AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093430232
Éditeur : EDB (01/12/2015)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 30 notes)
Résumé :
"Lily est amoureuse de Vince, mais pas seulement… Elle aime aussi…
La vie.
La musique.
Son travail.
Ses corsets.
Les cupcakes.
Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… elle décide de vivre ses rêves au lieu de rêver sa vie…"
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  01 décembre 2015
Je remercie tout d'abord les Editions Edibitch pour leur confiance dans cette nouvelle lecture que je viens vous présenter et qui si vous ne l'avez pas encore remarqué… SORT AUJOURD'HUI !!!
Outre une couverture qui déjà donne envie de sourire par sa légèreté et son côté frais, le résumé m'avait alléchée. Je ne connaissais pas le travail d'illustration d'Alis mais je l'ai trouvé fort à propos dans ce récit chick-lit, frais et décalé.
Je me suis donc plongée dedans un dimanche après-midi, le coeur léger, un the à portée de main et les pieds devant la cheminée. Autant dire que j'étais prête à tout.
Et je n'ai pas été déçue, au contraire.
Lily est du genre héroïne atta-chiante. Non non je ne me trompe pas d'orthographe et vous lisez bien un mélange d'attachante et de chiante. Mais c'est ainsi qu'elle m'est apparue tout d'abord.
Attachante car avec son côté gothique un peu décalé pour une enseignante et sa participation en tant que bassiste dans un groupe, elle sort de l'ordinaire et nous met de suite dans le bain dès le départ entre son boulot et ses amours.
Chiante parce que parfois on aurait envie de la secouer pour lui ouvrir les yeux, la faire réfléchir et surtout lui ôter ses oeillères d'amoureuse transie et impossible pour le beau et sexy Vince.
Elle sait se faire aimer rapidement du lecteur, car malgré sa « gothitude », elle vit les affres de la jalousie, les incertitudes ou les désillusions amoureuses comme tout un chacun avec plus ou moins de flegme ou de dignité suivant les situations.
Du coup, gothique ou non, la lectrice va automatiquement se retrouver en elle par ses petits travers (gourmandise pour les cupcakes, craquage mode pour se remonter le moral ou juste sa complexité de femme).
Pourtant j'avoue que je ne suis pas fan d'habitude des appels à publicité dans les romans, du genre « elle porte une robe Chanel et un collier van … » pour bien nous en coller plein la vue. Ici cependant c'est différent, j'ai beaucoup apprécié à la fin du roman, la liste des adresses et sites visités au cours de l'histoire. N'étant pas une habituée de ce style, j'en croise peu je dois dire dans ma campagne bretonne, j'ai donc grandement apprécié faire un tour sur les sites de vente en ligne où craque Lily pour me faire une idée et aider mon imagination à recréer ses tenues. J'y ai découvert des choses ravissantes quoique sombres mais qui m'ont ainsi mis une image plus réaliste de notre héroïne.
De plus, les autres personnages sont eux aussi adorables ou énervants, profonds ou psychédéliques mais jamais ennuyeux.
Les membres du groupe forment une vraie famille et on aurait presque souhaité une playlist avec le roman pour s'imprégner encore plus de leur ambiance et écouter aussi ce mélange de métal et de classique qu'ils se décident à créer avec l'arrivée de Julie. Je l'avoue j'ai cherché à l'imaginer mais sans grand succès.
La plume de l'auteure sait y faire en tout cas pour nous mener par le bout du nez et j'ai presque failli craquer moi aussi pour de charmants corsets ou accessoires goth juste par les descriptions très imagées.
C'est un roman qui fait pétiller les yeux, oublier le quotidien morose et vous met le sourire au coeur par son entrain et son côté « cela aurait pu m'arriver aussi ».
Cécile Guillot que je découvre, enfin, a su trouver les mots pour me divertir, me mettre avant l'heure dans un contexte de joie et de tendresse de fêtes de fin d'année.
Si tous ces romans sont aussi pétillants que des bulles de champagne et gourmands comme les cupcakes que dégustent Lily et que je lui aurais piqué, alors je fonce de suite les ajouter à ma WL de Noël, qui sait ;) ?
En conclusion : je dirais que j'ai passé un moment délirant et décalé, frais et sympathique en compagnie de Lily et ses amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sharon
  22 octobre 2016
Je ne suis pas fan de romance, je ne suis pas gothique, et pourtant, j'ai beaucoup aimé la lecture de ce roman très plaisant.
Pour quelles raisons ? Pour beaucoup de raisons !
Tout d'abord, l'héroïne, Lily, est professeur des écoles et le compte-rendu de son métier est très réaliste, jusque dans les relations entre les collègues. Les préjugés ont la vie dure, la manie qu'ont certains d'user de leurs petits pouvoirs aussi. Quant aux enfants, force est de constater qu'à leurs égards, quelques professeurs préfèrent le « dressage » à la bienveillance, encore un discours déjà entendu.
Ensuite, l'héroïne a une vie à côté de son travail – encore heureux, me direz-vous. Elle est bassiste dans un groupe de métal et, dans les chapitres consacrés à sa passion, elle ne vous racontera pas, extasiée, à quel point tout va toujours bien quand elle joue (j'en passe et des clichés). Non, jouer implique répéter (et se tromper), cela implique aussi des querelles entre les membres du groupe, le stress, la nécessité de gérer maintes choses – comme écrire de nouveaux morceaux ou décider d'une reprise. Bien sûr, le plaisir de jouer est là – mais pas que.
Puis, Lily a une vie sentimentale assez désertique – quand sa meilleure amie ne joue pas les entremetteuses de façon compulsive. Oui, dans ce cas, l'intrigue est plus classique. Cependant, tout n'est pas tout rose dans l'univers de notre gothique amoureuse et s'interroger sur ses choix de vie (ou ses absences de choix) ne peut que lui permettent, finalement d'aller de l'avant. Attention ! Lily n'arrive pas à la conclusion qu'il faut se mettre en couple avec le premier venu, encore moins renoncer à sa personnalité pour ne plus être seule. Il faut être sincère avec soi-même avant de l'être avec les autres, et ce n'est pas toujours facile. Et s'apercevoir que les conseils que l'on donne aux autres, on peut aussi les suivre soi-même (bis).
Enfin, comme une cerise sur le gâteau, les cupcakes et le rituel du mercredi après-midi sont là pour :
– nous montrer la nécessité, en tant qu'enseignant, d'avoir des vrais plages de détente (là, je prêche pour mon compte, mais je peux vous donner mon adresse décompression sur Rouen) ;
– rendre l'héroïne proche de nous ;
– nous donner envie de manger des gâteaux, par la description précise de leur saveur.
Bref, si vous lisez les tribulations d'une gothique amoureuse, vous passerez un très bon moment de lecture !
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Melisende
  23 février 2016
Pas du tout friande de la littérature baptisée « chick-lit », c'est bien parce que l'auteure est Cécile Guillot que j'ai été curieuse de me lancer dans ces Tribulations d'une gothique amoureuse. Je savais que si quelqu'un pouvait me faire changer d'avis sur le genre, c'était bien elle car j'ai toute confiance en sa sensibilité et son imaginaire.
Je ne suis pas sûre d'être jamais une grande fan de chick-lit, mais pour une fois, j'ai apprécié ce que j'ai lu et surtout, j'ai trouvé l'héroïne attachante et émouvante ! Ce n'était pas gagné et pourtant, ça a fonctionné. J'ai dévoré ces quelques 200 pages en quelques heures, heureuse de ce que je lisais. Merci et bravo à Cécile !
Ce que j'ai pu précédemment reprocher aux titres qualifiés de chick-lit, c'est leurs héroïnes, généralement pas bien futées, souvent gaffeuses, forcément seules et incapables d'être heureuses sans un bel homme à leurs côtés. Je ne me reconnais absolument pas dans cette description et ne m'identifie donc définitivement pas à ces demoiselles.
Lily, l'héroïne de ce court roman est certes célibataire et ne réagit pas toujours de façon adéquate, mais elle sait prendre sa vie en main et sait évoluer. Je l'ai trouvée attachante et elle m'a plu. Elle doit composer au quotidien avec un look incompris, supporter une direction méprisante, vivre son physique qui ne correspond pas aux canons de beauté actuels et surtout, voir celui dont elle est amoureuse aux bras d'une belle plante. Rien d'extraordinaire là-dedans car des situations dans lesquelles toutes les jeunes lectrices pourront se reconnaître. On peut facilement s'identifier à Lily et c'est plaisant. Je l'ai trouvée vraie, authentique… en un mot : crédible. Et pour moi c'est un énorme plus !
Les personnages qui l'entourent : ses amis, ses collègues, sa famille… sont eux aussi bien croqués car crédibles. On retrouve la meilleure amie qui vit une situation exceptionnelle pour laquelle Lily pourrait ressentir une pointe de jalousie (vite oubliée), les collègues eux aussi peu intégrés à l'équipe car « différents »… et les rencontres masculines plus ou moins heureuses car plus ou moins arrangées.
L'Amour, c'est un peu le thème de ces Tribulations mais encore une fois, j'ai trouvé que c'était plutôt crédible. L'intrigue tient la route, les relations qu'entretient Lily sont bien menées et on y croit. J'ai beaucoup aimé tous ses questionnements au sujet de ses désirs, de ses attentes… Pour le coup, je me suis reconnue en elle à certains passages. J'avais besoin de lire ce genre de choses au moment de ma lecture, alors j'ai bien accroché et ça a eu l'effet d'un baume apaisant.
Evidemment, on se doute du dénouement. C'est toujours le cas dans ces romances (contemporaines). Malgré tout, on les lit pour le cheminement jusque là et j'ai été surprise par la tournure des événements. Je me doutais bien que notre Lily ne repartirait pas seule, mais je n'avais pas deviné qui serait à son bras au moment de l'apparition du mot « FIN ». Une belle surprise donc… et ça fonctionne !
C'est l'héroïne qui nous raconte son histoire à la première personne du singulier. En jeune femme bien ancrée dans son époque, elle utilise un langage familier mais Cécile Guillot ne part pas non plus dans la vulgarité. Et j'ai apprécié.
Encore une fois c'est un bon point pour moi parce qu'on peut se reconnaître dans certaines expressions, dans le vocabulaire utilisé qui est proche de celui qu'on emploie tous les jours… mais ce n'est pas non plus bourré de familiarités insupportables à lire. L'auteure a trouvé un bon compromis entre une trop grande oralité et un style trop pompeux qui n'aurait pas été pertinent dans un roman au thème si contemporain.
A noter que les éditions EDB ont fait un très beau travail sur la maquette. L'ouvrage final est en effet très joli, le format (un poil plus grand qu'un poche) est agréable à prendre en main et j'ai vraiment apprécié les petits détails internes ornant les numéros de chapitres et certaines pages de gauche (en ouverture de nouveaux chapitres, justement). C'est propre, c'est pro. Bravo !
Ce n'est certes pas un titre inoubliable mais Les Tribulations d'une gothique amoureuse a su me convaincre à un instant -T, au moment où j'en avais besoin. C'est léger, percutant et fait l'effet d'un petit baume apaisant. Lily est une jeune femme attachante que l'on prend plaisir à suivre et qui mérite sa fin heureuse !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AllTimeReadings
  07 janvier 2017
Lily a vingt-sept ans. Elle est professeure des écoles et vit à Angoulême. Rien de très captivant jusque là me direz-vous! Mais Lily a un petit quelque chose en plus : elle est gothique. Oui, oui, elle aime effrayer les enfants, sacrifier des poulets et dormir dans un cercueil. Euh. Non, attendez. Ah oui! Cette jeune femme se pare bien de noir et écoute bien du métal, mais sinon elle est tout à fait ordinaire. Bien que sa directrice, dite le Troll, et certains de ses collègues aient du mal à le comprendre… Heureusement, tout le monde ne la regarde pas comme un personnage tout droit sorti du film Dracula. Elle peut compter sur son groupe de métal pour s'évader de la réalité quotidienne et passer de bons moments entre amis ainsi que sur sa meilleure amie Victorine pour écouter ses peines de coeurs et lui organiser des rencards surprises un peu trop souvent. le problème est que le coeur de Lily est déjà pris. Par Vince. Un autre membre de son groupe, les Tell-Tale Heart. Elle le voit comme son grand amour, comme son âme soeur, comme son prince charmant même si cela fait un peu trop niais. Alors quand celui-ci arrive à la répétition avec sa nouvelle petite amie, l'univers de Lily va se retrouver complètement chamboulé. A grand renfort de cupcakes, de liner noir et de riffs de basse, la jeune femme va essayer de remettre sa vie à l'endroit. Et qui sait ? Une bonne surprise l'attendra peut-être au bout…
Je ne vais pas passer par quatre chemins : j'ai adoré ce livre! Dès les premières pages je me suis attachée à Lily, un personnage que je trouve touchant et amusant à la fois. le fait qu'elle soit gothique peut nous laisser penser qu'elle aime être seule dans son univers bien à elle. Mais non, elle est humaine, elle est comme tout le monde et aimerait bien trouver l'homme de ses rêves. Cependant, elle est dans une situation délicate. Difficile de dire à Vince ce qu'elle ressent pour lui car ce coureur de jupon invétéré semble être tombé fou amoureux d'une midinette. Au final, elle n'est pas si différente des autres héroïnes de chick-lit. Elle noie son chagrin dans les gourmandises sucrées et dans les vieux films romantiques (même si sa définition de vieux film romantique est un peu étonnante !). Et surtout, elle nous fait rire par ses petites maladresses qui la mettront dans des situations délicates. Bref, cette amoureuse éconduite étant si attachante, elle ne pouvait que nous entraîner dans son histoire sans jamais nous lasser!
J'ai lu ce livre en très peu de temps car j'avais toujours hâte de savoir ce qui allait lui arriver par la suite. Il y a toujours un petit rebondissement qui nous empêche de refermer le livre. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde pendant cette lecture, elle aurait même pu être un peu plus longue, ça ne m'aurait absolument pas dérangée. La plume de l'auteure est fluide, agréable à lire. Les dialogues sonnent bien. Les descriptions des vêtements des personnages ne sont pas trop longues et elles apportent cette petite touche de gothique qui rend cette chick-lit originale. Je n'ai vraiment dégoté aucun point négatif. Pourtant je n'ai pas eu le coup de coeur. C'est peut être cette pointe de sarcasme et de second degré que j'aime tant qui m'a manqué! Mais cela n'empêche que ce livre est vraiment très sympathique à lire.
J'ai particulièrement aimé le fait que le nombre de personnages important était restreint. Il y a Lily, ses collègues, son groupe, sa meilleure amie. Cela confère une ambiance très intimiste à ce livre. Surtout, cela nous aide à nous plonger dans l'histoire puisqu'on se sent proche de chaque personnage. Tous les protagonistes ont d'ailleurs un côté attachant. Victorine est joviale et rigolote. Christelle et Maxime sont les alliés précieux de Lily face au Troll. Paulina et Marc sont les bons copains. Vince est le bad boy pour lequel nous avons toutes craqué, au moins une fois dans notre vie. Julie est la petite nouvelle qui doit s'intégrer dans un groupe d'amis de longue date. On ne peut que les aimer!
Si j'ai adoré ce livre dans son ensemble, j'ai été surprise par la fin. Agréablement surprise! Quand j'ai découvert les sentiments que deux des personnages avaient l'un pour l'autre, je ne m'y attendais pas du tout. C'est vraiment étonnant, et en même temps, quand on y repense, cela semblait logique depuis le début! J'ai aussi aimé le fait que l'épilogue nous donne des nouvelles de ce jeune couple quelques temps après. Cela change un peu des Happy End habituel, où le livre se referme sur les personnages s'avouant leurs sentiments. Ici on sait que leur couple fonctionne très bien et que des semaines après leurs sentiments sont toujours intacts.
Lien : https://alltimereadings.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CROCBOOKS
  16 août 2016

Mon avis :
La couverture de ce livre m'a tapé dans l'oeil ! Je voulais l'acheter jusqu'à ce que je me rende compte que les éditions EDB proposaient une lecture en tant que service presse aux blogueuses volontaires. Mon sang n'a alors fait qu'un tour, j'ai envoyé un mail et j'ai obtenu une réponse positive.
Vous le savez peut-être déjà, je vis selon le mode de vie gothique depuis plusieurs années maintenant. J'avais donc hâte de commencer cet ouvrage en avant-première et ma joie n'a fait qu'augmenter car aussi incroyable que cela puisse paraître, Lily a de nombreux points communs avec moi. L'achat compulsif ou presque de tenues victoriennes, les regards réprobateurs des passants dans la rue, je connais bien. Comme elle, je suis tatouée, je joue de la basse, je n'apprécie guère les romans à l'eau de rose. J'ai d'ailleurs pouffé de rire en lisant sa description du couple de la saga Twilight car c'est à peu de chose près ce que je pense : « L'oeil de poisson mort de Bella devant son vampire qui brille ». Les similitudes ne s'arrêtent pas là puisque j'ai malheureusement des relations conflictuelles avec ma maman et si « Miss Cupcake » est institutrice dans une classe adaptée aux enfants qui souffrent d' handicaps mentaux, j'ai été scolarisée en CLIS en raison d'une faiblesse motrice.
A toutes mes constatations, j'ajoute que la plume de l'écrivaine est légère mais que les sujets délicats abordés ici sont bien menés. le lecteur sent que Cécile Guillot est passionnée par cette histoire, proche de ses personnages de fiction. Il a le sentiment de faire partie de la famille de cette héroïne qui lutte pour être accepter avec ses rondeurs, son sale caractère et son look peu commun.
Concernant son souhait de trouver l'âme soeur, j'ai vite pensé que Vince n'était pas fait pour elle. Selon moi, il se donne un style en portant des vêtements sombres mais reste très éloigné de cette philosophie qui prône le port du noir par humilité. Lily est vraiment touchante. Elle mérite un compagnon qui saura lui réapprendre à aimer et l'épaulera dans sa lutte quotidienne contre toutes les formes de discrimination. le livre Les tribulations d'une gothique amoureuse est une ode à la tolérance, il faut le lire ! Pour ma part, j'accorde volontiers un coup de coeur à ce doux roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   26 mars 2016
_ il faut porter les habits qui te plaisent, peu importe ce qu'en disent les gens. De toute façon, les autres n'aiment pas la différence, alors je préfère mettre ce qui me plait, quitte à être regardée de travers plutôt que de jouer les moutons.
Elle hocha la tête, les yeux plissés derrière ses verres, comme si j'avais prononcé des paroles hautement philosophiques.
_ l'important, c'est de se sentir bien dans ses pompes. De se sentir soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
limaginariumlimaginarium   26 mars 2016
Qu'avais-je appris ? Qu'il ne faut pas rester à rêver sa vie, mais qu'il faut prendre des risques, oser... Oui, oser vivre ses rêves. Je saurais a l'avenir affronter mes désirs et ne pas fuir
Commenter  J’apprécie          100
djihanedjihane   03 décembre 2015
Il faut porter les habits qui te plaisent, peu importe ce qu’en disent les gens. De toute façon, les autres n’aiment pas la différence, alors je préfère mettre ce qui me plaît, quitte à être regardée de travers plutôt que de jouer les moutons.
Commenter  J’apprécie          60
SharonSharon   28 mars 2016
Je ne savais si je devais me sentir blasée d'avoir lu une telle niaiserie ou jalouse de ne pas vivre une telle histoire romantique....
Commenter  J’apprécie          70
djihanedjihane   03 décembre 2015
J’aurais dû vivre au siècle dernier. Celui où un galant vous courtisait pendant des mois avant de demander votre main à votre père, où les demoiselles portaient des grandes robes et des corsets…
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cécile Guillot (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Guillot
L'aube de la Guerrière de Vanessa Terral, Un roman aux éditions du Chat Noir Troisième tirage maintenant disponible www.editionsduchatnoir.com
Musique : L'ombre du groupe Kells (avec l'aimable autorisation du groupe) Illustrations : Cécile Guillot & Miss Gizmo
autres livres classés : gothiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2635 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .