AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2762136032
Éditeur : Fides (03/07/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Notre époque comporte des dangers, de nouveaux dangers. Les travaux actuels sur le corps et le développement de l'informatique modifient notre rapport au réel. On rompt avec la matière, avec la "vie vivante", on vit de plus en plus dans le virtuel. Mais si les mutations qui traversent notre monde semblent menaçantes, elles ne sont pas dépourvues de promesses. Notre époque nous place devant notre propre responsabilité, notre devoir - en tant qu'hommes, en tant que fe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
petitsoleil
  06 décembre 2014
Un livre plutôt court (se lit en une demi-heure à une heure) et un peu cher, mais des thèmes très intéressants et un exposé fluide, par un auteur toujours humaniste et optimiste, qui ose revendiquer cela, son parcours ... A lire.
Ce livre retranscrit des conférences tenues au Québec.
"Ce livre est tiré de deux conférences prononcées, la première, au Centre culturel chrétien de Montréal le 6 février 2013, et la seconde, le lendemain, au Collège universitaire dominicain d'Ottawa."
A propos du Centre de Montréal, il est dit peu après "formé à l'initiative des Dominicains du Canada (...) Né d'un souci d'intelligence de la situation présente du christianisme et de ses relations avec les autres traditions religieuses, dans un contexte socioculturel changeant, le Centre présente depuis 2003 des conférences, débats, colloques, soirées de poésie et de musique reliés à la vie spirituelle et sociale québécoise."
Au-delà du fait que l'ouvrage est assez court, il retranscrit donc un petit moment de la vie culturelle et intellectuelle au Québec, ce qui est déjà très intéressant et trop rare en France, il me semble. Un bon point donc, et une démarche à encourager, et à faire connaître.
L'auteur pose des questions et ouvre des pistes intéressantes, nous entraînant pour mieux le comprendre, dans ses études, dans la tourmente de mai 68, puis dans son parcours de journaliste, humaniste, toujours optimiste, curieux et à l'affût des mutations et révolutions. le 20e et le 21e siècle étant au carrefour de plusieurs mutations majeures pour l'humanité.
Il en fait un exposé succinct mais limpide, forcément partiel et partial, un peu rapide d'ailleurs pour l'informatique, les progrès médicaux et les nouvelles questions de bioéthique. Ensuite, à la différence des techno-prophètes et gourous de l'immortalité, du refus du corps, mais aussi en se démarquant des techno-sceptiques et techno-phobiques assez fréquents dans sa génération, il ose affirmer ses convictions propres, sur une vision plus nuancée des révolutions numériques et biologiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Etoilesonore
  28 mai 2015
Voici un livre qui comme son auteur se veut résolument optimiste, sans pour autant être naïf sur les possibles dérives que peuvent engendrer la cyberculture à outrance.
L'auteur, grâce à sa grande culture et sa curiosité intellectuelle, est capable de nous rendre compte des grands enjeux de ces avancées technologiques que nous connaissons depuis quelques dizaines d'année. Un petit livre passionnant et parfois, je dois le dire, affolant!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   06 décembre 2014
En suivant ces colloques [dès le milieu des années 1980, parfois à Stanford, parfois ailleurs ...], que la presse ignorait totalement d'ailleurs, dissimulant une vie intellectuelle riche, je me suis toutefois rendu compte que le savoir humain, en raison de sa complexité, se parcellise, se segmente, se spécialise.

(...) si vous voulez avoir une image un peu globale des choses, comprendre ce qui nous arrive, c'est très difficile car vous n'avez à votre disposition que des fragments de savoir, comme devant un miroir brisé.

Michel Serres, un grand philosophe qui, au début, m'a beaucoup aidé dans mon travail, appelait ce phénomène le "corporatisme universitaire".
C'est quoi, le corporatisme universitaire ? c'est cette ridicule idée (...) Cette espèce d'assignation de chacun à sa spécialisation empêche le savoir de circuler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleilpetitsoleil   06 décembre 2014
Présentation par Bruno Demers

Dans La vie vivante. Contre les nouveaux pudibonds (Editions Les Arènes, 2011), Jean-Claude Guillebaud nous éveille aux dangers de nouvelles dominations qui s'infiltrent de plus en plus autour de nous.
Les grandes mutations numériques, biologiques, sont en train de fabriquer un autre monde. Un nouveau monde qui consiste à vouloir rompre avec la vie vivante. Les travaux actuels sur le corps et le développement de l'informatique modifient notre rapport au réel. On rompt avec la matière, on vit de plus en plus dans le virtuel.

Devant ces nouveaux dangers, Jean-Claude Guillebaud nous invite à résister et, pour ce faire, à redécouvrir les possibles que recèle l'idée d'incarnation présente dans la tradition chrétienne.

Fréquenter la pensée de Jean-Claude Guillebaud, c'est profiter d'une pensée différente, en mouvement. C'est profiter d'un regard informé, lucide, qui nous amène ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleilpetitsoleil   06 décembre 2014
Il y a là un paradoxe que j'essaierai de surmonter
en vous montrant que les choses qui nous arrivent, même celles qui semblent être particulièrement menaçantes, portent en elles, à bien réfléchir,
autant de promesses que de menaces.

Ces choses nous placent ainsi devant notre propre responsabilité, notre devoir - en tant qu'hommes, en tant que femmes, en tant que citoyens - de tout faire pour qu'adviennent les promesses et pour conjurer les menaces.

Et j'ajouterai que dans mon esprit, notamment en ce qui concerne le thème qui nous préoccupe ici, soit la cyberculture et la révolution informatique, il ne s'agit en aucune façon de tout rejeter. Ce serait absurde : nous profitons déjà, et profiterons encore dans l'avenir, de plusieurs avancées effectuées dans le cadre de ces mutations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleilpetitsoleil   06 décembre 2014
A l'origine, j'étais un universitaire. Je m'étais mis en tête, après mon baccalauréat, d'aller préparer l'agrégation de droit et science politique à Bordeaux. (...)

Il ne me restait donc que trois ans à faire alors qu'un événement que je n'avais pas prévu est survenu : Mai 68. Beaucoup de choses se sont passées. (...) Nous étions donc dans un immense brouillard. Pour faire court, ces événements ont fait que je suis devenu journaliste plutôt que professeur de droit !

Au grand désespoir de mon père d'ailleurs, qui considérait que le journalisme n'était pas un métier sérieux. (...) Mon père était militaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleilpetitsoleil   06 décembre 2014
Guerres, révolutions, famines, cataclysmes en tout genre :
jamais je n'aurais imaginé, lorsque j'étais étudiant, que je verrais mourir autant de gens. Que je verrais autant de gens s'entretuer.
Que je verrais autant de gens souffrir.

Et en même temps, que je verrais, même dans les pires situations, autant de gens capables de trouver en eux la force de ne pas désespérer.

Paradoxalement, je crois fermement que c'est à ces vingt années de tragédies couvertes en tant que journaliste que je dois le fait d'être un homme d'espérance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Jean-Claude Guillebaud (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Guillebaud
Même pendant l?été, l?équipe du FIG et de l?AFIG reste mobilisée pour préparer le festival ! Le nom des personnalités invitées pour cette 28ème édition a été annoncé lors d?une conférence de presse lundi 17 juillet à Saint-Dié-des-Vosges : - Président du Festival : Michel Pastoureau - Présidente du salon du livre : Lydie Salvayre - Grand Témoin : Jean-Claude Guillebaud, La thématique sur les relations entre les animaux et les hommes fera l?écho d?une actualité portée sur l?annonce d?espèces animales en voie de disparition et les changement de mode de consommation : végétarisme, véganisme. La conférence de presse s?est déroulée en présence du : - Maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence - Président fondateur du Festival, Christian Pierret - Gilles FUMEY, Professeur à l?université Paris-Sorbonne - Olivier HUGUENOT, Libraire Coordinateur du Salon du Livre Président de l?ADFIG Rendez-vous, prochainement, à Saint-Dié les 29, 30 septembre et 1er octobre 2017 pour suivre cette nouvelle édition du FIG !
+ Lire la suite
autres livres classés : cybercultureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

LNHI-39352

Comptine française du XVIIIe siècle, cet air aurait été composé par Jean-Philippe Rameau. Mettant en scène un moine devant réveiller ses frères pour l’office du matin, elle a été traduite dans plusieurs langues et son thème fut repris par le groupe soul Sly and the Family Stone pour son morceau ‘Underdog’ (1967).

Au clair de la Lune
Do-do l'enfant do
Frère Jacques
Thriller

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique , cirque , electronique , enfants , Films d'horreur , gospel , western spaghetti , éthiopie , histoireCréer un quiz sur ce livre