AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791090627192
Éditeur : Editions du chat noir (01/01/2013)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 35 notes)
Résumé :
«Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »

Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  05 avril 2015
Avec ce deuxième tome – le Parfum du Mal -, Cécile Guillot nous offre la suite des aventures de Maëlys, l'héroïne que l'on avait découverte précédemment dans La Voie de la Sorcière. Et si ce premier opus possédait quelques faiblesses, il me semble que l'auteure en a tenu compte et a amélioré certains points ici.
J'ai pris plaisir à suivre ce nouveau chapitre dans la vie de la jeune femme et, si l'enquête policière ne me semble pas primordiale et inoubliable, je retiens en revanche bien davantage les questionnements de Maëlys en quête d'elle-même, aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle.
A la fin de la Voie de la sorcière, nous avions laissé notre héroïne parfaitement consciente de ses capacités, entourée de Dorine et Patricia – deux jeunes femmes possédant également des dons -, mais sans nouvelles du bel Alexandre, parti on ne sait où. le Parfum du Mal s'ouvre quelques mois plus tard. La situation de Maëlys n'a pas vraiment évolué si ce n'est qu'elle doit se lancer dans la vie professionnelle et recherche un premier emploi. En revanche, Marseille est sous le choc de la découverte des corps de jeunes filles mis en scène de façon occulte. Les forces de l'ordre, habituées à faire appel à Patricia la médium, demandent également l'aide de notre héroïne aux pouvoirs empathiques. Maëlys jongle donc entre cette affaire liée à la magie, son tout premier CDD (dans un centre hospitalier en tant que psychologue pour adolescents… et ce n'est pas de tout repos !), le silence d'Alexandre malgré les mails récurrents qu'elle lui envoie et le retour d'un ancien petit-ami, Anthony.
J'apprécie le fait que cette histoire soit vraiment ancrée dans notre monde contemporain. Maëlys connait donc les mêmes soucis que n'importe quelle jeune femme de son âge, la sorcellerie en plus. Elle doit donc faire face au stress du premier emploi, prendre ses marques auprès des nouvelles personnes qu'elle va « traiter » (des adolescents au passé assez marqué), se demande quel comportement adopter face à l'absence d'Alexandre et au retour impromptu d'Anthony, un ancien amour qui lui rappelle sa vie passée. Il est ainsi plutôt facile de s'identifier à Maëlys ou au moins, de s'attacher à elle. J'ai aimé suivre le chemin qu'elle emprunte, les doutes qu'elle peut ressentir et les choix qu'elle doit effectuer.
Les personnages gravitant autour de la jeune sorcière sont plus ou moins nombreux (Dorine, Patricia, Anthony, Alexandre, le personnel et les résidents du centre hospitalier, les policiers, la mère de Dorine…) mais sont finalement assez peu développés pour le moment. On peut peut-être regretter qu'ils n'aient pas droit à plus « d'égards » dans l'ensemble du texte mais on en sait assez sur chacun d'entre eux pour se faire une assez bonne idée de leur personnalité et de leur place dans la vie de l'héroïne.
Je souligne juste l'apparition d'une nouvelle figure, Jihanne, que vous pourrez rencontrer lorsque Maëlys commence son nouveau travail dans un centre hospitalier. Cette très jeune fille, pourtant assez peu croisée lors de ma lecture, m'a marquée et je ne doute pas qu'elle ait du potentiel pour les tomes suivants.
Personnages secondaires nombreux et peut-être trop peu croqués pour le moment ? Peut-être, mais ce qui compte de toute façon, c'est Maëlys.
Ce deuxième tome est vraiment tourné du côté de l'introspection de l'héroïne, l'enquête policière ne prend donc qu'une maigre place ici. Ainsi, Cécile Guillot répare les faiblesses de son premier tome en nous offrant une héroïne que l'on suit de plus près, qui a des réactions plus naturelles (enfin, il m'a semblé) et donc, que l'on comprend mieux.
La rapidité que l'on avait pu regretter dans l'introduction de la Voie de la sorcière n'est ici plus de mise ; en revanche, on la retrouve un petit peu en conclusion. Malgré tout, je n'ai pas été gênée plus que ça par la brièveté du dénouement puisqu'il s'attarde surtout sur la résolution de l'enquête, enquête qui, à mon goût, n'est vraiment pas l'élément principal de l'histoire. L'auteure creuse son héroïne et c'est ce qui est le plus important.
Quelques éléments des dernières pages laissent à penser qu'on en apprendra encore plus sur Maëlys dans le tome suivant, notamment en ce qui concerne son passé et l'histoire de sa mère biologique, mère qu'elle n'a jamais connue.
Cécile Guillot nous sert cette histoire à la fois contemporaine et « magique », rythmée par la quête de Maëlys, grâce à un style simple mais dynamique. La narratrice n'est autre que l'héroïne. Sa façon de s'exprimer est agréable à parcourir, sans tomber dans un langage oral, elle emploie le registre courant. Ajoutez à cela des chapitres et des phrases courts et qui vont à l'essentiel et vous voilà en présence d'un petit texte rythmé et sans temps mort. N'ayez cependant pas peur de l'aspect assez épuré, il me semble que les éléments principaux sont bien présents et je n'ai eu aucun mal à me représenter les différentes scènes.
Et puis, si vous doutez de l'apparence d'un des personnages principaux, n'hésitez pas à feuilleter le carnet de croquis contenu dans les dernières pages. Vous y trouverez les portraits de Maëlys, Dorine, Patricia, Jihanne et Alexandre, tous signés Anna Marine, également à l'origine de la jolie illustration de couverture.
Malgré la brièveté de ce court roman (ou novella ?), j'ai moins senti de manques ou de « c'est allé trop vite » que pour le tome précédent. L'intrigue est mieux dosée et creuse davantage la personnalité de son héroïne. Si vous aviez apprécié Maëlys dans le premier tome, nul doute que vous la suivrez à nouveau avec plaisir. Et si vous aviez quelques réticences avec cette jeune héroïne, je pense que vous pouvez tenter ce Parfum du Mal, qui la rend plus touchante, plus sympathique. Derrière une enquête un peu en retrait, je retiens surtout une héroïne qui s'affirme et trouve sa voie !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
DawnG
  14 novembre 2015
La lecture commence quelques instants après la fin de l'intrigue du 1er tome. On retrouve l'héroïne là où on l'avait quitté, juste après son anniversaire quand elle a été appelée par Patricia. Cette dernière sollicite son aide au plus vite. Maëlys se rend donc sur place accompagnée de son amie Dorine. Même si elles connaissent Patricia et savent qu'elle aide la police dans ses enquêtes, les jeunes femmes sont quelque peu surprises de se trouver sur une vraie scène de crime. de quoi vous retourner même la plus courageuse des sorcières. Surtout que ce n'est vraiment pas beau à voir. Il s'agit de l'assassinat sauvage d'une jeune femme. Ce n'est pas la première victime et cela ressemble à un crime rituel. La mort a été mise en scène. Maëlys ne peut malheureusement pas venir en aide à la police mais Dorine se rend compte que le rituel ressemble à ce qu'elle a déjà lu dans des livres de magie noire. Elle va donc faire des recherches pour aider Patricia.
Maëlys l'introvertie change peu à peu, elle s'affirme au contact de ses amies. Elle n'est plus seule, elle peut partager sa découverte de la magie avec des amies de confiance. de plus, la vie de la jeune femme est en complète évolution. En effet, Maëlys a trouvé un travail en CDD pour quelques semaines dans un centre. Elle va remplacer une psychologue en arrêt et va devoir aider des adolescents étranges et perturbés. Un véritable challenge mais Maëlys se sent prête à relever le défi, et elle peut compter sur son récent savoir magique pour affronter ses angoisses. Parmi les adolescents perturbés voire limite psychopathes, Maëlys va tomber sur Jehane qui voit et parle à des personnes décédées. Réalité ou pathologie? Jehane voit-elle réellement des fantômes ? Ou a-t-elle besoin d'une aide médicale ? La jeune sorcière est un peu coincée, l'éthique l'empêche de poser clairement la question à l'adolescente. Mais on peut compter sur Maëlys pour faire tout ce qui sera en son pouvoir pour lui venir en aide.
L'ambiance de ce tome est plus sombre. Il règne ici une atmosphère noire avec tous ces meurtres et la magie noire. le lecteur apprend à nouveau plein de choses sur la magie, sur certaines célébrations païennes, notamment Lughnasad (qui je pense, est une des saisons païenne préférée de l'auteur). Personnellement, j'adore cette fête, son symbolisme et l'ambiance. L'atmosphère d'été et d'abondance. Ici le contexte est particulier, et j'ai apprécié trouvé dans le récit quelque chose différent, presque « détourné », vers de plus sombres desseins. Les informations « magiques » sur la Wicca sont parfaitement distillées dans le tome. Une nouvelle fois, on apprend des choses nouvelles de manière agréable, avec une note encore plus sombre (car ancrée dans la réalité).
J'aime beaucoup cette héroïne qui s'affirme et qui doute aussi. Sa simplicité et sa façon très cohérente de voir les choses, d'appréhender sa nature, sa magie, m'ont séduite. Cécile Guillot a également ajouté des parties rêvées qui sont chargées de symboles, et qui annoncent certainement les révélations du 3ème tome.
Pour l'héroïne, en plus de la pratique de sa magie et de son nouveau travail, il y a des événements dans sa vie amoureuse. Maëlys pense beaucoup à Alex qui est absent mais elle décide d'aller de l'avant. Elle retombe même sur son ex petit copain Anthony, le gendre idéal. Cependant, il va s'apercevoir que la vie de la jeune femme tourne désormais autrement, il voit ses lectures, son environnement et ne cherche pas à en discuter avec elle, pour lui, c'est sur, elle tourne mal ! Comme la jeune sorcière va-t-elle réagir ?
J'ai apprécié que l'héroïne soit d'une nature à ne pas se laisser abattre, qu'elle ne se jette pas non plus à corps perdu vers quelqu'un d'autre. Elle a bien sur des doutes mais elle réfléchit. Elle murit au fil des romans et j'aime vraiment sa personnalité.
J'aime toujours la douceur de l'écriture de Cécile et ses connaissances sur la Wicca, les rituels, le bien-être, les symboles, la magie. Et elle a su durcir son style pour aborder des choses plus sombres, plus noires dans ce nouveau récit.
Seul bémol dans cette lecture, la disparition d'un personnage secondaire qui n'est pas vécu par les protagonistes comme je m'y attendais. du coup, pour moi il y a eu un manque d'émotion face à cet événement. C'est difficile d'expliquer vraiment pourquoi sans spoiler. En dehors de ce point, j'ai beaucoup aimé retrouver Maëlys, sa quête initiatique, jeune sorcière à la découverte d'elle-même, confrontée à des choix. C'est un personnage que je prends plaisir à suivre même si parfois, il faut le reconnaître, elle a le chic pour aller, avec inconscience, au-devant du danger ! le tome 3 s'annonce particulièrement intéressant avec des révélations sur l'histoire de Maëlys.
Lien : https://lesdecouvertesdedawn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lire-une-passion
  09 novembre 2014
Ayant lu le tome 1 il y a quelques mois, j'étais curieuse de lire la suite, même si plusieurs points m'avaient dérangée dans le premier opus. Tout comme le premier, ce second tome se lit tout aussi vite et on sent énormément la maturité de l'auteure et la plume est encore plus agréable à découvrir. L'intrigue de ce second tome est très prenante et, sans s'en rendre compte, nous arrivons très rapidement à la fin du livre, avec l'envie d'enchaîner avec le troisième et le dernier opus de cette trilogie. Ce qui est pour un très bon point de départ !
Nous retrouvons donc Maëlys qui a pleinement accepté ses pouvoirs de sorcière, et qui essaye d'allier sa vie magique à sa vie de tous les jours, ce qui n'est pas chose aisée. Elle a à peine le temps de se poser, qu'elle se retrouve à enquêter sur une affaire macabre : des jeunes filles sont retrouvées mortes, atrocement mutilées. Si la police a fait appel à elle et ses amies, c'est parce que les mises en scène font penser à de la magie noire et qu'elles sont donc les mieux placées pour découvrir la vérité derrière ces meurtres.
J'ai beaucoup aimé que l'auteure allie vie quotidienne, magie et encore policière. J'ai trouvé que cette dernière était très bien amenée et qu'elle apportait un plus à cet univers qui ne demande qu'à être exploité au maximum. le fait aussi qu'elle entre plus en détail de la fameuse magie que possède Maëlys rend la lecture assez addictive, parce que tout comme elle, on veut en savoir plus, et comprendre les tenants et aboutissants de cette histoire.
Même si la trame de fond est assez simple et qu'on devine presque assez vite les idées de l'auteure, elle nous embarque avec elle dans une enquête pas si simple que cela, et qui semble très dangereuse pour nos amies. Avec elles, on arrive à mener notre propre enquête et essayer de trouver des liens, mais surtout les responsables de ces attaques morbides. Elle ne lâche pas le morceau de suite, et même si la logique frappe assez vite, ça n'enlève en rien l'envie d'en savoir plus.
On en apprend aussi beaucoup plus sur les personnages que l'on a connu dans le premier opus, et j'ai aimé que l'auteure prenne ce temps-là. Certes, avec 160 pages, on a l'impression qu'elle pourrait oublier beaucoup de choses, mais plus on avance, plus on se rend compte que finalement, ces 160 pages sont suffisantes. Même si mon côté lectrice en aurait voulu 100 de plus (voire plus), le second tome est très bien amené et rien n'est laissé au hasard.
Cependant, un gros point faible est encore visible ici : le gros manque de sentiments de la part des personnages. Surtout lorsqu'un événement soudain survient, j'ai trouvé que Maëlys n'était pas si touchée que ça. Bien sûr, l'auteure nous montre son état mais... pour moi il manquait encore beaucoup pour que nous, lecteurs, soyons aussi touchés. Car pour être honnête, je ne l'ai pas du tout été. Au contraire, je suis passée à côté, parce que les sentiments et surtout les descriptions de ceux-ci n'étaient pas du tout présents, ou très peu à mon goût.
Néanmoins, comme je vous le disais, c'est le seul point négatif que j'ai relevé, car le reste est vraiment bien mené. La plume raffinée de l'auteure est très agréable et a vraiment grandi entre les deux tomes, ce qui est vraiment très appréciable. L'univers d'Hécate prend plus de place dans ce second volet, ce qui est loin de me déplaire. À présent, je suis pressée de lire le troisième et dernier tome de cette trilogie ! Mais je suis aussi pour qu'elle en fasse d'autres derrière, car je trouve que c'est un univers à développer encore plus, bien qu'elle le fasse très bien dans ce livre.
En résumé, un second tome bien meilleur que le premier, avec une enquête policière des plus macabres, très prenante et bien menée. Des personnages qu'on apprécie de retrouver, leur vie est aussi plus décrite et on s'attache d'autant plus à eux. La magie de Maëlys est plus présente, ce qui ne peut que me ravir. Cependant, le manque de sentiments est vraiment dommage, car ça aurait pu donner plus de profondeur au récit. J'ai hâte de pouvoir lire le tome 3, mais surtout de voir ce que l'auteure nous réserve pour la fin ! (plus de pages ? * espère *)
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LeslecturesdeLily
  23 mai 2013
Mon avis :

Merci aux Editions du Chat Noir et à Cécile Guillot pour ce chouette partenariat !

Il y a quelques jours, je vous parlais du premier tome de cette série : Fille d'Hécate, la voie de la sorcière, écrit par Cécile Guillot, un livre de qualité qui a su me séduire. Je vous mets le lien de mon avis en bas pour le (re)découvrir : -)

Dans ce second opus, nous retrouvons Maëlys, la jeune femme a terminé ses études et démarre donc une nouvelle vie, puisqu'elle est à la recherche d'un emploi. En attendant, elle écrit presque quotidiennement des mails à Alexandre pour lui raconter ses journées et ses petits soucis ce qui lui permet de combler le manque qu'elle ressent pour lui.
Heureusement, elle est bien entourée puisqu'elle côtoie toujours Dorine et Patricia, d'ailleurs dès les premières lignes, elle doit rejoindre cette dernière sur le lieu d'un crime. Patricia travaille régulièrement avec la police pour les aider dans leur enquête, mais cette fois, c'est vers Maëlys qu'ils vont se tourner.
C'est tout éprouvée qu'elle rentrera à son domicile suite à ces événements inattendus, mais dès le lendemain matin un coup de téléphone va permettre à Maëlys de rebondir. Elle a un entretien d'embauche pour remplacer une personne dans un établissement. Évidemment, elle obtiendra ce job ce qui va lui permettre de faire ses premiers pas comme psychologue.
Entre nouveau travail, nouvelle responsabilité et son aide dans l'enquête policière, découvrez ce que réserve la vie à Maëlys ...

J'ai trouvé que l'atmosphère de ce roman est beaucoup plus sombre que le premier.
Les cinquante premières pages tournent plus sur le nouveau travail de Maëlys. Nous faisons connaissance avec ses patients qui sont d'ailleurs très intrigants et intéressants, puis dans les cinquante pages suivantes, l'histoire se tourne un peu plus sur les meurtres.
C'est une fois de plus un livre qui se lit très rapidement, il ne fait que 160 pages. Coupés par de petits chapitres. Malgré ce petit volume, je trouve qu'il est très agréable à la lecture. J'aime beaucoup le style de Cécile Guillot, sa façon d'écrire fluide et légère.

Pour les petits points négatifs, je dirais que le côté meurtre et enquête policière, ne m'ont pas particulièrement séduit. J'ai survolé ce point de loin, mais ne me suis pas sentie envoûtée par cette enquête qui n'est d'ailleurs pas particulièrement prenante. Par contre, j'aurais beaucoup aimé qu'il y ait un peu plus de magie et en apprendre davantage sur le passé de Maëlys. Tout ceci n'est pas suffisamment approfondi à mon goût.

J'avoue que j'ai été moins emportée par cette suite, mais j'ai clairement remarqué l'évolution de Maëlys, en tant que femme, je la trouve moins naïve, mais aussi en tant que sorcière, elle est plus à l'aise avec ses pouvoirs.

Je dirais donc, que c'est une suite sympa, mais sans plus... le premier tome m'a vraiment agréablement surprise et j'aurais aimé retrouver cet engouement qui n'a malheureusement pas montré le bout de son nez pour cette suite.
Par contre, je ne peux conclure cette chronique sans vous parler des magnifique croquis qui représentent les personnages et qui sont à la fin du livre. N'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil à ces superbes illustrations, toutes réalisées par Anna Marine.

N'hésitez pas à venir discuter avec moi de « fille d'Hécate, le parfum du mal », ci-dessous en commentaires ou sur ma page Facebook.


Lily
Lien : http://leslecturesdelily.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Carolivra
  30 juillet 2014
Souvenez-vous… Il y a quelques jours, j'ai profité de la promotion des éditions du Chat Noir pour m'offrir les deux tome de Fille d'Hécate. J'ai lu et chroniqué le premier tome La voie de la sorcière que j'ai particulièrement aimé pour l'ambiance et l'intrigue. Hélas, ce second tome m'a bien déçue. Je n'ai pas retrouvé l'enthousiasme du premier. Voici pourquoi.
Dans ce second tome, nous retrouvons notre héroïne Maëlys. Elle expérimente toujours ses nouveaux talents de sorcière. Au début du roman, elle est appelée par la police. Un crime horrible a été commis. Une jeune fille a été retrouvé égorgée dans une ruelle marseillaise avec une sorte d'inscription magique à ses côtés. L'inspecteur en charge de l'affaire demande à Maëlys d'essayer d'entrer en contact avec la morte afin d'en savoir plus.
J'ai trouvé que cette entrée en matière était spéciale. Maëlys a certes des pouvoirs de télépathie mais de là à ce que la police l'appelle pour résoudre un crime, il y a du chemin. J'ai trouvé cela étrange et décalé. Cette intrigue arrive comme un cheveu sur la soupe et ne semble pas vraiment réaliste.
La suite de l'histoire a confirmé mes doutes. Maëlys reprend son petit traintrain quotidien jusqu'à l'arrivée de son ex dans sa vie. Là aussi, l'intrigue manque de cohérence et d'organisation. On voit bien où l'auteur cherche à nous entraîner: le trio amoureux! Hé oui, comment y échapper? Il semblerait que ce soit le détour obligé pour qui veut construire une histoire d'amour. Alors qui de son ex ou du bel Alex, Maëlys choisira-t-elle? Cette situation ne m'a pas une seule fois émoustillée ni fait rêver mais plutôt gonflée. Je trouve cela dommage car l'intrigue retombe dans le mièvre, la bluette amoureuse sans intérêt.
Enfin, le dernier point négatif pour moi concerne la résolution de l'intrigue. Comme dans le premier tome tout va extrêmement vite. En deux pages, le tour est joué. Une fois de plus, l'héroïne se jette tête baissée dans le piège tendu pas "le méchant". Une fois de plus, elle est sauvée in extremis. Les dialogues qui accompagnent d'ailleurs son moment de bravoure sont, avouons-le, ridicules. Et puis je n'ai pas toujours vraiment compris ce que cherchait à obtenir le méchant de l'histoire: la fin du monde? le pouvoir absolu? Bref, ça sent le réchauffé et ça manque d'idées.
J'avais vraiment apprécié le premier tome que j'avais trouvé rafraîchissant. Ce second tome n'a pas réussi à me convaincre. C'est vraiment dommage pour cette saga.
Lien : http://carolivre.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   05 mars 2014
«Elle opina de la tête, mais demeura silencieuse. Elle avait peur et son angoisse commençait à m’oppresser.

- Bon je me lance, se décida-t-elle. Après cela, vous penserez vraiment que je suis folle et je vais rester sans doute pas mal de temps enfermée, mais il faut que je vous raconte quelque chose… Cette fille veut vous laisser un message… Comment s’appelle t-elle déjà ? Ah oui, Blandine ! Donc elle veut que je vous dise que vous êtes en danger. Elle a parlé d’un oiseau… Un corbeau, je crois. Et puis… Je ne sais plus !

La jeune fille éclata en sanglots.

- Calme-toi. Et ne t’inquiète pas. Respire...Voilà, comme ça. C’est bien. Maintenant, explique-moi tout. Il s’agit bien d’une morte, c’est ça?

-Oui, les esprits me parlent. Enfin, de temps en temps. Quand ils ont un message important à délivrer.

- D’accord. Et cette jeune fille, tu la connaissais?

- Non pas du tout! Mais visiblement, elle vous connaît.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   05 mars 2014
« - Je suis fière de toi ! Je sais que tu as résolu le problème qui te taraudait. Je suis désolée de ne pas avoir pu t’aider davantage, mais ça devait venir de toi, ton choix… … Après je suppose que tu as conscience que ce sacrifice te demandera un effort permanent, à chaque instant tu pourrais changer d’avis et te servir de ton pouvoir comme il te chante. Basculer du mauvais coté.

- Je sais, mais ça ce n’est pas moi. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FelicityFelicity   13 juin 2014
On dit qu'Hécate est la Déesse de la Lune noire, pourtant je la sentais en moi à chaque phase et en cet instant plus que jamais. Déesse des Carrefours, elle avait conduit mon existence sur un chemin inhabituel et surprenant. D'une jeune fille timide et solitaire, j'étais devenue une femme qui apprenait peu à peu à avoir confiance en elle et, surtout, qui s'était trouvé une nouvelle famille.
Commenter  J’apprécie          20
vanyevanye   27 février 2014
"Je crois que j'aurais pu rester une éternité ainsi dans cette bienheureuse chaleur, sauf que mon nez coulait et que me moucher dans son T-shirt ne constituait pas le summum du glamour en terme de retrouvailles"
Commenter  J’apprécie          30
lessorciereslessorcieres   06 octobre 2015
Oyez les paroles des sorcières:

notre secret caché dans la nuit

Lorsque le chemin était sombre

nous le révélons en ce jour d’hui.

Doreen Valiente
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cécile Guillot (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Guillot
L'aube de la Guerrière de Vanessa Terral, Un roman aux éditions du Chat Noir Troisième tirage maintenant disponible www.editionsduchatnoir.com
Musique : L'ombre du groupe Kells (avec l'aimable autorisation du groupe) Illustrations : Cécile Guillot & Miss Gizmo
autres livres classés : wiccaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1706 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre