AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781095438411
L' Iconoclaste (06/09/2017)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Dans la lignée de «Comment je suis redevenu chrétien», l'essayiste s'interroge sur les risques d'affaiblissements de la foi chrétienne confrontée à la défiance de la société envers les religions.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Etoilesonore
  17 mars 2018
Après "Comment je suis redevenu chrétien", Jean-Claude Guillebaud s'interroge sur ce qu'il reste de la foi dans notre société. Il est vrai que si l'on en reste à un point de vue comptable, on a de quoi s'alarmer fortement. Pourtant l'auteur reste dans une posture volontairement optimiste, convoquant les chrétiens à redécouvrir leurs propres racines, à savoir les Écritures et les grands penseurs, tel saint Augustin, afin leur foi ne soit pas purement convention sociale, mais bien art de vivre. Ainsi pourra-t-elle être revivifiée à la source. Transmettre, sans imposer, en faisant appel à la raison, voilà finalement son credo.
Commenter  J’apprécie          20
mimo26
  22 août 2019
Les croyants sont pris en tenaille entre deux discours : d'un côté, une méfiance irréductible à l'endroit du religieux, la volonté d'en effacer les signes comme si croire en Dieu était une maladie contagieuse ou honteuse ; et, de l'autre, une Église qui ne sait plus sur quel pied danser et se pétrifie, des croyants qui vivent leur foi comme une passion triste, ou pire, comme une identité, loin des Évangiles.
Jean-Claude Guillebaud s'interroge sur la place de la foi dans sa vie ainsi que la difficulté de la vivre, entre indifférence et goguenardise d'un côté, et sclérose de l'Église de l'autre.
Commenter  J’apprécie          20
plotin
  13 février 2018
Je suis à la page 80. Après 3 chapitres, j'abandonne. Je ne suis pas dans un livre qui parle de foi, de Dieu, de vie spirituelle comme le titre pouvait laisser l'espérer mais dans un livre qui parle de politique, de social, de vie terrestre.
Une nouvelle fois, j'ai été abusé par le texte de la quatrième de couverture laissant espérer une réflexion sur la foi en Dieu.
Après 80 pages de lecture, je serais bien en peine d'en faire un résumé. le fil conducteur de ce livre m'échappe. De quelle foi parle l'auteur ? Si c'est la foi en Dieu, pourquoi ne le dit-il pas ?
Réussir à ne pas parler de Dieu durant les 80 premières pages d'un livre portant sur la foi est un exploit !
Commenter  J’apprécie          00
AnneBoulangerPecout
  15 août 2020
De belles réflexions sur la foi. Quelques lignes très fortes sur l'évolution du monde. Mais le livre aurait pu être beaucoup plus court, donc plus percutant.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AnneBoulangerPecoutAnneBoulangerPecout   15 août 2020
Nos repères sont obsolètes. Notre étoile polaire a changé de place. Notre condition humaine se transforme de façon irrésistible, et avec elle notre conscience. Ce commencement intégral concerne aussi la spiritualité.
Ce passage est forcément venteux, orageux, agité, inquiétant. Toutes les haines, les refus barricadés et les violences de l’époque s’abreuvent à cette crainte du passage. Il s’agit de conjurer nos peurs, d’accepter cet autre monde en train de naître. Ce n’est pas toujours facile, mais la beauté et la gaité des matins nous rassurent. La metanoïa, c’est l’invitation à être assez intrépide pour s’ouvrir à cette métamorphose du monde et de nous-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnneBoulangerPecoutAnneBoulangerPecout   15 août 2020
En 2007, j’ai publié Comment je suis redevenu chrétien, petit livre dans lequel je racontais de quelle façon j’étais peu à peu revenu à une foi dont je m’étais détaché après l’adolescence. Dix ans après, cette foi est toujours là, opiniâtre mais parfois tourmentée.
La foi n’est pas un résultat, une possession. Elle demeure, la vie durant, une quête, un chemin, un voyage jamais achevé, un risque à prendre.
« La foi, c’est vingt-quatre heures de doute moins une minute d’espérance. » Bernanos
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnneBoulangerPecoutAnneBoulangerPecout   15 août 2020
« Soyez fidèle aux poètes, restez fidèle à l’enfance ! Ne devenez jamais une grande personne ! Il y a un complot des grandes personnes contre l’enfance, et il suffit de lire l’Evangile pour s’en rendre compte. » (Bernanos à une jeune lycéenne)
Commenter  J’apprécie          00
AnneBoulangerPecoutAnneBoulangerPecout   15 août 2020
Le cléricalisme, cet « esprit de vieillesse », en arrive à transformer en idéologie disciplinaire l’intuition intime, la pensée délicate et fragile de la foi, la demande qui vient du cœur, cet « appel » tout de grâce et d’amour. Quel saccage !
Commenter  J’apprécie          00
EtoilesonoreEtoilesonore   09 mars 2018
Le règne accompli de la marchandise, c'est le triomphe du "combien" sur le "comment". Qu'il s'agisse d'apprécier le fonctionnement d'un hôpital, d'une école, d'un théâtre, le réflexe est toujours le même: compter au lieu de penser.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Claude Guillebaud (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Guillebaud
Jean-Claude Guillebaud - Entrer dans la douceur
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1607 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre