AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782707190949
312 pages
Éditeur : La Découverte (25/01/2018)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le Viêt-Nam, connu pour sa lutte héroïque pour l'indépendance, fut un des grands mythes du XXe siècle. Entre décolonisation et guerre fratricide, son histoire apparaît comme exemplaire mais que sait-on de ses fractures internes ? Quels furent les chemins des possibles pour ce pays colonisé et décolonisé dans la violence ? Quelles furent ses sources d'inspiration ? Quels types de révolutions et de guerres ce pays a-t-il traversé au cours du XXe siècle ?

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
deuxquatredeux
  22 juin 2018
Récemment, alors que je passais devant un rassemblement de manifestants d'un syndicat dans le cadre de la réforme du statut des cheminots, la sono diffusait les paroles de « Descendons dans la rue » des Bérurier Noir et du Choeur du soulèvement de la jeunesse :
« Solidarité
Avec les immigrés
Pensez aux expulsés
Qui s'battent comme des damnés
Nous sommes les réfugiés
De l'État policier
Vive le combat armé
Des peuples opprimés
Pensez aux prisonniers « On veut la liberté »
Chaque jour isolés « Oui il y en a assez »
Agissez écrivez « Nous laissez pas tomber »
À tous les enfermés « Solidarité »
Vive la sincérité « Et vive l'amitié »
Des petits Béruriers « Allez les Agités »
Le drapeau déployé « Quartier des révoltés »
D'la jeunesse unifiée « Solidarité »
Lalala Lalalalala……….
Et tous les chômeurs qui n'ont pas peur
Oh tous les cascadeurs qui sont de bonne humeur
Et tous les entraîneurs qui se lèvent de bonne heure
Tous les restos du coeur et toutes nos petits soeurs
Toutes les folles mal rasées, les poètes révoltés
Les clowns déconnectés et les jongleurs masqués
Le Front d'Libération de tous les animaux
Les combattants martiaux, le Front des Marginaux
Lalala Lalalalala..........
Les prostituées rebelles, les dissidents du ciel
Nicolas, Pimprenelle et même la mère Michel
Les milliers d'pratiquants vêtus de kimonos blancs
Et toutes les vieilles chinoises qui font du Taï Chi Chuan
Et le joueur de Flûte, les détenus qui luttent
L'insoumis en cavale, les Amazones à cheval
Les médecins sans frontières et les jeunes ouvrières
Descendons la rue avant qu'tout n'soit perdu !
Lalala Lalalalala……….
Commune 71 et Kronstadt 21
Barcelone 36 Budapest 56
Prague 68 et Chili 73
Argentine 76 Afghanistan 80
Varsovie 44 et Punk 77
Sham 69 Nada 84
Viêtnam 75 Rock'n'Roll 58
R.A.F. 72 Génération 70
Twist 33 Ludwig von 88
Brixton 83 Cambodge 85
AUTONOMIE AUJOURD'HUI ! »
Et de me remémorer l'oeuvre de Bérurier Noir : « Et Hop », « L'empereur Tomato Ketchup », en hommage au film déjanté de Shūji Terayama, « Ibrahim », « Tzigane, Tzigane » et bien d'autres titres dont Viêt Nam Laos Cambodge.
Initialement Face A sous le titre « V.L.C. Nhan Quyen » sur le 45 tours « Opération Sampan », un disque de soutien aux associations de réfugiés du Sud-est asiatique, Fanfan, le chanteur des Bérurier Noir, chantait :
"Il était une fois des Khmers
Massacrés passés aux fers
Dis-moi petit Laotien
Ne te souviens-tu de rien?
Où sont les tambours de bronze
Et le million d'éléphants
Derrière le suicide des Bonzes
Se cache le cri des enfants
Où sont passées les pagodes
Les troupes de danse du Cambodge
Les visage du temple d'Angkor
Ont survécu à la mort
Que reste-t-il du Viêtnam
Après les tonnes de Napalm
Les camps de rééducation
La fuite comme seule solution
VIETNAM LAOS CAMBODGE
Nhân Quyên oh Nhân Quyen
Si le Mékong te parlait
Des horreurs il témoignerait
Des cadavres qu'il a charrié
Des Khmers rouges et des chamiers
Des tribus de montagnards
Qui résistent dans la nuit noire
Des familles fuyant la guerre
De l'exode et de l'enfer
Naufragés puis réfugiés
Parqués dans des barbelés
Terribles ghettos d'acier
Où se trouve ta liberté?
Une jeune fille aux yeux d'amande
Violée par des pirates thaïs
A tenté de se suicider
Elle ne veut plus endurer
VIETNAM LAOS CAMBODGE
Nhân Quyên oh Nhân Quyen
Oh petite Vietnamienne
Qui galère dans les rues
Dans la vie comme dans tes rêves
Tu cherches le dragon perdu
Oh petite Vietnamienne
Je suis eurasien de coeur
Ecoute-moi parce que je t'aime
Tu seras ma petite soeur
Exilée comme tes parents
Nouveau pays nouvelle vie
Mais sais-tu que l'Occident
Ce n'est pas le paradis?
Quelles racines et quelle culture
Profonde est la déchirure
Dans une tour de Chinatown
Personne ne comprend tes larmes...
VIETNAM LAOS CAMBODGE
Nhân Quyên oh Nhân Quyen
Des milliers de réfugiés
Dans les camps il y a urgence
Toutes ces familles à sauver
C'est pour eux leur dernière chance!
Oh jeunesse Indochinoise
Lève le drapeau
De l'espoir
Du Laos er du Cambodge
Du Viêtnam des droits de l'Homme...
VIETNAM ! Viêtnam !
LAOS! Laos !
CAMBODGE ! Cambodge!
NHAN QUYEN ! Nhân Quyên !
KHANG CHIEN ! (Résistance ! ) »
Après l'arrêt des Bérurier Noir et d'autres expériences musicales, Fanfan est revenu à la « vie civile » comme François Guillemot, a continué ses études qu'il menait de front avec la musique et est devenu un spécialiste du Vietnam contemporain - une façon de continuer la « lutte » entamée avec les Bérurier Noir.
Aujourd'hui ingénieur de recherche, spécialiste du Viet-Nam contemporain, François Guillemot revient avec Viêt-Nam, fractures d'une nation. Une histoire contemporaine de 1858 à nos jours. C'est l'occasion pour François Guillemot de traiter le Viêt-Nam sous l'angle des fractures : « les thématiques des « fractures d'une nation » ou des « fractures »  dans les constructions nationales ne sont évidemment pas spécifiques au Viêt-Nam, toutes les nations possèdent et se sont construites sur des fractures, des ruptures plus ou moins fortes, des destructions et des reconstructions, des parcellisations, des partitions et des recompositions. La France contemporaine a connu la révolution française et donc la fin de l'ancien régime monarchiste, puis l'Empire et les guerres impériales, les Républiques, la Première Guerre mondiale, la Seconde avec Vichy, la guerre d'Indochine, la guerre d'Algérie, autant de marqueurs spécifiques de notre nation. La nation vietnamienne est aussi marquée par de multiples fractures dans son histoire contemporaine, une dimension qui n'a pas échappé aux historiens et juristes du Viêt-Nam contemporain. Depuis la création d'un Viêt-Nam unifié en 1802 par l'empereur Gia Long, celles-ci se concentrent sur une période encore plus courte que pour le cas français : avènement et déclin de la monarchie des Nguyễn, colonisation, décolonisation dans la guerre civile puis la guerre régionale. » * Par ailleurs, il se « [penche] sur ce que les Vietnamiens ont à nous raconter de leur propre expérience de la révolution, de la guerre ou des bouleversements sociaux-économiques »** et étudie le Viet-Nâm « vue de l'intérieur ».
Très solidement documenté et très bien écrit pour le travail d'un académique, Viêt-Nam, fractures d'une nation. Une histoire contemporaine de 1858 à nos jours constitue un excellent point d'entrée dans la découverte approfondie de ce pays dont une partie de l'histoire est liée à celle de la France.
* « Le Viêt-Nam et ses fractures : Approche socio-historique et paradigme d'une histoire interne », Communication faite à l'Université Paris Diderot (8 mars) et à l'ENS Paris (9 mars 2018), https://vietlitfr.hypotheses.org/1702
** Idem.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ArnoTArnoT   08 août 2020
Avec l’avènement de Napoléon III en 1852, la politique coloniale française entre dans une phase impérialiste consistant en une expansion politique et militaire hors d’Europe et une volonté d’affirmer le rayonnement du catholicisme. Les objectifs du Second Empire vis-à-vis du Viêt-Nam sont à la fois religieux et commerciaux. Il s’agit de participer, au même titre que les autres puissances occidentales, à la course effrénée au partage des marchés d’Extrême-Orient. Napoléon III et son gouvernement décident de créer une base à Saigon. Celle-ci doit permettre d’ouvrir une voie d’accès au marché chinois, principalement visé, et d’intervenir pour protéger les chrétiens persécutés (déjà plus de 350 000 au Tonkin à la fin du XVIIIe siècle).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : viêt-namVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
978 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre