AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Nancy Guilbert (Autre)
EAN : 9782352902690
396 pages
Éditeur : Editions courtes et longues (18/03/2021)
4.34/5   22 notes
Résumé :
Brindille, Will, Emâ et Mahikan : quatre personnages malmenés par la vie prennent leur destin en main.
Au Canada, sur la terre des loups, leurs histoires vont se lier à jamais.

Un roman choral haletant de Nancy Guilbert : une ode au courage, à la nature, à la liberté et à la non-violence.

[4e de couverture]
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 22 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

LillyMaya
  26 mars 2021
Quel roman ! Je l'ai refermé il y a une heure à peine.
J'avais volontairement évité de lire le dernier roman de Nancy Guilbert et Marie Colot, "Point de fuite", à cause du sujet trop dur.
Et me voilà avec ce nouveau roman, projetée, malgré-moi dans des choses terribles à travers les personnages de Brindille et Tim. J'ai peiné sur les passages les concernant, le coeur au bord des lèvres et les larmes au bord des yeux.
Et pourtant, Nancy arrive à raconter l'irracontable sans pour autant édulcorer les choses.
Et puis, il y a tous les autres personnages de ce roman, Will, Emâ, Mahikan et bien sûr Brindille. Chacun d'eux est tellement attachant dans sa personnalité, dans ses fêlures, dans son humanité.
On découvre la nature, les loups, la Mauricie (au Québec), le peuple des Atikamekw et leur façon si poétique de nommer les mois de l'année et leur rapport si fort à la nature. le texte est émaillé de nombreux mots de cette langue : Mikomin Pisimw (le mois des framboise), Ka Wasikatock Pisimw (Le mois où la lune se reflète sur la glace) etc... On aimerait presque pouvoir entendre la façon de prononcer chacun de ces mots.
Les chapitres alternent les voix de chacun des 4 personnages, nous permettant de vivre un peu à leur côté sur une petite année des événements forts et bouleversants.
Comme dans les autres romans que j'ai lu de Nancy on retrouve également de nombreuses citations de chansons et d'évocation de romans qui viennent appuyer l'histoire.
Finalement, il faudrait le relire avec internet ou un dictionnaire de la nature, de la faune et de la flore à portée de main pour rechercher : les noms des arbres, les noms des oiseaux, des photos des lieux évoqués et avec en bande sonore les chansons citées et puis un morceau d'écorce de bouleau (pardon de papier) pour noter les titres des oeuvres évoquées pour éventuellement lire celles que l'on ne connait pas.
Un récit que je ne vais pas oublier tout de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
orbe
  15 juin 2021
Des destins fracassés par la violence au sein des familles. Les loups finissent de tisser une communauté d'esprit entre les protagonistes.
Brindille est victime avec son petit frère de maltraitance de la part de son beau-père. Sa mère refuse d'ouvrir les yeux et protège son nouveau conjoint.
Mahikan, dont le nom signifie loup, s'enfuit dans la forêt pour échapper à la volonté des soeurs d'éliminer la culture indienne quitte à tuer des enfants. Emâ tente de soigner son âme en soignant des loups et Will fait de même avec les nourrissons en détresse.
Les personnages vont devoir affronter leur passé pour comprendre leur histoire et essayer de se reconstruire...
J'ai beaucoup aimé la construction de ce livre à plusieurs voix qui vont entrer en résonance.
Le sujet est terrible. Il montre le choix de certains parents de ne pas soutenir leurs enfants quitte à entraîner leur mort. La peur est souvent au centre de cette décision face à la violence de tiers.
De plus, le récit montre bien que l'amour familial n'est pas toujours assez fort pour protéger l'enfant, son enfance, sa vie.
Il faut alors trouver des tiers qui vont accepter de voir la situation crue et ensuite de venir en aide et parfois de dénoncer. Là aussi être témoin n'est pas simple. Alors comment agir ?
Ce livre lumineux décrypte les mécanismes de manipulation et d'enfermement qui isolent les victimes. Il apporte aussi beaucoup d'espoir avec comme contrechamp permanent la nature qui apporte force et confiance. Et puis les rencontres animales et humaines....
À lire !
Lien : https://www.nouveautes-jeune..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MarquePage
  19 juillet 2021
Merci aux éditions courtes et longues et à Babelio pour cette découverte.
Le résumé était alléchant. Mais j'ai vite déchanté. Je sais que c'est de la littérature jeunesse mais tout de même. Globalement le récit en fait beaucoup trop, ça en devient caricatural, sans nuance. Franchement j'ai soupiré et levé les yeux au ciel à chaque page. de plus il ne se passe pas grand chose. Pourtant ce livre véhicule de belles valeurs comme la protection de la nature, l'entraide, le pardon... Au final c'est noyé dans le flot de choses agaçantes.
La fin par contre est une bonne surprise. On ne s'attend pas aux dernières révélations et ça donne un sens un peu plus profond au récit très plat autrement.
La partie sur Brindille est notamment très rébarbative et décrédibilise les violences. C'est beaucoup trop, le beau père et le beau frère qui s'y mettent, ils y vont à fond, tous les préjugés y passent, il n'y a aucune subtilité, aucune nuance. Même les réactions des autres sont d'un cliché pas possible. Et ça tourne en boucle tout au long du livre. Même Brindille n'arrive pas à être sympathique et attachante.
La partie sur Ema n'est pas beaucoup mieux. C'est assez cucul avec son blog, les commentaires que bienveillants et toujours beaucoup trop enthousiasmes. J'ai d'ailleurs assez rapidement arrêté de les lire car ça n'apporte rien à l'histoire. Et puis ses rencontres avec les patients de l'hôpital sont très cliché et mièvres. Elle non plus je n'ai pas réussi à m'y attacher.
Mahikan a un côté plus sympathique, proche de la nature et authentique. C'est sa relation avec les autres qui pêche. Une fois de plus il est seul contre tous avec les autres jeunes de son âge.
Quant à Will il devrait peut-être se faire suivre par une psychologue. Une fois de plus les personnages sont sans nuance.
Enfin bref cette lecture n'a pas été une partie de plaisir malgré des bases intéressantes, une belle description du Canada et une fin surprenante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
vilvirt
  30 mai 2021
J'ai acheté ce roman sur un coup de tête après avoir vu passer une pub instagram. Je ne savais pas vraiment de quoi ça parlait ni à quelle époque ça se situait. On peut dire qu'Old Soul m'a été bien inspiré parce que j'ai passé un excellent moment de lecture. Fort, émouvant et vrai.
Ce roman choral est admirablement bien construit. Les chapitres courts se succèdent sans ennui, empruntant tour à tour les voix d'Emâ, Brindille, Will et Mahikan. Et petit à petit, on voit le fil du récit prendre une certaine direction et chaque pièce s'emboîter à la perfection.
Brindille est une ado battue par son beau-père. Mahikan est un natif et cherche à échapper à une énième année au pensionnat. Will est infirmier en pédiatrie et Emâ est zoologue. Tous vont voir leur destin se mêler et leurs vies bouleversées.
C'est avant tout une histoire puissante sur la résilience, les liens familiaux et la profondeur de ce qui nous lie à la Terre ainsi que les uns aux autres. Nancy Guilbert brosse le portrait de quatre personnages magnifiques et courageux dont les existences ballotées, chahutées, trouvent finalement un écho et une forme de paix dans la nature qui les entoure. Au coeur de la sauvage Mauricie, la terre des loups - une région du Québec que je ne connaissais pas - ils vont reprendre leur vie en main, faire face à leurs démons ou échapper à leur destin. Old Soul est une ode à la liberté, au respect, à la tolérance et à la protection. Celle des loups, de la culture amérindienne, de la nature, des enfants.
Certains passages sont un peu durs et angoissants, mais ils permettent de mieux mettre en lumière la pureté des lieux évoqués et la force de la forêt qui fait figure ici de protectrice et de hâvre de paix.
Je n'en dis pas plus sur le récit parce que ce serait dommage de spolier. Allez-y les yeux fermés, laissez-vous porter par le chant du loup, le bruit du vent dans les arbres et profitez...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesCahiersdeCorinne
  13 avril 2021
Dans ce un roman polyphonique haletant, les voix de Brindille, Will, Emâ et Mahikan nous emmènent au Canada, au Québec et sur la terre des loups précisément. Ces quatre personnages très blessés ne se connaissent pas et vont pourtant voire leur destin se croiser et leur permettre de développer la résilience nécessaire pour reprendre la main sur leur vie.

Brindille est une ado, battue par son beau-père et qui tente de protéger son jeune frère Tim au mieux. Mahikan est un jeune homme des Premières Nations, en fuite dans la forêt pour échapper au pensionnat dirigé par les religieuses où on impose à tous les enfants autochtones d'y être éduqués, coupés de leurs familles. Emâ est une zoologue qui travaille à la protection des loups. Will est infirmier dans une unité de soins spécialisée pour nourrissons. Comment ces vies si différentes pourraient être amenées à se croiser ?
Nancy Guilbert réussit dans ce beau roman vraiment bien construit à aborder des thèmes aussi différents que la nature, la violence, l'amour, l'amitié, la parentalité, le courage, et à maintenir le lecteur en haleine. Une fois pris dans le récit, on ne peut plus lâcher le livre jusqu'au dénouement. Cette histoire est très émouvante, elle prend au coeur. C'est un hymne à la nature, au courage, et à la protection aussi : celle des enfants, de la biodiversité, de notre lien à la Terre, au respect des Premières Nations et à leur culture, leurs savoirs qui sont plein de sagesse et porteurs d'espoir pour l'avenir.
On suit Brindille, Will, Emâ et Mahikan, quatre voix, quatre vies qui vont entrer en écho, qui nous font faire des aller-retour dans le temps mais restent assez proches dans l'espace, le Québec donc, et avec une grande partie en Mauricie (lecteur, je t'invite à aller regarder sur Internet quelques images de cette région qui comprend de nombreuses merveilles naturelles). J'ai été particulièrement touchée par les expériences que traversent Brindille et Mahikan, même si toutes viennent éveiller en nous des sentiments de compassion, de tristesse parfois, de révolte aussi. Mais il y a aussi de l'amour, du courage, de l'espoir, de la lumière dans ce récit. On y apprend que la vie peut laisser des cicatrices, qui ne doivent pas nous empêcher de revendiquer notre place et d'être pleinement soi.
Je ne veux pas divulgâcher le récit, mais sachez que certains passages sont un peu poignants à lire (mais pas traumatisants non plus) car on y aborde la maltraitance, envers les enfants, et aussi envers les Premières Nations, dont les enfants étaient jusqu'il y a très peu de temps finalement, emmenés en pensionnat loin de leurs familles pour les couper de leur culture. Cette horreur a été permise et à travers le personnage de Mahikan, le sujet est abordé, mais Nancy Guilbert met aussi et surtout en lumière la richesse des cultures des Premières Nations, leur respect et leur connexion à la Nature, des savoir-faire et savoir-être avec lesquels il est grand temps de renouer. On y parle aussi d'abandon à la naissance et d'aller au-delà des apparences. On y parle de la violence exercée sur certains enfants, et de la volonté de bien des adultes de l'ignorer ou la minimiser, préférant se dire que d'autres ont vu et n'ont rien dit, ou parleront à leur place. On y parle de reconquête de soi, de liberté, de se (re)trouver, et beaucoup de loups, cet animal si majestueux. Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser tout le plaisir de la découverte.
Comme le chant du loup qui hurle à la Lune, Old Soul fait frissonner et résonne en nous longtemps après l'avoir refermé. Un coup de coeur que je vous recommande chaudement
Lien : https://lescahiersdecorinne...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Mae_liseuseMae_liseuse   06 juin 2021
Chaque fois que je constate que la douceur et l'émerveillement sont encore présents dans le cœur des humains, j'en suis chamboulée. Ne dit-on pas, parfois, que la douceur est une preuve de naïveté, voire de bêtise ? Je défends ardemment le contraire. La douceur est pour moi une grande force, ne la sous-estimons pas et méditons plutôt la phrase de Marc Aurèle, "la douceur est invincible". En effet, ne faut-il pas une maîtrise de soi infinie pour résister à la colère qui, parfois, noue nos entrailles ? Et que dire de la force attractive d'un nouveau-né endormi, de ce qu'il éveille en nous dans son immense vulnérabilité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mae_liseuseMae_liseuse   06 juin 2021
Courir m'aide à ordonner mes idées parce qu'elles ont souvent tendance à s'éparpiller. Au village, on me dit parfois que je marche dans les nuages parce que je suis encore en train de réfléchir à la question que l'on m'a posée alors que les autres parlent déjà d'autre chose. C'est comme ça depuis que je suis tout petit. Une fourmi, un caillou gris, une empreinte dans la neige et hop ! Mon esprit s'envole et invente des histoires qui ne font pleurer ou rire que moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mae_liseuseMae_liseuse   07 juin 2021
Il est de ces silences qui n'en sont pas, emplis d'une complicité et d'une évidente bienveillance, tout comme il existe des conversations remplies de mots inutiles.
Commenter  J’apprécie          10
Mae_liseuseMae_liseuse   06 juin 2021
Tu sais, j'en ai effacé des traces que les gens pensaient indélébiles parce qu'elles collaient à leur peau. Mais rien n'est jamais marqué indéfiniment, il y a toujours moyen de se défaire d'une image que l'on nous a plaquée, surtout si ce n'est pas nous qui l'avons décidé.
Commenter  J’apprécie          00
Mae_liseuseMae_liseuse   06 juin 2021
Rien de ce que nous avons vécu dans le passé ne devrait avoir assez de force pour entraver notre avenir, tu ne crois pas ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Nancy Guilbert (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nancy Guilbert
L'auteure Nancy Guilbert présente son nouveau roman, Old Soul, publié en mars 2021. « Roman chorale haletant », « Roman magnifique », « Un roman envoutant où les destins s'entremêlent »… les libraires en recommande la lecture !
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1207 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..