AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791021406469
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (06/12/2018)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
En 1959, Louise, 15 ans, reçoit les lettres de Wolfgang Gershert, un jeune Allemand qu'elle ne connaît pas. Rapidement, elle comprend que ce dernier sait des choses sur sa famille alors qu'elle ne connaît rien sur son histoire. Elle se décide à interroger Rose, sa mère, avec qui elle entretient des relations conflictuelles. Même si Louise redoute de lever le voile sur ce passé caché, elle veut connaître la vérité.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LillyMaya
  09 janvier 2019
Voici mon premier livre lu en 2019...celui-ci a été lu en quelques heures hier soir avant de me coucher.
Pourquoi ce roman ? Parce qu'il est écrit par une autrice jeunesse que j'ai la chance de connaitre, et qui publie son 2e roman ado. Mais aussi parce que les thématiques qu'elle aborde m'interpellent. Et puis la couverture est superbe. C'est déjà une claque à elle seule, car elle ne cache pas ce qui nous attend.
Je n'ai pas choisi un roman facile pour commencer l'année, puisque celui-ci nous parle de relation mère-fille conflictuelle (le mot est faible), mais aussi de seconde guerre mondiale, de drame et d'un lourd secret de famille.
Ces thématiques ne peuvent nous laisser indifférents. C'est fort, cela bouleverse, cela interroge aussi sur notre positionnement. Qu'aurions nous fait dans la situation vécue par ces personnages ?
L'écriture est agréable et sensible malgré l'horreur de certains événements. J'ai apprécié la façon dont les choses sont abordées (en grande partie par le biais de journaux intimes, mais il y a aussi une partie narrative). Les époques se croisent, mais on ne s'emmêle pas les pinceaux.
Les sentiments sonnent justes, et on est ému et touché jusqu'à la dernière page.
J'ai lu l'avis d'une librairie de Bordeaux, qui conseille ce roman dès 10 ans ! Personnellement, cela me pose problème. Certains événements relatés ici sont terribles et je ne peux m'imaginer y confronter un enfant de 10 ans.
Je sais que cette question de l'âge fait souvent débat, alors à vous de lire ce roman et de décider en fonction de la maturité de l'enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Cindol
  04 juin 2019
Avant de commencer à donner mon ressenti sur cette lecture, je voudrais remercier les éditions Oskar pour leur envoi et évidemment Babélio qui, à travers sa dernière Masse Critique, m'a permis de découvrir ce roman et cette auteure que je ne connaissais pas.
Pour ce qui est de ma critique, je suis partagé car mon expérience de vie et mes quelques lectures sur des sujets similaires et durant cette période de l'histoire me font dire qu'il y a, à mes yeux, beaucoup mieux ailleurs et beaucoup plus poignant. Tant au niveau de l'histoire, de la manière dont c'est narré ou dans le message qui est véhiculé entre les lignes. Oui mais voilà, ce ressenti est personnel et ce fait en fonction de l'âge de mes artères, de mes nombreuses lectures et de mon expérience de vie. Sauf que ce livre n'est initialement pas destiné au public que je suis (même si je suis resté un grand gamin dans ma tête parfois, ça ne compte pas, ne m'en déplaise!!!)
Et c'est là où ma critique va quelque peu se modifier car si je prends en compte le fait que ce roman soit adressé à un public jeune adulte, je trouve que pour le coup, ce livre, qui se lit en quelques heures, peut faire son petit effet et peut faire prendre conscience de certaines choses sur plusieurs sujets traités dans l'histoire tels que les non-dits, la communication, l'écoute, L Histoire, etc...
La plume de l'auteur est simple, efficace, et les découpages voulus dans le scénario pour ménager le suspense de l'histoire sont classiques mais fonctionnent bien.
A mes yeux, même si je ne suis pas un grand spécialiste des romans de ce genre, ce Sourire du diable se défend plutôt pas mal mais ne sort pas pour autant du lot, que ça soit dans l'écriture ou dans le scénario.
Pour résumer, un roman qui se laisse lire sans aucun souci mais qui est clairement destiné à son public que sont les jeunes adultes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Onirique13
  14 juin 2019
Une nouvelle fois, grâce à Babelio, je découvre à la fois une maison d'édition (Oskar éditeur) et une auteure, Nancy Guilbert. Alors, je me répète, mais merci mille fois de nous donner la possibilité d'accéder à des petites pépites par le biais de la Masse Critique.
Pourquoi ce livre faisait parti de ma sélection du mois de mai ? Je ne vais pas vous mentir, j'ai complètement craqué sur la première de couverture que je trouve simplement sublime. le titre, ainsi que sa calligraphie, n'a fait qu'attiser mon intérêt pour ce roman. Puisque j'étais déjà convaincu, le résumé n'était finalement presque qu'accessoire. Parce que oui, je sélectionne mes lectures en fonction des couvertures (très rarement pour un résumé). Je sais, je sais, je suis étrange.
A peine ma lecture débutée, j'étais conquise. Mon amour pour les romans épistolaire a été comblé. Ce dernier n'est pas uniquement épistolaire, mais nous avons tout de même plusieurs échanges tout au long du roman. J'ai été particulièrement sensible au fait que l'auteure ne tourne pas autour du pot et nous embarque directement au sein de son intrigue.
Le style est fluide. La mise en page permet une lecture aisée et rapide. Ce roman se lit en seulement quelques heures et se dévore tellement il est prenant. le changement des genres (épistolaire, narratif etc.) et de narrateurs créaient une réelle dynamique dans cette aventure.
En somme, un roman parfait pour les adolescents mais pas uniquement. Les adultes trouveront forcément leur compte également car l'histoire reste puissante malgré quelques passages relativement naïfs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  16 janvier 2019
Louise est rejettée par sa mère depuis sa naissance. Quand elle découvre son journal, elle comprend le drame qui a constitué sa naissance et décide de quitter la maison.
La jeune fille reproche à sa mère de ne pas avoir partagé son secret. Mais quand elle même a une fille, le silence perdure...
Un roman qui est construit sur la superposition de lettres et de journaux. Cela permet à la fois de faciliter la lecture mais aussi de laisser des moments de respiration et de mystère à l'intérieur de ce texte émouvant.
Le principal atout de ce récit est de montrer comment une information cachée, peut empoisonner les relations au sein d'une famille, sur plusieurs générations.
Il y a ensuite l'approche historique, qui à travers de deux portraits opposés, souligne la présence de personnes nocives et d'humanistes dans les deux camps lors de la seconde guerre mondiale.
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          100
Ninaalu
  09 avril 2019
J'ai lu ce roman ado, dans le cadre d'un jury jeunesse dans ma médiathèque. On m'avait présenté la thématique des secrets et de la Seconde Guerre mondiale, ce qui m'avait intéressé. Nous allons suivre une famille sur 3 générations, à travers le récit de 3 femmes.
Tout commence en 1959. Louise est rejetée par sa mère depuis sa naissance, sans comprendre pourquoi. Un jour, elle reçoit les lettres de Wolfgang Gershert, un jeune Allemand inconnu, qui semble en savoir long sur sa famille. Elle va donc mener son enquête et lire le journal intime de sa mère. Rose a vécu la Guerre de près. Son frère et ses amis sont des résistants, et les Allemands pullulent autour d'elle. Elle va faire une mauvaise rencontre qui bouleversera sa vie et celle de ses descendantes. Bien que Louise ait découvert les secrets de sa mère, rien ne s'est arrangé entre elles, et elle fuira la maison familiale. Mais lorsque Nina (quel joli prénom), sa propre fille l'interrogera sur son passé, elle s'enfoncera à son tour dans le silence.
La thématique principale du livre est les secrets de famille et leur impact sur plusieurs générations. Rien de très original, mais c'est bien écrit et prenant. J'ai surtout apprécié le fait que le livre ne soit pas manichéen. Il n'y a pas que des méchants Allemands et de courageux Français dans ce roman. C'est plus complexe que cela. Même si ce n'est pas beaucoup exploité, l'autrice traite également de l'épineux sujet de la responsabilité et du passé. Les Allemands doivent-ils être tenus pour responsables des actes nazis de leurs ancêtres ? Un commandant SS est-il simplement un monstre et plus un père ? Je vous laisse creuser.
En conclusion, j'avais entre les mains un roman ado bien écrit, intelligent, qui amène à réfléchir tout en ménageant son suspense. La couverture est aussi très réussie, donc ça a été une belle découverte.
Lien : https://ninaalu.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LineloLinelo   23 mars 2019
"Avais-je le choix, Louise ?"

Louise ne lui a jamais répondu même si elle savait qu'elle aurait voulu lui dire :

Oui. Bien sûr que tu l'avais. Tu pouvais m'écrire toutes ces années difficiles d'incompréhension mais tu ne l'as pas fait.

Tu pouvais choisir de m'aimer, car je n'y pouvais rien, moi, de ce qui t'était arrivé.
Commenter  J’apprécie          20
CindolCindol   04 juin 2019
Traitez les gens comme s'ils étaient ce qu'ils pourraient être et vous les aiderez à devenir ce qu'ils sont capables d'être
Commenter  J’apprécie          30
LineloLinelo   23 mars 2019
Elle savait que Louise avait lu son carnet, mais aucune des deux n'a fait un pas vers l'autre. Le mur qui les séparait déjà est devenu une forteresse aux briques épaisses, façonnée avec un mortier où se mêlent la haine, le sang et les mensonges.
Commenter  J’apprécie          10
NinaaluNinaalu   09 avril 2019
Tous ces objets inutiles à qui Friedrich avait donné une seconde chance. Il avait réussi à voir leur beauté là où d’autres les auraient rejetés.
Commenter  J’apprécie          20
LineloLinelo   23 mars 2019
Ma mère m'envoie constamment au visage des réflexions mordantes sur mon physique mais aussi sur mon caractère. Certains jours j'ai l'impression qu'elle ne supporte pas que je me retrouve dans la même pièce qu'elle. Il m'est arrivé une fois de la regarder avec gentillesse : elle m'a poussée violemment contre le mur en me disant que j'avais le "sourire du diable"
Commenter  J’apprécie          00
Video de Nancy Guilbert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nancy Guilbert
Livre: "Mission dinosaure" de Nancy Guilbert
autres livres classés : violVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre