifler le brûlé. Josette était habituée à ses bruits de manipulation. Non loin du coin où il se terrait, car il était sauvage, elle procédait tout autrement, à peu près avec les mêmes objets, elle les approchait du bout de sa langue pour en tester le sel, le cuivre, la poussière, le verre, le moisi.
Commenter  J’apprécie          20
anyways
anyways   16 août 2012
Par exemple, elle n'aimait pas tenir un archet, qui lu donnait la chair de poule, elle voyait un tibia limé dans lequel on avait inséré les cheveux d'une femme malade.
Commenter  J’apprécie          10
6L20
6L20   26 juin 2018
Qui pouvait donc se permettre de les voir, eux qui ne pouvaient même pas se voir ? Qui sinon la police ?
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

    Françoise Sagan : "Le miroir ***"

    brisé
    fendu
    égaré
    perdu

    20 questions
    2122 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre